Desktop versionMobile Version

Qu'est-ce que rechercher de l'information ?

 | 
Nicole Boubée
, 
André Tricot

Conclusion

Volltext

1En quelques décennies, la vision que nous avons de la recherche d’information s’est considérablement élargie, sous le double effet de la multiplication des perspectives théoriques qui l’ont appréhendée, elles-mêmes renouvelant leurs problématiques, et de l’accroissement des travaux empiriques s’enrichissant par les études d’activités informationnelles plus nombreuses, ou du moins de plus en plus apparentes. Ce changement majeur peut être saisi à l’aide d’un exemple frappant : le fait de lire les prospectus publicitaires trouvés dans la boîte aux lettres n’intéressait pas les scientifiques préoccupés par la recherche d’information. Aujourd’hui, il aura des chances d’être pris en compte par les analyses gravitant autour du besoin d’information, de la vie quotidienne ou de publics spécifiques comme les personnes âgées. Il a d’ailleurs été évoqué dans les travaux de [Williamson 98]. Cependant, c’est à partir des interactions avec les systèmes d’information informatisés, constitutifs en grande part du domaine, que sont rassemblées les interrogations sur le processus de recherche d’information. Elles ne produisent pas seulement des examens spécifiques liés à la technique. On peut affirmer qu’elles permettent de pousser plus loin l’exploration de la rationalité engagée dans l’action humaine de s’informer. Pour la question que nous avons posée dans le titre de l’ouvrage, « qu’estce que rechercher de l’information ? », plusieurs réponses peuvent être dégagées. Elles ont structuré notre présentation.

2La première réponse consiste à dire que rechercher de l’information c’est d’abord avoir une ou des raisons de chercher. Nous les avons listées en caractérisant le besoin d’information, et nous avons précisé les processus cognitifs impliqués dans la reconnaissance du besoin et sa transformation en but de recherche.

3La deuxième réponse considère que le contenu de la recherche doit être analysé à partir de la tâche. Rechercher de l’information, c’est avoir une tâche de recherche d’information à accomplir, toujours enchâssée dans une tâche d’une autre nature, de travail, académique, scolaire ou de vie quotidienne. Les deux réponses, comme nous l’avons montré, ne sont pas indépendantes.

4Pour comprendre les liens entre elles, il est possible de faire intervenir un autre questionnement, celui du contexte influant sur ou déterminant les façons de chercher, à entendre comme concentration d’une diversité d’éléments produisant l’activité du chercheur d’information, mais aussi « produits de » celle-ci. Formulons provisoirement une troisième réponse : rechercher de l’information, c’est être contraint par une recherche d’information personnelle… L’antinomie apparente de cette troisième définition est le reflet de la complexité du problème du contexte, qui nous a obligés à le traiter plus longuement dans la recherche d’information en tant qu’activité située. Les éléments du contexte (dans un sens équivalent à celui de situation) sont, du fait du manque de clarté théorique sur leur nature et leurs fonctions, encore bien souvent pris isolément dans les travaux sur la recherche d’information.

5Rechercher de l’information, c’est aussi rechercher de l’information en tant que chercheur d’information possédant plus ou moins de connaissances et une ou plusieurs identités sociales. Le chercheur d’information a plusieurs visages.

6Il peut être expert ou novice dans les trois types de connaissances impliquées dans la recherche d’information, et conduire son activité de façon fort différente selon son expertise, mais aussi selon la perspective théorique adoptée. Le détour par l’expertise, cadre prégnant des études sur la recherche d’information, a été l’occasion de nous interroger sur les définitions de l’expertise et de nous arrêter sur celle des professionnels, bibliothécaires et documentalistes. Il est clair que la mise au jour de cette expertise professionnelle, de ses permanences et de ses transformations dans les différents systèmes d’information existant de nos jours, reste à poursuivre.

7Il peut être une chercheuse, et les problématiques du genre sont désormais appliquées à la recherche d’information, avec encore trop peu d’études empiriques, totalement indécises, ne remarquant aucune différence entre hommes et femmes dans la conduite de l’activité ou sa réussite, ou au contraire relevant des façons de faire différentes qui amoindrissent les performances dans la recherche d’information. En outre, l’indispensable questionnement sur la façon d’appréhender une activité informationnelle genrée commence à émerger, ce qui contribuera vraisemblablement à changer la donne des études sur le genre dans la recherche d’information.

8Le chercheur d’information peut être âgé. Les effets de l’âge sur les besoins et usages de l’information sont réels, avec une réduction non des besoins d’information mais de celle, plus dramatique, des possibilités de les satisfaire, et un vieillissement cognitif détériorant certaines capacités nécessaires à la recherche d’information. Ce que révèle aussi la prise en compte de l’âge avancé, c’est la disparité entre personnes âgées, certaines pouvant compenser ces faiblesses par la richesse de leur environnement proche ou de leurs connaissances antérieures. La personne âgée constitue une question nouvelle posée au sein des travaux sur la recherche d’information, et qui semble prendre de l’ampleur.

9La chercheuse d’information peut être au contraire jeune et scolarisée, et dans ce cas, elle conduit son activité de recherche d’information à peu près de la même façon du primaire à l’université ou à son domicile : pas comme il faudrait. Novice mais pas toujours inhabile, montrant des contournements de difficultés liées aux faibles connaissances réduites, l’activité informationnelle juvénile pose un certain nombre de défis, et il reste encore bien des découvertes à faire la concernant, contrairement à ce que l’accumulation trop uniforme des résultats des études empiriques pourrait laisser croire. L’âge du chercheur d’information porte en lui une autre question intéressante, celle de la comparaison des activités informationnelles des plus jeunes et des plus âgés. Elle pourrait offrir des confrontations théoriques de plus en plus fructueuses, d’autant plus que certains des effets générationnels (en admettant qu’il y en ait tant) vis-à-vis de l’usage des technologies iront en s’atténuant.

10À l’issue de ce premier parcours, nous avons souhaité procéder à l’exposition explicite de la façon dont parlent de la recherche d’information les deux disciplines Library and Information Science et psychologie. Nous avions abondamment exploité leurs théorisations dans les parties précédentes. Ceci a été l’occasion de montrer leur rapprochement, le dialogue commun dans la description de l’activité de recherche d’information. Revenir sur leurs conceptualisations théoriques et méthodologiques respectives a permis de restituer d’autres dimensions fondamentales de la recherche d’information en développant les concepts de pertinence, de stratégies de recherche, ou de fournir une vue plus détaillée des opérations mentales intervenant dans le processus de recherche d’information. Le projet s’est doublé de considérations épistémologiques propres mais aussi communes, relatives à la démarche scientifique. Rechercher de l’information, c’est aussi rechercher comme les scientifiques voient que l’on recherche de l’information, avec toute la diversité conceptuelle des regards et les mille et une interrogations sur les méthodes.

11Notre traversée de décennies de travaux sur l’activité de recherche d’information nous a fait parvenir aux questions vives sur l’émotion, la collaboration, et, pour le Web dit « Web 2.0 », principalement sur la recherche de vidéos. S’agit-il là de nouvelles directions de recherche ? Indéniablement, elles troublent la vision d’une activité de recherche d’information globalement cognitive, individuelle, et dans un face-à-face avec un texte ou, plus rarement, une image fixe. La base des théorisations sur la recherche d’information connaîtra probablement des changements non négligeables dans un futur proche.

© Presses de l’enssib, 2010

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Lesen

Open access

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search