Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Développer la médiation documentaire numérique

 | 
Xavier Galaup

Partie IV. Interagir en ligne, produire des contenus, partager

6. La médiation dans le catalogue enrichi et participatif du portail de l’Astrolabe

Philippe Diaz

Texte intégral

LE PORTAIL DE L’ASTROLABE : UN CATALOGUE ET UN SITE ENRICHIS

1Nous souhaitions transformer le site créé en 2004, à l’ouverture de l’Astrolabe, médiathèques et archives de Melun, qui n’était plus assez souple et évolutif, sans liens directs avec le public, en créant un portail. Il s’agissait de dépasser le simple catalogue de bibliothèque. Même si celui-ci reste avant tout un outil de recherche documentaire, il est encore assez loin de l’univers numérique quotidien de l’internaute habitué désormais à réagir sur les réseaux sociaux.

2Nous voulions que la recherche y soit plus simple, plus adaptée (en favorisant notamment l’ergonomie heuristique), plus ludique, plus intuitive aussi, et plus ouverte. Il fallait en effet que le catalogue et ses données soient disséminables, donnant ainsi toute liberté à l’internaute de se les réapproprier, et de diffuser à son tour nos informations. Bref plus attractif et plus interactif (en y associant de nouvelles ressources disponibles en ligne et de nouvelles fonctions).

3Nous désirions qu’il soit le centre du réseau de l’Astrolabe, médiathèques et archives de Melun1 et que nous renforcions ainsi le lien entre le lieu et son site.

4L’année 2010 aura donc été marquée par l’engagement de la médiathèque dans les services Web 2.02, avec l’ouverture du portail de l’Astrolabe au mois d’avril 2010.

5Cette démarche s’apparente à celle de la bibliothèque 2.0 qui se définit comme la mise en œuvre de services en ligne qui visent à mieux faire se rencontrer une offre et une demande de contenus dans le cadre d’une politique documentaire, mais également à exploiter des effets de réseau rendus possibles par les outils ou les technologies du Web 2.0.

6L’objectif était de faciliter la circulation de l’information de la bibliothèque à l’usager, et de l’usager à la bibliothèque, afin de permettre une adaptation rapide et permanente des services. Les usagers (comme individus et comme communautés) sont impliqués en tant que consultants, participants, co-créateurs, ceci pour permettre l’innovation, aussi bien dans les services virtuels que dans les services physiques. Le lieu est ainsi ouvert aux utilisateurs non seulement en lecture mais aussi en écriture : ajouts d’avis sur les notices ou sur les articles.

7Ce portail est donc un outil permettant :

  • de promouvoir nos actions, d’aller (re) conquérir le public ;

  • de s’ouvrir à l’usager (pour qu’il devienne plus actif au sein de la médiathèque et contribue à l’enrichissement du site) ;

  • d’améliorer les outils existants ;

  • de délivrer de nouveaux services, permettant une diversification des missions traditionnelles ;

  • et de se poser en tant que forum social, comme lieu central pour la communauté.

LA MISE EN PLACE DU PORTAIL ET DU CATALOGUE

8Après l’établissement d’un cahier des charges, suivi d’un marché divisé en deux lots (le premier pour le catalogue et le second pour le système de gestion de contenu), remporté par la société AFI3, nous avons rapidement mis en place le site. Le système de gestion de contenu étant totalement paramétrable, nous avons donc construit le portail, brique par brique, en tâtonnant un peu au début, mais avec une totale liberté.

9Comme pour notre premier site, nous avons tenu à retrouver notre charte graphique dans l’ensemble des menus et des rubriques du site4, dans les mots-clés également où chaque thème a la couleur des services dont il dépend.

  • 5 < http://laboiteaimages.blog.lemonde.fr/ >.

10Pour nous familiariser avec l’outil et l’écriture Web, nous avons organisé, avant l’ouverture du site, un atelier Écrire pour le Web, animé par l’écrivain Alain Korkos5 : apprendre à écrire de manière courte et percutante ; utiliser un langage simple et clair ; bien penser à toutes les manières dont le public va accéder à notre contenu, interpréter et utiliser les informations que nous lui fournissons. C’était également une façon, pour nous, de réunir un groupe, un noyau dur de rédacteurs (une douzaine de professionnels), susceptibles de former et de motiver le reste de leurs collègues à la rédaction sur le portail.

FONCTIONNEMENT DU CATALOGUE : L’ENRICHISSEMENT, LES CRITIQUES

L’ENRICHISSEMENT

  • 6 Types d’enrichissement proposé par la société AFI et son produit AFI-OPAC 2.0 : Notices similaires (...)

