Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'accentuation grecque

 | 
Henri Tonnet

X. Accentuation des adverbes

Adverbs’ Accentuation

Ο τονισμός των επιρρημάτων

Résumé

Ce chapitre nous donne les règles d'accentuation des adverbes en ‑α et en ‑ως, des adverbes tirés d'adjectifs de chaque catégorie et des suffixes adverbiaux.

This chapter gives us the rules of accentuation of adverbs in and -ως, adverbs from adjectives in each category and adverbial affixes.

Αυτό το κεφάλαιο παρουσιάζει τους κανόνες τονισμού των επιρρημάτων σε -α και σε -ως, των επιρρημάτων που παράγονται από επίθετα σε κάθε κατηγορία και των επιρρηματικών επιθημάτων.

Entrées d'index

Texte intégral

1. La plupart des adverbes en ‑α

1Ce sont des adjectifs de la première classe au neutre pluriel. Ils ont naturellement l’accentuation de l’adjectif correspondant.

2Dans les dissyllabes oxytons :

Ex. : απλά « simplement », αργά « lentement, tard », καλά « bien », κακά « mal », λαμπρά « à merveille », ξερά « sèchement », ρηχά « superficiellement », σκληρά « durement », σοφά « savamment », σωστά « exactement, juste », φτηνά « peu cher », ψηλά « en haut », ψυχρά « froidement », ωμά « cruellement », κοντά « près », συχνά « souvent, fréquemment ».

3Pris dans les polysyllabes :

Ex. : αμοιβαία « réciproquement », άνετα « commodément », ανοιχτά « ouvertement », αριστερά « à gauche », αρκετά « assez, suffisamment », βέβαια « bien sûr », γενναία « bravement, généreusement », δεξιά « à droite », δυνατά « fort », θανάσιμα « mortellement », καθαρά « purement », κάθετα « verticalement », ομαλά « régulièrement », οριζόντια « horizontalement », πρώιμα « prématurément, précocement », σιωπηλά « silencieusement », σοβαρά « sérieusement », σπάνια « rarement », σχετικά « relativement », τελευταία « dernièrement », τυχαία « par hasard, fortuitement », φοβερά « terriblement », χαμηλά « bas », χωριστά « séparément », ωραία « joliment, très bien ».

2. Certains adverbes tirés d’adjectifs de la première classe

4Ils peuvent prendre ou ne prennent que la terminaison anciennement longue ‑ως. Dans le cas des adverbes tirés d’adjectifs proparoxytons, cela entraîne une descente de l’accent sur la pénultième.

5Terminaison anciennement longueως

Ex. : αμέσως « immédiatement, tout de suite », απολύτως « absolument », ιδίως « proprement, particulièrement », κυρίως « principalement, proprement dit », ευχαρίστως « avec plaisir », σπανίως « rarement ».

6NB. αλλιώς est issu de αλλέως après synizèse.

3. Les adverbes de formation néo-hellénique tirés d’adjectifs de la deuxième classe en ‑ύς sont oxytons en ‑ιά

Ex. : βαθιά « profondément », βαριά « lourdement », μακριά « loin », πλατιά « largement », φαρδιά πλατιά « de tout son long ».

4. Les adverbes tirés d’adjectifs de la troisième classe en ‑ης, ‑ες sont en ‑ως

7Comme les adjectifs correspondants, ils sont pour la plupart oxytons (voir supra IX.6.d).

Ex. : ακριβώς « exactement », διαρκώς « continuellement », εντελώς « entièrement », ευτυχώς « heureusement », προσεχώς « prochainement », συνεπώς « en conséquence », συνεχώς « constamment ».

8Normalement, à un adjectif paroxyton correspond un adverbe paroxyton.

Ex. : πλήρως « pleinement », συνήθως « habituellement ».

9Cependant, l’accent est sur la finale dans les adverbes tirés d’adjectifs en ‑ώδης.

Ex. : βλακωδώς « sottement », θορυβωδώς « bruyamment », στοιχειωδώς « d’une manière rudimentaire ».

5. Le grec possède aussi des suffixes adverbiaux toniques ou non

‑δόν est tonique

10Il sert à former des adverbes de manière, pour la plupart de style soutenu.

Ex. : αγεληδόν « en troupeau », αναφανδόν « ouvertement, au grand jour », ομοθυμαδόν « unanimement », ποταμηδόν « à flots », σωρηδόν « en masse », σχεδόν « presque ».

‑ί, ‑εί et ‑ίς/ ‑ής sont toniques

Ex. : αμαχητί « sans combat », απνευστί « sans reprendre haleine », αποβραδίς « hier soir, ce soir, plus tôt dans la soirée », αυτοστιγμεί « à l’instant même », καταμεσής « au beau milieu », κοντολογίς « en deux mots, pour faire court », ολημερίς « tout le jour », νωρίς « tôt », παμψηφεί « à l’unanimité des votants », χωρίς « sans (littéralement “séparément”) ».


Font exception : μέχρι « jusqu’à », μόλις « à peine » et, bien sûr, les substantifs neutres en iota employés adverbialement : διπλοπόδι « les jambes croisées », κομμάτι « un peu », μονορούφι « d’un trait, d’un coup ».

‑δην est atone. Le η étant anciennement long, les adverbes en ‑δην sont paroxytons

Ex. : άρδην « de fond en comble », αριστίνδην « au mérite (pour un choix) », βάδην « au pas », διαρρήδην « expressément », τροχάδην « en courant, au trot », φύρδην‑μίγδην « pêle‑mêle ».

‑ου local est habituellement tonique

Ex. : αλλού « ailleurs », αυτού « là », παντού « partout ».

11Font exception χάμου autre forme de χάμω normalement accentué (voir plus bas) et κάπου où la remontée de l’accent est due au préfixe d’indétermination κα‑ ; voir κάπως et κάποτε.

‑θε local est atone ; il s’ajoute à des formes adverbiales sans modifier leur accentuation

Ex. : αλλούθε « d’ailleurs », δώθε « par ici », εκείθε « par‑là », απούθε « d’où ? ».

‑ω, ancienne terminaison d’instrumental, est atone dans les adverbes de lieu

Ex. : (α)πάνω « par‑dessus », γύρω « autour », έξω « en dehors », κάτω « en dessous », παρακάτω « plus bas, plus loin », παραπάνω « plus haut », πίσω « derrière », τριγύρω « tout autour », χάμω « par terre ».

Acheter

Volume papier

amazon.fr