Version classiqueVersion mobile

Produire des contenus documentaires en ligne

 | 
Christelle Di Pietro

Partie 3. Produire en co-construction et en réseau

Fabriquer des livres numériques : l’expérimentation du Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes

Bruno Essard-Budaïl

Texte intégral

1Les orientations du Centre du livre et de la lecture (CLL) définissent le cadre des expérimentations liées à la fabrication de livres numériques. L’une d’elles précise : « Faire des technologies de l’information et de la communication, du numérique et de la robotique des outils au service du développement de la lecture, et des acteurs de l’écosystème du livre » ; et une autre : « La lecture facteur de développement territorial et humain et de l'écosystème du livre à l’ère numérique ».

2Le CLL se définit en partie comme un laboratoire et un espace d’expérimentation, de pédagogie et de formation en région pour cet écosystème du livre et de la lecture, et tous les acteurs qui le constituent.

  • 1 Site du CLL Poitou-Charentes : <

3Concrètement, cela se traduit par un cycle de rencontres et formations : « Lire Écrire Penser et Conserver dans un monde numérique » (LEPC). Sa cinquième édition est programmée pour le printemps 2015 ; des outils en ligne1 (site du CLL, Scoop.it/Djébalé - lectures numériques - et Scoop.it/L'enfant et les écrans), et des expérimentations, notamment dans une activité en pleine émergence : la création de contenus.

4Deux questions se posent alors : pourquoi et comment les bibliothécaires de ce début de xxie siècle doivent-ils créer des contenus ?

5Nous ne nous sommes pas attardés sur le « pourquoi » tant il semble pertinent de travailler sur la valorisation des collections (sur les collections patrimoniales mais pas seulement), et de mettre en place une politique de médiation culturelle, mais plutôt sur le « comment ». Quelles solutions techniques permettraient une mise en œuvre simple, peu coûteuse et envisageable pour tout type d’établissement : de la BMVR à la petite bibliothèque rurale ?

6Il ne s’agit pas ici de présenter une solution universelle mais le résultat d’expérimentations qui prennent en compte deux paramètres :

  • pour le livre numérique : les bibliothécaires n’ont pas besoin de prérequis sinon l’utilisation d’un traitement de texte et l’utilisation de logiciels libres2 ;
  • pour le livre numérique enrichi : il était acté dès l’origine du projet que le CLL avait la maîtrise totale des contenus.

7À travers deux exemples, le livre numérique et le livre numérique enrichi, nous allons cheminer à la découverte de ces objets de médiation particulièrement efficaces.

Le livre numérique3 au CLL : 2011-2013

  • 3 Question de terminologie : le terme « livre numérique » sera employé pour les ouvrages au format e (...)

8Le projet d’expérimentation de liseuses en bibliothèque s’appuie sur le constat de Michel Fauchié (président de l’Association pour le développement des documents numériques en bibliothèque, ADDNB) : « C'est le rôle des bibliothèques d'accompagner les lecteurs dans la découverte de nouveaux supports », mais pas seulement. L’intérêt que nous y voyons ne se focalise pas sur l’objet lui-même mais sur le nouveau vecteur de lecture. La question posée d'entrée est donc celle des contenus. L’expérimentation mise en place fin 2011 s’appuie bien évidemment sur d’autres expériences qui ont précédé dans d’autres départements, d’autres lieux. Le projet prend en compte notamment les critiques visant les contenus : la plupart des premières expérimentations proposaient des ouvrages choisis parmi les « classiques » de la littérature car ils sont libres de droits et gratuits. Nous chargeons alors dans les liseuses des titres d’auteurs du patrimoine régional (plutôt des titres méconnus), des auteurs liés à notre actualité et/ou à celle des bibliothèques partenaires (festival, expositions, rencontres d’auteurs…), et enfin des nouveautés (plutôt sans DRM).

