Version classiqueVersion mobile

Médiatiser la science en bibliothèque

 | 
Justine Ancelin

Partie IV. Faire de la science autrement en bibliothèque

Entre médiation et enseignement des sciences, Unisciel : fédérer pour mieux créer et diffuser

Marie Peterlongo

Texte intégral

1Les bibliothèques sont de plus en plus présentes sur Internet, autant pour présenter leurs services physiques que pour donner accès à leurs collections. Mais ces dernières années, c’est aussi en tant que médiatrices et productrices de contenus dématérialisés qu’elles s’affirment. À l’heure où les acteurs de la recherche et de l'enseignement scientifique présentent eux aussi leurs démarches et résultats sous forme virtuelle, comment envisager la médiation des sciences au-delà de l’espace physique des bibliothèques ?

Unisciel et ses missions

2Unisciel, l'UNIversité des SCIences En Ligne, est une université numérique thématique (UNT) créée en 2007 sous la forme d'un groupement d’intérêt scientifique (GIS)1. Aujourd'hui, Unisciel regroupe une quarantaine d'établissements d'enseignement supérieur partenaires dans le domaine des sciences fondamentales. Il existe sept UNT2, créées de 2002 à 2007 sous l'impulsion du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en fonction des grands champs disciplinaires ou sociétaux. L'objectif de ces universités est d'accompagner la création et la mise en commun de ressources pédagogiques numériques et de promouvoir leur utilisation. Ces missions semblent à première vue éloignées des bibliothèques, or il n'en est rien, la diffusion des connaissances étant au cœur des actions de ces groupements universitaires. Les ressources proposées par ces universités numériques peuvent ainsi apparaître comme constitutives d’une bibliothèque inter-universitaire entièrement dématérialisée.

  • 3 Les bacheliers retrouvent le goût des sciences dures, Le Monde, 08/10/2014. [En ligne] : < http:// (...)

3Chaque université numérique a son orientation propre adaptée au contexte de sa discipline. Ainsi, Unisciel s'est donné pour priorités l'appui à la lutte contre l'échec en licence et la mise en valeur des disciplines scientifiques auprès des jeunes. Depuis une quinzaine d'années, les effectifs en sciences ont baissé dans de nombreuses disciplines des sciences fondamentales. Si cette tendance semble s'inverser depuis peu3, il est primordial de persévérer dans ces actions afin de soutenir et de conforter le choix d'orientation des étudiants vers les sciences. Depuis quelque temps émerge par ailleurs la nécessité de mutualiser les efforts de production numérique face aux problématiques budgétaires et de ressources humaines des établissements. Le groupement permet de réunir les idées et de fédérer les initiatives, aussi bien pour un usage des documents numériques au sein des cursus universitaires que dans le cadre d'actions de culture scientifique.

4Unisciel fonctionne en proposant tous les ans des appels à projet à ses partenaires selon les axes prioritaires de l'année fixés lors d'une réunion plénière (conseil de groupement). Ils concernent la création de ressources pédagogiques numériques utilisables en cours ou en complément des cursus universitaires, et celle d'objets numériques de culture scientifique. Le fonds actuel d'Unisciel couvre en quasi-totalité les deux premières années des licences de science4. Il comprend de nombreux cours et exercices que les étudiants peuvent utiliser en autonomie, mais aussi des vidéos ou des simulations qui permettent de compléter, de préparer ou de réviser une manipulation de travaux pratiques (vidéos de dissection en biologie, simulation de phénomènes physiques ou chimiques). Certains outils de travail proposés par Unisciel sont par ailleurs réservés aux enseignants. C’est par exemple le cas d’une banque de questions à partir de laquelle ils peuvent sélectionner des exercices sur des notions-clés, pour préparer des questionnaires en vue de détecter et aider les étudiants en difficulté dès leur entrée à l'université5. Tous les contenus conçus avec le partenariat d'Unisciel sont diffusés sous une licence Creative Commons (CC)6, autorisant ainsi une réutilisation facilitée des ressources par tous pour un usage non commercial et une possibilité pour les enseignants de modifier les ressources pour se les approprier. En effet, la diffusion libre des productions des enseignants est bien ancrée en mathématiques, informatique, physique et chimie, où la culture du libre accès est forte, bien plus qu’en sciences de la vie. D’une manière générale, les producteurs de contenus connaissent souvent mal le droit d’auteur, et les réticences face à la publication en libre accès peuvent être fortes. L’accompagnement personnalisé offert par Unisciel sur ces questions a un effet rassurant, leur permettant de déléguer les aspects juridiques à des spécialistes pour se concentrer sur leur cœur de métier, la pédagogie.

