Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Construire des pratiques participatives dans les bibliothèques

 | 
Raphaëlle Bats

Partie 1. Repenser la bibliothèque ensemble

Le design, la participation et la bibliothèque : panorama de projets dans les universités états-uniennes

Heather L. Moulaison

Texte intégral

  • 1 David Lindahl, “Organizing the library for user-centered design”, in Nancy Fried Foster (ed.), Par (...)

1Pour David Lindhal1, expert du domaine, la participation, dans les bibliothèques, permet d’« aménager » toutes sortes d’« entités », en trouvant des solutions adaptées aux besoins des utilisateurs, tout en maximisant les objectifs des parties intéressées.

2Dans le sillage de cette vision, nous proposons ici un panorama de projets participatifs de différentes universités états-uniennes, organisé en quatre thèmes : l’évaluation des aménagements de la bibliothèque ou de son site web, le choix des collections, la gestion administrative de la bibliothèque et enfin, la créativité collective.

Projets participatifs : aménagement et décoration des espaces, physiques et virtuels

  • 2 David Lindahl, op. cit., p. 13 : “What Can We Design? We can design most anything, from tangible t (...)
  • 3 David Lindahl, ibid., p. 13. Selon David Lindahl, les aménagements intangibles incluent également (...)

3« Que peut-on aménager ensemble ? »2, à cette question David Lindahl répond que l’on peut aménager aussi bien des choses tangibles – comme l’espace physique – qu’intangibles -- les interfaces de logiciel par exemple3 – à condition que l’infrastructure le permette ou que l’administration l’accepte.

L’aménagement des espaces physiques

  • 4 Centre pour l’apprentissage actif en français.
  • 5 Nancy Fried Foster et al., “Participatory Design of Purdue University’s Active Learning Center Fin (...)

4L’architecture des nouvelles bibliothèques et l’aménagement des espaces peuvent être inspirés par une approche collaborative fondée sur des données ou sur l’observation de participants actifs. La bibliothèque de l’université Purdue (Indiana) a ainsi lancé des activités de collecte d’informations dans l’optique de créer un Active Learning Center (ALC)4sur le campus. Ce projet avait pour but de récolter des données qui seraient utilisées par les architectes dans la conception du nouveau centre5. Suite à une longue série de consultations auprès des étudiants, des professeurs et des bibliothécaires, l’équipe a présenté une liste de dix conclusions pertinentes, dont les trois plus intéressantes ont été retenues.

  • 6 Margaret S. Brown-Sica, “Library Spaces for Urban, Diverse Commuter Students: a Participatory Acti (...)

5L’université Auraria (Denver, Colorado), quant à elle, a sondé les étudiants et a fait émerger non seulement des représentations de la bibliothèque (la bibliothèque est un lieu de travail sérieux plutôt qu’un lieu de socialisation)6, mais aussi leurs désirs quant aux aménagements de la bibliothèque. Dans ces deux exemples, les étudiants ont été mis à contribution pour faire évoluer la bibliothèque, mais à un niveau purement consultatif, finalement assez peu éloigné de l’enquête de public.

  • 7 Pour la titularisation en bibliothèque universitaire où l’on a le statut de « professeur », il fau (...)
  • 8 Olivia Castello & Melissa K. Cresswell, New look at an old space: Participatory design research at (...)

6D’autres universités ont cherché à développer ces processus participatifs. Ainsi, la bibliothèque du Bryn Mawr College, un établissement d’enseignement supérieur en Pennsylvanie, pour imaginer le nouvel aménagement du rez-de-chaussée de la bibliothèque Canaday, a proposé à douze étudiants de passer trente minutes à dessiner un nouveau plan, puis trente minutes supplémentaires à expliquer leurs idées aux bibliothécaires-chercheurs7. Ces explications ont été enregistrées, et les données qualitatives ont été étudiées au moyen d’un logiciel d'analyse de données quantitatives (NVivo) dans le but de trouver le meilleur aménagement possible8.

