Version classiqueVersion mobile

(Ré)aménager une bibliothèque

 | 
Christine Soulas

Partie 2. Les élus, le programmiste et le bibliothécaire

Le rôle du maître d’ouvrage dans un projet de (ré)aménagement de bibliothèque : un guide des bonnes pratiques

Virginie Zudas

Texte intégral

  • 1 Le maître d’ouvrage est la personne morale pour laquelle l’ouvrage est construit, rénové ou réhabil (...)

1Le point de départ est constitué par la décision de la collectivité, le maître d’ouvrage1, d’étudier l’opportunité et les conditions de réalisation d’un projet qui se traduira par la construction, la réhabilitation, la rénovation et l’aménagement d’une bibliothèque.

  • 2 Les références réglementaires sont consultables sur le site de la Mission interministérielle pour l (...)

2Dans une première partie, les grandes étapes techniques2 seront passées en revue puis, dans la seconde, au travers d’un cas concret, nous raconterons l’histoire d’une bibliothèque qui a fait peau neuve et pour laquelle les services techniques de la ville ont joué le rôle de conducteur d’opération.

Un projet bien défini est un projet réussi

3La décision d’aménagement ou de réaménagement d’une bibliothèque peut résulter de motivations différentes. Elle peut être, par exemple :

  • consécutive à une rénovation urbaine et la bibliothèque s’insère dans cette dynamique ;
  • inscrite, à partir d’une décision politique, dans une extension ou une rénovation d’un réseau de lecture publique ;
  • liée à une exigence de mise en conformité réglementaire handicapée ou incendie ;
  • la conséquence d’un constat de vétusté du bâtiment (clos couvert ou revêtement) ou de ses installations techniques ou sanitaires… Ou combiner tous ces éléments.

4Pour mener à bien le projet, le maître d’ouvrage a le devoir réglementaire de réaliser une expression détaillée de ses besoins. Pour répondre à cette demande plusieurs possibilités s’offrent à lui : soit la collectivité dispose d’un service de programmation des projets (service généralement composé d’architectes, d’ingénieurs et d’économistes rattachés à la direction des bâtiments), soit il fait appel à un prestataire extérieur.

5Ce prestataire, appelé programmiste, se voit confier un ensemble de missions et de prestations dont le rendu final est l’étude de programmation des travaux.

L’étude préalable

6Les conseils énumérés ci-après sont le fil rouge des différentes étapes à suivre par le maître d’ouvrage et les utilisateurs. Ils peuvent également servir de trame pour préparer le cahier des charges définissant les prestations attendues du programmiste.

7La première étape consiste à réaliser une étude préalable portant sur l'état des lieux, l'analyse de l'expression des besoins et les études de faisabilité exposant les fondements du projet, en termes d’objectifs et de moyens à mettre en œuvre.

8Cette étude servira de support de communication et d’outil d’aide à la décision du maître d’ouvrage.

9De manière plus détaillée, l’état des lieux et la définition des besoins permettent de vérifier l’adéquation des objectifs et des besoins fonctionnels avec le potentiel du site (patrimoine bâti et environnement).

10À ce stade, les besoins fonctionnels doivent être connus : projet d’établissement, enquêtes sur les publics, définition des espaces, des collections, des usages permettant ainsi de traduire les besoins en superficie.

11Cette première forme d’expression des besoins permettra au prestataire retenu d’établir plusieurs propositions d'aménagements.

12Dans le cas d’opération de réaménagement ou de rénovation, le phasage fonctionnel et opérationnel des différents scenarii permettra d’apprécier les incidences du projet sur le fonctionnement de la bibliothèque : la continuité du service public pendant les travaux, les impacts sur le personnel, le déménagement des collections, la fermeture au public.

