Version classiqueVersion mobile

Mettre en œuvre un plan de classement

 | 
Bertrand Calenge

Partie II : Principes de constitution du manuel de cotation

Prélude

Bertrand Calenge

Texte intégral

1Une fois pensée l’organisation des espaces documentaires et leur articulation, il faut s’atteler à la tâche de l’élaboration du plan de classement proprement dit. Cette tâche nécessite à la fois de la concertation et un dialogue attentif entre les acteurs, une connaissance approfondie des collections en cause, une agilité à opérer le juste équilibre entre la synthèse et la tentation du pointillisme, et surtout de la rigueur. Certes, c’est un groupe de travail, piloté par un chef de projet, qui en conduira l’élaboration, mais il est important de souligner la nécessaire appropriation du plan de classement final par l’ensemble des acteurs.

2Alain Caraco, fort de son expérience en ce domaine aussi bien en bibliothèque départementale qu’en bibliothèque municipale puis en bibliothèque universitaire, propose très précisément le processus d’élaboration du manuel de cotation qui tiendra le double rôle de formalisation du plan de classement et d’outil de travail quotidien pour les bibliothécaires. Toutes les étapes sont décrites avec précision, jusqu’aux modes de publication du manuel.

3Bertrand Calenge s’intéresse, quant à lui, aux multiples débats qui ne manquent pas d’émailler cette élaboration du manuel de cotation. Sans vouloir verser dans l’exhaustivité, il liste un bon nombre des hésitations récurrentes, pour en proposer un traitement équilibré qui, à chaque fois, ne peut être tranché que par les acteurs eux-mêmes : à chaque bibliothèque ses spécificités documentaires, ses publics, ses choix documentaires et ses préférences de médiation.

© Presses de l’enssib, 2009

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search