  • 9 Mark Werner & Mark Mabbett, “Improving Norlin Commons: An iPad + Evernote Approach, in Nancy Fried (...)

7Mark Werner et Mark Mabbett9 ont entamé un projet semblable au Norlin Learning Commons à l’université du Colorado, à Boulder. Ils ont interviewé sept étudiants de premier cycle, trois étudiants de deuxième cycle et trois enseignants-chercheurs pour comprendre ce qu’ils aimaient et ce qu’ils n’aimaient pas. Puis, avec chaque participant, ils sont allés visiter l’aménagement de dix places existantes, au rez-de-chaussée de la bibliothèque. Sur la base des avis récoltés, l’aménagement de cet étage a pu être amélioré.

« L’aménagement » de la communication

8On peut aussi envisager la proposition et la réalisation de services virtuels comme une activité collaborative.

Le site web

  • 10 Brad Gauder (ed.), Perceptions of Libraries, 2010: Context and Community, OCLC, 2011. <  https://o (...)
  • 11 Laboratoire de l’expérience de l’information.
  • 12 OptimalSort : < http://www.optimalworkshop.com/optimalsort.htm >.
  • 13 Dans cette étude, les évaluateurs étaient des étudiants de premier et de deuxième cycle, des ensei (...)
  • 14 Treejack : < http://www.optimalworkshop.com/treejack.htm >.
  • 15 Quatre étudiants de premier cycle, trois étudiants de deuxième cycle et trois enseignants-chercheu (...)
  • 16 Think aloud protocol.
  • 17 B. Richardson, communication personnelle, 2014.

9De fait, la communication évolue depuis quelques années et l’utilisation des sites web des bibliothèques universitaires (BU) change. Le taux d’étudiants se servant du site web de la BU a baissé de 61 % à 57 % entre 2005 et 201010. Pour s’assurer de la convivialité du site web de la bibliothèque, la bibliothèque universitaire de l’université du Missouri a ainsi proposé la refonte de son site web en 2012 en l’externalisant à l'Information Experience Lab (IE Lab)11, un service du campus s’occupant de l’ergonomie de sites web. Les études d'ergonomie se sont déroulées en trois temps, d’aout 2012 à mars 2013. Les chercheurs ont d’abord enquêté auprès de 63 répondants qui, en se servant d’une technique particulière d’organisation de fiches, ont dû regrouper 36 éléments du site web au moyen d’un logiciel spécialisé, OptimalSort12 d’Optimal Workshop. En janvier 2013, pour la seconde partie de l’expérience, 121 répondants13 ont testé la mise en place des regroupements hiérarchiques des éléments, en s’appuyant cette fois-ci sur le logiciel Treejack14 d’Optimal Workshop. Enfin, pour la troisième étude, en mars 2013, dix répondants15 ont testé trois versions prototypes du site web dans le labo, via la « méthode de la pensée à voix haute »16. Chacun a dû effectuer douze tâches en se servant d’un des prototypes du site, puis comparer les trois différentes versions prototypes et identifier ses préférences. Après la série d’études, l’équipe a fait des recommandations et le nouveau site a pu être mis en ligne avant la rentrée17. Dans un tel projet, la participation est à l’œuvre à la fois au niveau de la collaboration avec un autre service de l’université et par l’engagement des participants dans le projet.

Les médias sociaux

  • 18 Erin Dorney, “Cultivating Engagement Through Library Marketing”, 2014 Annual Conference MOBIUS. [E (...)
  • 19 Daisy Benson & Selene Colburn, “Party photo phenomenon: Students collaborate to promote reference (...)

10Cependant, la communication en ligne ne se limite pas au site web. En réfléchissant à la communication des bibliothèques, Erin Dorney18 propose que la BU entreprenne de cultiver des partenariats avec les étudiants ou avec d’autres acteurs. Il évoque principalement la publicisation des ateliers proposés par la bibliothèque en partenariat avec des groupes estudiantins, qui peuvent s’en faire les relais via leurs propres comptes de médias sociaux, tel Twitter et Facebook. Les bibliothèques de l’université du Vermont ont sollicité des étudiants pour participer à leur campagne “Ask”, campagne de valorisation du service de référence19. Les étudiants se sont fait photographier dans la bibliothèque et ont participé au relais de la campagne sur les réseaux sociaux.