Des ressources de culture scientifique

La série « Kézako ? », kézaco ?

5Les projets d'Unisciel sont très divers, des contenus de forme très académique côtoyant de nombreuses ressources créées avec une approche concrète et ludique de la science. Sont particulièrement privilégiées les ressources de culture scientifique les plus adaptées aux usages actuels du Web, comme par exemple des séries de courtes séquences vidéo. La série Kézako ?7 propose ainsi de répondre en cinq minutes à une question de science du quotidien.

Encadré. La série qui répond à vos questions de science : quelques épisodes de Kézako ?

- pourquoi le rideau de douche colle-t-il à la peau ?

- pourquoi la tartine beurrée tombe-t-elle toujours du mauvais côté ?

- qu’est-ce qui fait coller la colle ?

- pourquoi la toile d’araignée est-elle si solide ?

- qu’est-ce que l’effet de serre ?

- comment fonctionne un réfrigérateur ? un GPS ? un micro-ondes ? un avion ? une échographie ? un radar de vitesse ? une analyse ADN ?

6Cette série est réalisée par l'Université de Lille 1 avec le soutien d'Unisciel. De nombreux épisodes sont utilisés dans le cadre d'actions de culture scientifique, notamment lors d'expositions, et ce grâce à la licence CC-BY-NC-SA. Le succès est au rendez-vous, comme en ont témoigné certains courriels d’enseignants et des demandes de compléments multimédias adressées par des éditeurs de manuels scolaires.

Quidquam ? Ou l’aventure Massive Open Online Courses (MOOC)

7La série Kézako? a été complétée par le MOOC*8 participatif “ Quidquam ”9 qui a eu lieu en début d'année 2014 et connaîtra une nouvelle édition en 2016. Ce cours en ligne adressé à toute personne désirant satisfaire sa curiosité scientifique est séquencé en neuf thématiques réparties sur neuf semaines. Chacune met en avant un ou plusieurs épisodes de Kézako?, à partir desquels les participants sont invités à participer à diverses activités comme répondre à de petits questionnaires, réaliser des expériences, effectuer un travail collaboratif ou assister à des conférences en streaming. Le dispositif place ainsi les apprenants dans une démarche de tutorat entre pairs, permettant de créer du lien social entre ses usagers. On retrouve ici l’esprit troisième lieu, qui inspire de plus en plus de bibliothèques aujourd’hui.

  • 10 Le bilan du MOOC Quidquam ? : < http://cursus.edu/evenement/22114/retour-sur-mooc-grand-public-decouverte/#.VKPV211HVal >.

8Le cours s’adresse à des personnes autonomes et motivées, souhaitant travailler dans une dynamique collective d’échanges et d’apprentissage pour approfondir leur culture scientifique. Ce projet a fédéré six établissements d'enseignement supérieur partenaires d'Unisciel et plusieurs acteurs de la culture et des médias scientifiques sont venus compléter le programme en amenant des éléments d’ouverture en lien avec l’actualité. “ Quidquam ? ” a réuni près de 12 000 personnes de tous horizons et tous âges10.

D’autres projets de vidéos de science

9Unisciel s'est associé à la fondation britannique The Fuse Fondation11 afin de proposer une traduction française du projet de vidéos de science The Fuseschool12. Cette collaboration a lieu dans le cadre du mouvement international pour des ressources éducatives libres (REL) soutenu par l'Unesco13. Pour le moment, seules des vidéos de chimie sont disponibles mais d'autres sont en préparation en physique, mathématiques et biologie.

10La série Physique à main levée14 propose 300 expériences de physique avec des objets du quotidien, réalisées par une équipe de physiciens de l’université de Lille 1. Ces expériences sont validées, commentées et peuvent être utilisées pour l'enseignement ou pour l'amusement. On y apprend la poussée d'Archimède dans des grains de semoule, comment faire des bulles de savon géantes, une pile au citron, rentrer un œuf dans une bouteille ou encore qu'il est possible de faire bouillir de l'eau en dessous de cent degrés. Cette série plébiscitée au niveau national a reçu plusieurs prix français et européens.

11Unisciel met en valeur des conférences en les diffusant en direct pour les rendre accessibles à distance à tous ceux qui le souhaitent. Ce projet a commencé avec les conférences expérimentales de l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPGG) qui mettent à l’honneur les recherches expérimentales des chercheurs de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles (ESPCI) ParisTech et d’ailleurs, en leur proposant de venir les présenter sous forme de conférences. Unisciel s'est associé pendant plusieurs années à ce projet en soutenant la captation vidéo de ces conférences. Ce soutien a été poursuivi en janvier 2015 en proposant une retransmission en direct sur sa chaîne YouTube15 et sur le site internet de l’ESPGG, pour les rendre accessibles à distance à tous ceux qui le souhaitent. Les conférences expérimentales sont également retransmises en direct sur les sites d’Universcience16 et de Futura-Sciences17, partenaires de l’événement.