9En lien avec cette expérimentation d’autres pistes sont explorées :

  • dans les bibliothèques : mise en place de Bibliobox* qui permettent de proposer des contenus numériques gratuitement et anonymement (textes, musiques, films) y compris dans les équipements ne possédant pas de connexion ou de wifi ;
  • hors les murs : par le biais d’affiches apposées dans les commerces, administrations, lieux de passages, utilisation des QR codes* afin de proposer les premiers chapitres d’ouvrages d’éditeurs de la région et d’inciter les lecteurs à venir emprunter le livre dans une bibliothèque comme c’est le cas pour le réseau « Cœur du Bocage » de l’agglomération de Bressuire dans les Deux-Sèvres4.

10Proposer une offre numérique liée à une manifestation peut rapidement devenir un casse-tête car les documents souhaités n'existent pas toujours en numérique. C’est le cas pour un catalogue d’exposition, pour un manuscrit, pour un ouvrage non publié.

Mise en œuvre d’un livre numérique par les bibliothécaires

11À titre d’exemple, explorons le cas d’une manifestation littéraire : un réseau de bibliothèques souhaite organiser une exposition autour des œuvres de Maurice Renard et offrir aux usagers et aux visiteurs de l’exposition des livres numériques. Les ouvrages du maître du merveilleux scientifique sont, pour les plus connus, disponibles gratuitement sur de nombreux sites. Les bibliothécaires souhaitent cependant proposer un ouvrage inédit de l’auteur sans que cela soit financièrement douloureux.

12Une fois les textes rassemblés (dans cet exemple ce sont des nouvelles policières glanées dans les collections du quotidien Le Matin sur Gallica), les OCR nettoyés (le temps de lecture/correction est souvent important), on se retrouve au mieux avec un fichier Microsoft Word ou Libre office, au pire avec un PDF, mais pas encore avec un livre numérique.

13La démarche de création d’un livre numérique en epub* proposée par le CLL se veut la plus simple possible : construire un fichier avec du texte et une image de couverture, sans inclusion d’objets (dessins, tableaux, films…) sans effet typographique et sans mise en page complexe, mais qui peut comporter des liens, un sommaire interactif et des notes.

14Ce n’est pas la seule méthode existante mais elle a le mérite de demander peu de prérequis et de ne pas être coûteuse.

  • 5 Intervention de Bernard Strainchamps, librairie en ligne Feedbooks et médiation sur le blog < http: (...)
  • 6 La partie technique de la formation était assurée par Pierre-Emmanuel Malissin des éditions Syllab (...)

15Lors d’une formation courte (deux jours en novembre 2013) nous avons proposé à une dizaine de stagiaires une matinée5 de présentation du livre numérique (histoire, diffusion distribution, aspects juridiques) suivie de trois demi-journées6 consacrées à la fabrication du livre numérique.

16Chaque stagiaire disposait d’un ordinateur sur lequel étaient disponibles les outils nécessaires à la création du livre numérique.

17Après cette courte formation, les bibliothécaires sont à même de fabriquer les livres numériques utiles pour les projets développés dans leurs équipements.

18Finalement, la démarche de création est plus liée à la définition du projet qu’à sa réalisation technique. C’est en cela que le numérique apporte à l’offre documentaire un plus incomparable. Le bibliothécaire réalise le document de sa conception à l’objet final et jusqu’à sa diffusion/distribution.

  • 7 Maurice Renard,  Les enquêtes du commissaire Jérôme : < http://editions-opoto.org/>.

19Nous avons facilement réalisé Les enquêtes du commissaire Jérôme de Maurice Renard7 : l’ouvrage peut maintenant être diffusé à la bibliothèque dans le cadre de l’exposition mais aussi sur son portail, sur le site de la collectivité, sur la Bibliobox, sur des bibliothèques en ligne et bien sûr circuler sur le Web par l’intermédiaire de librairies en ligne (toujours gratuitement)…

20Le processus peut se répéter pour bien d’autres projets : atelier d'écriture, concours de nouvelles, compte rendu de journées professionnelles…

21Les bibliothèques possédant des fonds patrimoniaux peuvent très simplement publier des textes en epub et même en retirer des royalties comme lors de l’édition d’inédits posthumes.

