Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Émile Picot, secrétaire du prince de Roumanie

Correspondance

4. [à sa mère]

C.P.B. (3)

Texte intégral

Paris, ce mardi 28 août 1866

 

Ma chère maman,

 

1Je suis arrivé ce matin à très bon port et j’ai trouvé la lettre de Mme Cornu qui demande catégoriquement si j’accepte et, au cas affirmatif, me donne à entendre qu’il faut bientôt me mettre en route.

2Cécile t’a écrit ce matin une lettre que nous avons lue, papa et moi, et dans laquelle elle m’engage à partir, ajoutant que son mari juge la position très avantageuse. J’ai donc répondu à Mme Cornu par dépêche et je vais tout à l’heure lui écrire afin d’entrer dans quelques détails.

  • 1 Le château de Jägerhof à Düsseldorf était l’une des résidences du prince Charles‑Antoine de Hohenz (...)

3Je dois avoir 5.000 fr. (l’état des finances ne permettant pas de plus gros appointements) et je serai naturellement logé, nourri et transporté. Mes frais de voyage me seront remboursés en arrivant. Je passerai très probablement par Düsseldorf1 pour porter au Prince des nouvelles de sa famille et par Creuznach pour voir Mme Cornu.

4J’ai vu ce matin le chargé d’affaires, M. Balatcheano et l’envoyé extraordinaire, M. Bratiano. Ils m’ont reçu avec une amabilité parfaite.

5Je dois les revoir demain et régler sans doute le départ. Je comptais être prêt pour demain soir, mais il me faudra sans doute attendre une dépêche jusqu’à jeudi ou même plus tard.

6Bobillier s’est engagé à me livrer mes habits demain. J’ai acquis des bottines, des pantoufles, des cols et un parapluie. J’ai fait quantités de courses et écrit à Cécile, à Mme Cornu et à M. Renier. Je suis si pressé que je ne peux, quant à présent, chère maman, te donner de détails.

7Papa va bien et t’embrasse.

8Fais mille amitiés bien affectueuses à Charles et à sa femme et crois‑moi ton respectueux fils,

 

Émile

 

9Ne te désole pas trop, pauvre mère, tu viendras me voir !

Notes

1 Le château de Jägerhof à Düsseldorf était l’une des résidences du prince Charles‑Antoine de Hohenzollern‑Sigmaringen, père du prince Charles de Roumanie.