Version classiqueVersion mobile

(Ré)aménager une bibliothèque

 | 
Christine Soulas

Partie 2. Les élus, le programmiste et le bibliothécaire

Faisons place à la créativité, faisons place à l’assistant à maîtrise d’ouvrage mobilier !

Anne-Marie Poumeyrol

Texte intégral

1La mission de l'assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) est d'assister et de conseiller le maître d'ouvrage (MO) pour l'étude des aménagements intérieurs en tenant compte du fonctionnement envisagé. Elle a une fonction similaire à celle d’un bureau d’études. D’une importance majeure, elle s’efforce d’apprécier et de créer l’identité harmonieuse du lieu en définissant avec soin les mobiliers, les couleurs, les matériaux, etc.

Les champs de compétence et d'action

2Chaînon manquant entre la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, l’AMO instaure le dialogue et est à l’écoute de tous les acteurs.

3Ses compétences en mobilier sont les garants de projets étudiés avec minutie. Ainsi, il s’agit d’accompagner une structure dans son aménagement ou réaménagement dans le cadre de l’ouverture de nouveaux services.

4L’étude prend en compte l’architecture du lieu afin d’optimiser harmonieusement les équipements. L’AMO se doit de proposer une véritable mise en scène du projet en évitant au maximum de figer les espaces à travers des aménagements qui peuvent devenir très rapidement encombrants et obsolètes.

5Membre à part entière de l’équipe projet et du comité de pilotage, l'AMO permet le dialogue entre tous les acteurs du projet : les architectes, les élus, les directeurs opérationnels, les fournisseurs, les équipes et les groupes d’utilisateurs.

Encadré. L’AMO : une mission réussie ?

• programmer la mission de l’AMO après la phase esquisse, au début de l’avant-projet sommaire (APS)*, permet de débuter le phasage des zones publiques, des services internes et des infrastructures techniques ;
• l’AMO permet de débuter le travail d’équipe avec l’architecte et de valider en étroite collaboration les divers espaces proposés lors de cette mission. La concertation est bénéfique à l’avancée des études afin de coller au plus près des préconisations du programme élaboré pour la mise en consultation de la maîtrise d’œuvre ;
• organiser la concertation : l’AMO doit avoir les capacités de participer à la construction de la programmation générale et détaillée (évaluation des données quantitatives et des budgets afférents) ainsi que de conseiller et d’accompagner dans la rédaction des documents pour le lancement de la consultation et des analyses ;
• visiter d’autres équipements avec les membres du comité de pilotage permet d’apprécier l’expérience de projets antérieurs ;
• présenter la scénographie du projet en produisant des plans en 2D et des perspectives en 3D s’appuyant, entre autres, sur l’étude de faisabilité et le programme fonctionnel ;
• conseiller sur les règles de sécurité et d’accessibilité des bâtiments recevant du public, les normes d’ergonomie du mobilier et veiller à leur respect ;
• adapter les espaces aux nouveaux services développés ;
• organiser la concertation et la réflexion sur l’identité visuelle et la signalétique de la bibliothèque ;
• veiller au confort du public et des équipes : les espaces internes doivent être traités avec autant de soin que les espaces publics ;
• assistance à la consultation : participation à la procédure d’appels d’offres conjointement avec l’équipe projet et les services des marchés publics ; cahier des charges, plan d’implantation, allotissement, analyse des offres, notification du marché, ajustement des quantitatifs et des qualitatifs.Enfin, c’est l’AMO qui suit la phase aménagement jusqu'à la réception des travaux et qui assure la coordination et le contrôle des réalisations.

Instaurer le dialogue

6L’AMO veillera à ce que le mobilier soit en concordance avec le projet architectural. En effet, l’apparence intérieure doit être le reflet de l’apparence extérieure. Pour autant, il ne faut pas figer les aménagements, au contraire, ceux-ci doivent être souples, modulables, flexibles et polyvalents afin de garantir une adéquation maximale aux usages et aux pratiques en constante évolution.

