Version classiqueVersion mobile

Favoriser la réussite des étudiants

 | 
Carine Elbekri-Dinoird

Partie III : Vie étudiante

1. Library information commons : l’expérience de la bibliothèque du Brooklyn College

Stephanie Walker

Texte intégral

1Le Brooklyn College* est l’une des vingt-trois institutions universitaires de la City University of New York (CUNY). La CUNY a été fondée en 1847 en tant qu’université libre et s’est développée jusqu’à devenir une association de Colleges regroupant 231 000 étudiants en formation initiale et 230 000 étudiants en formation continue. 48 % des étudiants de New York sont étudiants de la CUNY. Chaque College possède sa propre structure de gouvernance : un président, un secrétaire général et des doyens.

2Un service central regroupe l’ensemble des services techniques des différentes bibliothèques (catalogage, système de gestion intégré de bibliothèque), mais chaque College possède sa propre bibliothèque gérée par un directeur. Elles coopèrent sur de nombreux projets, partagent des ressources communes, mais sont très différentes les unes des autres.

3Le concept de Library Information Commons s’est imposé au début des années deux mille dans de nombreuses universités américaines. Il redéfinit la bibliothèque et la place au cœur des actions d’enseignement de l’université ; ainsi sa mission essentielle n’est pas de gérer des collections mais de s’intégrer pleinement dans les programmes de formation. Le dispositif s’appuie sur le regroupement des bibliothèques et des services des TIC pour faciliter l’apprentissage des étudiants et leur permettre de réaliser leurs recherches et leurs travaux académiques dans un environnement technologique particulièrement développé.

4Le Brooklyn College est une institution très importante au sein de la CUNY. Il accueille environ 16 000 étudiants de 1er cycle et dispense quelques enseignements de cycle supérieur. En tant que Library Information Commons la bibliothèque répond pleinement aux objectifs pédagogiques de son campus. Elle propose des niveaux variés d’expertise technique et encourage par ses équipements et son potentiel technologique, l’accès aux nouvelles techniques d’apprentissage.

  • 95 Cf. encadré 1 p. 101.

5Le projet de nouvelle construction95 a été l’occasion de combiner les avantages d’un bâtiment de facture classique et majestueuse et des structures modernes, fonctionnelles, flexibles et capables de s’adapter aux évolutions technologiques. La réorganisation des espaces a été pensée en fonction du concept de Library Information Commons.

DES ESPACES TRADITIONNELS ET DIFFÉRENCIÉS SELON LES USAGES

6La bibliothèque offre des espaces d’étude différenciés. Le Lily Pond Reading Room et La Guardia Room sont des salles de lecture classiques et silencieuses où l’ordinateur est interdit. Les usagers apprécient beaucoup les petites salles de travail en groupe et les espaces réservés à un usage social plus bruyant. La Reserve Reading Room, qui mélange places équipées d’ordinateurs et carrels individuels, peut être isolée du reste du bâtiment ; cela permet d’étendre les horaires d’ouverture, notamment pendant les périodes d’examens, sans mobiliser trop de moyens en personnel et en procédures de sécurité. L’ensemble du bâtiment est irrigué de bornes wifi pour faciliter l’utilisation des ordinateurs portables.

DES ÉQUIPEMENTS ET DES SERVICES SPÉCIFIQUES LIÉS AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES

7La bibliothèque propose sur trois niveaux, 548 places assises équipées d’ordinateurs. À chaque étage se trouve un service de référence et d’aide, assuré conjointement par des bibliothécaires et des techniciens informatiques capables de répondre à toutes les questions bibliothéconomiques et techniques. La fusion des services a permis la création d’une véritable structure d’assistance et de formation, à l’utilisation des outils et logiciels proposés. L’accès aux postes informatiques est possible après réservation à la banque de référence, cependant quelques-uns sont disponibles pour la consultation du catalogue ou pour faire une recherche rapide. Au premier niveau, une trentaine de postes sont localisés à proximité du service de référence afin que les usagers puissent bénéficier de l’aide des bibliothécaires.

DES ESPACES PÉDAGOGIQUES ET CULTURELS

8Les étudiants et les enseignants disposent des nouveaux outils pédagogiques de l’ère numérique et audiovisuelle parfaitement intégrés aux cursus. Cette intégration valorise la promotion d’espaces d’apprentissage innovants et stimulants qui permettent à l’étudiant d’être acteur de ces ressources. La bibliothèque doit tout mettre en œuvre pour favoriser l’acquisition autonome des compétences informationnelles dont il a besoin.

  • 96 La bibliothèque propose des collections doublant celles utilisées dans les laboratoires de langues

9Un large éventail de lieux, d’équipements et de services existe : la possibilité de visionner des films pour des groupes d’usagers, d’organiser des conférences ou des colloques, de proposer des événements culturels. Chaque espace dispose d’une assistance technique experte afin d’en faciliter l’usage. Les étudiants profitent de salles équipées de postes multimédia largement utilisées par les enseignants pour des cours nécessitant des équipements informatiques de qualité et disposant d’un grand nombre de logiciels. Plusieurs salles sont réservées aux enseignements à la recherche documentaire. D’autres permettent la consultation de documents liés à l’apprentissage des langues. De surcroît, des horaires d’ouverture très larges donnent aux étudiants la possibilité de travailler et d’approfondir leurs apprentissages en dehors des périodes d’accès aux laboratoires96. The Woody Tanger Auditorium de 145 places, équipé de matériels audio et vidéo, bénéficie d’une très bonne acoustique, les étudiants en musicologie y passent leurs examens et y organisent leurs spectacles de fin d’année. En quatre ans, plus de 900 spectacles et événements ont eu lieu dans cette salle.

