Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

KinoFabula

 | 
Catherine Géry

Bibliographie

Entrées d'index

Géographique :

Fédération de Russie, URSS

Texte intégral

Ackerman Ada, 2005, « Ivan le Terrible ou la Sacralisation de Staline (1943-1945) », Théorème, no 8.

Ackerman Ada, 2010, « l’Icône orthodoxe dans les films russes et soviétiques ou la réactivation du sacré », CinémAction (Croyances et sacré au cinéma), no134.

Agel Henri, 1953, le Cinéma et le Sacré, Paris : Éd. du Cerf.

Akira Kurosawa : dessins, 2008, Paris : Paris-Musées.

Albéra François (éd.), 1996, les Formalistes russes et le Cinéma, Paris : Nathan.

Albéra François, 2005, l’Avant-garde au cinéma, Paris : Armand Colin.

Alekseev Mixail, 1965, Šekspir i russkaja kul’tura [Shakespeare et la culture russe], Moscou/Leningrad : Nauka.

Amengual Barthélémy, 1964, « Rapports avec l’art byzantin », in Moussignac Léon (éd.), Sergueï Eisenstein, Cinéma d’aujourd’hui, Paris : Seghers, n° 23.

Amengual Barthélémy, 1968, « Andrzej Wajda : un cinéaste en proie à l’histoire », in Estève Michel (éd.), Études cinématographiques, Paris : Lettres modernes Minard.

Amengual Barthélémy, 1976, « Eisenstein et le Sacré », Cinéma, no 214.

Amy de la Bretèque François, 1993, « Renart ou le Jeu avec les lois : à propos du Roman de Renard, film de Ladislas Starewitch (1938-1941) », Et c’est la fin pour quoy sommes ensemble. Hommage à Jean Dufournet, Littérature, Histoire et Langue du Moyen Âge, Paris : Éd. Honoré Champion.

Anderson Benedict, 1996, l’Imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris : La Découverte.

Aninskij Lev, 1980, Lev Tolstoj i kinematograf [Lev Tolstoï et le cinématographe], Moscou : Iskusstvo.

Aumont Jacques, 1998, Jean Epstein, cinéaste, poète, philosophe, Paris : Cinémathèque française.

Autant-Mathieu Marie-Christine (éd.), 1997, Théâtre russe contemporain, Arles : Actes sud.

L’Avant-Scène Cinéma « spécial Wajda », 1980, 1er-15 janvier.

Babel Isaac, 1972, Cavalerie rouge, Lausanne : L’Âge d’Homme, trad. J. Catteau.

Baecque Antoine (de), 2008, l’Histoire-caméra, Paris : Gallimard, « Bibliothèque des Histoires ».

Barthes Roland, 1957, « le Mythe aujourd’hui », Mythologies, Paris : Éd. du Seuil.

Benjamin Walter, 1971, « Discussions sur le cinéma russe et l’art collectiviste en général (réponse à O. A. H. Schnitz) », les Cahiers du cinéma, janvier-février.

Benjamin Walter, 1987, « le Narrateur », Rastelli raconte... et autres récits, Paris : Éd. du Seuil, trad. P. Jaccottet.

Benjamin Walter, 2000, « le Conteur », Œuvres III, Paris : Gallimard, « Folio Essais ».

Benjamin Walter, 2000, « la Tâche du traducteur », Œuvres I, Paris : Gallimard, « Folio Essais ».

Berelowitch Alexis, 1978, « Est-ce ainsi que les hommes vivent ?... », Cahiers de linguistique, d’orientalisme et de slavistique.

Berelowitch Alexis, 1988, « Évolution des modèles familiaux dans la littérature soviétique contemporaine », Cultures et sociétés de l’Est, no 9, Paris : Institut d’études slaves.

Beumers Birgit, 2009, A History of Russian Cinema, Oxford/New York : Berg Publishers.