Les collections : participation documentaire

11Parmi les projets participatifs, certains sont liés à la constitution des collections.

Les acquisitions « déterminées par l’usage » ou « à la demande »

  • 20 Rick Lugg, “Collecting for the Moment: Patron-Driven Acquisitions as a Disruptive Technology”, in (...)

12Actuellement, la nouvelle génération de bibliothécaires universitaires ne souhaite plus faire d’acquisitions just-in-case, c'est-à-dire « au cas où » les utilisateurs auraient potentiellement envie ou besoin de lire ces documents. La bibliothèque participative opte plutôt pour un nouveau modèle, appelé just-in-time, c'est-à-dire « au bon moment », qui permet aux usagers de choisir les livres qu’achètera la bibliothèque20. On parle soit de Patron-Driven Acquisitions (PDA) (acquisition déterminée par l’usager), soit de Demand-Driven Acquisitions (DDA) (acquisition à la demande). Dans les deux cas, l’acquisition des ressources n’est plus exclusivement du ressort du bibliothécaire, spécialiste de l’identification des œuvres de qualité et des besoins informationnels des usagers, mais orientée par les usagers eux-mêmes.

  • 21 William Breitbach, Joy E. Lambert, “Patron-Driven Ebook Acquisition”, Computers in Libraries, vol. (...)

13Pour l’acquisition des livres numériques, la bibliothèque fait appel à un fournisseur de service PDA. Ce fournisseur introduit des notices de livres électroniques dans le catalogue, visibles pour les utilisateurs. Il y a donc une notice MARC dans le système intégré de gestion de bibliothèques (SIGB) qui signale l’existence du livre numérique, mais pas de droits d’accès. C’est seulement quand, ayant repéré la notice et choisi ce livre, l’utilisateur clique dessus que le fournisseur facture la bibliothèque. Le fournisseur met ainsi le livre à la disposition de l’utilisateur, en temps réel, comme s’il appartenait à l’avance à l’offre de la bibliothèque. L’utilisateur, quant à lui, ne se rend compte de rien, ce qui renforce la qualité de son expérience et permet d’intégrer complètement la participation à l’expérience21.

14Ce processus fonctionne également pour les livres imprimés. Un utilisateur, en consultant le catalogue en ligne de la bibliothèque, identifie le livre souhaité par sa notice. L’ouvrage n’a pas de cote, mais un bouton s’affiche qui permet à l’utilisateur de le faire commander par la bibliothèque. Selon les établissements, l’ouvrage pourra être directement réservé pour l’usager et déposé par les services de la bibliothèque dans son casier, sur le campus. La réception directe par l’usager de sa commande équivaut, pour la bibliothèque, à rendre un service nouveau, de type librairie.

La gestion de la bibliothèque : participation politique

15Enfin, la participation des usagers se joue aussi au niveau de la gestion de la bibliothèque.

16En proposant des collaborations entre la bibliothèque et ses usagers sur la politique de gestion, la bibliothèque veille à ce que ses services soient pertinents et adaptés aux besoins des usagers.

17La bibliothèque peut prendre part à des partenariats avec des groupes qui existent déjà sur le campus. À l’université Tufts, à Medford, près de Boston, la bibliothèque travaille en partenariat avec une association estudiantine nommée Tufts Bikes22, qui promeut activement l’utilisation du vélo sur le campus. Un étudiant peut emprunter un vélo ou un casque23 à la bibliothèque, en s’adressant au département de la Circulation, qui lui remet la clé du cadenas et le numéro de l’emplacement du vélo sur le parking.

18La collaboration entre étudiants et bibliothécaires peut se faire sur le plan de la diffusion scientifique et culturelle. À l’université de Chicago, une des universités de l’Ivy League, les étudiants ont la possibilité de proposer des expositions, de la conception à la réalisation, sous la responsabilité d’un bibliothécaire. L’exposition sur le jeu vidéo de Super Nintendo, Super Metroid, était ainsi issue d’une telle collaboration24.

