Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Favoriser l’insertion professionnelle et l’accès à l’emploi

 | 
Georges Perrin

Annexes

Mémento

Georges Perrin

Texte intégral

1Les quelques conseils et suggestions qui vont suivre s’inspirent naturellement des meilleures pratiques émaillant les témoignages qui décrivent la création d’un service dédié à l’emploi au sein des bibliothèques. Comme nous l’avons vu, ces pratiques sont diverses, selon la taille de la bibliothèque, selon la volonté politique de la tutelle, selon l’ampleur de l’intention de départ et selon l’environnement local.

2Mais cette variété de situations ne nous interdit pas de dégager les lignes directrices communes de ces créations et d’en décrire les principales nuances dues à la spécificité de chaque catégorie de bibliothèque. Ainsi, tels sont, selon les étapes de conception et de mise en œuvre, les éléments qu’il convient de prendre en compte pour assurer le succès du futur service.

Inscrire cette intention dans le projet de service de la bibliothèque

3Si la demande de création d’un tel service au sein de la bibliothèque n’émane pas directement de la tutelle (ville, département, université), mais est plutôt le fruit de la réflexion de l’équipe de la bibliothèque, il convient, bien évidemment, de faire valider le pré-projet par les responsables de la collectivité, en fournissant l’argumentaire le plus complet possible sur les intentions et les objectifs. Il s’agit de créer un nouveau service, venant s’ajouter à l’activité de la bibliothèque : il convient donc d’être clair sur ce nouveau projet, vis-à-vis de la tutelle comme vis-à-vis de l’équipe de la bibliothèque.

Étudier la faisabilité du projet

La faisabilité stratégique

  • Optimiser le soutien de la tutelle en associant à chacune des étapes du projet les élus plus directement concernés (Culture, Éducation, Affaires sociales, entre autres), ainsi que les services de la collectivité qui seront impliqués (bureau d'aide sociale, mission locale, etc.) ;

  • communiquer en direction de l’équipe de la bibliothèque. S’assurer d’un consensus minimum en ayant recours de préférence au volontariat ;

  • recueillir l’avis des usagers par observation des comportements et de la fréquentation des collections existantes dans le domaine de l’économie et de l’emploi. Recourir éventuellement à une enquête auprès du public fréquentant la bibliothèque.

La faisabilité économique, matérielle et bibliothéconomique

  • Préalablement à toute proposition précise et définitive, s’assurer de la possibilité d’un financement de la tutelle pour tout développement en termes de personnels, de collections ou d’équipements (mobilier, informatique) ;

  • étudier toute possibilité d’aide financière d’autres secteurs de la puissance publique (autre collectivité territoriale, ministère du Travail et de l’Emploi, etc.) ;

  • prévoir l’incidence du projet sur la politique documentaire et la redéfinir en fonction de ces besoins nouveaux ;

  • étudier, si besoin est, les réaménagements nécessaires à l’installation d’un espace de formation et de postes informatiques supplémentaires ;

  • déterminer une organisation d’équipe pour la conduite de la réflexion et de la mise en œuvre du futur système et nommer un chef de projet.

Élaborer le projet lui-même et construire le futur service

Prévoir le fonctionnement et les moyens adéquats

  • Réunir un groupe en interne, sur le mode du volontariat, tout en tenant compte de la pertinence d’une participation des représentants des divers services et organismes concernés. Y associer les élus en charge des dossiers connexes ;

  • ce groupe aura pour mission de dimensionner correctement le futur service en fonction des objectifs affichés et de la gradation des actions dont la mise en œuvre est souhaitée : simple renforcement des collections du domaine en un seul espace, sur l’ensemble du réseau ; acquisition d’outils (Web) pour l’autoformation ; extension des espaces de consultation des collections et des postes informatiques ; création et prévision d’équipement d’un espace dédié à la formation, etc. ;

  • il aura également à déterminer l’ordre de priorité des publics à desservir : étudiants, demandeurs d’emploi, créateurs d’entreprise, personnes en situation d'illettrisme (salariées ou non), etc. ;

  • il concevra le fonctionnement concret du futur service : organigramme, budget et politique d’acquisition, horaires d’accueil du public, procédures d’assistance aux usagers, fonctionnement des espaces de consultation et de formation (règlement et tenue des plannings), etc. ;

  • il élaborera un plan de formation pour les membres en charge du service, et de sensibilisation auprès de l’ensemble de l’équipe ;

  • il définira les lignes d’une politique de communication : sur le site Web de la bibliothèque, dans la presse locale, auprès des organismes partenaires, par d’autres canaux.

Construire des partenariats

  • En liaison avec les élus et le chef de projet, la direction de la bibliothèque prendra contact et négociera avec tous les partenaires qui lui semblent concernés par le projet : organismes chargés de l’emploi (Pôle emploi, missions locales, centres sociaux, etc.), chambres consulaires, etc. ;

  • elle définira avec chacun les modalités de son intervention dans le cadre du futur service ;

  • elle définira également avec eux l’instance commune d’observation et d’évaluation du fonctionnement du futur service ;

  • elle élaborera et soumettra à sa tutelle la signature de documents conventionnels préétablis avec chacun des partenaires pressentis.

Lancer le service

Communiquer

4Préalablement à l’ouverture du service, il convient de mettre en place une communication efficace : par le biais du site Web de la bibliothèque et de celui de la collectivité, ainsi que ceux des partenaires associés à l’opération, et par des articles dans la presse locale.

Évaluer

5Fixer une échéance raisonnable (semaines ou mois) pour une première évaluation portant sur la fréquentation et la satisfaction des usagers, et prenant en compte les éventuels dysfonctionnements constatés pour en tirer les conséquences et améliorer le service.

6Cette évaluation doit être conduite par un ensemble de personnes constituant un comité de pilotage. Pour composer ce groupe, aux professionnels de la bibliothèque en charge du service s’adjoindront le ou les élus responsables, ainsi que les responsables des organismes associés.

7Étant donné l’évolution constante des questions relatives au travail et à l’emploi, ainsi que des politiques mises en œuvre au niveau national comme au niveau local, il est important de concevoir ce service comme devant connaître régulièrement des ajustements, voire des transformations, centrales ou marginales. Ceci montre bien l’importance d’une évaluation régulière qui permettra à la bibliothèque et à ses personnels en charge du service de s’adapter aux demandes des usagers et des organismes qui partagent l’organisation et le fonctionnement de ce service avec la bibliothèque.

© Presses de l’enssib, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540