Blum Alain, 1993, « Changer la ville, changer l’homme », in Gousseff Catherine (éd.), De « l’homme nouveau » au bonheur totalitaire, Paris : Autrement, « Mémoires ».

Bočarov Anatolij, 1970, Vasilij Grossman. Kritiko-bibliografičeskij očerk [Vassili Grossman. Essai critique et bibliographique], Moscou : Sovetskij pisatel’.

Borger Lenny, 1989, « Ladislas Starewitch, le magicien de Kovno », in le Cinéma russe avant la Révolution, Paris : Ramsay.

Brenez Nicole, Lebrat Chantal (éd.), 2001, Jeune, dure et pure ! Une histoire du cinéma d’avant-garde et expérimental en France, Paris : Cinémathèque française/Mazzotta.

Brooks Jeffrey, 1985, When Russia Learned to Read: Literacy and Popular Literature 1861-1917, Princeton : Princeton University Press.

Bulgakova Oksana, 2005, Fabrika žestov [La fabrique des gestes], Moscou : NLO.

Bulgakova Oksana, 2010, Sovetskij sluxoglaz : kino i ego organy čuvstv [le Sluxoglaz soviétique : le cinéma et ses organes de perception], Moscou : NLO.

Campan Véronique et Ménégaldo Gilles, 2003, « Du maniérisme au cinéma », la Licorne, no 66.

Carou Alain, 2006, le Cinéma français et les Écrivains. Histoire d’une rencontre (1906-1914), Paris : École nationale des chartes/AFRHC.

Christie Ian, Taylor Richard (ed.), 1994, Inside the Film Factory: New Approaches to Russian and Soviet Cinema, London/New York : Routledge.

Cléder Jean, 2012, Entre littérature et cinéma. Les affinités électives, Paris : Armand Colin, « Cinéma/Arts visuels ».

Comtet Roger, 2001, « Essai de répertoire des adaptations cinématographiques étrangères de la littérature russe », Slavica Occitania, no 13.

Costa Antonio, 2008, « la Folie qui vient des marionnettes. Métamorphoses des corps et des objets : de Méliès aux frères Quay », Puck, la Marionnette et les autres arts (les marionnettes au cinéma), no 15.

Demeure Jacques, 1972, « Cinéma soviétique d’aujourd’hui, d’autrefois », Positif, no 136.

Denis Sébastien, 2007, le Cinéma d’animation, Paris : Armand Colin, « Cinéma/Arts Visuels ».

Depretto Catherine, 2003, « Chtchors (1939) d’Alexandre Dovjenko » in Laurent Natacha (éd.), le Cinéma « stalinien ». Questions d’histoire, Toulouse : Presses universitaires du Mirail, « Tempus ».

Detienne Marcel, Vernant Jean-Pierre, 1974, les Ruses de l’intelligence. La mètis des Grecs, Paris : Flammarion, « Champs essais ».

Devictor Agnès, Feigelson Kristian, 2010, Croyances et Sacré au cinéma, CinémAction, Condé-sur-Noireau : Éd. Charles Corlet.

Diaz José-Luis, 2003, « Quelle histoire littéraire ? Perspectives d’un dix-neuviémiste » RHLF, no 3.

Dmitriev Aleksandr, 2002, « le Contexte européen (français et allemand) du formalisme russe », Cahiers du monde russe et soviétique, 43/2-3.

Douin Jean-Luc, 1981, Wajda, Paris : Éditions Cana.

Dostoïevski Fiodor, 1972, l’Idiot, Paris : Le Livre de poche, trad. Georges Arout.

Dostoïevski Fiodor, 2006, « Un travesti » (extraits), in Géry Catherine  (éd.), Nikolaï Leskov, Lausanne : L’Âge d’Homme, « Les Dossiers H ».

Dobrenko Evgenij, 2008, Muzej revoljucii : sovetskoe kino i stalinskij istoričeskij narrativ [Le musée de la révolution : le cinéma soviétique et la narration historique stalinienne], Moscou : NLO.

