Version classiqueVersion mobile

Médiatiser la science en bibliothèque

 | 
Justine Ancelin

Glossaire

Texte intégral

Animothèque

1Ici, ensemble de matériel pédagogique conçu par l’association À Fond la Science. Elle rassemble panneaux d’exposition, posters, affiches et photos, documentaires tous supports, objets et jeux autour d’une thématique scientifique, pour aider à la réalisation d’activités de médiation scientifique.

BarCamp

2Rencontre informelle sous forme d’ateliers-événements participatifs, où le contenu est fourni par les participants.

3Bibliothèque scientifique numérique (BSN)

4Dispositif de coordination des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) destiné à offrir aux membres de la communauté de l’ESR une information scientifique de qualité et des outils performants.

Big Science

5Ici, notion mise au point dans les années 1960 par Derek de Solla Price, faisant référence à la « civilisation scientifique » comme système de production économique de savoirs et d’information (big budgets, big staffs, big machines, big laboratories) par opposition avec la Little Science des méthodes de résolution de problèmes appropriables à l’échelle individuelle (John Durant). Les structures comme les centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI), l’Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (AMCSTI) ou Universcience transmettent principalement la culture scientifique et technique sous sa forme de Big Science, en évoquant les questions socialement vives au cours de conférences-débats, cafés des sciences et assimilés. D’autres structures comme l’Association nationale sciences techniques jeunesse (ANSTJ), le Collectif inter-associatif pour la réalisation d’activités scientifiques et techniques internationales (Cirasti) et autres associations comme les Petits Débrouillards privilégient l’approche Little Science, en mettant en avant la connaissance des sciences par leur pratique.

Centre de culture scientifique, technique et industrielle

6Structure ayant pour mission de favoriser les échanges entre la communauté scientifique et le public, de statut divers (association, service rattaché à une université, une grande école ou une municipalité…). Voir la charte des CCSTI en ligne < http://www.ccsti.fr/​fr/​acteurs/​la_charte.html >.

7Comité opérationnel de la CSTI

8Composé d’acteurs de la CSTI, il fait le lien entre les pôles territoriaux de référence (PTR) et le Conseil national, notamment entre les Forums territoriaux de CSTI et le Forum national annuel. Il peut solliciter des commissions thématiques pour un avis sur un sujet précis.

Conseil national de la CSTI

9Instance chargée de coordonner l’action des acteurs locaux et nationaux intervenant dans ce domaine et d’éclairer le gouvernement sur la politique nationale à mener en matière de CSTI. Sa composition est définie par le décret n°2012-572 du 24 avril 2012, modifié par le décret n°2014-761 du 2 juillet 2014.

Éducation populaire

10Mouvement visant à promouvoir l’éducation de tous en diffusant toutes les cultures, notamment scientifique et technique, en dehors des structures traditionnelles d’enseignement. Elle passe par l’animation sociale et culturelle, et ses principaux acteurs sont des associations.

Fab Lab

11Espace de mise à disposition d’outils et de machines, pour une utilisation libre, commune et ouverte à tous, dans un but de partage des savoirs et des savoir-faire, d’invention et d’expression personnelle.

Gouvernance (de la CSTI)

12Organisation à l’échelle de l’État pour favoriser la diffusion de la CSTI. Voir aussi Conseil national de la CSTI, Pôles territoriaux de référence, Comité opérationnel de la CSTI et Universcience.

Idea store

13Bibliothèque aux horaires d’ouverture très larges, proposant services à la personne (crèche, restauration légère…), services d’informations et de formation et espaces de rencontres et de loisirs. Souvent associé aux bibliothèques municipales.

Label Science, culture et innovation

14Délivré par le MESR pour une durée maximale de 4 ans, ce label est un gage de qualité attribué aux structures locales médiatrices des sciences selon 3 critères : animation d’un réseau territorial, médiation science-société, gestion d’un système d’organisation adapté au contexte local.