Des ressources universitaires grand public

12Parmi les nombreuses ressources d'Unisciel, certaines ont un intérêt pour le grand public. À titre d’exemple, on peut signaler pour leur approche ludique de l’initiation à la programmation les ressources Apprendre à programmer avec des cartes18, développée par une équipe d'enseignants en informatique de Lille, Javaschool19, développé en partenariat avec l'INRIA et conçu sous forme de jeux, tout comme Programmer en C++ avec un robot20 de l'université de Lyon 1. Pour la biologie, on peut noter également la ressource Formulation des cosmétiques21 développée par l'université de Nice.

Au-delà de la création de contenus : médiation et diffusion

13Parallèlement à sa politique de création de contenu, Unisciel met en place des actions de diffusion selon trois axes. Une promotion par Internet d'Unisciel est ainsi menée via la diffusion de contenus sur des sites partenaires22 et une présence régulière sur les réseaux sociaux. Ce travail a conduit à des partenariats avec Futura-science, Universcience, l'Etudiant.fr (boîte à docs), Canalsat Campus, La Fondation La Main à la pâte, France Télévisions Éducation, les éditions Nathan, et bien d’autres. Par ailleurs, un travail a été mené pour que les ressources soient connues des CCSTI, notamment en leur proposant d’utiliser des vidéos dans le cadre d'expositions de culture scientifique. Une borne interactive a d’ailleurs été créée à cet effet et installée dans le hall d'accueil du centre de culture scientifique de Villeneuve d’Ascq23 et d'autres projets sont en cours.

Unisciel et les bibliothèques, référencement et métadonnées, pédagothèques

  • 24 Site du SupLOMFR, profil français d'application du Learning Object Metadata (LOM) pour l'enseignem (...)

14C’est la décision de prendre en compte dès la fondation d'Unisciel les éléments techniques de référencement des ressources qui a permis et permet encore la mise en place de projets ou de services. Des réflexions collégiales ont ainsi été menées avec les partenaires pour garantir l'ergonomie pédagogique des contenus et la mise en place de protocoles et d'outils pratiques pour leur mise à disposition. Un des premiers chantiers mis en place a ainsi été d’ordre documentaire, avec le référencement des ressources produites par Unisciel selon la norme LOMFR24. Ce schéma de métadonnées ajoute aux éléments de description formelle des éléments pédagogiques fondamentaux pour les étudiants et enseignants tels le niveau (licence, master) ou le type de la ressource (cours, exercices, simulation, etc.).

Promouvoir l'usage de ressources numériques : les pédagothèques

15Depuis 2009, grâce à l'indexation de près de 4 000 ressources, Unisciel offre à ses partenaires un service personnalisé afin de leur proposer une Pédagothèque adaptée au cursus (PAC). Il s'agit de mettre en correspondance le descriptif des enseignements des établissements partenaires et les ressources d'Unisciel, à la manière d'une bibliographie complétant un cours. Cette proposition de contenus personnalisés permet aux enseignants de mieux connaître les ressources afin de les utiliser en complément de leurs cours. Cette offre est tout à fait complémentaire à celle des bibliothèques universitaires, les contenus d'Unisciel pouvant apporter une approche pédagogique différente de celle des ouvrages, revues ou ressources numériques éditoriales, notamment les exercices d'entraînement et les vidéos permettant de préparer ou de réviser des travaux pratiques, qui sont plébiscités par les enseignants. L'usage des ressources numériques passe par une appropriation des contenus par les enseignants afin qu'ils assurent une prescription d'usage auprès des étudiants. Un suivi rigoureux des cursus universitaires permet par ailleurs de s'assurer de la couverture disciplinaire des contenus proposés par Unisciel, et de détecter les manques pour orienter ses futures productions.

Vers une collaboration plus étroite avec les bibliothèques

16Jusqu'à présent, Unisciel a mené peu d'actions avec les bibliothèques. Les collaborations sont principalement d'ordre technique pour le référencement des ressources pédagogiques numériques dans les catalogues des BU. Si ces ressources trouvent dès à présent leur place dans les actions de médiation scientifique menées par toute sorte de structures, elles devraient avoir une place égale au sein des bibliothèques, notamment universitaires. L’intégration des ressources pédagogiques des universités numériques dans les catalogues des bibliothèques est déjà une réalité dans de nombreuses universités, mais ce travail technique, bien que capital, ne déclenche pas d’usage des étudiants et enseignants sans une médiation pour leur faire connaître ce type de contenu. Alors que les acteurs sont nombreux (bibliothécaires, personnels des services multimédias pour l'enseignement [TICE], enseignants, etc.), curieusement les liens entre les structures sont peu fréquents, alors que certains axes de travail sont convergents et stratégiques.