Dovlatov Sergej, 1995, « Zapisnye knigi » [Carnets], Sobranie prozy v 3 tomax [Choix d’œuvres en prose en 3 t.], Saint-Pétersbourg : Limbus‑press.

Dulac Germaine, 1994, Écrits sur le cinéma (1919-1937), Paris : Éd. Paris Expérimental.

Dubin Boris, 2001, « Slovesnost’ klassičeskaja i massovaja : literatura kak ideologija i literatura kak civilizacija » [La culture littéraire classique et la culture de masse : la littérature comme idéologie et la littérature comme civilisation], Slovo – pis’mo – literatura [Le mot, l’écriture, la littérature], Мoscou : NLO.

Eder Klaus et al., 1982, Wajda, Nantes : L’Atalante.

Eichenbaum Boris, 1996, « Problèmes de ciné-stylistique », in François Albéra (éd.), les Formalistes russes et le Cinéma, Paris : Nathan.

Eichenbaum Boris, 2006, « Un écrivain “excessif” », in Géry Catherine (éd.), Nikolaï Leskov, Lausanne : L’Âge d’Homme, « Les Dossiers H ».

Èjxenbaum Boris, 1926, « Literatura i kino » [Littérature et cinéma], Sovetskij èkran [L’écran soviétique], no 42.

Èjxenbaum Boris, 1927, « Problemy kino-stilistiki » [Les problèmes de la ciné-stylistique], Poètika kino [Poétique du cinéma], Moscou : Kinopečat‘.

Èjxenbaum Boris, 1962, « Illjuzija skaza » [L’Illusion du skaz], Skvoz’ literaturu [À travers la littérature], Paris, La Haye : Mouton and Co.

Èjxenbaum Boris, 1962, « Kak sdelana « Šinel’ » Gogolja ? » [Comment est fait le Manteau de Gogol ?], Skvoz’ literaturu [À travers la littérature], Paris, La Haye : Mouton and Co.

Èjxenbaum Boris, 1987, « Leskov i sovremennaja proza » [Leskov et la prose contemporaine], O Literature [De la littérature], Moscou : Sovetskij Pisatel’.

Eisenschitz Bernard (éd.), 2002, Gels et Dégels : une autre histoire du cinéma soviétique, Paris : Éd. du Centre Pompidou.

Eisenstein Sergueï, 1976, la Non-Indifférente Nature, Paris : 10/18.

Eisenstein Sergueï, 1991, Walt Disney, Strasbourg : Circé.

Eisenstein Sergueï, 1999, MLB, Plongée dans le sein maternel, Paris : Éd. Hoëbeke.

Èjzenštejn Sergej, 1964, « O forme scenarija » [Sur la forme du scénario], Izbrannye proizvedenija v 6 tomax [Œuvres choisies en 6 tomes], t. II, Moscou : Iskusstvo.

Èjzenštejn Sergej, 1968, « Stjažateli » [Les Grippe‑sous], Izbrannye proizvedenija v 6 tomax [Œuvres choisies en 6 tomes], t. V, Moscou : Iskusstvo.

Eizykman Claudine, 1976, la Jouissance-cinéma, Paris : 10/18.

Epstein Jean, 1974-1975, Écrits sur le cinéma, 2 t., Paris : Seghers.

Essaïan Élisabeth, 2006, le Plan général de reconstruction de Moscou de 1935 : la ville, l’architecte et le politique, Th. doct., Université Paris VIII.

Essaïan Élisabeth, Pichon-Bonin Cécile et Pozner Valérie, 2007, « la Moscou du plan stalinien à travers l’œuvre de l’OST et la fiction cinématographique », in Ménélgado Hélène et Gilles (éd.), Imaginaires de la ville, Regards croisés, Rennes : PUR.

Estève Michel (éd.), 1968, Études cinématographiques, Paris : Lettres Modernes Minard, no 69-72.

