Versión clásicaVersión móvil

Traces numériques et territoires

 | 
Alberto Romele
, 
Marta Severo

Partie 1 - La trace, les méthodes et les données

Soft data

Essai d’une nouvelle définition des données pour les études territoriales

Marta Severo y Alberto Romele

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

INTRODUCTION

L’étiquette de « soft data » que nous utilisons dans le titre de ce chapitre constitue un essai provisoire de réponse à une sensation d’insatisfaction terminologique émergeant des travaux de l’axe scientifique Médias et territoire du Collège international des sciences du territoire (CIST, Paris). Ces dernières années, la recherche et l’administration publique se trouvent confrontées à un phénomène qui semble pouvoir renouveler la façon de gérer et d’étudier le territoire. Nous nous référons au déluge de nouveaux types de données générées par les technologies numériques, notamment par l’Internet, qui se proposent comme nouvelle source d’information sur le territoire [Hey et Trefethen, 2003].

Ces données représentent en même temps une réalité, un désir et un besoin. Une réalité, car une des caractéristiques fondamentales des technologies numériques est sûrement leur pouvoir de générer des traces. Toute action qui les traverse laisse des traces qui peuvent être facilement ré...

© Presses des Mines, 2015

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search