UN ESPACE DE VIE

10La bibliothèque est un véritable pivot de la vie sociale et culturelle du campus et chacun a l’occasion d’y venir dès son entrée à l’université. Largement ouverte au public, elle affiche une disponibilité sept jours sur sept. Le personnel est présent jusqu’à 23 heures, ensuite les équipes de sécurité prennent le relais. Les nombreux événements de la vie étudiante accueillis dans les locaux, attirent tous ceux qui n’y viendraient pas spontanément, leur donnant ainsi l’occasion de découvrir les lieux et les services. Parmi ceux-ci, le Library café et le Starbucks Café de gestion privée, offrent des espaces confortables équipés de postes multimédias.

UNE CULTURE DE L’ÉVALUATION

  • 97 Il s’agit d’une norme et d’une série d’indicateurs permettant aux institutions de démontrer qu’ell (...)

11Une attention particulière est portée à l’évaluation du dispositif. Les Standards for libraries in Higher Education97 proposés par l’Association for College and Research Libraries (ACRL) insistent sur l’adéquation nécessaire des projets que développent les bibliothèques avec les missions des universités. L’ensemble des statistiques montrent un accroissement sensible de l’usage de tous les services proposés, à l’exception des prêts d’ouvrages en légère diminution. Plus de 80 % de la communauté universitaire a utilisé au moins une fois dans le semestre les services informatiques de la bibliothèque. En quatre mois, plus d’un million de pages ont été imprimées depuis les postes informatiques. L’ensemble du parc machines est utilisé au maximum de ses capacités, les salles de travail de groupe sont réservées quotidiennement ; la bibliothèque est largement fréquentée. Lors de Thanksgiving, à 1 heure du matin, plus de 140 personnes travaillaient à la bibliothèque. La demande d’ordinateurs est toujours croissante et de nouveaux espaces sont en cours d’aménagement.

12Les équipes de la bibliothèque utilisent un vaste échantillon d’outils et de méthodes pour déterminer les besoins et les attentes des usagers. Elles rassemblent requêtes et suggestions, observent et écoutent les lecteurs. Lorsqu’il n’est pas possible de répondre favorablement à des demandes particulières, les lecteurs sont contactés personnellement afin de leur expliquer les raisons. Chaque année est administrée une enquête de satisfaction des usagers (LibQUAL*) et 94 % des étudiants se disent satisfaits du fonctionnement et des services proposés.

ENCADRÉ 1. AMÉNAGEMENT DES BÂTIMENTS À LA BIBLIOTHÈQUE DU BROOKLYN COLLEGE
La bibliothèque est le résultat harmonieux et fonctionnel de la réunion de trois bâtiments, elle occupe le côté est du campus devant de très beaux jardins agrémentés de fontaines.
Le premier bâtiment construit en 1937, portait le nom de La Guardia Hall du nom de Firello La Guardia, premier maire de New York. Il a été agrandi une première fois en 1959 d’environ 5 100 m2. en 1998, débutent des travaux de rénovation et une grande extension. La nouvelle bibliothèque se développe sur cinq niveaux, comporte 9 200 m2 supplémentaires, 2 317 places assises et de nouveaux magasins. Répondant aux objectifs des Library Information Commons, elle propose les services nécessaires aux nouvelles manières d’apprendre et d’étudier. La programmation a prévu l’accroissement des dispositifs technologiques et informatiques, ainsi que l’adaptation du bâtiment aux nouveaux usages.

ENCADRÉ 2. UN MODÈLE DE GUICHET UNIQUE ?
Cinq facteurs ont été déterminants pour faire de la bibliothèque un lieu d’apprentissage créatif, populaire, un espace de socialisation et d’étude :
▪ Participer activement à la vie étudiante : être où sont les étudiants (page dans My Space, chat 24 h/24 …) ;
▪ Renforcer les partenariats avec les autres services du campus tels que vie étudiante, service des ressources informatiques, département pour les handicapés, service de scolarité, service des examens, associations étudiantes ;
▪ Porter une attention particulière au développement des collections et des ressources documentaires, en lien avec les enseignants, de façon à ce que les étudiants disposent des collections dont ils ont besoin et que ces ressources soient facilement disponibles ;
▪ Créer un environnement de travail agréable, avec des espaces variés correspondant aux différents usages : des espaces pour les groupes, des salles de travail silencieuses, des mobiliers confortables et un accès facile aux services de la bibliothèque quel que soit l’endroit où l’on se trouve ;
▪ Renforcer les partenariats avec les enseignants sur des sujets tels que l’acquisition de compétences en information et nouvelles technologies, et la mise en œuvre, par les enseignants auprès de leurs étudiants, du concept de « bibliothèque comme source d’information et d’assistance ».

Notes

95 Cf. encadré 1 p. 101.

96 La bibliothèque propose des collections doublant celles utilisées dans les laboratoires de langues.

97 Il s’agit d’une norme et d’une série d’indicateurs permettant aux institutions de démontrer qu’elles sont efficaces et qu’elles développent des environnements propices à l’apprentissage.

© Presses de l’enssib, 2009

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search