Faure Élie, 1953, Fonction du cinéma : de la cinéplastique à son destin social, 1921-1937, Paris : Éd. d’Histoire et d’art/Plon, préface de Charles Chaplin.

Fay Laurel, 1995, “From Lady Macbeth to Katerina Ismailova. Shostakovich’s versions and revisions”, in Fanning David (ed.), Shostakovich Studies, Cambridge : Cambridge University Press.

Feigelson Kristian, 2002, « Regards croisés Est-Ouest : l’histoire revisitée au cinéma (Medvedkine / Marker) », Théorème, n° 6.

Fellous Marilyne, 1989, « Yakov Protazanov », le Cinéma russe avant la Révolution, Paris : Ramsay.

Fernandez Dominique, 1975, Eisenstein, Paris : Grasset.

Ferro Marc, 1993, Cinéma et Histoire, Paris : Gallimard, « Folio ».

Ferro Marc, 1973, « le Film, une contre-analyse de la société ? », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 28, no 1.

Florenskij Pavel, 2000, « Oborotnaja perspektiva » [La perspective inversée], Sobranie sočinenij. Stat’i i issledovanija po istorii i filosofii iskusstva i arxeologii [Œuvres choisies. Articles et études sur l’histoire de la philosophie de l’art et de l’archéologie], Moscou : Mysl’.

Freud Sigmund, 1971, « Quelques types de caractère dégagés par la psychanalyse », Essais de psychanalyse appliquée, Paris : Gallimard, « Idées ».

Frodon Jean-Michel, 1998, la Projection nationale. Cinéma et nation, Paris : Éd. Odile Jacob.

Fucikova Milena, 2006, « les Images des Tsiganes dans la littérature française du 19e siècle : Les origines de la naissance d’un mythe », Études tsiganes, no 25.

Fuksiewicz Jacek, 1989, le Cinéma polonais, Paris : Éd. du Cerf.

Galmiche Xavier, Préval Jitka (de) & Stranska Lenka (éd.), 2001, Bohumil Hrabal, le Palabreur, les Cahiers slaves, hors-série no 3.

Géry Catherine, 2005, « Gogol’, Melville et le “romantisme de la désillusion”, Revue des études slaves, LXXVI/4.

Géry Catherine, 2014, « Du skaz au kinoskaz (réflexions néo-formalistes sur le passage du skaz dans les arts visuels », in Géry Catherine, Mélat Hélène (éd.), le Littéraire et le Visuel dans la culture russe des xxe et xxie siècles : citations, adaptations, transferts, Slavica Occitania, no 38.

Géry Catherine, 2015, Crime et Sexualité dans la culture russe (à propos de la nouvelle de Nikolaï Leskov Lady Macbeth du district de Mtsensk et de ses adaptations), Paris : Éd. Honoré Champion.

Ginzburg Semën, 2007, Kinematografija dorevoljucionnoj Rossii [La cinématographie de la Russie prérévolutionnaire], Moscou : Agraf.

Godet Martine, 2010, la Pellicule et les Ciseaux. La censure dans le cinéma soviétique du Dégel à la perestroïka, Paris : Éditions du CNRS, « Mondes russes et est-européens ».

Gogol’ Nikolaj, 2009, « Ob arxitekture nynešnego vremeni » [De l’architecture du temps présent], Polnoe sobranie sočinenij v odnom tome [Œuvres complètes en un tome], Moscou : ALFA-KNIGA.

Golovskoj Valerij, 2004, Meždu ottepel'ju i glasnost'ju. Kinematograf 70-x [Entre le Dégel et la Glasnost’. Le cinéma des années 1970], Moscou : Materik.

Gor’kij Maksim (M. Pacatus), 1896, « Včera ja byl v carstve tenej » [Hier j’étais au royaume des ombres], Nižegorodskij listok, no 182.

Gor’kij Maksim, 1996, Proza, dramaturgija, publicistika [Œuvres en prose, dramaturgiques et publicistes], Moscou : AST Olimp.

