Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sengo, le Japon après la guerre

 | 
Michael Lucken
, 
Anne Bayard-Sakai
, 
Emmanuel Lozerand

Chronologie 1937-2005

Éléments de chronologie 1937‑2007

Eddy Dufourmont et Michael Lucken

Note de l’éditeur

Chronologie établie par Eddy Dufourmont et Michael Lucken, relue et complétée par Brice Fauconnier .

Texte intégral

11937

  • Juin : formation du cabinet du Prince Konoe Fumimaro.
  • Juillet : début de la guerre sino-japonaise.
  • Décembre : prise de Nankin ; massacre de civils perpétré par l’armée japonaise.

21938

  • 1er avril : adoption de la Loi de mobilisation nationale.
  • Juillet : annulation par le gouvernement japonais des Jeux olympiques de Tōkyō prévus pour 1940.

31939

  • Janvier : formation du cabinet Hiranuma Kiichirō.
  • Mars : réforme des sanctuaires pour les soldats morts au combat ; création des sanctuaires de la défense nationale (gokoku jinja).
  • Mai‑juillet : bataille nippo-soviétique de Nomonhan. Défaite de l’armée japonaise.
  • Août : formation du cabinet du général de réserve Abe Nobuyuki.

41940

  • Janvier : formation du cabinet de l’amiral de réserve Yonai Mitsumasa.
  • Juillet : formation du deuxième cabinet Konoe. Occupation de l’Indochine française.
  • Août : autodissolution des partis. Proclamation de la Sphère de coprospérité de la Grande Asie orientale.
  • Septembre : signature du traité d’alliance avec l’Axe italo-germanique.
  • Octobre : création de l’Association de soutien au trône impérial (Taisei yokusan‑kai) en remplacement des partis politiques.

51941

  • Mars : promulgation de la loin sur l’instauration du carnet national du travail.
  • 10 mars : durcissement de la Loi sur maintien de l’ordre et la sécurité.
  • 12 avril : signature du Pacte de neutralité nippo-soviétique (effectif pour une durée de cinq ans).
  • Avril : mise en place des tickets de rationnement.
  • 18 octobre : formation du cabinet du général Tōjō Hideki.
  • 7 décembre : attaque surprise de la base américaine de Pearl Harbor. Début de la guerre du Pacifique.

61942

  • Janvier‑mai : occupation des Philippines, de la Malaisie, de l’Indonésie et de la Birmanie. La bataille de Midway se termine par une défaite japonaise. Formation de l’Association patriotique de littérature du Japon, qui encadre l’essentiel du monde littéraire.

71943

  • Janvier : retrait japonais de Guadalcanal. Début de la contre-offensive américaine.
  • 26 octobre : suicide de Nakano Seigō, qui avait ouvertement critiqué Tōjō.
  • Automne : suppression du report d’incorporation des étudiants de Lettres. Les futures élites sont mobilisées pour la « bataille décisive ».

81944

  • Juin : défaite d’Imphal, qui marque l’échec de l’invasion de l’Inde.
  • 22 juillet : formation du cabinet du général Koiso Kuniaki à la suite de la chute de Saipan. Début de négociations secrètes avec la Chine.
  • Fin octobre : début de l’utilisation des escadrilles d’assaut spéciales, dites « kamikaze ».
  • Décembre : bataille de Leyte, qui inaugure la reconquête américaine des Philippines.