Encadré. L’étude préalable : une étape clé

Cette phase consiste à :

• recueillir et collecter toutes les informations et données, prendre en compte tous les paramètres qui dimensionnent la future bibliothèque. Il n’est pas interdit, à cette phase, de permettre aux utilisateurs de rêver… à cet équipement idéal ;
• identifier le mode de fonctionnement : entrée, accueil, impact sur le fonctionnement du service public, des services internes et logistiques ;
• analyser les différentes capacités constructives des sites : prendre en compte les contraintes architecturales ou d’aménagements. Préciser les limites éventuelles de fonctionnement, structurelles, techniques voire urbanistiques ou liées à la protection des monuments historiques ;
• analyser l'impact du projet sur le patrimoine existant, étudier la possibilité d’adapter le site et ses accès à sa nouvelle fonction (réorganisation des fonctions, installations techniques, sécurité incendie, accessibilité handicapés, etc.) ;
• rassembler les éléments de décision, faire ressortir les points forts et points faibles pour chacune des propositions ;
• envisager et rassembler les données nécessaires à la prise de décision ;
• estimer le budget de chaque scénario avec les coûts d’investissement et de fonctionnement. Cette évaluation permet de programmer le budget de l’opération et d’effectuer les premières démarches auprès de la DRAC pour valider l’éligibilité du dossier à une subvention dans le cadre de la dotation générale de décentralisation (DGD).

13À l’issue de cette phase d’étude préalable, le patrimoine ainsi recensé (état des lieux) est comparé aux ambitions de la maîtrise d’ouvrage (définition des besoins).

14Il en résulte plusieurs propositions d’aménagement, souvent trois, qui permettent de répondre sous la forme d’esquisses aux attentes exprimées.

15C’est à ce stade que le champ d’intervention se restreint et qu’il convient de n’en retenir qu’un seul pour la suite du projet.

16La synergie de l’équipe projet ou du comité de pilotage est primordiale.

Le diagnostic et la faisabilité3

  • 3 Voir la contribution de Laurence Régnier : « Réaliser une étude de faisabilité, avec ou sans progra (...)

17Leur but est d’arrêter les choix essentiels et les orientations principales ayant des incidences sur le dimensionnement et la conception du projet.

18Les objectifs sont :

  • présenter les contraintes arrêtées par le maître d’ouvrage et qui s’imposeront au futur concepteur sur les aspects techniques, financiers et organisationnels : rythme de fonctionnement, effectifs, espaces, collections, usagers, aménagements extérieurs, desserte de l’équipement, équipements, etc. ;
  • présenter un organigramme fonctionnel ;
  • présenter un tableau des besoins théoriques.

La programmation

19À ce niveau, et ce en fonction des enjeux de l'opération, le MO décidera de s'associer les compétences d'un prestataire en charge des prescriptions environnementales et d’un AMO mobilier pour programmer l’aménagement intérieur.

Programme général et programme technique détaillé

Programme général des activités

20Présentation de l'opération :

  • ensembles fonctionnels ;
  • expressions des besoins en matière de surface/volume ;
  • exigences techniques générales ;
  • intégration d’une démarche environnementale et d’une AMO aménagement intérieur le cas échéant.

Programme technique détaillé

  • fiches analytiques détaillées par ensemble fonctionnel ;
  • fiches exigences techniques détaillées local par local ;
  • équipements techniques complémentaires.

Décomposition de l’enveloppe financière

21Évaluation financière de l’opération (y compris fonctionnement) décomposée par chapitre :

  • aménagement extérieur/voirie et réseau divers (VRD) ;
  • bâtiment gros œuvre clos couvert ;
  • bâtiment second œuvre ;
  • bâtiment équipements techniques ;
  • mobilier/signalétique/équipements divers ;
  • démolition des bâtiments et ouvrages existants sur le terrain si nécessaire.

Calendrier et maîtrise des délais

22La maîtrise des délais est un facteur important qui anime et soutient le travail collaboratif de l’équipe projet et à cette étape, il convient de produire le premier planning d’opérations.

23Chaque phase doit se dérouler dans un temps donné dont la durée doit être estimée et respectée.

