Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Fabrique de la vente

 | 
Emmanuel Kessous
, 
Alexandre Mallard

Chapitre 9. Des ingénieurs en quête d’usagers ?

Éléments pour une archéologie du marché téléphonique (1920-1980)

Alexandra Bidet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les ingénieurs n’ont que faire des usagers. L’affaire semble entendue. Les ingénieurs sont de purs techniciens, des savants ou des mathématiciens, entièrement tournés vers les formules qu’ils calculent et les dispositifs techniques qu’ils conçoivent. Cette antienne est largement mobilisée par les cadres du service postal, confrontés dans les années 1880 à la fusion des administrations de la Poste et des Télégraphes. La nouvelle organisation va consacrer ce topos. En séparant dans les régions (mais non à Paris) les services techniques des services d’exploitation, elle place en effet durablement les ingénieurs sous l’autorité des responsables des bureaux de Poste, qui se veulent les seuls « hommes pratiques ». Cette rhétorique tend à protéger un espace professionnel, suivant un processus qu’a analysé plus généralement Everett C. Hughes [1996], tout en contestant la prééminence des ingénieurs polytechniciens dans l’accès aux emplois d’avancement.

Mais on trouve aussi ce topos dans la li...

© Presses des Mines, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540