Version classiqueVersion mobile

Figures de bibliothécaires

 | 
Isabelle Antonutti

Figures de bibliothécaires

CHANTEPIE du DÉZERT, Jules de

Montet-aux-Moines, 4 juillet 1838 – Épizy, 8 novembre 1904

Philippe Marcerou

Texte intégral

Professeur puis directeur de la bibliothèque de l’École normale supérieure, il devient inspecteur des bibliothèques universitaires avant de participer à la création de la bibliothèque de la nouvelle Sorbonne. Bibliophile, il constitue une collection personnelle.

© Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne - BIS

1Élève au lycée Louis-le-Grand à Paris, il est reçu au concours de l’ENS en 1858. Il enseigne dans les lycées de Rodez (Aveyron, 1861), Tournon (Ardèche, 1862), Napoléonville (aujourd’hui Pontivy, Morbihan, 1863), Coutances (Manche, 1863), Vesoul (Haute-Saône, 1864-1867), Évreux (Eure, 1868). Il est reçu à l’agrégation de lettres en 1865. Il est nommé maître surveillant à l’ENS en 1868 et employé à la bibliothèque dès cette date, il en prend la direction en 1871. Pendant les dix années de sa direction, il s’efforce de classer les fonds selon les principes appris lors de son voyage en Allemagne, en 1873, destiné à étudier les bibliothèques universitaires allemandes. Ce voyage à Rostock, à Marburg, à Königsberg, à Leipzig et à Göttingen donne lieu à un rapport publié au Bulletin administratif du ministère de l’Instruction publique du 23 avril 1874 qui se conclut ainsi : « c'est l'argent, le travail, l'autonomie et la discipline que l'on peut voir dans les bibliothèques académiques allemandes : voilà les raisons de leur prospérité ». L’Instruction générale relative au service des bibliothèques universitaires du 4 mai 1878 reprend des éléments de son rapport. Le 31 janvier 1879 est créée une commission centrale des bibliothèques académiques et des collections des facultés dont il devient membre. Le 8 mai 1880, il est chargé, avec Étienne-Lorédan Larchey, de la bibliothèque de l’Arsenal, d’une mission d'inspection des bibliothèques universitaires. Déçu par le manque de moyens affectés à la bibliothèque de l’ENS, il démissionne de son poste en 1881 et se place en « congé » ; il effectue, à la demande du ministère de l’Instruction publique, des inspections ponctuelles de bibliothèques universitaires (Aix, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Montpellier et Toulouse).

2En 1885, Jules de Chantepie est nommé inspecteur des bibliothèques universitaires. Par arrêté du 6 octobre 1885, il devient, parallèlement à ses fonctions d’inspection, directeur de la bibliothèque de l’université de Paris, en Sorbonne. En outre, il devient « inspecteur du service des échanges universitaires » (1890-1903), service dont il préside à l’installation dans les locaux de la « nouvelle Sorbonne » édifiée d’après les plans de l’architecte Henri-Paul Nénot et selon les principes de construction de Gustave Eiffel. La bibliothèque de la Sorbonne est inaugurée le 29 décembre 1897 en présence du président de la République, Félix Faure : elle est alors composée d’une vaste salle de lecture (plus de 600 mètres², 250 places) et de deux bâtiments de magasins de trois étages chacun. Sous sa direction (1885-1904), la bibliothèque obtient des moyens d’acquisition conséquents, elle s’intéresse aux publications françaises et étrangères ˗ et sont jetées les bases d’une politique documentaire de long terme qui embrasse à la fois les sciences humaines et exactes.

3Par décret du 3 juin 1898, il est nommé inspecteur général hors cadre des bibliothèques et chargé de l’organisation des bibliothèques des facultés à Paris et en province. En 1900, il assure l’intérim du poste de conservateur de la bibliothèque Victor-Cousin, distincte de la bibliothèque de la Sorbonne mais rattachée à elle, et en réforme le classement.

4Bibliophile depuis les années 1880, sa collection atteint, à sa mort, 30 000 volumes. Sa bibliothèque reflète ses goûts éclectiques : classiques grecs et latins, livres sur les échecs, romans de chevalerie, dictionnaires, critique musicale. Bibliophile attentif, il utilise les services du relieur Dupré..

5Il meurt, célibataire, dans l'Yonne, où il s'est retiré à sa retraite. Sa bibliothèque est vendue et dispersée en 1905.

ISNI

0000 0001 1827 4016

Sources primaires et bibliographie

Archives nationales, série F17, n° 3222, 3223 et 3231 à 3241 : Bureau des bibliothèques ;

École normale supérieure, AB 51 à 131 : [registres de fonctionnaires, maîtres de conférences et professeurs, 1868-1879] ;

Catalogue mensuel de livres anciens et modernes de la librairie Alphonse Picard : Bibliothèque de feu J. de Chantepie Du Dézert, 1905 ;

Chambon, 1904 ;

Lebedeff-Choppin et al., 1986 ;

Maire, 1904.

Table des illustrations

Crédits © Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne - BIS
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12977/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,5M

Auteur

Inspecteur général de l'éducation, du sport et de la recherche

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search