Encadré : Les principales étapes de la fabrication d’un livre numérique

Création du texte : Word/Libre Office

Le livre se compose d’un seul fichier relu et corrigé (éventuellement avec l’utilisation d’un correcteur plus efficace que celui du traitement de texte comme Antidote, Cordial ou l’extension libre et gratuite Language Tool pour Libre Office).

Création de la structure du livre (couverture, page de titre, sommaire, chapitres, notes…)

Création de l’epub : Atlantis < http://www.atlantiswordprocessor.com/​fr/​>

Atlantis est un logiciel qui permet d’enregistrer très simplement un fichier doc ou odt en epub.

Vérification : EpubValidador < http://validator.idpf.org/​>

Cet outil en ligne permet de valider son fichier epub.

Modifications/réglages (éventuellement) : Sigil

< http://code.google.com/​p/​sigil/​>

Bien que Sigil soit un logiciel permettant de créer intégralement un livre numérique, nous l’utilisons uniquement dans le cas de petites modifications car il nécessite une bonne connaissance de HTML et CSS. Si le fichier Word est correct, Sigil n’est pas utile.

Test : Calibre ou autre bibliothèque, tablette, iPad, liseuse, smartphone

< http://calibre-ebook.com/​>

< https://addons.mozilla.org/​fr/​firefox/​addon/​epubreader/​‎>

Il est important de contrôler et tester le comportement de son livre numérique sur différents supports de façon à pouvoir éventuellement repérer quelques défauts et les corriger avant de mettre l’ouvrage en ligne.

Pour aller plus loin : Le tutoriel Comment transformer un document électronique simple (Word ou autre) en livre numérique (EPUB, MOBI…) par Jean-Claude Dunyach (Version du 10 septembre 2013) résume clairement le processus de fabrication d’un livre numérique.

Le livre numérique enrichi au CLL : 2009-2014

  • 8 Ce genre d’ouvrage numérique peut être réalisé avec le logiciel gratuit ibooks Author mais cela imp (...)

22Il est aussi possible de réaliser des livres numériques plus complexes intégrants des fichiers images, sons et vidéo8.

Une orientation fonds patrimoniaux

23Nous avons choisi, pour illustrer cette partie, un projet de valorisation du patrimoine dans le cadre du Plan d’action pour le patrimoine écrit (PAPE).

Encadré : Le plan d’action pour le patrimoine écrit

La Direction du livre et de la lecture (aujourd’hui Service du livre et de la lecture, SLL) a engagé en 2004 un plan d'action pour le patrimoine écrit afin de mieux connaître ce patrimoine et soutenir les actions de conservation, de signalement et de valorisation menées par les collectivités territoriales qui en ont la charge.



Une enquête nationale conduite en partenariat avec les directions régionales des affaires culturelles (DRAC) a permis de dresser un état des lieux de ce patrimoine et d'identifier les principaux besoins. En Poitou-Charentes, la DRAC a confié la réalisation et le dépouillement de l'enquête PAPE à l’Agence de coopération des bibliothèques, centres de documentation et services d’archives de Poitou-Charentes (ABCD), aujourd'hui intégrée au sein du CLL.

De nombreux acteurs nationaux sont également impliqués dans le plan d'action pour le patrimoine écrit, notamment la BnF, opérateur de l'État qui mène pour son compte de nombreux programmes de conservation, de signalement ou de valorisation.

24Dans le cadre du PAPE, le CLL a réalisé un inventaire régional signalant les fonds patrimoniaux conservés en Poitou-Charentes dans les bibliothèques, les services d’archives et quelques autres établissements documentaires ayant des fonds pouvant intégrer des projets de numérisation, afin :

  • de signaler dans le Catalogue collectif de France (CCFr) les fonds patrimoniaux de Poitou-Charentes (réalisation des fiches de fonds) ;
  • de repérer les fonds qu’il conviendrait de numériser et les décrire (en lien avec les programmes de numérisation) ;
  • de repérer les fonds à rétroconvertir et les décrire.
  • 9 Résident d’un village du Poitou.
  • 10 < http://www.livre-poitoucharentes.org/section-bibliotheque/patrimoine-ecrit/publications-patrimoine/textesvalorisation.html>.