  • 25 Deborah Schander, “Public Relations. Student Advisory Councils: Honing your Outreach Efforts by Fo (...)
  • 26 Edward M. Corrado, communication personnelle, 2014.
  • 27 Le groupe estudiantin consultatif de la bibliothèque.
  • 28 http://www.lib.uchicago.edu/e/about/studadv/ >.

19Concernant le volet de l’administration de la bibliothèque, les étudiants ont l’opportunité de faire partie de comités internes. Certaines bibliothèques académiques proposent un conseil consultatif estudiantin, composé de 10 à 15 étudiants, qui donnent leur avis sur des services existants ou en proposent de nouveaux25. À Binghamton, État de New York26, un étudiant a été sollicité pour rejoindre le comité de sélection du nouveau doyen de la bibliothèque. À l’université de Chicago, le Library Student Advisory Group (LSAG)27 sert de courroie de transmission entre les étudiants et l’administration de la bibliothèque. Le groupe propose des commentaires et fait des suggestions au sujet des collections, de l’accessibilité, des services et des besoins des publics, actuels et futurs28. Ces expériences sont au bénéfice de toute la communauté, et donnent aussi une expérience de participation concrète aux étudiants participants.

Projets participatifs : créativité et travail en groupe

  • 29 Voir Learning Studio Group Rooms (Anschutz), University of Kansas, 2014. [En ligne] : < http://cal (...)

20Enfin, notre dernier point concerne le rôle de la bibliothèque pour accompagner les étudiants à la créativité collective, autre forme participative où la bibliothèque n’est pas un des acteurs de la participation mais devient un des lieux facilitateurs. Les BU proposent presque toutes aujourd’hui des espaces de travail dédiés aux travaux de groupe. La bibliothèque de l’université de Kansas, dans la ville de Lawrence, en propose dix-huit, qui sont disponibles sur réservation en ligne à partir du site web29.

  • 30 Voir “Digital Design Studio”, TishLibrary, Tufts University, 2014. [En ligne] : < http://tischlibr (...)
  • 31 6 stations de travail multimédia pour les projets audio, vidéo et de publications sur le Web.
  • 32 Voir “Digital Design Studio”, Tish Library, Tufts University, 2014. [En ligne] : < http://tischlib (...)

21Par ailleurs, pour soutenir la créativité des étudiants, quelques-unes permettent l’accès à des laboratoires. Dans son Digital Design Studio (DDS)30, studio d’aménagement numérique, les étudiants de l’université Tufts ont accès à six ordinateurs, équipés spécialement pour travailler sur des fichiers vidéo ou audio et pour manipuler des projets de publication destinés au Web. Ils ont également accès à un poste de numérisation self-service, à une salle dédiée à la production audio, avec un écran vert, pour l’incrustation d’images31. Le but est de proposer aux étudiants un endroit équipé pour pouvoir apprendre à travailler ensemble32.

  • 33 Pour en savoir plus : Journalism Library - Media Equipment for Check-out: Home, MU Libraries, Univ (...)

22Enfin, la bibliothèque propose aussi à l’emprunt des ressources facilitant la créativité. L’université du Missouri, dans la ville de Columbia, est le siège d’une des meilleures écoles de journalisme aux États-Unis. La bibliothèque de cette école, succursale de la BU du campus, pour soutenir l’apprentissage pratique, propose les équipements suivants : appareils photo numériques, trousse microphone, caméscopes, dictaphones, micro directionnel stéréo, cartes mémoires SD, adaptateurs VGA, contrôleur de présentations USB, Radio, tablettes graphiques et stylets33. Cette liste impressionnante de matériaux offre un outillage concret, adapté aux besoins des étudiants dans ce programme, qui apprennent ainsi à travailler ensemble de manière collaborative.

