Version classiqueVersion mobile

Jouer en bibliothèque

 | 
Julien Devriendt

Mémento

Julien Devriendt

Texte intégral

Concevoir

1La mise en place d'une offre de jeu nécessite une réflexion dans le cadre du projet global de l'établissement. Elle interroge le fonctionnement du service public, l'organisation du travail interne et le rapport aux usagers. L'ensemble de l'équipe est ainsi concernée. Il va s'agir dans un premier temps de répondre ensemble à la question « En quoi proposer du jeu correspond aux missions de mon établissement ? ». Il sera alors important d'avoir une bonne connaissance du monde du jeu sous ses différentes formes en suivant des formations, en se rendant aux manifestations dédiées, en fréquentant des ludothèques et, bien sûr, en jouant.

2Le champ est vaste et il sera difficile pour de nombreux établissements de proposer une offre globale de jeux pour tout public et sur tout support. N'hésitez pas cependant à concevoir votre projet de la manière la plus large possible, créez sur le papier votre projet idéal. Vos moyens humains, financiers sans oublier l'espace disponible se chargeront de vous rappeler la réalité. Au moins vous aurez une idée précise de ce vers quoi vos actions doivent tendre, vous permettant de ne pas vous enfermer dans vos propres représentations et d'aborder le jeu de manière transversale sans le cantonner à la seule section jeunesse.

3Cette phase de préparation sera aussi l'occasion de s'assurer que l'ensemble du personnel a pris connaissance du projet d'établissement. Faites en sorte qu'il soit le plus clair possible et illustrez-le avec des actions concrètes déjà mises en place par votre équipe. Il sera plus aisé de penser globalement l'introduction de nouveaux services et cette formalisation favorisera les projets transversaux. Même si l'ensemble du personnel n'aura pas pour tâche d'animer un atelier autour du jeu ou de s'occuper du fonds dédié, tous seront impactés par la mise en place de ce nouveau service. Il sera également plus facile d’argumenter et de défendre le projet auprès des élus, des équipes, collègues et usagers.

4Insistez sur les outils d'évaluation, vos projets vont connaître des formes différentes, vous devrez vous adapter, réaménager l'espace, modifier vos animations. Il n'existe pas une seule solution, Inspirez-vous de fonctionnements, d'aménagements d'autres établissements pour les adapter à votre structure. Il est important de documenter et de partager les projets mis en place, cela vous permettra de garder un historique de l'évolution de vos projets, les nouveaux arrivants au sein de votre équipe vous en seront reconnaissant.

5Nous diffusons déjà sur notre territoire notre programme d'animation auprès de nos partenaires, partagez également vos formats d'ateliers, vos ressources, avec les ludothèques, écoles, centres d'animation, associations, etc. Mettez en place un site collaboratif, comme un wiki par exemple, pour échanger vos idées, publiez vos fiches d'ateliers. Cela ne remplace pas les visites auprès de vos partenaires mais permettra de valoriser sur le territoire les actions déjà mises en place et suscitera de nouveaux partenariats.

6D'un point de vue technique, la plupart des supports de jeux ne poseront pas de difficultés. Toutefois pour le jeu vidéo, il est indispensable de négocier en amont avec les services informatiques un accès au réseau permettant de mettre à jour facilement le matériel (tablettes, consoles) et de télécharger des jeux dématérialisés au risque de vous couper d'une part importante de la production vidéo ludique.

Focus Les 5 questions fondamentales

Pourquoi ? En quoi cette action répond aux missions de mon établissement ?

Quel public ?

Quels moyens ? Humains, matériels, financiers

Quel espace ?

Quels partenaires ?

Mettre en œuvre

Se former et accompagner le personnel

7Composez un groupe de travail représentant différentes sections de votre organigramme, comprenant à la fois des joueurs et des non joueurs, et si possible un référent professionnel du jeu. Le groupe de travail sera chargé de transcrire les grandes intentions du projet d'établissement en propositions d'actions concrètes, de l'animation ponctuelle au projet de réaménagement de votre établissement.