91945

  • Mars : début des bombardements incendiaires sur les villes japonaises.
  • 7 avril : formation du cabinet de l’amiral (en retraite) Suzuki Kantarō.
  • 21 juin : les États‑Unis achèvent la conquête d’Okinawa. Mise de l’Archipel sous administration directe du gouvernement militaire des îles Ryūkyū (MGR) dirigé par les forces américaines.
  • 6 et 9 août : bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki.
  • 8 août : l’URSS entre en guerre contre le Japon.
  • 14‑15 août : acceptation par le gouvernement japonais de la déclaration de Potsdam, proclamation de l’édit impérial de fin de guerre.
  • 17 août : formation du cabinet Higashikuni Naruhiko.
  • 30 août : arrivée de Douglas MacArthur au Japon, avec le titre de commandeur suprême des forces alliées (SCAP).
  • 2 septembre : signature en baie de Tōkyō de l’acte de reddition du Japon.
  • 8 octobre : formation du cabinet Shidehara Kijūrō, scellant la volonté du Japon de coopérer avec l’occupant américain.
  • 1er décembre : congrès du Parti communiste japonais (PCJ).
  • 15 décembre : transmission au gouvernement japonais par les forces d’occupation américaines du mémorandum sur le shintō d’État.
  • 17 décembre : réforme de la Loi sur les élections à la Chambre des représentants. Le droit de vote est accordé aux femmes.
  • 22 décembre : adoption d’une loi garantissant le droit des citoyens à la constitution de syndicats et d’associations.
  • 29 décembre : adoption par le gouvernement du premier volet de la réforme agraire (second volet : 21 octobre 1946).

101946

  • 1er janvier : publication d’un rescrit par lequel l’empereur Hirohito affirme sa nature humaine (Tennō ningen sengen).
  • 19 février : première tournée de Hirohito en province, dans le département de Kanagawa.
  • printemps : lancement des purges des leaders nationalistes et des militaires.
  • 10 avril : 22es élections générales des membres de la Chambre des représentants.
  • 3 mai : début du Procès de Tōkyō (jusqu’au 12 novembre 1948).
  • 22 mai : 1er cabinet Yoshida Shigeru
  • 3 novembre : adoption par la Diète de la Constitution du Japon (entrée en vigueur : 5 mai 1947).

111947

  • 31 janvier : déclaration de MacArthur interdisant la grève générale prévue pour le lendemain.
  • 31 mars : adoption de la Loi fondamentale sur l’éducation.
  • 7 avril : adoption de la Loi fondamentale sur le travail
  • 1er juin : formation du cabinet Katayama Tetsu (seul cabinet socialiste de l’après-guerre).
  • 4 août : création de la Cour suprême.
  • 6 août : première cérémonie commémorative pour la paix de Hiroshima. Lecture du premier Manifeste pour la paix.
  • 1er septembre : création du ministère du Travail.
  • 31 décembre : dissolution du ministère de l’Intérieur

121948

  • 10 mars : formation du cabinet Ashida Hitoshi.
  • 15 mars : formation du Parti démocrate libéral.
  • - 15 octobre : formation du 2e cabinet Yoshida.
  • 23 décembre : exécution de Tōjō Hideki, Matsui Iwane, Hirota Kōki et de quatre autres criminels de guerre de catégorie A.
  • 16 février : formation du 3e cabinet Yoshida.
  • 8 mars : division du Parti démocrate libéral.
  • Mars : création autour des intellectuels de la revue Sekai d’un groupe de discussion sur les problèmes de la paix (Heiwa mondai danwakai).
  • 25 mai : création du ministère du Commerce international et de l’Industrie (MITI).
  • Printemps : début des purges dites des « rouges » (jusqu’en 1952).
  • Novembre : dissolution du Civil Censorship Detachment (CCD) contrôlant jusqu’alors la presse et le cinéma japonais.
  • 1er décembre : promulgation de la Loi de contrôle des changes et du commerce international ; reprise des échanges internationaux privés.

131950

  • 7 juin : scission du Parti communiste sous la pression des purges.
  • 25 juin : début de la guerre de Corée (jusqu’en juillet 1953).
  • 29 août : entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel.

141951

  • 11 avril : MacArthur est démis de ses fonctions. Il est remplacé par le général Matthew Ridgway.
  • 21 juin : le Japon rejoint l’Unesco.
  • 8 septembre : 47 pays signent avec le Japon le traité de paix de San Francisco. Ni l’URSS, ni la République populaire de Chine ne signent le texte.
  • 18 octobre : le Premier ministre Yoshida Shigeru se rend en visite « spéciale » au sanctuaire du Yasukuni. Première visite d’un chef du gouvernement depuis novembre 1945.