7En amont de la sélection du mobilier et pour chaque zone, les usages seront identifiés avec soin pour valider les préconisations techniques avec les différents interlocuteurs : informaticiens, électriciens, acousticiens, etc. Ce dialogue sera permanent durant tout le temps des travaux de construction, d’aménagement ou de réhabilitation.

Garantir l’économie du projet

8L’AMO représente un gain économique pour la collectivité publique, une valeur ajoutée à ne pas écarter lors d'une opération de construction ou de réhabilitation lorsque tous les paramètres sont respectés.

9La mission doit assurer à la maîtrise d’ouvrage la réussite de son investissement. Le montant de l'étude est en partie subventionné par les différents partenaires au même titre que ceux de la maîtrise d’œuvre.

10L’AMO permet d’optimiser les budgets afin de rétablir un juste équilibre du coût souvent très élevé des mobiliers. En effet, les mobiliers dits spécifiques sont souvent encore très chers et une parfaite connaissance du marché du design adapté aux espaces publics permet d’éviter les « achats coup de cœur ». Par exemple, sur certains projets le rayonnage conseillé est vendu au mètre linéaire sans prendre en compte les besoins et les usages en fonction des types de collections. Il en est de même pour les chauffeuses, canapés… qui peuvent atteindre des sommes exponentielles sans pour autant être adaptés.

11Les mobiliers des lieux publics tels que les médiathèques, ludothèques, musées, doivent garantir une certaine pérennité des matériaux et pouvoir être réassortis au fil du temps.

L'indépendance est gage d'une mission bien accomplie

12Il est nécessaire que la mission AMO mobilier soit indépendante et non pas intégrée comme une mission supplémentaire donnée aux architectes.

13Concevoir et réaliser l’aménagement d’une médiathèque requiert de connaître parfaitement le métier des bibliothèques en constante évolution depuis plusieurs années ; les bibliothèques accueillent désormais des nouveaux publics et diversifient leurs offres de service.

14Les professionnels de l’AMO mobilier ont également pour mission de s’informer des avancées et des mutations, qui s’opèrent peu à peu dans ces lieux pour tous, pour rendre ces équipements familiers et conviviaux.

Éviter les copies ou les créations originales mais non fonctionnelles

15Le « copié collé » des mobiliers de certaines médiathèques conduit à une uniformisation des espaces et échoue à valoriser l’identité du projet. La créativité, la fonctionnalité et l’esthétique doivent être représentées.

16L’assortiment des différents mobiliers entre eux est essentiel pour un équipement harmonieux respectant les volumes et les espaces définis par le concepteur.

La touche essentielle de séduction : la couleur

17Les mobiliers d'ambiance sont choisis selon les espaces avec une ligne directrice de forme et de matière afin que l'ensemble soit harmonieux, confortable et chaleureux.

18Les mobiliers sont des éléments qui, par leur design, participent à la vie des espaces et à leur mise en valeur. Ils ne doivent pas se réduire à de simples objets posés.

19La colorimétrie des gammes de mobiliers a également une place prépondérante dans cet univers déjà coloré par les livres et les différents supports.

  • 1 Marie-Pierre Servantie, Chromo-architecture : l'art de construire en couleur, Paris, Alternatives, (...)

20La réflexion doit être encore plus aiguë dans les espaces dédiés à la jeunesse. En effet, certaines couleurs ne sont pas adaptées pour tous les espaces, on ne colorie pas un espace public comme un espace privé. L’environnement, l’architecture, les volumes, la lumière – naturelle ou zénithale –, en modifient la perception, et les couleurs doivent être définies au cas par cas. Enfin, l’harmonisation des couleurs est un point important à partager avec des professionnels de la couleur dits « chromo-architectes ».1

21Faisons place à l’AMO mobilier, faisons place à la réussite !

Notes

1 Marie-Pierre Servantie, Chromo-architecture : l'art de construire en couleur, Paris, Alternatives, 2007.

Auteur

Programmiste mobilier Assistance à maîtrise d'ouvrage mobilier (Bordeaux)

© Presses de l’enssib, 2017

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search