23Ainsi, pour repenser la bibliothèque ensemble, il n’existe pas de solution clé en main. À l’aune des exemples développés dans cette contribution, on peut toutefois affirmer que l’approche participative favorise les bonnes opportunités. C’est en dialoguant « particip-activement » avec nos utilisateurs que nous développons la capacité de répondre à leurs besoins, tout en leur donnant la possibilité d’acquérir de l’expérience et de s’investir dans des processus concrets de fonctionnement.

Notes

1 David Lindahl, “Organizing the library for user-centered design”, in Nancy Fried Foster (ed.), Participatory Design in Academic Libraries: New Reports and Findings, Washington, Council on Library and information resources, February 2014, pp. 7-20. [En ligne] : < http://www.clir.org/pubs/reports/pub161/pub161.pdf >.

2 David Lindahl, op. cit., p. 13 : “What Can We Design? We can design most anything, from tangible things such as physical space and software interfaces to intangibles such as services, approaches to collaboration, and processes. Design also applies to solving problems, designing the best solutions to user needs, and maximizing stakeholder objectives”. Traduction : « Que peut-on concevoir ? Nous pouvons à peu près tout concevoir, depuis les choses tangibles comme les espaces physiques et les interfaces de logiciel aux choses intangibles comme les services, les différentes approches de collaboration, et les processus. La conception s'applique aussi à résoudre les problèmes, dessiner les meilleures solutions correspondant aux besoins des utilisateurs, et maximiser les objectifs des parties intéressées ».

3 David Lindahl, ibid., p. 13. Selon David Lindahl, les aménagements intangibles incluent également les services, les collaborations ou encore les processus, mais nous nous concentrons ici sur les médias sociaux et sur les sites web dans la partie suivante.

4 Centre pour l’apprentissage actif en français.

5 Nancy Fried Foster et al., “Participatory Design of Purdue University’s Active Learning Center Final Report”, Libraries Reports, Paper 1, 2013. [En ligne] : < http://docs.lib.purdue.edu/libreports/1 >.

6 Margaret S. Brown-Sica, “Library Spaces for Urban, Diverse Commuter Students: a Participatory Action Research Project”, College & Research Libraries News , vol. 73, n° 3, 2012, pp. 217-231. [En ligne] : < http://crl.acrl.org/content/73/3/217.full.pdf+html >.

7 Pour la titularisation en bibliothèque universitaire où l’on a le statut de « professeur », il faut publier comme si on était enseignant-chercheur. Dans le cadre de cette contribution, les chercheurs évoqués sont des bibliothécaires.

8 Olivia Castello & Melissa K. Cresswell, New look at an old space: Participatory design research at a liberal arts college library, Poster session presented at the Reinventing Libraries: Reinventing Assessment conference, City University of New York, New York, June 2014. <  http://repository.brynmawr.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1014&context=lib_pubs >.

9 Mark Werner & Mark Mabbett, “Improving Norlin Commons: An iPad + Evernote Approach, in Nancy Fried Foster (ed.), Participatory Design in Academic Libraries: New Reports and Findings, Washington, Council on Library and Information Resources, 2014, pp. 34-48. [En ligne] : < http://www.clir.org/pubs/reports/pub161/pub161.pdf >.

10 Brad Gauder (ed.), Perceptions of Libraries, 2010: Context and Community, OCLC, 2011. <  https://oclc.org/reports/2010perceptions.en.html >.

“Results show a decline in use of library Web sites, electronic journals and online databases since 2005. This drop is driven by a decrease in use among college students ages 25 – 64. Use rates among 18 – 24-year-old students shows a modest increase for library Web sites (53 % to 58 %), while e-journal use declined slightly (41 % vs. 39 %) and online database use did not change (30 %). While the number of college students using the library Web site declined (61 % to 57 %), those who do so are using it more frequently — 22 % use it at least weekly, up from 15 % in 2005” : <  https://oclc.org/content/dam/oclc/reports/2010perceptions/2010perceptions_all_singlepage.pdf  >.

