Version classiqueVersion mobile

Jouer en bibliothèque

 | 
Julien Devriendt

Partie 2. Acquérir, valoriser

Jouer en bibliothèque, jouets en bibliothèque ?

Caroline Makosza

Texte intégral

Pourquoi des jouets ?

  • 1 Pour ces aspects culturels du jouet, voir Gilles Brougère, Jouets et compagnie, Paris, Stock, 2003 (...)

1Si l’on veut proposer du jouer en bibliothèque, alors il faut proposer du jouet. C’est le jouet et surtout ce que l’enfant en fait, qui construit toute la culture de l’enfance1. Les bibliothèques proposent des albums, des bandes dessinées et des dessins animés parce qu’elles ont compris que c’était ce que lisent et regardent les enfants, ce qui contribue à la construction de leur culture. Ainsi, les enfants lisent des albums et des bandes dessinées, regardent des dessins animés et jouent avec des jouets. Ce sont eux qui construisent notre offre.

2À travers le jeu symbolique (les jouets d’imitation, type dînettes, poupées, déguisements, circuits, figurines…), l’enfant va pouvoir rejouer son quotidien, s’approprier les codes sociaux utiles à la vie en commun, ou bien inventer, seul ou avec ses amis, des mondes où tout est possible, sans risque, sans jugement et sans peur de l’échec. Et souvenons-nous, finalement il suffit de cela : se rappeler ses propres expériences de jeu et les sensations qu’elles nous ont procurées, des histoires que l’on s’est inventées, des sentiments que l’on a apprivoisés, des heures qui passaient comme des minutes, pour finir, s’il en est besoin, d’être convaincu par l’intérêt du jeu symbolique.

Les enjeux pour une médiathèque

  • 2 Paul L. Harris, L’imagination chez l’enfant, son rôle crucial dans le développement cognitif et af (...)

3Votre première tâche, bien avant d’aller dévaliser les magasins de jouets, sera de convaincre votre hiérarchie, les élus, du bien-fondé de mettre des jouets à disposition du public de la bibliothèque. En effet, le jouet souffre d’une image assez négative dans la société en général et dans les milieux culturels tout particulièrement. Pas très écologique, avec une production fortement délocalisée, le jouet est également très marqueté, attaché à l’image de la consommation de masse. Le jeu de règle, ou le jouet « éducatif », est une manière pour les adultes de prolonger les apprentissages reçus à l’école alors que le jouet permettant à l’enfant de se créer ses propres histoires est entièrement déconnecté de l’aspect éducatif scolaire. Le jeu de l’enfant échappe alors quasiment complètement à la compréhension et au contrôle de l’adulte. Il est pourtant primordial dans la construction affective et cognitive de l’enfant pour sa vie d’enfant et pour sa vie d’adulte. Il constitue une « première exploration vers d’autres mondes possibles »2. Ce sont ces concepts qu’il faudra maîtriser afin de faire comprendre à vos élus, mais aussi à une partie des publics, qui ne manquera pas de marquer son étonnement, l’intérêt du jeu symbolique.

4À la médiathèque, il nous a fallu convaincre notre hiérarchie, nos élus, les parents et le monde enseignant (du moins en partie) avant d’aménager des espaces pour les jouets à la ludo-médiathèque. Cela implique donc une bonne connaissance des enjeux du jeu symbolique qui doit être partagée par l’ensemble de l’équipe. Et il faut également se préparer à recommencer sans cesse ce travail d’explication auprès des nouveaux visiteurs mais aussi au gré des changements des équipes municipales ou intercommunales.

Quels aménagements pour les espaces jeux ?

5Inutile de dépenser des sommes folles au départ, cependant, si vous dépensez peu, dépensez bien. Préférez toujours la qualité à la quantité, vous consoliderez votre offre au fur et à mesure des années.

6Dans tous les cas, que vous disposiez de beaucoup ou de peu de moyens, pensez tous vos espaces avant d’acheter les objets.

7Il existe assez peu d’ouvrages ou de formations sur l’aménagement des espaces de jeux, ou sur le jeu en général et encore moins appliqués aux bibliothèques. Nous ne pouvons que vous conseiller de contacter l’Association des ludothèques françaises (ALF)3 ou l’antenne qui correspond à votre région. Le livre Des espaces pour jouer4 peut aussi être une aide non négligeable même s’il s’adresse plus spécifiquement aux ludothèques. Enfin, l’association Les enfants du jeu5 à Saint-Denis (93) peut vous aider à porter un projet d’aménagement ainsi qu’une réflexion plus large sur la place du jeu dans les accueils publics. D’une manière générale, les bibliothèques publiques ont beaucoup à apprendre des ludothèques. Proposer du jeu en bibliothèque ne saurait se faire sans se rapprocher d’abord des professionnels du jeu et notamment des ludothécaires. Les deux professions ne peuvent que s’enrichir l’une l’autre et auront grand intérêt, dans certains cas, à fusionner pour proposer au public un lieu riche et une offre large, diversifiée et de qualité.