151952

  • 29 février : les États‑Unis établissent sous leur autorité un gouvernement local des îles Ryūkyū.
  • Avril : levée complète des purges des leaders nationalistes.
  • 28 avril : prise d’effet du traité de paix de San Francisco.
  • 9 juin : signature du traité de paix nippo-indien.
  • Juillet : départ effectif des dernières forces d’occupation américaines.
  • 13 août : le Japon rejoint le Fonds monétaire international (FMI).
  • 16 octobre : visite de Hirohito au sanctuaire du Yasukuni.
  • 30 octobre : 4e cabinet Yoshida.

161953

  • - 12 mai : signature de l’accord culturel franco-japonais, premier du genre depuis la guerre.
  • 21 mai : 5e cabinet Yoshida.
  • 1er août : adoption de la Loi sur les pensions de guerre.
  • Décembre : première apparition de la « maladie de Minamata ».

171954

  • 7 janvier : Eisenhower annonce que les États‑Unis entendent « maintenir [leurs] bases à Okinawa indéfiniment ».
  • 1er mars : essai par l’armée américaine d’une bombe atomique de forte puissance sur l’atoll de Bikini. Un bateau de pêche japonais en subit à distance les effets, soulevant une vague de protestations antinucléaires.
  • 1er juillet : création des forces d’autodéfense (terre, marine, forces aériennes).
  • 26 septembre : Yoshida Shigeru entame une tournée officielle en Occident (Canada, France, RFA, Italie, Vatican, Grande‑Bretagne, États‑Unis ; jusqu’au 17 novembre).
  • Décembre : formation du cabinet Hatoyama Ichirō.

181955

  • 26 mai : formation de la Confédération des Coréens du Japon (Chōsen sōren).
  • Août : commémorations du 10e anniversaire de la fin de la guerre. Ouverture du Mémorial pour la paix de Hiroshima ; inauguration à Nagasaki de la Statue pour la Paix.
  • 10 septembre : le Japon rejoint le GATT.
  • Octobre : fusion des partis socialistes de gauche et de droite.
  • 15 novembre : création du Parti libéral-démocrate (PLD).

191956

  • 24 mai : adoption de la Loi de prohibition de la prostitution (entrée en vigueur : 1er avril 1958).
  • 17 juillet : publication du Livre blanc sur l’économie : croissance et modernisation de l’économie du Japon.
  • 11 septembre : ouverture de l’Hôpital des survivants de la bombe A à Hiroshima.
  • 18 octobre : déclaration commune Japon-URSS. Réouverture des relations diplomatiques entre les deux pays.
  • 18 décembre : entrée du Japon à l’ONU.
  • 23 décembre : formation du cabinet Ishibashi Tanzan.
  • 26 décembre : débarquement à Maizuru des derniers rapatriés des camps soviétiques.

201957

  • 25 février : formation du cabinet Kishi Nobusuke.
  • Mai‑juin : Kishi Nobusuke se rend en Birmanie, Inde, au Pakistan, en Thaïlande et à Taïwan. Premières visites officielles d’un Premier ministre japonais dans ces pays depuis la guerre.
  • Novembre‑décembre : Kishi Nobusuke se rend en ex-Indochine, Indonésie, Australie et Nouvelle-Zélande. Premières visites officielles d’un Premier ministre japonais dans ces pays depuis la guerre.

211958

  • 20 janvier : signature du traité de paix nippo-indonésien.
  • 23 décembre : inauguration de la Tour de Tōkyō.

221959

  • 26 septembre : le typhon de la baie d’Ise fait plus de 5 000 morts.
  • 27 novembre : 2 000 personnes investissent la Diète pour s’opposer à la signature du traité de sécurité nippo-américain.
  • 11 décembre : annonce de 1 277 licenciements dans les mines de Miike entraînant une longue grève et un violent conflit syndical.

231960

  • 16 janvier : les opposants à la signature du traité de sécurité nippo-américain investissent l’aéroport de Haneda, interdisant l’arrivée au Japon du président Eisenhower.
  • 23 février : naissance du prince impérial Naruhito.
  • 15 juin : un groupe du Zengakuren (Fédération nationale des étudiants, groupe de gauche) investit la Diète. Dans la mêlée, une étudiante de la faculté de droit de l’université de Tōkyō, Kanba Michiko, est tuée.
  • 19 juin : signature du traité de sécurité nippo-américain.
  • 15 juillet : dissolution du cabinet Kishi. Ikeda Hayato, qui lui succède, lance son plan de croissance des revenus.
  • 12 octobre : assassinat du représentant du parti socialiste, Asanuma Inajirō, par un jeune extrémiste de droite, âgé de 17 ans.

