Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Tours et détours en bibliothèque. Carnet de voyage

 | 
Leslie Kaplan
, 
Jane Sautière
, 
Henri Raczymow
, 
et al.

Préface

Catherine Jackson

Texte intégral

Écrire la bibliothèque

1Pourquoi demander à des écrivains, ainsi qu’à une plasticienne-photographe d’aller à la rencontre de bibliothèques ? Les bibliothèques sont des objets complexes : lieux ouverts à tous, fréquentées par certains, de tailles et d’architectures variées, gratuits, payants pour certains services, espaces collectifs pour des usages singuliers, établissement municipal ou service commun de l’université ; leurs personnels sont visibles dans les espaces, présents pour les publics, invisibles parfois. Institution ancienne, en révolutions successives, l’image de la bibliothèque est lourde d’idées reçues, de représentations, de fantasmes peut-être. Geste architectural pour les uns, lieu emblématique de l’éducation ou de la culture pour d’autres, elle est aussi l’objet d’enjeux politiques, sociaux et économiques.

2Une des activités régulières pour les bibliothécaires s’incarne dans leur attention aux auteurs : écrivains, musiciens, plasticiens, penseurs…, ceux-ci sont présents dans les collections proposées, invités en résidences, associés à des expositions, des rencontres, des festivals.

La commande

  • 1 Voir la base de données qui recense la majorité des constructions de bibliothèques de ces dernière (...)

3Une bibliothèque pour faire quoi ? C’est la question que nous avons posée à la vingtaine d’artistes invités, pour qu’ils proposent leurs voies de lecture/écriture dans le paysage des bibliothèques. Chacun d’entre eux a choisi, dans une sélection de bibliothèques construites entre 1992 et 20121, un établissement en particulier. Dedans, dehors, de près, avec, de loin… l’écrivain était alors invité à aller à la rencontre de ces lieux de vie, de passages, d’offres et de demandes, de présences physiques et virtuelles. De son côté, Aurélie Pétrel est partie saisir, en photographe, les différentes bibliothèques choisies par les auteurs. Sa série d’images en cartographie le parcours.

Un double portrait

4Il est toujours risqué de faire commande à des auteurs ; impossible d’anticiper les textes qui arriveront, les photos qui seront choisies.

5Bien heureusement chacun n’en a fait qu’à sa tête. Mais tous ont joué le jeu de la commande. Le portrait fragmenté que ce livre esquisse est double : c’est celui des univers-bibliothèques, opérant une traversée entre réalité institutionnelles et scène fictionnelle, autant qu’un portrait d’écrivains en activité, au travers d’un condensé de formes littéraires, de la nouvelle au poème en prose en passant par la contrainte de type oulipienne. Plusieurs textes interrogent le service-bibliothèque, questionnent son évolution, d’autres y mettent le feu ou font le ménage, beaucoup témoignent d’une réappropriation de l’expérience-bibliothèque et leurs auteurs ont pris le risque de se livrer à un corps à corps avec l’opacité symbolique de l’institution.

6Une des bonnes surprises, pour un éditeur essentiellement au service des professionnels des bibliothèques a été les nombreux croisements entre les préoccupations actuelles des bibliothécaires et nombre de sujets abordés par les auteurs. Exemple convaincant de la capacité réflexive de la littérature et de l’art.

La familiarité du dépaysement

  • 2 Se reporter à Écrire la bibliothèque aujourd’hui, sous la direction de Marie-Odile André et Sylvie (...)

7Le bibliothécaire trouvera dans ces textes matière à construire des liens avec le corpus des ouvrages qui traitent du compagnonnage littérature et bibliothèques2 ; l’esprit curieux découvrira la richesse thématique d’un objet aussi hybride que la bibliothèque et un état actuel de sa représentation en littérature ; l’amateur de littérature, pour sa part, sera sensible à la diversité des formes d’écritures contemporaines et aux manières par lesquelles les artistes appréhendent leur objet.

8Pour nous, école et éditeur, cet ouvrage s’inscrit au cœur de nos missions : élargir l’horizon des bibliothèques.

9Et nous voilà, peut-être, devant un nouveau courant artistique : la géo-bibliothéconomie ?

Notes

1 Voir la base de données qui recense la majorité des constructions de bibliothèques de ces dernières vint années, sur le site de l’enssib : Constructions de bibliothèques françaises depuis 1992 < http://www.enssib.fr/constructions-debibliotheques/liste >.

2 Se reporter à Écrire la bibliothèque aujourd’hui, sous la direction de Marie-Odile André et Sylvie Ducas (Cercle de la librairie, 2007), qui traite et met en perspective la représentation des bibliothèques dans la production littéraire pour la période moderne.

© Presses de l’enssib, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540