24Phase 1 – état des lieux, définition des besoins, étude de diagnostic, étude de faisabilité ;

25Phase 2 - programmation ;

26Phase 3 - concours d’architecture sur esquisse, en fonction du projet.

27Les délais fixés sont contractuels et doivent figurer dans le marché confié au prestataire.

La maîtrise d’œuvre : une équipe technique au service du projet

28Pour mener à bien son projet de rénovation ou de réaménagement le MO devra s’adjoindre les compétences d’un architecte et de bureaux d’études spécialisés, groupement communément désigné sous le terme de maître d’œuvre.

29Leur mission principale est de concevoir un bâtiment répondant au programme du MO, de s’assurer du respect de cette conception lors de l’exécution de l’ouvrage et de la bonne exécution des travaux conformément aux règles de l’art.

S’assurer des compétences adaptées du maître d’œuvre

30Les règles de la commande publique fixent le cadre réglementaire à respecter pour la désignation d’un maître d’œuvre.

31Néanmoins, il faudra être attentif à la composition de l’équipe, au bénéfice du retour d’expérience mené sur des opérations similaires, aux moyens humains spécifiquement dédiés aux études et au suivi des travaux, à la répartition des tâches entre les co-traitants, au temps consacré à chacune des phases de sa mission.

Les impressions du candidat et le contenu du programme

32Dès la remise de son offre, le maître d’œuvre peut être invité à exprimer ses premières impressions sur le site et sur le programme de travaux.

33Au vu de son expérience sur des opérations similaires, le candidat pourra préciser ses intentions et proposer un calendrier de travaux…

34Ces précisions sont importantes lorsque le fonctionnement de la bibliothèque doit être maintenu, en particulier dans le cas d’une rénovation qui génère des contraintes de fonctionnement et d’exploitation pour le public et le personnel.

35Le phasage des travaux devra tenir compte des mesures conservatoires à mettre en œuvre pour assurer le fonctionnement et la sécurité des lieux pendant la durée du chantier.

L’exemple d’une rénovation de bibliothèque de quartier : l’accessibilité au cœur du projet

36La bibliothèque de quartier des Capucins est l'une des plus fréquentées du réseau de lecture publique de la ville de Bordeaux.

37Ouverte en 1989, en plein au cœur de Saint-Michel, quartier de palabres et de saveurs, elle déploie ses 630 m² sur trois niveaux, dont deux accessibles au public. Ce bâtiment, à l’origine une salle de cinéma, possède une architecture intérieure atypique pour une bibliothèque, avec une hauteur totale de plus de 4 mètres sous plafond et un premier étage, réservé au secteur jeunesse, qui n’est en fait qu’un « couloir » autour du puits de lumière central.

38Ses collections se montent à près de 28 000 documents pour 3 000 inscrits mais sa fréquentation par les habitués, pour lesquels cette bibliothèque est véritablement « leur maison », est largement supérieure.

39En 2015, elle a bénéficié d’une rénovation complète et fait partie des expériences « hors norme » d’un projet de réhabilitation et de réaménagement.

40Au-delà de ses aspects architecturaux et matériels, la bibliothèque Capucins/Saint Michel « nouvelle génération » est plus que jamais ancrée dans ce quartier multiculturel et pensée comme génératrice de lien social.

41Au travers de son histoire nous allons tenter de vous faire apprécier la synergie qui existe entre le respect des bonnes pratiques de la conduite d’un projet et l’anticipation nécessaire pour répondre au mieux aux attentes des usagers et des utilisateurs.

Focus

Conduire un projet en conservant toujours à l’esprit les perspectives d’amélioration qui sont offertes et en ayant l’ambition de porter le projet final à son plus haut niveau de service rendu.

La genèse du projet

42La ville de Bordeaux oriente son action en faveur des personnes en situation de handicap sur la thématique de la vie de la personne handicapée dans la cité.

43Depuis 2000, au travers de son conseil consultatif Ville et Handicaps, de nombreuses actions sont menées dans le domaine du développement de l’accessibilité et de l’information des personnes handicapées.