241961

  • 1er février : agression du directeur de la revue Chūō kōron par un extrémiste de droite, sous prétexte de crime de lèse-majesté envers Hirohito.
  • 21 juin : rencontre Kennedy‑Ikeda.
  • 16 novembre : visite d’Ikeda en Asie du Sud‑Est.

251962

  • 13 janvier : un groupe du parti socialiste se rend en Chine et publie une déclaration commune avec le gouvernement chinois dénonçant l’impérialisme américain.
  • 1er février : la population de Tōkyō dépasse officiellement 10 millions d’habitants.
  • 21 février : Ikeda rencontre Kim Jongpil, le chef du bureau de l’Information du gouvernement coréen de Park Chung-hee. Le processus vers la normalisation des relations nippo-coréennes est amorcé.
  • Mars : le taux d’équipement des ménages en téléviseur atteint 48,5 %.
  • 1er juillet : la Sōka gakkai gagne quinze sièges aux élections de la Chambre des représentants.
  • 26 octobre : Ikeda lance le slogan « Kuni zukuri, hito zukuri » (Construire le pays, construire l’homme).

261963

  • 23 septembre : nouvelle visite d’Ikeda en Asie du Sud‑Est.
  • 10 novembre : le Parti communiste japonais publie une déclaration de neutralité face à la dispute sino-russe.

271964

  • 1er avril : le gouvernement libéralise les voyages touristiques à l’étranger.
  • 28 avril : le Japon rejoint l’OCDE.
  • 30 juin : le chef des forces d’autodéfense Fukuda Tokuyasu rencontre le secrétaire américain à la Défense McNamara. Une participation du Japon au conflit du Vietnam, dans les limites de la Constitution, est décidée.
  • 1er octobre : ouverture entre Tōkyō et Ōsaka de la première ligne de train à haute vitesse Shinkansen.
  • 10 octobre : ouverture des Jeux olympiques de Tōkyō.
  • 9 novembre : démission d’Ikeda pour raisons de santé. Satō Eisaku devient Premier ministre.

281965

  • 24 avril : première manifestation contre la guerre du Vietnam.
  • 22 juin : signature du traité de normalisation des relations nippo – sud‑coréennes (entrée en application : 18 décembre). Des mouvements de protestation contre le traité éclatent dans les deux pays.
  • 19 août : visite du Premier ministre à Okinawa.

291966

  • 21 janvier : signature des accords nippo-russes.
  • 26 avril : la plus grande grève de transports publics depuis la défaite.
  • 9 décembre : le 11 février devient la fête nationale du Japon.

301967

  • 27 février : signature d’un protocole pour le commerce et l’amitié nippo-chinoise.
  • 11 février : première célébration du 11 février comme fête nationale.
  • Août : la population japonaise atteint 100 millions d’habitants.

311968

  • 4 janvier : 1re fixation de l’indice TOPIX.
  • Mai : Formation de l’Assemblée du front uni des universités japonaises (Zengaku kyōtō kaigi) et organisation du mouvement étudiant
  • 15 juin 1968 : création de l’Agence nationale pour la culture (Bunkachō).
  • 17 octobre : Kawabata Yasunari devient le premier écrivain japonais à recevoir le prix Nobel de littérature.
  • 23 octobre : commémoration du 100e anniversaire de la restauration de Meiji.

321969

  • 18 janvier : la police reprend par la force le bâtiment de l’université de Tōkyō occupé par les étudiants. 600 arrestations.
  • 10 juin : l’Agence du plan économique annonce que le Japon a eu en 1968 le deuxième plus important PNB au monde.

331970

  • 14 mars : ouverture de l’Exposition universelle d’Ōsaka sur le thème : « Progrès et paix pour l’humanité. »
  • 25 novembre : l’écrivain Mishima Yukio et ses partisans investissent le quartier général des forces d’autodéfense. Mishima se suicide après une déclaration publique.

