Version classiqueVersion mobile

Figures de bibliothécaires

 | 
Isabelle Antonutti

Figures de bibliothécaires

VIAUX, Jacqueline

Paris, 14 juin 1914 – Paris, 10 octobre 1998

Lucile Trunel

Texte intégral

Spécialiste de l’histoire du meuble, conservatrice en chef de la bibliothèque Forney de 1948 à 1980, présidente de la sous-section des bibliothèques d’art au sein de l’ABF, présidente de la section des bibliothèques d’art à l’IFLA, elle est une figure importante de la professionnalisation des bibliothèques d’art.

Voyage en Ouzbekistan, le 3 avril 1978.

© Ville de Paris/Bibliotheque Forney

1Née dans un milieu cultivé, son père étant l’historien d’art Jean Locquin, spécialiste de la peinture d’histoire au XVIIIe siècle, elle suit des études supérieures de littérature classique et entre, dès octobre 1942, à la bibliothèque Forney comme stagiaire. Pendant la guerre, dans des conditions très difficiles, elle assiste la directrice, Marie-Louise Arrivot, puis la remplace à partir de 1948. Entre 1945 et 1949, elle participe au travail de tri des documents spoliés par les nazis au Service de la récupération artistique : Forney accueille d’ailleurs un grand nombre de livres d’art attribués par la Commission de 1950. Elle devient directrice en 1957, et organise le transfert de la bibliothèque dans les locaux rénovés de l’Hôtel de Sens entre 1961 et 1972.

2Jacqueline Viaux se forme à la bibliothéconomie auprès de Gabriel Henriot, son prédécesseur à Forney, dont elle suit les cours à l’EBD, école privée créée par Henriot dans le cadre de l’Institut catholique de Paris. Elle y obtient son DTB en 1950, puis y enseigne à son tour de 1958 à 1985.

3Elle met toute son énergie au service de la bibliothèque Forney. Elle constitue l’équipe, formée au fil des recrutements de professionnels motivés par l’objectif de créer la bibliothèque de référence des artistes, artisans et historiens des arts décoratifs, des étudiants et du grand public. Elle organise l’un des premiers fonds spécialisés en libre accès suivant un classement décimal et installe le service « Biblio-métiers d’art », qui est hébergé à Forney de 1976 à 1985, avant de partir pour Aix-en-Provence.

4Spécialiste de l’histoire du mobilier, elle est l’auteure de nombreux ouvrages dans ce domaine, dont la célèbre Bibliographie du meuble : mobilier civil français, parue en trois tomes de 1966 à 1988, après avoir soutenu sa thèse de doctorat sur l’étude critique de la bibliographie du meuble civil français en 1966. Sa connaissance de l’ébénisterie et du travail du bois se nourrit de son activité au sein de la bibliothèque Forney, installée au cœur du faubourg Saint-Antoine jusqu’en 1961, et elle dirige, entre autres, la collection Les précis techniques, éditée par Dessain et Tolra sous l’égide de la Société d’encouragement des métiers d’art, dont elle soutient la création en 1976. À Forney, elle impulse de nombreuses publications, bulletins et catalogues d’exposition et participe au Catalogue matières, paru de 1970 à 1980.

5Très désireuse de partager ses expériences professionnelles, elle s’engage dans l’ABF, et soutient la création en son sein d’une sous-section des bibliothèques d’art dès 1967, qu’elle préside entre 1973 et 1979, publiant un annuaire, puis un Répertoire des bibliothèques et centres de documentation d’histoire de l’art de la région parisienne en 1978, avec la collaboration d’Huguette Rouit, directrice de la bibliothèque de l’École du Louvre. Son dynamisme l’amène tout naturellement à militer au côté de collègues anglais et américains pour la constitution d’un groupe spécifique aux bibliothèques d’art au sein de l’IFLA, dès 1973 : ce groupe obtient le statut de table ronde en 1977, puis de comité permanent en 1981. Elle en est la première présidente, et permet le lancement du Répertoire de bibliothèques d'art de l'IFLA publié sous la direction d’Huguette Rouit en 1985. Elle participe à de nombreuses conférences internationales (congrès de l’IFLA, de l’ICOM, ou l’Art Libraries Society of North America).

6Figure unanimement saluée comme énergique, visionnaire, iconoclaste, elle a su mener de front une carrière hors du commun consacrée aux bibliothèques et sa vie d’épouse, mère de cinq enfants. Grande figure professionnelle des bibliothèques d’art à l’international, personnage clé de la bibliothéconomie d’art européenne, elle a été nommée chevalier de l’Ordre national du Mérite en 1971. Ses nombreux voyages effectués en grande partie après son départ à la retraite lui ont également permis de créer une œuvre plus intime : avec son époux, Henri Viaux, elle rédige des « carnets de voyage », essentiellement entre 1981 et 1998 dont les archives (carnets et photographies) ont été données au département des Cartes et Plans de la BnF par leur fille Dominique Viaux.

ISNI

0000 0001 0917 0469

Sources primaires et bibliographie

Bibliothèque Forney/Fonds d’archives ;

Chevrel, 1983 ;

Lelieur, 1999 ;

Picot, 1999 ;

Shaw, 2007.

Table des illustrations

Légende Voyage en Ouzbekistan, le 3 avril 1978.
Crédits © Ville de Paris/Bibliotheque Forney
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/13444/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 620k

Auteur

Directrice de la bibliothèque Forney (Paris)

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search