44Dans ce contexte, et dans le cadre de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, elle s’est dotée d’une commission communale pour l'accessibilité*.

45En 2015, cette commission a déployé la mise en accessibilité des établissements municipaux se basant sur les diagnostics préalables et la bibliothèque Saint Michel a pu bénéficier d’un arbitrage en sa faveur.

46Dans un premier temps, seul le budget nécessaire à la mise en conformité handicapée a été déployé.

47Le niveau d’intervention sur le bâti rendait nécessaire le dépôt d’un permis de construire.

48Pour accompagner ce projet, l’agence d’architecte Carré d’O (Bordeaux) a été désignée en tant que maître d’œuvre.

Le périmètre de travaux s’agrandit

49Les travaux consistaient à rendre la bibliothèque accessible à tout public grâce à l'installation d'un ascenseur desservant le secteur jeunesse au 1er étage, un aménagement de sanitaires aux normes ou encore le déplacement de l'entrée du bâtiment, uniquement sur le secteur adultes situé au rez-de-chaussée.

50La nature de ces travaux exigeait : la fermeture de l’établissement pendant 6 mois, le déménagement et le stockage de toutes les collections et du mobilier, la nécessité de trouver des locaux temporaires pour l’équipe, le réaménagement des collections et du mobilier à la fin du chantier.

  • 4 Le conducteur d’opération apporte au maître de l’ouvrage une assistance générale à caractère admini (...)

51En tant que services techniques de la collectivité, dans notre rôle de conducteur d’opération4, nous avons proposé à la maîtrise d’ouvrage de transformer ces contraintes d’exploitation en opportunité pour étendre le niveau d’intervention sur les deux étages.

52Fort de notre connaissance du site, un nouveau périmètre de travaux a été repensé pour :

  • répondre à la vétusté du bâtiment (toiture) ;
  • rénover et réaménager les espaces intérieurs dont la section jeunesse est maintenant accessible à tous ;
  • proposer une requalification globale de l’équipement.

53C’est d’ailleurs à ce titre, que le projet a été soutenu par le conseiller pour le livre et la lecture et subventionné par la DRAC.

54Un comité de suivi et de pilotage a été constitué avec des membres de la MO, des utilisateurs, de la conduite d’opération, de la maîtrise d’œuvre, etc.

55Le suivi et le pilotage de projet sont une fonction cruciale qui, lorsqu’elle est effective, contribue largement à la réussite d’une opération d’aménagement ou de réaménagement.

L’aménagement intérieur

56Les travaux d'amélioration de la bibliothèque ont vite pris le pas sur l’objectif initial de mise en accessibilité du bâtiment.

57Le partenariat établi entre le MO et les services techniques de la ville a permis de donner une nouvelle dimension au projet.

58Dépassant le caractère fonctionnel de la première esquisse, la rénovation a également concerné la réfection de la toiture, la requalification esthétique des sols et murs, le remplacement de l'éclairage à économie d’énergie.

59Pour élaborer plus finement ce nouveau programme de travaux, nous avons organisé avec l’ensemble des intervenants ou en sous-groupes, suivant les problématiques, des réunions thématiques, sur divers aspects :

  • fonctionnels : entrée des publics et personnels, fonction d’accueil, organisation spatiale et thématique des collections, services publics spécifiques, numérique, locaux personnels, gestion et préparation des collections ;
  • architecturaux : mise en valeur du patrimoine avec la présence d’une personne qualifiée ;
  • aménagement intérieur : mobilier (rayonnages, assises, etc.), acoustique, etc. ;
  • choix des matériaux : choix des couleurs et ambiances, échantillons, réalisation de visuels graphiques voire de prototypes matériau ;
  • signalétique extérieure et intérieure ;
  • choix des équipements techniques de chauffage ventilation, confort d’été, éclairage, sécurité incendie ;
  • - équipements techniques spécifiques, numériques, sécurisation des collections et RFID ;
  • présentation et validation du bureau de contrôle*, service urbanisme, service sécurité ;
  • présentation et validation du projet par la direction générale.