Gousseff Catherine (éd.), 1993, De « l’homme nouveau » au bonheur totalitaire, Autrement, « Mémoires », Paris, 26-27.

Gračeva Èlena, 2004, Novejšaja istorija otečestvennogo kino. 1986-2000. Kino i kontekst [Une toute nouvelle histoire du cinéma national. 1986-2000. Le cinéma et son contexte], Saint-Pétersbourg : Seans.

Graščenkova Irina, 2005, Kino serebrjanogo veka [Le cinéma de l’âge d’argent], Moscou : Iz cikla « Kino moej rodiny ».

Grossman Vassili, 1995, « L’assassinat des Juifs de Berditchev », le Livre noir, Arles : Solin/Actes Sud.

Grossman Vassili, 2010, Dans la ville de Berditchev, la Route, Paris : Julliard/L’Âge d’Homme, « 10/18 », trad. B. Rabinovici et C. Fournier.

Gudkov Lev, Dubin Boris, 1994, Literatura kak social’nyj institut [La littérature comme institution sociale], Moscou : NLO.

Ivanova Vera et al, 2002, Velikij kinemo : katalog soxranivšixsja igrovyx fil’mov Rossii (1908-1919) [Le grand muet : catalogue des films de fiction russes conservés (1908-1919)], Moscou : NLO.

Jacq Jasmine, 2006, Du texte littéraire au texte cinématographique : l’adaptation des classiques littéraires russes dans le cinéma russe et soviétique (1908-2005), Th. doct. Université Paris IV, dactylographiée.

Jacq Jasmine, 2014, « L’adaptation des classiques littéraires nationaux dans le cinéma russe prérévolutionnaire : un réflexe culturel ? », in Géry Catherine, Mélat Hélène  (éd.), le Littéraire et le Visuel dans la culture russe des xxe et xxie siècles : citations, adaptations, transferts, Slavica Occitania, no 38.

Jampol’skij Mixail, 1993, Pamjat’ Tiresija. Intertektual'nost' i kinematograf [La mémoire de Tirésias. Intertextualité et Cinématographe], Moscou: Kull'tura.

Jampol’skij Mixail, 2007, Tkač i vizioner. Očerki istorii reprezentacii, ili o material’nom i ideal’nom v kul’ture [Le tisserand et le visionnaire. Essais sur l’histoire de la représentation, ou du matériel et de l’idéal dans la culture russe], Moscou : NLO.

Jangirov Rašit, 2011, « K istorii russkoj « demi-literatury » 1900-1910-x godov » [Pour une histoire de la « demi-littérature » russe des années 1900-1910], Drugoe kino [Un autre cinéma], Moscou : NLO.

Jewsiewicki Wladislaw, 1989, Esop XX wieku, Wladislaw Starewicz pionier filmu lalkowego i sztuki filmowej [L'Ésope du xxe siècle, Wladislaw Starewicz – un pionnier du film de marionnettes et de l'art cinématographique], Varsovie : Wydawnictwo Radia i Telewizji.

Kantor Tadeusz, 2004, le Théâtre de la mort, Lausanne : L’Âge d’Homme.

Kawa-Topor Xavier, 1993, « l’Image du roi dans Le Roman de Renart », Cahiers de civilisation médiévale, XXXVI, no 3.

Kihm Christophe, 2003, « le Burlesque, une aventure moderne », Art Press, no 24.

Kinovedčeskie zapiski [Les carnets de critique cinématographique], 1997, numéro spécial Eisenstein, n° 36-37.

Kleist Heinrich von, 2009, Sur le théâtre de marionnettes, Paris : Mille et une nuits.

Klejman Naum, 2004, Formula finala [La formule du finale], Moscou : Èjzenštejn centr.

Komarov Sergej, 1965, Istorija zarubežnogo kino. Nemoe kino [Histoire du cinéma étranger. Le cinéma muet], Moscou : Iskusstvo.

