Version classiqueVersion mobile

Accueillir des publics migrants et immigrés. Interculturalité en bibliothèque

 | 
Lucie Daudin

Partie 3. Migrations d'aujourd'hui : mettre la bibliothèque en partage

Identifier des associations ressources

Stéphanie Alexandre et Lucie Daudin

Texte intégral

1Les associations recensées ici agissent pour la plupart à l’échelle nationale. Elles proposent toutes un ensemble de ressources, présentées sur leurs sites web, et la plupart d’entre elles sont susceptibles de répondre à une demande de formation ou de partenariat.

2Il est également possible d’inviter certains des publics, selon leurs statuts et besoins, à s’adresser directement à ces associations.

Association de service social familial migrants (ASSFAM)

3L’ASSFAM conduit pour l’État une mission d’accueil et d’accompagnement à l’intégration des migrants et favorise l’insertion sociale et professionnelle des personnes immigrées ou d’origine étrangère en difficulté.

À retenir :

4L’association réalise des stages, principalement en intra, en particulier sur le droit des étrangers et l’approche interculturelle.

55, rue Saulnier 75 009 Paris ‒ Tél. 01 48 00 90 70

6+ Permanence téléphonique et délégations en Île-de-France et Auvergne – Rhône-Alpes.

7http://www.assfam.org >

Centre d’information et d’études sur les migrations internationales (CIEMI)

8Cette association, créée en 1977, a pour but de sensibiliser les publics aux questions migratoires par la documentation, l’édition et la formation.

À retenir

9Le CIEMI propose un cycle de formation intitulé « Connaître les migrations », sous forme de conférences hebdomadaires données par différents spécialistes.

1046, rue de Montreuil 75 011 Paris ‒ Tél. 01 43 72 49 34

11http://www.ciemi.org/​ >

Cimade

12Depuis 1939, la Cimade accompagne et assiste les migrants et demandeurs d’asile dans la défense de leurs droits. Elle intervient également dans les centres de rétention et établissements pénitentiaires auprès des personnes enfermées.

À retenir :

13Outre diverses ressources de sensibilisation sous forme de jeu ou de court-métrage, la Cimade est à l’initiative du festival Migrant’scène, né à Toulouse en 2000 et structuré à l’échelle nationale depuis 2006, qui vise à déconstruire les préjugés.

14Siège : 64, rue Clisson 75 013 Paris ‒ Tél. 01 44 18 60 50

15+ Nombreuses permanences partout en France.

16http://www.lacimade.org/​ >

Forum réfugiés - Cosi

17Fusion des associations lyonnaises Forum réfugiés et Centre d’information et de solidarité avec l’Afrique (Cosi), cette association agit pour l’accueil des réfugiés, la défense du droit d’asile et la promotion de l’état de droit.

À retenir :

18L’association gère le centre de documentation Floribert Chebeya (5 000 références), ainsi qu’un centre de formation proposant des sessions à Lyon ou au sein des structures demandeuses, notamment sur l’interculturalité et la géopolitique.

19Siège : 28, rue de la Baïsse ‒ BP 71 054 69 612 Villeurbanne ‒ Tél. 04 78 03 74 45

20+ Plates-formes d’accueil à Nice et Clermont-Ferrand.

21http://www.forumrefugies.org >

Fédération nationale des associations solidaires d'action avec les Tsiganes et les gens du voyage (FNASAT)

22Créée en 2004, la FNASAT fédère plus de 80 associations qui accompagnent les familles et dialoguent avec les institutions, les élus et les acteurs locaux, en prise avec la question de l'accueil et de l'insertion des populations tsiganes et des gens du voyage.

À retenir :

23La FNASAT propose des formations, dont quelques-unes assez généralistes, pour mieux connaître les populations et réalités en présence.

2459, rue de l'Ourcq 75 019 Paris ‒ Tél. 01 40 35 12 17

25+ Six centres de documentation à Paris, Lyon, Nancy, Poitiers, Toulouse et Tarbes.

26http://www.fnasat.asso.fr/​ >

France Terre d'Asile (FTDA)

27Fondée en 1970, l’association promeut le droit d’asile en France. Elle propose une assistance sociale et administrative aux demandeurs d’asile, gère des centres d’accueil et développe des dispositifs d’insertion par l’emploi et le logement. Elle accueille également les mineurs étrangers isolés (MIE).

À retenir :

28Parmi les nombreuses formations proposées par France Terre d’Asile dans les locaux parisiens ou en intra sur site, on peut relever celles sur les cultures et sociétés (Afghanistan, Caucase ou Afrique sub-saharienne, etc.) ainsi qu’une formation spécifique sur l’accompagnement des enfants en exil.

2924, rue Marc Seguin 75 018 Paris

30+ Une cinquantaine de centres partout en France.

31http://www.france-terre-asile.org/​ >

Groupe d'information et de soutien des immigrés (GISTI)

32Le GISTI répond, sur le terrain du droit, aux besoins des immigrés et des associations qui les soutiennent : il publie un grand nombre de textes et offre notamment un service de consultations juridiques.

À retenir :

33L’association propose des formations sur les droits des personnes étrangères en France, parmi lesquelles « le droit des étrangers en perspective : histoire, politique, société », stage généraliste permettant de mieux cerner les enjeux des débats sur l’immigration et de mieux comprendre les réalités vécues par les immigrés.

343, Villa Marcès 75 011 Paris ‒ Tél. 01 43 14 84 84

35http://www.gisti.org >

InfoMIE

36Info MIE est un centre de ressources et une plate-forme d’acteurs privés et publics (dont une trentaine d’associations), concernés par la prise en charge des mineurs isolés étrangers.

À retenir :

37Le site web donne accès à une riche documentation, allant des textes de référence à des propositions de films, reportages télévisuels, témoignages, etc.

3822, rue Corvisart 75 013 Paris

39http://infomie.net >

Réseau des acteurs de la dynamique des ateliers sociolinguistiques (RADyA)

40Les ateliers sociolinguistiques s’adressent à un public adulte migrant et vivant en France, en quête d’autonomie. Tête de réseau et organisme de formation, le RADyA propose des outils pédagogiques et méthodologiques et forme les intervenants.

À retenir :

41Cette association partage des ressources pédagogiques en ligne ; la mise en place de formations-actions est également possible.

42Siège : 10-12, rue de la Tombe Issoire 75 014 Paris ‒ Tél. 01 83 89 45 08

43http://www.aslweb.fr/​ >

Localement

44Les associations actives à l’échelle locale, qu’on ne saurait toutes citer ici, sont également de bonnes portes d’entrée.

45En voici quelques-unes à titre d’exemple :

46En Alsace : Observatoire régional de l’intégration et de la ville (ORIV)

47http://www.oriv-alsace.org >

48En Seine-Saint-Denis : Profession banlieue

49http://www.professionbanlieue.org/​ >

50À Marseille : Approches cultures & territoires (ACT)

51http://www.approches.fr >

52À Nantes : Centre interculturel de documentation (CID)

53http://cid-nantes.org >

© Presses de l’enssib, 2017

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search