341971

  • 5 janvier : parution d’un Livre blanc sur la pollution en province.
  • 22 janvier : début de l’opposition locale à l’implantation d’un aéroport international à Narita.
  • 20 juillet : le premier magasin MacDonald’s au Japon ouvre à Ginza.
  • 28 août : à la suite du « choc Nixon », le gouvernement japonais décide de transférer le yen sur le marché flottant des changes, entraînant la fin de l’indexation du yen sur le dollar.

351972

  • 24 janvier : un survivant de l’ex-armée impériale est découvert dans l’île de Guam.
  • 19-2 février : prise d’otage par l’Armée rouge japonaise dans la villa Asama à Karuizawa.
  • 15 mai : restitution de l’archipel des Ryūkyū (Okinawa) au Japon.
  • 7 juillet : formation du cabinet Tanaka Kakuei.
  • 29 septembre : normalisation des relations nippo-chinoises.
  • 2 octobre : création de la Fondation du Japon.

361973

  • 11 janvier : ouverture de l’ambassade du Japon à Beijing. Ouverture de l’ambassade de Chine populaire au Japon le 1er février.
  • Octobre : début du 1er choc pétrolier et de ses effets sur le Japon.

371974

  • 8 octobre : l’ancien Premier ministre Satō Eisaku reçoit le prix Nobel de la paix.
  • 26 novembre : démission du Premier ministre Tanaka Kakuei.

381975

  • 15 août : visite « officielle » du Premier ministre Miki Takeo au sanctuaire du Yasukuni.
  • 30 septembre : première visite officielle de Hirohito aux États‑Unis (jusqu’au 14 octobre).

391976

  • 27 juillet : arrestation de l’ancien Premier ministre Tanaka Kakuei mis en cause dans une affaire de corruption (affaire Lockheed).
  • 9 août : visite à Nagasaki de Miki Takeo, premier chef de gouvernement japonais à participer à la journée de commémoration du bombardement nucléaire.
  • 23 décembre : formation du cabinet Fukuda Takeo.

401978

  • 25 mars : report de l’ouverture de l’aéroport de Narita en raison de la violence de l’opposition.
  • 12 septembre : signature d’un traité de paix et d’amitié entre le Japon et la Chine.
  • 17 octobre : quatorze criminels de guerre de catégorie  A sont inclus dans la liste des personnes faisant l’objet d’un culte au sanctuaire du Yasukuni.
  • 7 décembre : formation du cabinet Ōhira Masayoshi.

411979

  • mai : ouverture de l’aéroport international de Tōkyō‑Narita.

421980

  • 12 juin : décès du Premier ministre Ōhira Masayoshi.
  • 17 juillet : formation du cabinet Suzuki Zenkō.
  • 31 décembre : le ministère de la Santé annonce une baisse du taux de fécondité à 1,37 %.

431981

  • 23 février : arrivée de Jean‑Paul II au Japon. Première visite d’un pape dans l’Archipel.
  • Décembre : le Japon devient le deuxième plus gros contributeur de l’ONU derrière les États‑Unis.

441982

  • 27 novembre : formation du cabinet Nakasone Yasuhiro.

451983

  • 1er janvier : le gouvernement Nakasone consent 4 milliards de yens d’aide économique à la Corée.
  • 19 février : Nakasone, en visite aux États‑Unis, déclare que l’archipel japonais est un « porte-avions insubmersible ».
  • 1er avril : le gouvernement américain décide une surtaxe sur les motos japonaises.
  • 18 décembre : le PLD subit une grave défaite aux élections législatives.
  • 26 décembre : le PLD crée une coalition avec le Club néolibéral. Formation du deuxième cabinet Nakasone.

461984

  • 5 janvier : le Premier ministre Nakasone fait une visite officielle au sanctuaire du Yasukuni.
  • 6 septembre : visite du président coréen Chun Doo‑hwan. L’empereur exprime ses regrets les plus profonds pour les « malheurs » survenus dans le passé entre les deux pays.
  • 17 septembre : le secrétaire général du parti socialiste Ishibashi Masashi se rend en Corée du Nord.

