Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un air familier ?

 | 
Florian Charvolin
, 
Stéphane Frioux
, 
Léa Kamoun
, 
et al.

Partie 1. L'âge du sensible : les habitants et les pollutions atmosphériques

Chapitre 4. Prise, emprise et déprise sur la qualité de l’air

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jusqu’à présent, nous avons décrit le trouble que représentent les pollutions atmosphériques par son traitement par des administrations, dans des lois, circulaires, décrets, dans des commissions municipales et dans des dispositifs socio-techniques de mesure. Si l’habitant est bien la victime et l’informateur, voire le fauteur de trouble à la vie publique locale, il n’est saisi qu’indirectement par l’organisation de réponses publiques, techniques, voire industrielles à son activité ou sa souffrance.

Il est temps d’aborder dans un chapitre synthétique ce que représente cette montée des régulations de la pollution de l’air pour l’habitant. On peut établir comment on s’éloigne progressivement de l’âge du sensible et du témoignage populaire de la gêne, fruit de la construction de deux siècles de traitement de la pollution. La régulation de ce qui touche l’habitant dans sa proximité se transforme. Il importe de revenir sur cette technicisation des atteintes de la pollution atmosphérique au...

© Presses des Mines, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540