Version classiqueVersion mobile

Utile, utilisable, désirable

 | 
Amanda Etches
, 
Aaron Schmidt

Auteurs et traducteurs

Texte intégral

Les auteurs

1Aaron Schmidt a travaillé comme agent d’accueil, été responsable d’une section « jeunes adultes », puis directeur de bibliothèque. Il est actuellement à la tête d’Influx Library User Experience, une entreprise de conseil spécialisée dans l’intégration en bibliothèque du Design de l’expérience utilisateur. Il est chroniqueur d’une rubrique régulière de Library Journal intitulée « The User Experience » et intervient à la San José State University’s School of Library and Information Science. Il est également membre du comité éditorial de Weave: Journal of Library User Experience. Aaron Schmidt tient un blog sur les questions de Design en bibliothèque à l’adresse < http://walkingpaper.org >.

2Amanda Etches est responsable du département Discovery & Access à la University of Guelph Library, au Canada, où elle s’occupe d’accompagner les équipes dans des projets de services orientés vers l’amélioration de l’expérience utilisateur en bibliothèque. Elle travaille également pour Influx. Elle intervient fréquemment sur les questions de design web, d’utilisabilité et toutes les tendances relatives à l’expérience utilisateur. Elle est présente sur twitter à @etches et tient le blog < http://e.tches.ca > où vous la verrez un brin coupable d’autant s’amuser à faire ce qu’elle est payée pour faire.

Les traducteurs

3L’équipe de bénévoles français qui a traduit Utile, utilisable, désirable a été coordonnée par Nathalie Clot, directrice de la bibliothèque universitaire d’Angers (BUA), qui a trouvé dans ce manuel une ligne conductrice permettant à la fois d’élaborer un projet de service et de rénover les méthodes de travail. Partager ce texte, d’abord au sein de l’équipe de la BUA, lui a paru être une bonne idée, jusqu’au moment où en en parlant autour d’elle, elle a compris qu’il pouvait intéresser beaucoup d’autres gens. Elle assume l’entière responsabilité des contresens éventuels et lourdeurs résiduelles de la présente adaptation et remercie les Presses de l’enssib du soutien de la première heure accordé à ce projet.

4Rien n’aurait été possible sans l’investissement sans faille dans la traduction et/ou les relectures attentives et critiques de :

5Nicolas Alarcon, responsable de collection au service commun de documentation de l’université de la Réunion ;

6David Aymonin, directeur de l'Agence bibliographique de l'enseignement supérieur (ABES) ;

7Émilie Barthet, directrice adjointe du service commun de documentation de l’université de Lyon 3 ;

8Nicolas Beudon, responsable du département Littérature et philosophie de la Bibliothèque publique d’information (Bpi) ;

9Adeline Desgranges, responsable de la médiathèque Toussaint et des secteurs adultes de la bibliothèque municipale d’Angers ;

10Frédéric Desgranges, responsable de la bibliothèque universitaire Saint-Serge et des indicateurs à la BUA ;

11Katrina Kalda, responsable des formations au service commun de documentation de l’université de Tours ;

12Nadine Kiker, directrice adjointe de la BUA ;

13Olivier Legendre, directeur adjoint du service commun de documentation de l’université de Clermont-Ferrand ;

14Maud Puaud, responsable de la formation des usagers à la BUA ;

15Maxime Szczepanski, responsable de la bibliothèque universitaire Belle Beille à la BUA.

© Presses de l’enssib, 2016

Licence OpenEdition Books

Lire

Open access

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search