Version classiqueVersion mobile

Figures de bibliothécaires

 | 
Isabelle Antonutti

Figures de bibliothécaires

LACROIX, Paul (dit Bibliophile Jacob)

Paris, 27 février 1806 – Paris, 16 octobre 1884

Agnès Sandras

Texte intégral

Inépuisable polygraphe, bibliophile hors pair, il fut conservateur à la bibliothèque de l’Arsenal.

Atelier Nadar, 1900.

Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, FT 4-NA-235 (1)

1Né dans le deuxième arrondissement parisien, tôt orphelin d’un père adjoint à l’administration générale des domaines, Paul Lacroix se passionne, comme son jeune frère Jules, pour l’écriture. Tour à tour journaliste (au Mercure de France, par exemple), auteur de romans historiques et de romans de mœurs, homme de théâtre, fondateur de journaux comme Le gastronome, il connaît le succès en 1829 avec les Soirées de Walter Scott à Paris dont un des personnages, le « bibliophile Jacob », centenaire, « membre de toutes les académies », lui fournit un pseudonyme. Collaborateur anonyme d’Alexandre Dumas, il est l’ami de nombreux écrivains romantiques. Son érudition remarquable est mise au service de l’histoire (Histoire du seizième siècle en France, 1834) et de travaux d’historiographie pionniers en collaboration avec Henri Martin (Histoire de Soissons, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, d'après les sources originales, 1837). Il fréquente alors les dimanches de Charles Nodier à l’Arsenal, et s’éprend du lieu.

2Ses divers travaux littéraires et scientifiques ne lui procurant pas la sécurité matérielle nécessaire, il s’emploie à prouver au ministère de l’Instruction publique qu’il est capable de réaliser des catalogues comme celui de la bibliothèque de Pixérécourt (1838). Puis il tente de démontrer que les bibliothèques sont mal gérées, et s’en prend à Joseph Naudet dans Cent et une lettres bibliographiques à M. l’administrateur général de la Bibliothèque nationale (1849) dont le but est manifestement de prouver qu’il est l’homme de la situation. Il lui faudra toutefois attendre 1855 pour être nommé conservateur à l’Arsenal avec pour mission de concevoir un catalogue par matières. Il abandonne alors sa carrière de romancier pour se consacrer plus avant à la bibliographie et à l’histoire. Son savoir hors norme, son accueil réputé toujours affable et efficace pour les lecteurs, font que ses contemporains déclarent : « cet homme est une bibliothèque ». En 1860, il est promu officier de la Légion d’honneur. Il semble toutefois avoir eu parfois des relations professionnelles houleuses avec ses collègues, souffrant difficilement d’autres conceptions que les siennes. Tout en travaillant aux catalogues du fonds Grégoire, puis des manuscrits conservés par l’Arsenal, il multiplie les ouvrages comme Mœurs, usages et costumes au Moyen Âge et à l'époque de la Renaissance (1871), les préfaces de rééditions (Contes de La Fontaine ; etc.), et les articles de bibliophilie. Sans avoir jamais cessé son labeur, il meurt à 78 ans dans l’appartement de l’Arsenal qui lui avait été alloué et qu’il avait transformé en bibliothèque-musée avec l’aide de sa femme, la romancière Apolline Lacroix.

Portrait de Paul Lacroix dit le Bibliophile Jacob par Nadar.

Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, RESERVE BOITE ECU-NA-88.

3C’est à son petit-neveu par alliance, le chartiste Paul Guilhiermoz, que le Bibliophile Jacob confie l’exécution testamentaire du don de ses livres et manuscrits. Il a en effet prévu de les répartir entre la bibliothèque de l’Arsenal, la bibliothèque de Montpellier (où il avait des attaches familiales) et la bibliothèque des Amis de l’Instruction du XIXe arrondissement (ou bibliothèque populaire de La Villette) dont il avait soutenu la fondation, sensible qu’il était à la cause d’une lecture pour tous.

ISNI

0000 0004 5302 1745

Sources primaires et bibliographie

BnF (fonds Paul Lacroix) ;

Médiathèque de Montpellier (fonds Paul Lacroix) ;

Archives nationales (LH/1429/52) ;

Adamy, 2015 ;

Bail, 2016 ;

Charreire, 2013 ;

Le Bail et al., 2016 ;

Mirecourt, 1867 ;

Seckel, Dictionnaire encyclopédique du livre, 2005.

Table des illustrations

Légende Atelier Nadar, 1900.
Crédits Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, FT 4-NA-235 (1)
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/13197/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 304k
Légende Portrait de Paul Lacroix dit le Bibliophile Jacob par Nadar.
Crédits Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie, RESERVE BOITE ECU-NA-88.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/13197/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search