Learning Center

15Bibliothèque aux horaires d’ouverture très larges, conçue comme lieu d’apprentissage, de connaissance et de vie, par le biais de services innovants fournis à l’usager dans un large éventail de domaines : orientation professionnelle, conseil, soutien scolaire, autoformation, numérique etc. Souvent associé aux bibliothèques universitaires.

Little science

16Voir Big science.

Living Lab

17Lieu partagé regroupant des acteurs publics et privés de tous types (associations, entreprises, individuels…) pour tester « grandeur nature » des services, outils ou usages nouveaux. Voir le Livre blanc des Living Labs. [En ligne] : < http://www.cefrio.qc.ca/​blogue/​transformation-organisationnelle/​livre-blanc-living-labs/​>.

Livre à réalité augmentée

18Livre au format papier ou numérique, qui associe à du texte « classique » divers autres médias (vidéos, sons, contenus 3D, animations, renvoi à des pages internet, etc.) dont la lecture peut être déclenchée automatiquement (en tournant une page par exemple) ou manuellement (en flashant un QR code sur une page papier ou en cliquant sur un lien dans un livre numérique). Ce type d'ouvrage participe du mouvement crossmedia ou transmedia.

Livre d’expériences

19Ouvrage rassemblant des fiches descriptives (contexte historique éventuel, matériel nécessaire, mode opératoire, résultat attendu, explication de ce résultat), de petites expériences faciles à réaliser, souvent à destination d'un public jeune.

Main à la Pâte (la)

20Initiative de Little science lancée en 1996 par le prix Nobel de physique Georges Charpak, et visant à enseigner les sciences grâce à la pratique et à l’investigation, notamment à l’école primaire et au collège.

MOOC

21Formation gratuite ou payante à distance, ouverte à tous, et dispensée par des structures académiques (universités…) ou non.

Pôles territoriaux de référence (PTR)

22Structures de types et de statuts divers (CCSTI, associations, groupements de partenaires, etc.) désignées par les préfets de région et les présidents de conseils régionaux pour coordonner et animer les actions de CST à l’échelon local, sous l’égide d’une structure de référence. On en compte actuellement 22 sur le territoire national.

Projet pour l’Égalité d’accès aux sciences, aux technologies, à l’innovation et aux multimédias (ESTIM)

23Projet lauréat du Programme d’investissements d’avenir, visant à fédérer les acteurs de la CSTI en France. Piloté par Universcience et soutenu par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), il se décline en 3 programmes : le programme Gouvernance, qui accompagne la mise en place de nouveaux acteurs (PTR notamment) et accélère leur mise en réseau par le biais de forums territoriaux et de lettres d’information ; le programme Numérique, qui soutient la production audiovisuelle et multimédia de CSTI et la mise en place d’une plate-forme numérique de services aux acteurs de la CSTI et de support à la diffusion des ressources < www.estim-science.fr > ; et le programme École de la médiation, qui offrira bientôt un espace de formation professionnelle continue à destination des médiateurs et animateurs scientifiques.

Science citoyenne

24Activités de recherche scientifique auxquelles participent des citoyens (amateurs éclairés, spécialistes à la retraite, membres d’associations de malades, etc.). Désigne également le mouvement qui milite en faveur de cette association des citoyens à la recherche scientifique actuelle. Implique souvent une dimension politique.

Science participative

25Programme de recherche impliquant dès le départ une participation citoyenne, souvent dans le but de récolter un très grand nombre de données pour pouvoir les croiser (par exemple en astronomie, botanique ou génétique).

Universcience

26Établissement public issu du rapprochement entre le Palais de la découverte et la Cité des sciences et de l’industrie. Pôle national de référence en matière de CSTI et pilote du projet ESTIM, Universcience n’a toutefois plus la main sur la répartition des crédits.

Vulgarisation scientifique

27Diffusion pédagogique des connaissances scientifique, pour mettre le savoir à portée d’un public non expert. Parfois identifiée comme une transmission (con)descendante à sens unique, on lui préfère souvent les termes de divulgation scientifique, médiation scientifique, diffusion de la culture scientifique et technique, ou encore, par mimétisme avec l’anglais, « popularisation », science literacy ou public understanding of science.

© Presses de l’enssib, 2016

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search