Version classiqueVersion mobile

Traces numériques et territoires

 | 
Alberto Romele
, 
Marta Severo

Partie 1 - La trace, les méthodes et les données

Les méthodes d’interface

La renégociation des liens entre recherche numérique, STS et sociologie

Noortje Marres et Carolin Gerlitz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

John Law et ses co-auteurs [Law et al., 2011] soutiennent que les médias numériques sociaux rendent possibles de nouveaux modes d’organisation, mais aussi d’analyse, de la vie sociale. Les applications technologiques grand public de partage et d’échange social en réseau, comme Facebook et Twitter, représentent des espaces nouveaux où des données sociales sont produites, collectées et analysées [Beer et Burrows, 2007]. Cependant, leur notoriété croissante dans la vie sociale entraîne aussi des conséquences méthodologiques pour la recherche sociologique [Savage, 2009 ; Rogers, 2013]. Pour ceux qui cherchent à tirer un parti empirique des plates-formes des médias sociaux, il devient rapidement évident que celles-ci ne nous offrent pas des données brutes, mais plutôt des informations mises en forme : les modes d’organisation des données sur les médias sociaux tendent à favoriser grandement certaines méthodes d’analyse fortement spécifiques, par exemple une enquête sur les « ...

© Presses des Mines, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search