Version classiqueVersion mobile

Repenser le fonds local et régional en bibliothèque

 | 
Bernard Huchet
, 
Claire Haquet

Glossaire

Texte intégral

Cercle concentrique

1Technique consistant à réduire le taux d'exhaustivité de la collection locale proportionnellement à l'éloignement du centre de conservation.

2Exemple de politique de cercle concentrique pour la bibliothèque municipale de Versailles :

  • Versailles et ancien département de la Seine-et-Oise : à acquérir absolument ;
  • département des Yvelines : acquisition très souhaitable ;
  • autres communes et départements de l'ancienne Seine-et-Oise : acquisition non prioritaire.

3Voir : Marie-Agnès Ibar, Constituer un fonds local : l’exemple de la Bibliothèque municipale de Versailles, Mémoire d’étude de conservateur des bibliothèques, sous la direction de Marie-Françoise Bois-Delatte : Enssib, 2002. [En ligne] : < http://enssibal.enssib.fr/​bibliotheque/​documents/​dcb/​ibar.pdf >.

Balade patrimoine

4Manifestation itinérante et de plein air, généralement guidée par un ou plusieurs conférenciers dans un espace déterminé (le territoire d’une ville par exemple), et dont l’objectif est de faire connaître au public des éléments significatifs du patrimoine local, qu’il s’agisse de monuments, d’œuvres d’art, de curiosités naturelles, de sites industriels, etc.

5Dans le cadre d’exercice des bibliothèques, ces balades sont classées comme un volet « hors les murs » des manifestations orales.

6Voir : Bernard Huchet et Emmanuèle Payen (dir.), L’action culturelle en bibliothèque, Paris, Éditions du Cercle de la Librairie, 2008 (coll. Bibliothèques).

Balade urbaine

7Déclinaison de la balade hors les murs, visant prioritairement la découverte et l’examen sur place des caractéristiques d’un site urbain. Ce peuvent être des partis pris d’aménagement d’une ville ou d’un quartier, mais aussi des points forts de son histoire, ou même le regard qu’ont porté sur la ville des écrivains qui l’auront fréquentée (balades littéraires). Dans ce dernier cas, la manifestation s’accompagne de lectures des œuvres proposées.

Conservation

8« La conservation est l’activité par laquelle le responsable d’un document, d’un objet ou d’un fonds s’assure qu’il le met à la disposition du public présent et à venir dans le meilleur état possible d’intégrité » (Charte de la conservation dans les bibliothèques). La conservation peut être de court, moyen ou long terme, selon les termes arrêtés par l'établissement dans sa politique de conservation. Dans le cas d'une conservation sans limite de durée, on parle de conservation patrimoniale.

Domaine (au sens du Web)

9Subdivision d’une adresse internet (URL), désignant plus particulièrement l’organisme ou l’entreprise détentrice du site, avec une extension qui définit sa catégorie ; ainsi, dans l’adresse < http://www.enssib.fr >, « enssib.fr » est le nom de domaine (ce nom de domaine figure aussi dans l’adresse électronique des membres du personnel de la structure : victor.hugo@enssib.fr).

Don manuel

10Catégorie spécifique de donation à un tiers, portant sur un bien mobilier (œuvre d’art, livre précieux, costume folklorique, etc.) remis de la main à la main sans autre formalité. Il est accompli du fait du bon vouloir de son donateur, et de l’acceptation de son donataire. Le don manuel à des institutions fera cependant l’objet d’une confirmation écrite, par exemple un échange de courriers faisant apparaître la détermination du donateur, afin d’éviter à l’avenir, lors d’une succession par exemple, tout litige avec ses ayants droit.

Échange de documents

11L'échange de documents consiste à remettre un ou plusieurs documents à une autre institution en s'attendant à recevoir l'équivalent en retour afin d'enrichir une collection donnée. Très répandu dans les musées pour les catalogues, il peut aussi concerner les bibliothèques éditrices et leurs partenaires institutionnels, et peut être étendu, si les conditions réglementaires sont remplies, au produit des désherbages.

Médiation de débat

12La médiation est la traduction d'une relation de service entre la demande du public et l'offre faite par un professionnel. Dans les bibliothèques, cette relation concerne des objets et des contenus culturels et informationnels. Dans la « médiation de débat » décrite par André-Pierre Syren s'ajoutent une notion de discussion et, par conséquent, un présupposé d'égalité entre public et professionnel.

Pôle associé (inter)régional

13Dans le dispositif de coopération de la Bibliothèque nationale de France, les pôles associés (inter)régionaux sont des rassemblements conventionnels d’institutions actives dans une région (le plus souvent la DRAC, l’agence régionale de coopération et les principales bibliothèques détentrices de fonds patrimoniaux), afin de poursuivre en commun des actions de signalement et de valorisation des fonds propres à cette région : ils sont notamment depuis 2008 les chevilles ouvrières de la grande entreprise de numérisation répartie des publications des sociétés savantes.

Produit dérivé

14Un produit dérivé est, en marketing, un produit issu d'une œuvre et s'appuyant sur la notoriété de l'œuvre pour vendre. Dans le cadre d'une collection d'intérêt local, il s'agit le plus souvent de publications ou de produits figurés (signets, cartes postales, affiches, posters) édités à partir des images conservées par la bibliothèque.

15Voir : Contributeurs de Wikipédia, « Produit dérivé (marketing) », Wikipédia, l'encyclopédie libre. [En ligne] : < http://fr.wikipedia.org/​w/​index.php?title=Produit_d%C3%A9riv%C3%A9_(marketing)&oldid=121398084 >.

Société savante

16Groupement de personnes que réunit un intérêt commun pour un ou plusieurs domaines de la connaissance, et dont les réunions régulières sont l’occasion d’échanges entre leurs membres. Les premières sociétés savantes sont nées au début du xixe siècle, et beaucoup d’entre elles sont encore actives ; leur système de recrutement, plus ouvert que celui des Académies d’Ancien Régime, permet d’y faire voisiner des amateurs et des spécialistes. Leurs publications, périodiques ou non, sont des ressources précieuses pour suivre l’évolution des connaissances relatives aux faits locaux tout au long de la période contemporaine.

Trace numérique

17Les traces numériques sont les informations recueillies sur l'activité et l'identité des utilisateurs d'un service Internet. Pour un fonds local, il peut s'agir de l'archivage d'un site institutionnel, d'un site personnel (blog, galerie de photos) ou des interactions tenues sur des forums. Cette conservation est légalement le fait de la Bibliothèque nationale de France ou de l'Institut national de l'audiovisuel pour les médias et Webmédias, en vertu de la loi n° 2006-961 du 1er août 2006 relative au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information.

© Presses de l’enssib, 2016

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search