Kuenzli Rudolf, 2006, « la Coquille et le clergyman : de la critique du narcissisme surréaliste au cinéma comme symphonie de rythmes », 1895.

Kulešov Lev, 1987, « O scenarijax » [Sur le scénario], Sobranie sočinenij v 3 tomax [Œuvres choisies en 3 tomes], Moscou : Iskusstvo.

Kuznecova Marina, 2003, « Otec Sergij » [Le Père Serge], in Budjak Ljudmila (éd.), Rossijskij illjuzion [L’Illusion russe], Moscou : Materik.

Laplantine Jean-François, 2010, Je, nous et les autres, Paris : Le Pommier.

Laurent Natacha (éd.), 2003, le Cinéma « stalinien ». Questions d’histoire, Toulouse : Presses universitaires du Mirail, « Tempus ».

Laurent Natacha, 2000, l’Œil du Kremlin, cinéma et censure en URSS sous Staline, Toulouse : Privat.

Leutrat Jean-Louis, 2006, Échos d’Ivan le Terrible : l’éclair de l’art et les foudres du pouvoir, Bruxelles : De Boeck & Larcier.

Leyda Jay, 1976, Kino, Lausanne : L’Âge d’Homme.

Leskov Nicolas, 2002, le Gaucher et autres récits, Lausanne : L’Âge d’Homme, trad., préface et notes de C. Géry.

Leskov Nicolaï, 2015, la Lady Macbeth du district de Mtsensk, Paris : Classiques Garnier, trad., préface et notes de C. Géry.

Lixačev Dmitrij, 1997, Smex kak mirovozzrenie [Le rire comme conception du monde], Saint-Pétersbourg : Atelejja.

Lotman Iouri, 1977, Sémiotique et esthétique du cinéma, Paris : Éditions sociales.

Maingueneau Dominique, 1984, Carmen, les racines d’un mythe, Paris : Éd. du Sorbier.

Mandelʹštam, Osip, 1994, « Notre Dame », Sočinenija v dvux tomax, vol. I, Tula : Filin.

Marcadé Jean-Claude, 1987, l’Œuvre de N. S. Leskov (1831-1895). Les romans et les chroniques, Th. doct. dactylographiée, Université de Paris X – Nanterre.

Marie Michel, le Cinéma muet, 2005, Paris : SCEREN-CNDP, « Les petits cahiers ».

Markish Simon, 1983, le Cas Grossman, Lausanne : Juillard/L’Âge d’Homme.

Martin Léona Béatrice et François, 2003, Ladislas Starewitch (1882-1965), Paris : L’Harmattan, « Champs visuels ».

Martin Marcel, 1993, le Cinéma soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev (1955-1992), Lausanne : L’Âge d’Homme.

Marx William, 2005, l’Adieu à la littérature, Paris : Les Éditions de Minuit.

Medvedkine Alexandre, 1971, « le Train en marche », l’Avant-scène cinéma, no 120.

Ménégaldo Hélène, 1996, « Refoulement et amnésie infantile chez Zochtchenko : du refus de la mémoire à la rétrospection », in Proyart Jacqueline de, Mémoire de la Russie, identité nationale et mémoire collective, Paris : L’Harmattan.

Michalek Boreslaw (éd.), 1992, le Cinéma polonais, Paris : Éd. du Centre Pompidou.

Mitry Jean, 1964, « S. M. Eisenstein », in Moussignac, Léon (éd.), Serge Eisenstein, Cinéma d’aujourd’hui, no 23, Paris : Seghers.

Moussignac Léon (éd.), 1964, Serge Eisenstein, Cinéma d’aujourd’hui 23, Paris : Seghers.

Mur’janov Mixail, 1999, « Puškin i cygane » [Pouchkine et les Tsyganes], Puškin i Germanija [Pouchkine et l’Allemagne], Moscou : IGiP RAN.