Traduction : « Les résultats montrent un déclin de l'utilisation des sites web des bibliothèques, des journaux électroniques et des bases de données en ligne, depuis 2005. Cette baisse est attribuable à une diminution de l'usage parmi les étudiants de collège entre 25 et 64 ans. Le taux d'usage par les étudiants entre 18 et 24 ans montre une modeste augmentation de la fréquentation des sites web des bibliothèques (53 à 58 %), tandis que l'usage des journaux électroniques diminuent doucement (41 vs 39 %) et que l'usage des bases de données ne change pas (30 %). Alors que le nombre d'étudiants en collège utilisant le site web de la bibliothèque décline (61 à 57 %), ceux qui l'utilisent le font plus fréquemment ‒ 22 % l'utilisent au moins une fois par semaine, contre 15 % en 2005 ».

11 Laboratoire de l’expérience de l’information.

12 OptimalSort : < http://www.optimalworkshop.com/optimalsort.htm >.

13 Dans cette étude, les évaluateurs étaient des étudiants de premier et de deuxième cycle, des enseignants-chercheurs et des bibliothécaires.

14 Treejack : < http://www.optimalworkshop.com/treejack.htm >.

15 Quatre étudiants de premier cycle, trois étudiants de deuxième cycle et trois enseignants-chercheurs.

16 Think aloud protocol.

17 B. Richardson, communication personnelle, 2014.

18 Erin Dorney, “Cultivating Engagement Through Library Marketing”, 2014 Annual Conference MOBIUS. [En ligne] : < http://2014conf.mobiusconsortium.org/session/cultivating-engagement-through-library-marketing >.

19 Daisy Benson & Selene Colburn, “Party photo phenomenon: Students collaborate to promote reference services”, College & Research Libraries News, vol. 69, n° 4, 2008, pp. 208-211. [En ligne] : <  http://crln.acrl.org/content/69/4/208.full.pdf+html  >.

20 Rick Lugg, “Collecting for the Moment: Patron-Driven Acquisitions as a Disruptive Technology”, in David A. Swords (ed.), Current Topics in Library and Information Practice: Patron-Driven Acquisitions: History and Best Practices, Boston, De Gruyter Saur, 2011 (coll. Current topics in library and information practice).

21 William Breitbach, Joy E. Lambert, “Patron-Driven Ebook Acquisition”, Computers in Libraries, vol. 31, n° 6, 2011, pp. 16-20.

22http://tuftsbikes.com/ >.

23 “Tufts Bikes”, TishLibrary, Tufts University, 2014. [En ligne] : < http://tischlibrary.tufts.edu/use-library/borrow-renew-or-request/tufts-bikes >.

24 Super Metroid : < http://www.lib.uchicago.edu/e/webexhibits/supermetroid/index.html >.

25 Deborah Schander, “Public Relations. Student Advisory Councils: Honing your Outreach Efforts by Focusing on your Audience”, AALL Spectrum, vol. 16, n° 8, 2012, pp. 7-8.

26 Edward M. Corrado, communication personnelle, 2014.

27 Le groupe estudiantin consultatif de la bibliothèque.

28 http://www.lib.uchicago.edu/e/about/studadv/ >.

29 Voir Learning Studio Group Rooms (Anschutz), University of Kansas, 2014. [En ligne] : < http://calendar.lib.ku.edu/booking/learningstudio >.

30 Voir “Digital Design Studio”, TishLibrary, Tufts University, 2014. [En ligne] : < http://tischlibrary.tufts.edu/use-library/digital-design-studio-dds >.

31 6 stations de travail multimédia pour les projets audio, vidéo et de publications sur le Web.

32 Voir “Digital Design Studio”, Tish Library, Tufts University, 2014. [En ligne] : < http://tischlibrary.tufts.edu/use-library/digital-design-studio-dds >.

33 Pour en savoir plus : Journalism Library - Media Equipment for Check-out: Home, MU Libraries, University of Missouri, 2014. [En ligne] : < http://libraryguides.missouri.edu/equipmentagreement >.

© Presses de l’enssib, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540