471985

  • 1er mars : opposition à la prise des empreintes digitales des Coréens résidant au Japon.
  • 1er avril : Nakasone appelle chaque Japonais à dépenser 100 dollars de produits japonais.
  • 20 septembre : le ministre des Affaires étrangères chinois critique le Premier ministre japonais pour sa visite au sanctuaire du Yasukuni.

481986

  • 22 janvier : le parti socialiste (PSJ) décide d’abandonner la référence marxiste-léniniste pour adopter la démocratie sociale d’Europe de l’Ouest.
  • 6 juillet : victoire écrasante du PLD dans les deux Chambres aux élections.
  • 15 août : dissolution du Club néolibéral. Une partie de ses membres rejoint le PLD.
  • 8 septembre : destitution du ministre de l’Éducation Fujio Masayuki pour avoir déclaré que la Corée avait sa part de responsabilité dans son annexion par le Japon.
  • 27 septembre : Nakasone adresse un message d’excuses au Parlement, à la nation et au gouvernement américain pour avoir déclaré que le niveau intellectuel des États‑Unis était faible, en raison notamment de la mixité raciale.

491987

  • 24 janvier : le gouvernement décide d’abandonner la limite à 1 % du budget pour les dépenses militaires.
  • 6 novembre : formation du cabinet Takeshita Noboru.

501988

  • 25 septembre : à l’occasion d’une visite officielle, le Japon octroie à la Chine 810 milliards de yens de crédits et de fonds pour la protection de biens culturels.

511989

  • 7 janvier : mort de l’empereur Shōwa, Hirohito. Son fils Akihito accède au trône. Début de l’ère Heisei.
  • 3 juin : démission du gouvernement Takeshita après le scandale Recruit. Formation du cabinet Uno Sōsuke, impliqué par la suite dans une affaire de mœurs.
  • 15 juin : chute du yen face au dollar, qui franchit la barre des 150.
  • 23 juillet : le PLD est devancé aux élections à la Chambre haute par le Parti socialiste japonais (PSJ) pour la première fois.
  • 10 août : formation du cabinet Kaifu Toshiki.
  • 29 décembre : l’indice Nikkei atteint 39 985 yens. Apogée de la croissance économique.

521990

  • 15 janvier : le Premier ministre de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev reconnaît au Japon le droit de revendiquer les territoires du Nord.
  • 18 février : le PLD remporte les élections législatives, mais le PSJ s’affirme comme parti d’opposition en gagnant cinquante sièges.

531991

  • 24 janvier : le gouvernement accorde 9 milliards de dollars d’aide à la coalition pendant la guerre du Golfe.
  • 12 juin : des Coréennes forcées à se prostituer pour l’armée japonaise pendant la guerre intentent un procès au gouvernement japonais.
  • 14 octobre : démission du ministre de l’Économie, Hashimoto Ryūtarō, à la suite de nombreux scandales, de l’effondrement de la Bourse et de l’immobilier, qui marquent l’éclatement de la bulle spéculative.
  • 5 novembre : formation du cabinet Miyazawa Kiichi.

541992

  • 22 mai : création par Hosokawa Morihiro d’un parti néoconservateur, le Nouveau Parti du Japon (NPJ).
  • Août : l’indice Nikkei touche le fond à 14 903 yens. La croissance se limite à 1,5 %.
  • Septembre : envoi d’un contingent des forces d’autodéfense au Cambodge.

551993

  • 23 juin : création par Ozawa Ichirō du Parti du renouveau (PR), et par Masayoshi Takemura de l’Avant-Garde (AG), qui quittent le PLD.
  • 9 août : formation du gouvernement anti-PLD Hosokawa Morihiro, qui réunit tous les partis d’opposition sauf le PCJ.

561994

  • 25 avril : démission de Hosokawa. Formation du cabinet Hata Tsutomu à partir du PR et du NPJ.
  • 30 juin : formation du cabinet de coalition PLD/PSJ/AG, mené par le socialiste Maruyama Tomiichi.
  • 9 décembre : l’opposition, sauf le PCJ, se regroupe dans le Nouveau Parti du progrès.

571995

  • Février : violent séisme dans la région de Kōbe. Environ 5 000 morts, de nombreuses destructions.
  • 20 mars : attentats au gaz sarin dans le métro de Tōkyō, perpétrés par la secte Aum.
  • Septembre : premières faillites dans le secteur bancaire.