Navailh Françoise, 1988, « la Commissaire de Berditchev », Pardès, n° 8.

Nikolaïeva Galina, 1954, la Moisson, Moscou : Éd. en langues étrangères.

Pagliano Jean-Pierre, 1990, « Starewitch au pays des merveilles », Positif, n° 352.

Pagliano Jean-Pierre, 1992, « Starewitch plus intime », Positif, n° 371.

Pasternak Boris, 1958, le Docteur Jivago, Paris : Gallimard.

Phèdre, 2009, Fables, Paris : Les Belles Lettres.

Pichon-Bonin Cécile, 2013, Peinture et politique en URSS : l’itinéraire des membres de la Société des artistes de chevalet (1917-1941), Paris : Les Presses du réel.

Pozner Valérie (éd.), 2005, Tolstoï et le cinéma, Paris : IES.

Pozner Valérie, Laurent Natacha (éd.), 2012, Kinojudaica, Paris : Nouveau monde éditions.

Propp Vladimir, 1970, Morphologie du conte, Paris : Seuil, « Points essais ».

Pudovkin Vsevolod, 1982, « Tvorčestvo literatora v kino : o kinematografičeskoj scenarii Ržeševskogo » [L’œuvre d’un littérateur au cinéma : sur les scenarii de Rjechevski], in Ržeševskij Aleksandr, Žizn’. Kino [La vie. Le cinéma], Moscou : Iskusstvo.

Ragel Philippe, 2001, « Il sole anche di notte des frères Taviani d’après le Père Serge de Tolstoï : une méditation prérévolutionnaire ? », Slavica Occitania, n° 13.

Rejtblat Abram, 1991, Ot Vovy k Bal’montu. Očerki po istorii čtenija v Rossii vo vtoroj polovine XIX veka [De Vova à Balmont. Essai sur l’histoire de la lecture en Russie dans la seconde moitié du xixsiècle], Moscou : MPI.

Rey-Flaud Henri, 1982, Eskenazi André, Introduction au Roman de Renart, Branche I, Paris : Éd. Honoré Champion.

Ricœur Paul, Temps et récit 1, 1983, Paris : Éd. du Seuil, « L’ordre philosophique ».

Ropars-Wuilleumiers Marie-Claire, 1970, De la littérature au cinéma, Paris : Armand Colin, « U ».

Ropars-Wuilleumier Marie-Claire, 1990, Écraniques. Le film du texte, Lille : Presses Universitaires de Lille, « Problématiques ».

Rozanov Vassili, 2003, les Hommes de la clarté lunaire, Lausanne : L’Âge d’Homme.

Schaeffer Jean-Marie, 1999, Pourquoi la fiction ?, Paris : Éd. du Seuil.

Scheidegger Jean R., 1989, le Roman de Renart ou le texte de la dérision, Genève : Droz, « Publications romanes françaises », n° 188.

Schifano Laurence, 2006, « Trois scènes du féminin (la Souriante Madame Beudet, Âme d’artiste, l’Invitation au voyage) : Dulac avant Dulac », 1895.

Schmulevitch Éric, 1996, Réalisme socialiste et Cinéma, Paris : L’Harmattan.

Schmulevitch Éric, 1997, Une décennie de cinéma soviétique en textes (1919-1930), Paris : L’Harmattan.

Schmulevitch Éric, 2006, la Fabrique de l’acteur excentrique, FEKS ou l’Enfant terrible du cinéma soviétique, Paris : L’Harmattan, « Champs visuels ».

Seton Marie, 1936, “The Modern Aesop. Trick Film Makers – Starevitch, Reiniger, Bartosch”, World Film News.

Shakespeare William, 1993, Macbeth, Paris : Garnier Flammarion, trad. P.-J. Jouve.

Sieffert René (éd.), 1979, Nō et Kyōgen, 2 vol., Paris : Presses orientalistes de France.

Sieffert René, 1983, Art du Japon, théâtre classique, Paris : Presses orientalistes de France, « Arts du Japon ».