8Il va être nécessaire de former les collègues aux univers des jeux pour établir des points de connexion avec les autres collections mais aussi pour découvrir leurs spécificités. Pouvoir s'appuyer sur des membres de l'équipe qui jouent déjà à titre personnel est un atout non négligeable. Cela passe à la fois par des séances sur le temps de travail, au même titre qu'une formation interne, que par la mise à disposition de jeux auprès du personnel, pour jouer sur la pause déjeuner ou l'emprunter sur son temps libre.

9Une partie de la formation pourra être assurée en interne si vous disposez des recrutements nécessaires, toutefois les formations à l'extérieur permettront des temps de prise de recul nécessaires à la conception de votre projet.

Acquérir

10Il est tentant de se focaliser uniquement sur le choix du jeu à proposer au public. Toutefois, les acquisitions se font dans le cadre de la politique d'acquisition de l'établissement. Cette dernière, tout comme le projet d'établissement, pourra faire l'objet d'une adaptation. Le choix des acquisitions se fera au croisement des objectifs de l'établissement, des besoins du public, des contraintes matérielles, humaines et financières ainsi que de l'offre déjà existante sur le territoire.

11Un jeu se gère de la même manière qu'un livre ou tout autre support, une veille est à mener sur le sujet pour se tenir au courant de l'actualité au travers de la presse spécialisée, des sites web dédiés ou en vous rendant à des salons. Vous pourrez également trouver de nombreux conseils en boutiques spécialisées. Avec un peu de temps vous trouverez vite vos repères parmi les éditeurs et les différents prix décernés chaque année.

Classification

12Pour le catalogage, en fonction de vos besoins, vous devrez adapter votre modèle de notice aux différents supports de jeux. Pour la cotation et l'indexation, deux systèmes existent, comparables au système Dewey, l'ESAR ou le classement des objets ludiques (COL). En fonction de votre projet vous pouvez vous en inspirer pour développer votre propre système de classement. Tout dépendra de votre projet et de votre mode de fonctionnement. Le détail complet des boîtes de jeu en note peut se révéler fastidieux mais reste indispensable si vous souhaitez prêter les jeux.

Équipement

13Certaines ludothèques et bibliothèques impriment le contenu de la boîte pour le coller dans le couvercle. Si vous ne proposez pas de prêt cela peut sembler superflu, toutefois nous ne sommes jamais à l'abri d'une pièce perdue. Une carte en moins sur un jeu de question réponse ne pose pas de difficultés, à l'inverse, certains jeux peuvent se révéler injouables s'il leur manque un élément. À vous donc de fixer vos règles. Un règlement intérieur permettra de cadrer l'utilisation des jeux sur placeet aidera le personnel à tenir un discours commun.

14Dans le cadre d'une offre de prêt, il faut donc vérifier l'ensemble des pièces, au retour; pour cela certaines équipes utilisent une balance de précision. Dans tous les cas prévoyez des pièces de rechange.

Animations ponctuelles

15N'hésitez pas à commencer petit, il sera plus facile pour votre équipe de se faire la main sous la forme d'animations ponctuelles, comme des soirées jeux à destination des adultes, dans un premier temps, pour mettre en place de nouveaux partenariats et tester l'appétence du public.

16Ces premières animations ne seront pas toutes couronnées de succès, de nombreux éléments seront certainement à revoir comme l'aménagement du lieu, le choix des jeux, la façon de les présenter, d'organiser (ou non) les temps de jeu, de gérer la circulation des joueurs, etc. Un temps d'adaptation sera nécessaire, certaines idées seront abandonnées en cours de route.