581996

  • Janvier : formation du cabinet Hashimoto Ryūtarō.

591997

  • 25 janvier : rencontre Hashimoto‑Kim au sujet de la Corée du Nord.
  • 22 avril : prise d’otages dans l’ambassade japonaise du Pérou.
  • 21 août : rencontre nippo – nord‑coréenne à Beijing pour préparer la normalisation des relations.
  • 8 octobre : le Japon accorde à la Corée du Nord 3,4 milliards de yens d’aide alimentaire.
  • 3 décembre : le Japon accorde 10 milliards de yens à la Corée du Sud en soutien.
  • 11 décembre : signature du protocole de Kyōto sur les changements climatiques.

601998

  • 12 janvier : le ministre des Finances annonce que le montant des créances douteuses des banques atteint 76 700 milliards de yens, sur un total de 624 800 milliards de yens.
  • 18 avril : rencontre nippo-russe. Le président Eltsine évoque la possibilité de la signature d’un traité de paix et d’amitié.
  • 27 avril : formation du Parti démocrate.
  • 12 juillet : défaite du PLD aux élections à la Chambre haute. Démission du Premier ministre Hashimoto.
  • 30 juillet : formation du cabinet Obuchi Keizō.
  • 15 août : Obuchi exprime ses profonds regrets pour les victimes asiatiques de la Seconde Guerre mondiale.

611999

  • 2 mars : discussion à la Diète sur la législation du drapeau (hinomaru) sur l’hymne (kimigayo) national.
  • 11 avril : Ishihara Shintarō est élu gouverneur de la métropole de Tōkyō.

622000

  • Exacerbation des tensions centrées sur l’archipel des Senkaku (Pin yin : Diaoyu ; Coréen : Tiaoyutai), territoires régis par le Traité de sécurité nippo-américain.
  • Avril : démission du Premier ministre Obuchi pour maladie. Mori Yoshirō devient Premier ministre.

632001

  • Avril : formation du cabinet Koizumi Jun.ichirō.
  • Novembre : envoi des forces navales d’autodéfense dans l’Océan indien en vertu de la collaboration aux opérations antiterroristes.

642002

  • Septembre : première rencontre des chefs de gouvernement du Japon et de la Corée du Nord. Kim Jong‑il reconnaît l’enlèvement de civils japonais.
  • Octobre : retour au Japon de dix ressortissants japonais enlevés par la Corée du Nord.

652003

  • Mars : invasion de l’Irak par la coalition menée par les États‑Unis. Déclaration de soutien du Japon.
  • Août : fusion du Parti démocrate et du Parti libéral.

662004

  • Janvier : arrivée des forces d’autodéfense en Irak.
  • Mai : visite du Premier ministre Koizumi en Corée, retour de ressortissants Japonais de la Corée du Nord au Japon.

672005

  • 25 mars : ouverture de l’Exposition internationale d’Aichi.
  • Avril : violentes manifestations antijaponaises en Chine, en réaction aux visites du Premier ministre Koizumi au sanctuaire du Yasukuni.
  • 8 août : dissolution de la Chambre des représentants à la suite du rejet du projet gouvernemental de privatiser la poste.
  • 21 septembre : formation d’un nouveau gouvernement Koizumi à la suite de la victoire du Premier ministre aux élections.

682006

  • 23 janvier : lancement du Holding de la Poste (Japan Post Holdings Co., Ltd).
  • 14 juillet : la Banque du Japon abandonne sa politique du taux zéro.
  • 26 septembre : formation du 1er cabinet Abe Shinzō.

692007

  • 9 janvier : l’Agence de la Défense devient ministère de la Défense.
  • Avril : manœuvres conjointes du Japon, des États‑Unis et de l’Inde dans le Pacifique.
  • 17 avril : un membre de la pègre tire sur le maire de Nagasaki, Itō Itchō, après un discours évoquant la responsabilité de l’empereur dans le bombardement de Nagasaki. Itō Itchō décède de ses blessures le 18 avril.
  • 26 septembre : formation du cabinet Fukuda Yasuo.