  • 6 Je profite de ces lignes pour humblement la remercier pour le rôle extrêmement important qu’elle a (...)
  • 7 Nadège Haberbusch, « Le jeu symbolique en ludothèque », Ludo, décembre 2010, n°32, pp. 10-13.

8Nadège Haberbusch6 propose quelques principes liés à l’aménagement d’espaces de jeux symboliques : « L’autorisation à jouer doit être inscrite dans l’aménagement. Le libre accès aux jouets, la composition des espaces ainsi que leurs agencements doivent permettre aux enfants de pouvoir détourner les objets, d’être créatifs et inventifs. La circulation des enfants doit aussi être prévue car elle est souvent génératrice de conflits. Il est intéressant de leur offrir un panel varié de jouets évoquant la réalité et des mondes imaginaires. Évidemment, un espace rangé, soigné et esthétique valorise l’activité de l’enfant. Enfin, si un espace pertinemment aménagé, valorisé par la présence adaptée et réfléchie d’un professionnel, favorise la mise en jeu de l’enfant, il ne faut pas que les règles de fonctionnement du lieu constituent un frein au jeu. »7

Encadré. Les 5 espaces jeux de la ludo-médiathèque de Fosses

À la ludo-médiathèque, nous avons organisé les jouets à l’intérieur de cinq espaces plus ou moins déclinés dans la plupart des ludothèques :

- les jeux de règle : le sujet est largement développé dans l’article Jouer pour jouer ;

- petite enfance : achetez des jouets adaptés aux tout-petits mais n’en proposez pas de trop nombreux. Évitez les jouets pseudo-éducatifs et/ou difficiles à manipuler et les jouets à piles qui font du bruit pour rien. Les jouets proposés aux tout-petits sont en général de piètre qualité ludique et matérielle. Trop difficiles à manipuler (ne tenez pas trop compte des âges mentionnés sur les boîtes) ou sans intérêt pour les petits. Essayez-les avant et allez au plus simple : boîtes à formes, hochets, peluches, objets à empiler, secouer, manipuler… Aménagez un espace protégé avec des claustras par exemple et des tapis facilement lavables. Pensez à proposer des assises pour les adultes accompagnants ;

- jeux symboliques : des jouets de « faire semblant », dînettes, poupées, nurserie, marchands, restaurants… Beaucoup d’univers sont possibles, il en faut au moins deux pour avoir des interactions intéressantes. Proposez également des déguisements et accessoires. Observez soigneusement l’utilisation que feront les enfants de cet espace, cela vous permettra de le réadapter au mieux à la pratique ;

- jeux de construction : ils s’adressent à tous les âges. Prévoyez un peu de place et des jeux type Kapla, briques de construction, Lego®, Lego Technic® et autres Duplo. Mettez aussi des modèles à disposition et/ou des photos de constructions faites par vous ou vos visiteurs. Si vous avez des vitrines, vous pouvez aussi exposer certaines œuvres ! L’espace de jeux de construction peut se trouver près des espaces symboliques et/ou figurines, le matériel pouvant servir à fabriquer des objets ou des décors qui manquent aux enfants pour enrichir leurs scénarios ;

- jeux de figurines : proposez plusieurs univers différents : château fort, ferme, dinosaures, voitures et trains, pompiers, Far-West, maisons de poupées… faites tout de même attention à ne pas investir des sommes folles dans des figurines hors de prix, les enfants ont parfois tendance à oublier qu’elles ont sauté dans leurs poches… N’oubliez pas les décors ! Vous pouvez proposer ici des tapis et/ou des petits podiums pour les mises en scène des histoires.

9En conclusion, allez jusqu’au bout de votre souhait de proposer du jeu aux enfants. Prenez contact avec des ludothèques ou d’autres professionnels du jeu proches de vous et lancez-vous. Beaucoup de projets différents, même à très petit budget, peuvent voir le jour en respectant et en valorisant toutes les formes de jeu. Il ne vous reste qu’à trouver celui qui convient à votre établissement et à votre public.

Notes

1 Pour ces aspects culturels du jouet, voir Gilles Brougère, Jouets et compagnie, Paris, Stock, 2003 (coll. Un ordre d’idées) et Gilles Brougère (dir.), La ronde des jeux et des jouets : Harry, Pikachu, Superman et les autres, Paris, Autrement, 2008 (coll. Mutations) qui aborde notamment les notions de « produits dérivés » également au travers de la littérature enfantine.

2 Paul L. Harris, L’imagination chez l’enfant, son rôle crucial dans le développement cognitif et affectif, Paris, Retz, 2007 (coll. Forum éducation culture).

3 ALF : < http://www.alf-ludotheques.org/ >.

4 Odile Périno, Des espaces pour jouer : pourquoi les concevoir ? Comment les aménager ?, nouvelle édition entièrement revue et augmentée, Toulouse, Erès, 2014 (coll. Enfance et parentalité).

5http://www.les-enfants-du-jeu.com/ >.

6 Je profite de ces lignes pour humblement la remercier pour le rôle extrêmement important qu’elle a joué dans les orientations de notre projet.

7 Nadège Haberbusch, « Le jeu symbolique en ludothèque », Ludo, décembre 2010, n°32, pp. 10-13.

© Presses de l’enssib, 2015

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search