25Dans une perspective de valorisation de ces fonds, le CLL a missionné l’écrivain Alberto Manguel9. Il avait carte blanche pour écrire une série d’articles sur les fonds patrimoniaux de ces établissements. Seize articles ont été publiés entre 2010 et 2013 dans la revue Actualités Poitou-Charentes et sur le site Web du CLL10.

  • 11 < http://www.livre-poitoucharentes.org/videos/fondspatrimoniaux.html>.

26Dans le même temps, toujours dans le cadre du PAPE, le CLL confie à une équipe de documentaristes professionnelles (Les Yeux d'Yzo) la réalisation de neuf films tous publics (environ 15 minutes chacun) sur les collections patrimoniales de cinq bibliothèques et quatre services d’archives départementales. Six sont actuellement en ligne11.

27Sur la même période, le CLL coordonne les campagnes de numérisation initiées par la Bnf (la collaboration débouchera en 2014 sur l'un des tout premiers portails Gallica Territoires).

28Une question se pose alors : comment rassembler tous ces éléments afin de permettre à tous les équipements de les utiliser et de les rendre accessibles à un large public (les fameux 60 à 80 % de la population qui ne fréquentent pas les bibliothèques) ?

29Notre réponse a été la conception d’un livre numérique enrichi.

30Si le projet n'a vu le jour qu'en 2012 alors que l'inventaire et le début du travail d'Alberto Manguel ont débuté en 2009, on peut dire que nous avons trouvé avec le livre numérique enrichi une solution correspondant à nos attentes de valorisation qui n'existait pas encore techniquement à l'origine du projet.

Le processus de création

31L’aspect technique a été confié à la société IGS-CP, spécialisée dans le traitement du texte et la valorisation de l’image. Située près d’Angoulême, elle associe son expérience métier aux dernières technologies informatiques pour proposer des solutions productives de traitement du texte et de l’image.

32Un cahier des charges a défini les besoins, les solutions techniques et les attributions de chacun.

33Les choix techniques permettent que le livre soit lisible sur tous supports : il est réalisé en epub3 reflowable enrichi (lisible uniquement sur iPad), puis décliné et optimisé pour tablettes et liseuses. L’epub est alors codé en amélioration progressive : sur une machine ne supportant pas les interactivités, les vidéos sont remplacées par des images ; les galeries par des suites d’images…

34Le livre numérique enrichi est prévu pour être mis à jour régulièrement. Il est possible de le faire évoluer, de permettre l’ajout de nouveaux documents (les trois derniers films vidéos ne seront finalisés que fin 2014, des livres numériques peuvent être fabriqués et intégrés, des documents issus de campagnes de numérisation peuvent aussi être insérés …).

  • 12 Ce fut le cas, par exemple, pour les photographies d’Aurélie Pétrel qui accompagnent le texte de Fr (...)

35En plus des documents fournis par le CLL ou ses partenaires (photos, cartes, plans, estampes, sons, vidéos…), s’ajoute un certain nombre de documents liés à la valorisation du patrimoine écrit (et pas seulement) picto-charenteais comme les éditions numériques lorsqu’elles existent, des ouvrages mentionnés par Alberto Manguel, ou des documents d’autres ouvrages12.

36Il est bien sûr tout à fait possible de réaliser un livre numérique à partir d’un document qui n’existe pas au format epub mais qui est déjà numérisé (par la BnF ou par un partenaire). On procède alors comme explicité plus haut pour le livre numérique de Maurice Renard. Il suffit ensuite de l’intégrer dans notre livre numérique enrichi.

  • 13 Voyage de mémoire : promenades et découvertes dans les bibliothèques et archives de Poitou-Charente (...)