17Les différences de culture professionnelle ne doivent pas faire perdre de vue des problématiques communes de diffusion des connaissances et de formation des usagers. Certains projets commencent à voir le jour avec les SCD de certains partenaires. Les projets de Learning Center qui voient le jour un peu partout en France peuvent aussi être des pistes de collaboration à l’avenir. Cette volonté partagée d’être des guides pour un usage raisonné des informations à disposition des étudiants donnera lieu, à n’en pas douter, à de futures actions communes.

18Dans un paysage numérique toujours en transformation, les perspectives pour la diffusion des sciences qui se dessinent sont nombreuses et variées. Les ressources d'Unisciel sont facilement réutilisables et tournées vers une présentation des sciences pour la jeunesse. Les enseignants, les étudiants et les acteurs de la culture scientifique gagneraient à mieux les utiliser. Aussi bien dans le cadre des cursus d'enseignement que dans celui des actions de culture scientifique grand public, les contenus numériques très riches créés par les universités mériteraient un meilleur emploi. L'équipe d'Unisciel vous invite à prendre connaissance de ces ressources et services, à les utiliser et à les faire connaître, êtes-vous prêts ?

Notes

1 Plus d'information sur : < http://www.unisciel.fr/ >.

2 Voir : < http://univ-numerique.fr/ >.

3 Les bacheliers retrouvent le goût des sciences dures, Le Monde, 08/10/2014. [En ligne] : < http://www.lemonde.fr/education/article/2014/10/08/les-bacheliers-retrouvent-le-gout-des-sciences-dures_4502587_1473685.html >.

4 Licence-type composée des ressources proposées par Unisciel : < http://pac.unisciel.fr/ >.

5 La banque de test de positionnement : < http://www.unisciel.fr/banque-de-positionnement-pouvoir-anticiper/ >.

6 Unisciel a retenu la licence attribution, pas d'utilisation commerciale et partage dans les mêmes conditions CC BY-NC-SA : < http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/fr/ >.

7 http://kezako.unisciel.fr/ >.

8 MOOC : Massive Open Online Courses, traduit en français par cours en ligne ouvert à tous. Pour une définition succincte en français : < http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/2013/04/26/un-mooc-kesako/ >.

9 http://kezako.unisciel.fr/un-c-mooc-pour-mieux-comprendre-le-monde-au-quotidien/ >.

10 Le bilan du MOOC Quidquam ? : < http://cursus.edu/evenement/22114/retour-sur-mooc-grand-public-decouverte/#.VKPV211HVal >.

11 http://www.fuseuniversal.com/fuse-foundation/ >.

12 La playlist Youtube regroupant la version française des vidéos Fuseschool : < https://www.youtube.com/playlist?list=PLWfc4QDrcvkPYd6LGnkBYJ1M2QAW3kbfx >.

13 REL sur le site de l'Unesco : < http://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/access-to-knowledge/open-educational-resources/ >.

14 http://phymain.unisciel.fr/ >.

15 Les playlists Youtube : conférences expérimentales < https://www.youtube.com/playlist?list=PLWfc4QDrcvkOXPd8qO1Wbu-WZO2Mde2Bd > ; QuidQuam live : <  https://www.youtube.com/playlist?list=PLWfc4QDrcvkMnIuWSC551BQQbD0AD-_f7 >.

16http://www.universcience.tv/ >.

17http://www.futura-sciences.com/ >.

18 http://ressources.unisciel.fr/progcartes/co/_web.html >.

19http://javascool.gforge.inria.fr/ >.

20 http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/webapp/website/website.html?id=2380400 >.

21 http://ressources.unisciel.fr/formulation_cosmetique/co/formulations.html >.

22 Des dispositifs de moissonnage par le protocole OAI-PMH ont été mis en place pour l'intégration des ressources pédagogiques numériques dans des catalogues de SCD. Unisciel a ainsi collaboré avec les universités du Maine, de Lille 1, de Rennes 1, de Haute-Alsace, de Paris 11 et de l'INSA Lyon pour la mise en place d'un tel dispositif.

23 http://kezako.unisciel.fr/kezako-integre-le-forum-departemental-des-sciences/ >.

24 Site du SupLOMFR, profil français d'application du Learning Object Metadata (LOM) pour l'enseignement supérieur : < http://www.sup.lomfr.fr/ >.

© Presses de l’enssib, 2016

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search