Version classiqueVersion mobile

L’édition indépendante critique

 | 
Sophie Noël

Partie 2. Les stratégies de résistance à l'économicisation des pratiques

Chapitre 6. Maintenir le marché à distance

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mise en avant du désintéressement

Les professions intellectuelles se distinguent toujours par la mise en avant du désintéressement qui les anime ou, ce qui revient au même, de leur intérêt pour les choses spirituelles (le monde des idées, de la littérature ou de l’art, selon les cas)1. Les éditeurs critiques ne dérogent pas à cette règle. Ils ont tendance à valoriser la dimension strictement intellectuelle de leur pratique – les idées qu’ils veulent promouvoir, leur politique éditoriale – et à n’évoquer qu’avec une certaine réticence les données économiques concrètes (outils de gestion, chiffre d’affaires, données quantifiables en général) ou administratives, sur lesquelles ils cultivent un flou parfois déroutant. Le maintien d’une distance à la nécessité, à la trivialité de la vie quotidienne, caractéristique des sphères culturelles, est ici très affirmé. Il se manifeste par exemple chez un éditeur d’avant-garde, qui évoque avec un certain mépris « deux camelotes qui se vendent t...

© Presses de l’enssib, 2021

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search