11« Le catalogue affiche d’abord une notice allégée (titre, auteur, éditeur, année, sujets) et ses données d’exemplaires permettant de le situer dans le réseau des médiathèques, de situer l’ouvrage sur un plan, ce qui permet à l’utilisateur de le retrouver plus facilement dans les rayonnages et les espaces de l’Astrolabe, de réserver l’ouvrage s’il est déjà emprunté. ». Sous la notice, différents menus que l’utilisateur peut à sa guise déplier : nuages de mots clés, avis, notice détaillée6, notices similaires et critiques (ou avis).

LES CRITIQUES (OU AVIS)

12Nous ne cherchons pas à obtenir un avis ou des critiques de documents sur l’ensemble du catalogue, mais de mettre en page d’accueil du portail un coup de projecteur sur certains ouvrages et inviter ainsi les lecteurs intéressés à, peut-être, y participer à leur tour. Comme on le fait du reste depuis longtemps dans l’espace de la médiathèque, avec des vitrines et des présentoirs.

13Nous savons bien que les utilisateurs se servent très peu de ces fonctionnalités participatives. Nous connaissons aussi les principaux freins comme l’obligation de s’identifier qui casse la dynamique d’une navigation au hasard dans les collections. L’important est dans ce double mouvement qu’on impulse : mettre en avant des ressources et donner envie de lire, d’écouter, de visionner, mais aussi d’écrire et de partager ce qu’on a aimé ou pas. C’est pourquoi la rubrique des critiques s’intitule ainsi : On aime, et vous ?

AVIS

14S’il n’y a pas d’avis, la mention suivante apparaît : « Donnez ou modifiez votre avis ».

15Nous avions décidé de signer chaque critique, en tant que bibliothécaire, avec le prénom et l’initiale du nom. L’usage a évolué progressivement. Il n’y a plus désormais de différenciation entre avis des lecteurs et avis des bibliothécaires. Les bibliothécaires qui sont les principaux auteurs de critiques sur le site, s’identifient à partir de leur compte personnel.

16Pour une vraie médiation qui encourage la critique, l’échange, le dialogue, il faut sortir du catalogue et favoriser des réactions, voire une critique négative, ce que ne permet pas à l’origine le catalogue pour lequel le bibliothécaire doit adopter une certaine prudente neutralité. Les bibliothécaires sont nombreux à participer à ce service. La parole du bibliothécaire ne s’arrête donc pas à la création de sa notice.

EXEMPLE D’UNE NOTICE DÉPLOYÉE COMPORTANT UN AVIS

EXEMPLE D’UNE NOTICE DÉPLOYÉE COMPORTANT UN AVIS

Source : < http://www.astrolabe-melun.fr/​astrolabe-melun.fr/​recherche/​viewnotice id/2962906/type_doc/4 >.

17Les contenus produits par les usagers sont mis en valeur grâce à la diffusion en page d’accueil du portail et au partage sur les réseaux sociaux. Les critiques sont diffusées automatiquement sur la page d’accueil. Les avis ne sont pas modérés mais le système permet aux administrateurs du site de les contrôler au fur et à mesure.

PRÉSENTATION DES CRITIQUES SUR LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE

PRÉSENTATION DES CRITIQUES SUR LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE

Source : < http://www.astrolabe-melun.fr/​ >

18Nous pouvons très facilement partager nos avis sur les réseaux (Facebook, Twitter) grâce aux vignettes disponibles sous la couverture de l’ouvrage. Un internaute ou un bibliothécaire écrit un avis sur un ouvrage, nous le publions sur Facebook quelques semaines plus tard, pour lui donner un autre écho et prolonger la médiation. Un internaute nous signale qu’un autre ouvrage est en lien avec celui que nous avons mis en ligne, porte sur le même sujet, on crée alors un lien entre les deux ouvrages. Le livre suggéré sur Facebook se trouve du coup propulsé en page d’accueil. Les avis critiques ne sont rien d’autres que ce que nous avons vu apparaître dans certaines librairies depuis les années 1980, des post-it placés sur la couverture de l’ouvrage (comme ces étiquettes adhésives disposées directement sur les documents) à la médiathèque du SAN Val d’Europe7 par exemple qu’évoquait Silvère Mercier8 pour indiquer au public que nous avons repéré l’ouvrage et que nous le lui conseillons, d’une phrase attractive qui attire l’attention et invite à la découverte. C’est pourquoi on a retenu l’idée de placer ces avis critiques assez courts en page d’accueil, de manière très visible.

19Quatre avis sont mis en avant sur la page d’accueil :

  • à gauche, deux avis choisis de manière aléatoire dans le fonds mis en ligne depuis l’ouverture du site ;

  • à droite, les deux derniers avis.