17Pas besoin d'être spécialiste sur l'ensemble des jeux du marché, faites-vous aider en invitant les communautés de joueurs à co-organiser des événements et faire découvrir leurs passions. Mettez à disposition vos ressources matérielles, documentaires mais aussi vos compétences. Le partage de l'information, la coopération sont au cœur même du succès de jeux comme Minecraft. S'appuyer sur une pratique motivante pour initier aux règles d'écriture sur un wiki, documenter l'avancement de son projet de construction sur son blog, créer un Machinima1 (film d'animation réalisé à partir de captures vidéo du jeu), développer un mode de jeu spécifique ou créer des objets en 3D sont autant d'occasions de développer des usages créatifs.

18Faites-vous connaître, soyez présent sur les différentes manifestations autour du jeu de votre territoire, vos missions ne s'arrêtent pas aux portes de votre établissement. Le wiki mis en place lors de la phase conception du projet se révélera ici un excellent outil de médiation auprès de vos partenaires.

Créez votre jeu

19Vous pouvez également vous appuyer sur des dispositifs ludiques pour favoriser la participation, les échanges avec les lecteurs. Sans aller jusqu'à la mise en place d'un jeu en réalité alternée (ou Alternate Reality Game) vous pouvez proposer des parcours différents au sein de vos espaces par la mise en place de chasse au trésor, d'enquête policière ou de challenge à réaliser, mettant en scène le personnel et les collections. Pour les plus ambitieux, la création d'un jeu d'envergure va nécessiter la mise en place de partenariats ou de collaborations avec des sociétés spécialisées. La médiathèque des Ulis avait ainsi fait appel à la société XiLabs en février 2011 pour la création d'un jeu géolocalisé sur la ville, appelé Love Quest, auquel les joueurs pouvaient accéder à partir de leur smartphone.

Jouer sur place

20Au-delà du règlement intérieur, c'est l'aménagement qui permettra de réguler l'utilisation de l’espace. En fonction des jeux prévoyez un mobilier adapté et autant de chaises que de joueurs. Certains jeux sont bruyants, d'autres au contraire nécessitent calme et concentration, ne regroupez pas tous les jeux au même endroit.

21La manière dont le public sera amené à évoluer au sein de l'espace, la disposition des espaces de jeux, la présentation et l'accessibilité des jeux inciteront plus ou moins le public à s'approprier les lieux et à en respecter le cadre. Même en cas d'espace séparé, essayez de faire en sorte qu'il puisse rester visible. De nombreux changements seront nécessaires avant de trouver un équilibre. Une fois trouvé, celui-ci reste précaire, l'introduction d'un nouveau jeu nécessitant plus de place pourra impacter le reste de l'espace.

La posture du personnel

22Le personnel, en fonction de la situation, pourra adopter plusieurs postures :

  • le public s'est emparé des jeux mis à disposition et s'est lancé dans une partie, rien ne leur manque. Le personnel reste à distance et est garant du cadre du jeu. Le travail se situe en amont à travers l'aménagement du cadre du jeu et l'accompagnement des parents pour les plus jeunes ;
  • le jeu est inconnu des joueurs, la partie ne démarre pas, le personnel va aider la partie à se lancer en allant présenter le jeu en faisant une ou deux parties pour rien. Il pourra en fonction du déroulement de la partie quitter le jeu, proposer à une autre personne de rejoindre la partie ou rester jouer.

23La mise à disposition de jeux pour une consultation sur place ou lors d'une animation implique que le personnel connaisse les règles du jeu pour aider le public à lancer la partie si besoin, soit en expliquant succinctement les règles, soit en jouant lui-même pour que la partie puisse avoir lieu. Il est donc nécessaire qu'il puisse jouer sur son temps de travail et que cela soit inscrit sur sa fiche de poste.

Notes

1 Compte rendu d'un atelier Machinima à l'Astrolabe de Melun : < http://www.astrolabe-melun.fr/astrolabe-melun.fr/cms/articleview/id/776 >.

© Presses de l’enssib, 2015

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search