Avant-propos

Note de l’auteur

Le lecteur peut se reporter à la fin de l’ouvrage pour la traduction des citations proposée par l’auteur.

1L’étude qui suit est le fruit d’un enseignement sur la lecture en Grande-Bretagne, assuré à l’université Paris Diderot – Paris 7 pendant une quinzaine d’années, en parallèle avec un autre enseignement portant sur la lecture en France, assuré par Marie Kuhlmann. Cet ouvrage est aussi le reflet de recherches entreprises dans le domaine du livre et de l’édition en Grande-Bretagne, en particulier au sein du groupe de recherche le livre et l’édition dans le monde anglophone (LEMA) que j’ai créé et animé en collaboration avec ma collègue américaniste claire Parfait. Les universitaires, bibliothécaires, conservateurs et chercheurs français, britanniques et américains qui ont participé aux séminaires et journées d’étude du LEMA ont grandement contribué à renforcer et améliorer mes connaissances sur le sujet traité dans cet ouvrage. Je tiens à leur exprimer ici ma très vive et très amicale reconnaissance. Les colloques auxquels j’ai pu participer en France, en Grande-Bretagne, au canada ou aux États-Unis m’ont également fourni une aide précieuse.

2Il n’existait pas, jusqu’ici, de synthèse en français sur la place et l’importance de la lecture en Angleterre, et cet ouvrage se propose de combler ce manque. J’ai délibérément choisi une période assez longue pour faire apparaître les évolutions de la lecture au regard des contextes politiques, sociaux et culturels successifs. Il n’a pas toujours été facile de traiter en détail dans les limites de ce livre tous les aspects possibles de la lecture en Angleterre et j’ai cherché prioritairement à mettre l’accent sur ce qui m’est apparu pertinent et essentiel. J’espère y être parvenue.

3Note