Version classiqueVersion mobile

Figures de bibliothécaires

 | 
Isabelle Antonutti

Figures de bibliothécaires

VICAIRE, Georges

Paris, 8 décembre 1853 – Chantilly, 4 novembre 1921

Patricia Sorel

Texte intégral

Premier conservateur de la Bibliothèque de Spoelberch de Lovenjoul, homme de lettres, bibliophile et bibliographe, il est l’auteur du Manuel de l’amateur de livres au XIXe siècle.

Portrait de Georges Vicaire par l'atelier photographique Pirou.

© Fonds Les amis de Marcel Vicaire

1Il est le fils d’Henri Vicaire, haut fonctionnaire impérial, directeur général de l'administration des Eaux et Forêts, et de Marthe Blais. Il entre en 1891 à la bibliothèque de l’Arsenal, où il collabore à la confection du catalogue, puis en 1893 à la bibliothèque Mazarine où il devient, après quelques années, sous-bibliothécaire. Il est également secrétaire de la Société des Amis de l’eau-forte (1898-1902), membre du Comité d’organisation de l’exposition rétrospective du Livre à l’exposition de 1900, membre du comité du Congrès international des bibliothèques en 1900.

2En 1909, après la mort du vicomte Charles Spoelberch de Lovenjoul (le 3 juillet 1907), éminent bibliophile avec qui il avait des liens d’amitié, Georges Vicaire est nommé par l’Institut de France conservateur de la bibliothèque Lovenjoul (léguée en 1905 par testament à l’Institut). La collection, qui se compose de plus de 30 000 volumes d’œuvres littéraires du XIXe siècle, est transportée en 1910 de Bruxelles à Chantilly sous sa direction. Mais la guerre éclate alors qu’il a à peine terminé le catalogue et l’estampillage. Le 19 août 1914, l’Institut de France crée dans les bâtiments de Chantilly un hôpital militaire de vingt lits, installés dans la salle de lecture et dans le salon des Vicaire. L’hôpital, rattaché à la Société de secours aux blessés militaires, accueille ses premiers blessés le 2 septembre 1914 et fermera en mars 1917. Georges Vicaire, sa femme Jeanne Gras et leurs enfants Marcel et Élisabeth sont infirmiers volontaires dans l’établissement (les nombreuses photographies prises par les Vicaire père et fils donneront lieu à une exposition en 2008-2009 à Chantilly). Après la guerre, Georges Vicaire achève la rédaction de l’inventaire de la collection Lovenjoul. Frappé par la maladie, il meurt dans son cabinet de travail le 4 novembre 1921. Son catalogue ne sera publié qu’en 1960 dans le tome LII du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France.

Photographie (en haut) qui a inspiré l’eau-forte (en bas) de François Courboin représentant dans la librairie de la rue d’Alger – ancienne Librairie Techener – examinant livres et gravures présentés par Henri Leclerc, éditeur : Paul Lacombe (historien et archiviste), Maurice Tourneux et Georges Vicaire (bibliophiles), Léon Gruel (relieur), François Courboin (graveur).

© Fonds Les amis de Marcel Vicaire.

3Georges Vicaire est aussi l’auteur de nombreux ouvrages et articles. Il publie notamment une Bibliographie gastronomique (1890) qui fait référence, une édition du Viandier de Taillevent (1892) avec Jérôme Pichon dont il sera l’exécuteur testamentaire, ou encore des Études sur la poésie populaire (1902). Nommé directeur du Bulletin du bibliophile en 1896, il en publie les premières tables (pour les années 1934 à 1906). Élu en février 1901 membre de la Société des bibliophiles françois, il en écrit l’histoire (parue en 1901 hors commerce). Grand spécialiste de l’édition littéraire au XIXe siècle, il dresse les premières bibliographies de Balzac, Stendhal, Hugo, Heredia. Mais son œuvre majeure est le Manuel de l’amateur de livres au XIXe siècle (7 vol., 1894-1910, et une table, 1920), qui lui vaut notamment le prix Botta de l’Académie française (1906).

ISNI

0000 0001 0886 5074

Sources primaires et bibliographie

Chantilly en 14-18 : Photographies inédites de Georges et Marcel Vicaire [exposition, Chantilly, Musée Condé, 20 septembre 2008- 2 février 2009], 2008 ;

Hanotaux, 1922 ;

Luppe, 1947 ;

Sordet, Dictionnaire encyclopédique du livre, 2011.

Table des illustrations

Légende Portrait de Georges Vicaire par l'atelier photographique Pirou.
Crédits © Fonds Les amis de Marcel Vicaire
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/13449/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,5M
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/13449/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 6,3M
Légende Photographie (en haut) qui a inspiré l’eau-forte (en bas) de François Courboin représentant dans la librairie de la rue d’Alger – ancienne Librairie Techener – examinant livres et gravures présentés par Henri Leclerc, éditeur : Paul Lacombe (historien et archiviste), Maurice Tourneux et Georges Vicaire (bibliophiles), Léon Gruel (relieur), François Courboin (graveur).
Crédits © Fonds Les amis de Marcel Vicaire.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/13449/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 6,2M

Auteur

Maître de conférences (HDR) à l’université Paris Nanterre, chercheur au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines à l’université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search