Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Où sont les bibliothèques françaises spoliées par les nazis ?

 | 
Martine Poulain

Partie 3. Des livres spoliés dans les bibliothèques publiques françaises

Chapitre 12. Spoliations, confiscations et vols à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg entre 1940 et 1944

Catherine Maurer

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

L’institution qui porte alors le nom de Bibliothèque impériale et universitaire de Strasbourg (Kaiserliche Universitäts- und Landesbibliothek Strassburg) est fondée dès l’annexion de l’Alsace-Moselle à l’Allemagne en 18711. Elle se développe de manière notable, à tel point que, après le retour de l’Alsace à la France, elle passe pour être la deuxième bibliothèque française après la Bibliothèque nationale. Mais le 19 juin 1940, les troupes allemandes entrent dans Strasbourg et l’Alsace est annexée de fait à l’Allemagne nazie. Le Gauleiter du pays de Bade, Robert Wagner, est nommé chef de l’administration civile en Alsace. Dès le 10 juillet, il fait d’Albert Schmitt (1895-1967), alors directeur de la bibliothèque municipale de Colmar, le « délégué aux bibliothèques scientifiques d’Alsace » et le directeur à titre provisoire de ce qui devient alors la bibliothèque universitaire et régionale (Universitäts-und Landesbibliothek, ULB) de Strasbourg, dénomination que la Bibliothèque nationa...

Autor

Professeure des universités en histoire contemporaine et directrice de l’unité de recherche Arts, civilisation et histoire de l’Europe (ARCHE), université de Strasbourg

© Presses de l’enssib, 2019

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540