37Le livre que nous avons inventé collectivement autour des textes d’Alberto Manguel ressemble finalement à une bibliothèque. Parce qu’il est enrichi, ce livre propose différents supports choisis, ordonnés et pensés comme lors de la constitution des collections d’une nouvelle bibliothèque. Une bibliothèque certes particulière, plutôt modeste, mais dont l’ensemble des titres qui la composent est valorisé13.

38Les outils disponibles aujourd’hui, et cela sera encore plus vrai demain, ouvrent des perspectives inédites pour les bibliothécaires qui peuvent, au-delà de leurs pratiques éditoriales souvent contraintes financièrement ou épisodiques, développer une politique éditoriale liée aux collections.

39Cela est valable pour toutes les bibliothèques : de la bibliothèque rurale associative à la BMVR.

40De projets modestes réalisés par les bibliothécaires à la création plus complexe de livres enrichis, l’utilisation du numérique permet aujourd’hui de rendre la bibliothèque plus autonome, plus actrice de ses projets et de se positionner dans un espace d’édition pour la valorisation de ses collections et la médiation de la lecture.

41C’est une autre facette du métier de bibliothécaire qui se profile à l’horizon : le numérique (ici sans distinction entre livre numérique et livre numérique enrichi) permet de s’affranchir de certaines tâches (le catalogage par exemple) pour se consacrer à des missions plus proches des usagers présents et futurs, pour explorer d’autres outils de médiation, pour finalement tendre vers la vision de Jack London : « sur les rayons des bibliothèques je vis un monde surgir de l’horizon ».

Notes

1 Site du CLL Poitou-Charentes : <

http://www.livre-poitoucharentes.org

>. Scoop.it/Djébalé –lectures numériques – : < http://www.scoop.it/t/djebale>. Scoop.it/L'enfant et les écrans : < http://www.scoop.it/t/l-enfant-et-les-ecrans>.

2 Les logiciels que nous utilisons sont certes gratuitement téléchargeables mais nous proposons toujours que les collectivités s’engagent financièrement (même très modestement) lorsqu’elles les utilisent.

3 Question de terminologie : le terme « livre numérique » sera employé pour les ouvrages au format epub lisibles sur liseuses et celui de « livre numérique enrichi » pour les ouvrages lisibles sur iPad et tablettes.

4 <http://mediatheque.coeurdubocage.fr/coeurdubocage.fr/opac?id_profil=27>.

5 Intervention de Bernard Strainchamps, librairie en ligne Feedbooks et médiation sur le blog < http://blog.feedbooks.com/fr/>.

6 La partie technique de la formation était assurée par Pierre-Emmanuel Malissin des éditions Syllabaires, éditeur/distributeur numérique : < http://syllabaire-editions.com/fr/>.

7 Maurice Renard,  Les enquêtes du commissaire Jérôme : < http://editions-opoto.org/>.

8 Ce genre d’ouvrage numérique peut être réalisé avec le logiciel gratuit ibooks Author mais cela implique de n’utiliser que du matériel Apple, ordinateur pour la conception et iPad pour la lecture.

9 Résident d’un village du Poitou.

10 < http://www.livre-poitoucharentes.org/section-bibliotheque/patrimoine-ecrit/publications-patrimoine/textesvalorisation.html>.

11 < http://www.livre-poitoucharentes.org/videos/fondspatrimoniaux.html>.

12 Ce fut le cas, par exemple, pour les photographies d’Aurélie Pétrel qui accompagnent le texte de François Bon sur la médiathèque de Poitiers, « De haut en bas », in Tours et détours en bibliothèque, Carnet de voyage, Villeurbanne, Presses de l’enssib, 2012 (coll. enssib2012), pp. 126-143.

13 Voyage de mémoire : promenades et découvertes dans les bibliothèques et archives de Poitou-Charentes est finalisé et disponible gratuitement sur le site du CLL <http://www.livre-poitoucharentes.org/> et dans Appstore.

© Presses de l’enssib, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search