Version classiqueVersion mobile

Communiquer !

 | 
Jean-Philippe Accart

Mémento

Jean-Philippe Accart

Texte intégral

1Ce mémento récapitule de façon synthétique les différentes étapes décrites ou illustrées dans les chapitres précédents.

METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE DE COMMUNICATION

Les différentes étapes

  • Définir l’identité de la bibliothèque au travers d’un logotype, de la signature institutionnelle et du système de valeurs de l’organisation ;
  • Trouver une cohérence entre la communication interne et externe, institutionnelle et produits/services ;
  • Construire une stratégie de communication en établissant un diagnostic de la situation et en formulant des objectifs de communication ;
  • Identifier des cibles (interne ; lecteurs inscrits/non inscrits ; partenaires ; tutelle ; médias ; organisations professionnelles, auteurs, etc.)
  • Formuler un message de communication (ton, contraintes, promesse, concept) ;
  • Choisir les supports de la communication et trouver une cohérence entre les cibles/les objectifs/les moyens ;
  • Définir un calendrier, un budget ;
  • Évaluer l’action de communication grâce à des indicateurs.

UTILISER LA PRESSE, IMPLIQUER LES CITOYENS

  • Faire parler de la bibliothèque dans la presse quand elle est à l’état de projet avec des investissements conséquents ou qu’elle connaît un changement notable (nouveau logiciel, rayon ou personnel). Cela permet aussi de parler des élus (maire, adjoint, conseiller général, etc.) ;
  • Faire parler de la bibliothèque dans la presse par rapport à un événement lié à l’actualité, à des actions présentant la bibliothèque comme lieu d’expression pour les citoyens (concours de poésie, ateliers mangas, etc.) ;
  • Reformuler ainsi la relation de la bibliothèque avec la population ;
  • Rechercher une plus grande implication des citoyens dans la vie de l’établissement : mise en place de comités ; valorisation des choix des documents empruntés par les habitants ; équipe de jeunes embauchée pour re-décorer un espace…

RENDRE LA BIBLIOTHÈQUE « VISIBLE » AUX YEUX DES DÉCIDEURS

Trouver la bonne relation élus-bibliothécaires

  • Promouvoir le rôle du bibliothécaire au sein de la Cité et des instances dirigeantes ;
  • Gagner la confiance des élus en évitant de coller à l’image classique du bibliothécaire (érudit, placé au-dessus des autres, coupé des réalités matérielles) ;
  • Jouer la carte de l’intégration à un fonctionnement administratif connu dont il ne s’agit pas d’être exempté au risque, plus tard, d’en être exclu ;
  • Maîtriser l’organigramme et le fonctionnement officiel et officieux de la municipalité : orientation politique, spécialités et préférences culturelles des élus ;
  • Connaître la répartition des missions entre les responsables administratifs pour savoir qui contacter en priorité pour quel dossier ;
  • Associer l’équipe des bibliothécaires à cette prise de connaissance du terrain ; envoyer en « repérage » dans les autres services tous les collègues nouvellement embauchés ;
  • Avant d’être un bon bibliothécaire, être un bon fonctionnaire : connaître les fréquences de réunions de chefs de service, les modes (e-mail, téléphone, note écrite) et fréquences de communication appréciés par les décideurs ;
  • Être en pleine possession du calendrier de décision et donc de celui des comptes rendus à fournir, en particulier budgétaires : respect des dates de remise des budgets prévisionnels ; remise du rapport annuel.

Utiliser les outils à disposition

  • Remettre un rapport d’activité, plus clair et plus orienté vers les sujets de préoccupation des élus, en fin d’année scolaire ;
  • Faire un point rapide sur l’activité tous les trimestres, mettant en lumière en priorité les indicateurs qui sont « au vert » sans pour autant cacher ceux qui sont « au rouge » ;
  • Démontrer que la bibliothèque recèle un potentiel insoupçonné et qu’elle peut en faire plus, voire plus que les autres ;
  • Être au centre de multiples actions interservices et partenariales et rendre service ;
  • Prouver qu’elle sait être réactive, économe en temps mais aussi en argent ;
  • Valoriser, se faire l’écho de la politique de la municipalité (programmation culturelle en accord avec les événements et salons municipaux…) ;
  • Atteindre un statut d’expertise et d’excellence au sein de la collectivité, en revenant à son cœur de métier : la médiation de l’information et de la culture.

Dialoguer avec les instances de décision universitaires

  • Démontrer en quoi la bibliothèque soutient les intérêts de la communauté universitaire ;
  • Démontrer aux instances de décision la spécificité de la bibliothèque par rapport aux autres services de l’université en utilisant les outils fournis par la comptabilité analytique ;
  • Mettre en lumière les indicateurs rencontrant les objectifs du contrat quadriennal de l’université ;
  • Faire appel à des professionnels de la communication ou créer un poste de chargé de communication pour la bibliothèque.

Trouver d’autres partenaires financiers

  • Déterminer une cible de financeur potentiel ;
  • Obtenir l’appui de l’autorité de tutelle et gérer les aléas ;
  • Trouver d’autres solutions tel le fundraising.

COMMENT COMMUNIQUER

Définir une stratégie, développer un plan de communication

  • La communication de la bibliothèque doit s’inscrire en lien avec celle des autres équipements culturels de la ville ;
  • Mettre en place des outils adaptés pour chaque public : papier, Internet, réseaux sociaux, relations presse, etc.

Rédiger un communiqué de presse

  • Insister sur le « Quoi de neuf ? »
  • Bien appréhender l’événement : Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Comment ?
  • Suivre certaines modalités d’envoi, un timing précis.

Réussir ses relations avec la presse écrite

  • Qui sont les journalistes ? Les comprendre pour mieux communiquer ;
  • Qu’est-ce que l’écriture journalistique ? À quoi correspond la vie d’un journal ?

Communiquer auprès des médias audiovisuels

  • Être, pour la bibliothèque, dans une dynamique d’affichage de ses activités et de ses initiatives ;
  • Développer des contacts réguliers, confiants et réciproques avec les rédactions de son environnement ;
  • Trouver, pour le journaliste audiovisuel, des interlocuteurs fiables, représentatifs et surtout qui « passent » bien ;
  • Être efficace auprès des journalistes : savoir s’adresser à eux, connaître les étapes de fabrication d’un reportage, savoir présenter un projet de reportage, d’émission ;
  • Être partenaire et « coproducteur ».

© Presses de l’enssib, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search