Šklovskij Viktor, 1923, Literatura i kinematograf, Berlin : Russkoe universal’noe izdatel’stvo.

Sontag Susan, 2010, « Théâtre et Cinéma », l’Œuvre parle, Paris : Christian Bourgois.

Sorokine Vladimir, 1997, le Cœur des quatre, Paris : Gallimard, trad. W. Beredowitch.

Staquet Anne, 2000, la Morale et ses Fables. De l’éthique narrative à l’éthique de la souveraineté, Zurich/Québec : Éd. du Grand Midi.

Starr Frederik, 1977, « l’Urbanisme utopique pendant la révolution culturelle soviétique », Annales, ESC, I, vol. XXXII.

Tesson Charles, 2007, Théâtre et Cinéma, Paris : Éd. des Cahiers du cinéma.

Théâtres au cinéma (A. Wajda, F. Dostoïevski), 1996, t. VII, Bobigny : Magic cinéma.

Tolstoj Lev, 1992, Polnoe sobranie sočinenij [Œuvres complètes], Moscou : Terra.

Tolstoj Lev, 1993, Otec Sergij [Le Père Serge], Povesti i rasskazy [Nouvelles et récits], Moscou : Olimp/PPP.

Trinon Hadelin, 1964, Andrzej Wajda, Paris : Seghers.

Trotsky Léon, 2000, Littérature et Révolution, Paris : Éd. de la Passion.

Trujillo Gabriela, 2006, « le Cinéma de la vie intérieure. Germaine Dulac/Antonin Artaud : éléments théoriques autour d’un différend », 1895.

Tsikounas Myriam, 1992, les Origines du cinéma soviétique, Paris : Éd. du Cerf.

Tsikounas Myriam, 2002, « D’où nous viennent au juste les images ? », CiNéMas, vol. XII, no 3.

Vaissié Cécile, 2002, « la Non-Existence, punition des artistes non conformes. Le cas de la Commissaire d’Askoldov », Communisme, no 70-71.

Van Haesebroeck Élise, 2011, Identité(s) et Territoire du théâtre politique contemporain, Paris : L’Harmattan, « Univers théâtral ».

Vignaux Valérie, 2006, « les Papiers intimes de Germaine Dulac ou le corps de l’archive », 1895.

Volkov Solomon, 2004, « Stalin i Šostakovič : slučaj „Ledi Makbet mcenskogo uezda“ » [« Staline et Chostakovitch : le cas de Lady Macbeth du district de Mcensk »], Znamja, no 8.

Vološin Maksimilian, 1988, Liki tvorčestva [Les faces de l’œuvre], Leningrad : Nauka.

Widdis Emma, 2003, « la Représentation des frontières dans le cinéma soviétique des années 1930 : une esthétique de la conquête », in Laurent Natacha (éd.), le Cinéma « stalinien » : questions d’histoire, Toulouse : Presses universitaires du Mirail.

Widdis Emma, 2005, Alexander Medvedkin, London/New York : I. B. Tauris.

Xanžonkov Aleksandr, 1937, Pervye gody russkoj kinematografii [Les premières années de la cinématographie russe], Moscou/Leningrad : Iskusstvo.

Zabrodin Vladimir, 2011, Éjzenštejn : kino, vlast’, ženščiny [Eisenstein : le cinéma, le pouvoir, les femmes], Moscou : NLO.

Zékian Stéphane, 2012, l’Invention des classiques. Le « siècle de Louis XIV » existe-t-il ?, Paris : Éd. du CNRS.

Zorkaja Neja, 1976, U istokov massovogo iskusstva Rossii 1900-1910 godov [Aux sources de l’art de masse en Russie. Les années 1900-1910], Moscou : Nauka.

Zorkaja Neja, 1994, Fol’klor. Lubok. Èkran [Le folklore. Le loubok. L’écran], Moscou : Iskusstvo.