Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Où sont les bibliothèques françaises spoliées par les nazis ?

 | 
Martine Poulain

Partie 3. Des livres spoliés dans les bibliothèques publiques françaises

Chapitre 10. Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque des langues orientales. Une source pour l'histoire de la destruction des diasporas d'Europe centrale et orientale en France

Benjamin Guichard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La BULAC, Bibliothèque universitaire des langues et civilisations, a ouvert ses portes au public en 2011. Sa création est l’aboutissement d'un projet de rassemblement des fonds des bibliothèques universitaires parisiennes en langues du monde non occidental et d’Europe centrale et orientale autour des collections de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales (BIULO), née dans le sillage de l’École des langues orientales, fondée en 1795.

En 2003, dans le contexte de ce projet, une analyse approfondie des collections concernées a été menée ; l'historique des fonds d'Europe centrale de la Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales comporte la mention suivante : « À partir de 1953, […] les registres [d’inventaire] mentionnent des dons massifs inscrits comme “récupération” ou “rattrapage” sans plus de précision : il est donc difficile de savoir qui en est à l'origine »1.

Une amnésie institutionnelle

Cinquante ans après leur catalogage, les collections spoliées pend...

Auteur

Directeur scientifique, Bibliothèque universitaire des langues et civilisations, Paris

© Presses de l’enssib, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540