Version classiqueVersion mobile

Krikor Beledian et la littérature arménienne contemporaine

 | 
Anaïd Donabedian
, 
Siranush Dvoyan
, 
Victoria Khurshudyan

Avant-propos

Anaïd Donabedian et Victoria Khurshudyan

Texte intégral

  • 1 Les enregistrements de toutes les communications sont en ligne : https://www.youtube.com/playlist?l (...)

1En septembre 2015, l’Inalco a organisé un colloque consacré à l’œuvre de Krikor Beledian « Krikor Beledian et la littérature arménienne contemporaine » à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de l’auteur1, qui y a enseigné la littérature arménienne près de 35 ans également. Cette rencontre, qui a bénéficié du soutien de l’Inalco, de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (ministère de la Culture), de la Fondation Calouste Gulbenkian, de l’Union générale arménienne de bienfaisance, et de Aravni et Manoug Pamokdjian, a également bénéficié du concours précieux des étudiants et enseignants de la section d’arménien de l’Inalco.

2Bien que Krikor Beledian soit un écrivain arménien majeur par l’ampleur et la portée de son œuvre en arménien occidental, ce colloque fut la première rencontre scientifique internationale réunissant les plus grands connaisseurs de son œuvre.

3Si un public d’amateurs averti se manifeste de plus en plus depuis quelques années, en Arménie et dans la diaspora arménienne, pour faire connaître l’œuvre de Krikor Beledian et aller à la rencontre de l’auteur, invité pour des conférences publiques également retransmises sur internet, il était grand temps que la communauté académique se penche sur l’œuvre riche et singulière de cet auteur singulier, qui a atteint durant ces dernières années une remarquable maturité, et promet des prolongements marquants.

4Comme le montre ce recueil, ce colloque a été un succès par la qualité des contributions d’une part, mais aussi par la richesse des échanges avec le public, qui a pu aborder non seulement l’œuvre de Krikor Beledian, mais aussi, au-delà du pédagogue et de l’auteur, une facette plus intime de l’écrivain dans sa démarche créative, son rapport à la langue, son cheminement d’écrivain à travers les différents espace-temps qui ont marqué son parcours.

5Né à Beyrouth en 1945 et établi en France depuis 1967, Krikor Beledian est l’un des plus grands écrivains arméniens de sa génération et l’un des rares ayant fait le choix d’écrire en arménien occidental, « langue survivante » de la diaspora arménienne issue du génocide de 1915. Dans son œuvre, Beledian fait revivre l’arménien occidental, mais aussi, à travers des personnages survivants, les dernières attestations des dialectes pratiqués en Anatolie avant 1915 et voués à disparaître avec le génocide. La transgression de l’impératif normatif qui pèse trop souvent sur l’arménien occidental (Beledian recourt notamment au mélange de registres et fait un usage non canonique de la ponctuation) ne laisse pourtant la place à aucun compromis sur la richesse de la langue littéraire que Beledian dépoussière et enrichit à la fois.

6Le choix d’écrire en arménien occidental, qui pourrait paraître comme une gageure, a été couronné de succès. L’œuvre de Krikor Beledian, comme le montrent les rééditions et traductions récentes (deux nouvelles traductions, Le Coup et Signe, sont parues en 2017 chez Classiques Garnier), a non seulement trouvé son public, mais il a également inspiré une nouvelle génération d’auteurs qui, à sa suite, ont légitimé leur choix d’écrire en arménien occidental à travers le monde.

7L’œuvre de Krikor Beledian se caractérise à la fois par un ancrage très fort dans la mémoire arménienne, évoquant une société marquée par son passé ottoman et le traumatisme de la post-catastrophe et l’exil, et par une écriture résolument moderne, à vocation universelle, exempte de tout didactisme ou idéologie communautaire. Ses romans construisent un univers mêlant d’une part l’atmosphère des quartiers de Beyrouth et l’impossible transmission d’une mémoire post-génocidaire, et d’autre part un traitement innovant de la langue, qui a largement contribué à renouveler la pratique de l’arménien moderne comme langue littéraire. Il assume dans son œuvre un double ancrage culturel, par laquelle son œuvre parvient à conjuguer des tranches de vie et de mémoire résolument orientales et une approche distanciée qui lui confère une dimension universelle.

  • 2 Pour la bibliographie des œuvres de Krikor Beledian voir pages 385-417.

8Enseignant de littérature arménienne depuis 1978 à l’Inalco, où il a été maître de conférences de 1992 à 2012, critique littéraire, traducteur, auteur d’un ouvrage de référence issu de sa thèse de doctorat consacrée à la littérature arménienne en France au xxe siècle parue aux éditions du CNRS (traduit en anglais et en arménien)2, Krikor Beledian est une personnalité qui renouvelle, dans une synthèse entre orient et occident, l’image de l’intellectuel arménien héritée de l’empire ottoman.

9Son œuvre littéraire comprend à ce jour près de trente titres en vers et en prose, ses premiers recueils parus dans les années 1970 ayant révolutionné la poésie arménienne et bousculé les standards et le cadre de réception d’une vie culturelle diasporique figée dans le contexte de l’après génocide.

10Krikor Beledian ayant enseigné à l’Institut catholique de Lyon et de Paris, on lui doit aussi un ouvrage de vulgarisation sur l’Église arménienne (Les Arméniens, Brepols, 1994).

11La plupart de ses œuvres ont été éditées aux États‑Unis, au Liban et en Arménie. À Erevan, la maison d’édition Khachents a republié une grande partie de ses récits ainsi que ses essais consacrés à la littérature arménienne, dont son livre remarqué sur le futurisme arménien. Grâce à ce nouveau cadre de réception en Arménie, constitué au milieu des années 2000, le lectorat de Beledian s’est considérablement élargi, fournissant à l’écrivain une occasion d’enrichir son inspiration à la rencontre d’un lectorat arménophone plus jeune que celui de la diaspora. Il a ainsi suscité un intérêt considérable parmi la jeune génération d’écrivains d’Arménie, pour qui lire Beledian dans le texte constitue une fenêtre vers l’espace littéraire universel.

  • 3 Ils remercient également Jennifer Manoukian, Gérard Malkhassian et les rapporteurs anonymes pour le (...)

12Les éditeurs de ce volume adressent leurs remerciements aux auteurs pour leur contribution, en espérant qu’il suscitera d’autres vocations aussi bien littéraires que scientifiques3.

Krikor Beledian, © OHANIAN Rajak

Krikor Beledian, © OHANIAN Rajak

Notes

1 Les enregistrements de toutes les communications sont en ligne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLTCfvSHWAw1xkIvA5GMtZW_y0MEQfL0oK (consulté le 08/06/2020).

2 Pour la bibliographie des œuvres de Krikor Beledian voir pages 385-417.

3 Ils remercient également Jennifer Manoukian, Gérard Malkhassian et les rapporteurs anonymes pour leur contribution à la qualité de ce volume.

Table des illustrations

Titre Krikor Beledian, © OHANIAN Rajak
URL http://books.openedition.org/pressesinalco/docannexe/image/41202/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 136k

© Presses de l’Inalco, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search