20Sur Facebook, nous ne gardons qu’une partie de la critique originale. Nous ne gardons qu’une phrase ou deux de la critique, tout en la citant en intégralité dans l’espace disponible juste en dessous, avec un lien vers la notice dans le catalogue. Un dialogue peut ensuite voir le jour en commentaire.

21Sur Twitter, au milieu des informations sur le fonctionnement de la médiathèque, ses animations, ses fonds et ses services, nous trouvons également les critiques des lecteurs présentées sous la rubrique [On aime et vous ?] qui reprend le titre de la rubrique du site où l’on trouve les dernières critiques. Depuis l’ouverture du portail en mars 2010, on compte 300 critiques.

COMPTE LECTEUR

22L’utilisateur a la possibilité de gérer, sur son compte lecteur, l’intégralité de ses avis, tout comme l’ensemble des ouvrages empruntés, les réservations effectuées, les paniers de notices sélectionnés au fil de ses parcours sur le catalogue (pour faire son choix d’ouvrages, réaliser un dossier, une bibliographie…).

23L’abonné peut consulter ses critiques, mais aussi celles d’autres usagers inscrits dont il apprécie les avis, en cliquant sur leur nom ou leur pseudonyme, la signature de leur critique, et obtenir ainsi l’intégralité de ses textes pour les lire.

BILAN APRÈS UN AN D’EXISTENCE

24Le portail a été inauguré en avril 2010.

25Assez peu de commentaires diffusés par mois sur le catalogue : une dizaine seulement, mais c’est un début prometteur. Une vingtaine de bibliothécaires participent à l’élaboration de ces critiques, dans l’ensemble des services de la médiathèque, dont une dizaine très régulièrement.

26Une dizaine d’internautes ont écrit de façon intermittente sur le site.

Statistiques de 1er août 2010 à 1er août 2011 :
35 860 internautes ont visité ce site .
Depuis février 2010, 2 042 576 notices ont été visualisées
2010 : 1 321 304 (12 mois).
2011 : 726 231 (8 mois).
Sur Facebook : 3 167 fans de la médiathèque Astrolabe9.

27En inaugurant ce portail, nous avions précisé qu’il serait en beta-test la première année. Nous souhaitions mettre à profit cette période de mise en place des services et des nouvelles fonctionnalités, afin de créer ainsi une habitude et un confort de travail pour les professionnels d’une part, et permettre, d’autre part, au public de se familiariser avec l’outil, en nous faisant remonter leurs appréciations et leurs suggestions. Ceci nous permettant de l’améliorer et de le rendre plus performant.

28La médiathèque de l’Astrolabe souhaite en effet faire de ce portail un lieu vivant, ouvert et évolutif auprès de tous les publics, un outil de médiation innovant : aller vers l’utilisateur et construire avec lui.

Notes

1 < http://www.astrolabe-melun.fr/ >

2 < http://www.internetactu.net/2005/09/29/quest-ce-que-le-web-20/ >.

3 < http://www.afi-sa.net/afi-sa. net/ >.

4 Intégration de la ligne graphique proposée par les THERESE TROIKA < http://www.therese-troika.com/ >, agence de création graphique à l’origine de l’aménagement intérieur des ainsi que de la création de la charte graphique de l’Astrolabe

5 < http://laboiteaimages.blog.lemonde.fr/ >.

6 Types d’enrichissement proposé par la société AFI et son produit AFI-OPAC 2.0 : Notices similaires (liens dans le catalogue vers d’autres ouvrages du même auteur ou du même sujet), Biographies (Wikipédia), Archives vidéos (INA), Morceaux de musique (Youtube), Photos (last. fm), Résumés, analyses (sources éditeurs via Amazon), Bande-annonce (Allociné).

7 < http://mediatheques.valeurope-san.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION >.

8 < http://mediatheques.valeurope-san.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION >

9 < http://www.facebook.com/astrolabe >.

Table des illustrations

Titre EXEMPLE D’UNE NOTICE ALLÉGÉE DU CATALOGUE DE L’ASTROLABE
Légende Source : < http://www.astrolabe-melun.fr/​astrolabe-melun.fr/​recherche/​viewnotice/​id/​2810696/​type_doc/​1 >.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/727/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 52k
Titre EXEMPLE D’UNE NOTICE DÉPLOYÉE COMPORTANT UN AVIS
Légende Source : < http://www.astrolabe-melun.fr/​astrolabe-melun.fr/​recherche/​viewnotice id/2962906/type_doc/4 >.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/727/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 140k
Titre PRÉSENTATION DES CRITIQUES SUR LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE
Légende Source : < http://www.astrolabe-melun.fr/​ >
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/727/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 193k

Auteur

© Presses de l’enssib, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540