60Ces réunions ont permis de définir, préciser et valider les aspects techniques et fonctionnels du projet à mettre en œuvre.

61S’appuyant sur le programme d’aménagement intérieur et le projet d’établissement de cette bibliothèque de quartier, le mobilier a été renouvelé, la signalétique entièrement repensée et les collections se sont enrichies d’un fonds musical et d’un espace ados.

Encadré. Extrait du cahier des clauses particulières mobilier : prescriptions techniques

Généralités

Le mobilier présentera des qualités esthétiques correspondant à une volonté de concevoir la bibliothèque comme un lieu de vie, d’échange et de partage. Un lieu où on souhaite séjourner, non seulement pour profiter de l’offre de service de la bibliothèque mais aussi, et surtout, parce que l’on s’y sent bien.

Ce ton doit être donné dès l’extérieur et participe à l’envie de l’usager de franchir la porte de la bibliothèque pour y trouver cette ambiance chaleureuse et conviviale.

Le mobilier devra être en harmonie avec le parti pris architectural du bâtiment, s’inscrire dans une tendance contemporaine et sera adapté par sa forme et ses dimensions à la diversité des publics.

Le mobilier retenu doit mettre en valeur l’accès aux collections et aux services.

62La bibliothèque Capucins/Saint-Michel, inaugurée le 18 décembre 2015, a rouvert ses portes avec une nouvelle ambiance et des espaces réaménagés.

63Cette cure de jouvence a insufflé une nouvelle dynamique, conquis de nouveaux lecteurs mais aussi les anciens habitués, satisfaits de retrouver le chemin de la bibliothèque.

64L’équipe les accueille pour un temps de lecture, de rêverie, une simple pause pour consulter la presse, Internet ou tout simplement flâner dans ce lieu familier.

65Toute l’équipe de la bibliothèque a été associée aux différentes phases de réflexion et a participé activement au choix des matériaux et des couleurs.

66Un espace dédié aux « bébés lecteurs » situé dans un renfoncement difficile à valoriser en termes d’architecture intérieure a été transformé en « petit théâtre ». Un sol « moelleux » orange, de larges abat-jours de couleurs jaune, orange et vert ainsi qu’un rideau en velours rouge complètent la mise en scène lors de l’heure du conte. Tandis que la fresque réalisée par les associations du quartier, il y a plusieurs années, retrouve sa place sur le mur de la section jeunesse… mais encadrée comme une œuvre d’art dans un musée.

67Métamorphosé, ce lieu n’a pour autant pas perdu son âme…

Notes

1 Le maître d’ouvrage est la personne morale pour laquelle l’ouvrage est construit, rénové ou réhabilité, celui qui commande, mais surtout qui est à l’initiative du projet.

2 Les références réglementaires sont consultables sur le site de la Mission interministérielle pour la qualité des constructions publiques (MIQCP) : < http://www.miqcp.gouv.fr/images/fiche_mediation >.

3 Voir la contribution de Laurence Régnier : « Réaliser une étude de faisabilité, avec ou sans programmiste », p. 68.

4 Le conducteur d’opération apporte au maître de l’ouvrage une assistance générale à caractère administratif, financier et technique » (Loi n° 85-704 du 12 juillet 1985 relative à la maîtrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'œuvre privée [MOP]). La mission de conduite d’opération est exclusive de toute mission de maîtrise d’œuvre, de contrôle technique ou de travaux. Administratif : respect des procédures et des règlements (notion de sécurité juridique), technique : respect du programme, qualité des prestations d’études, etc.et financier : aide au montage financier, maintien des coûts et des délais.

Auteur

Responsable du Centre culture et patrimoine ancien, Direction des bâtiments, Bordeaux Métropole

© Presses de l’enssib, 2017

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search