Version classiqueVersion mobile

Figures de bibliothécaires

 | 
Isabelle Antonutti

Figures de bibliothécaires

CAILLET, Robert et CAILLET, Maurice

CAILLET, Robert(Carpentras, 10 juin 1882 – Carpentras, 16 mars 1957) et CAILLET, Maurice (Carpentras, 9 novembre 1910 – Paris, 3 janvier 2008)

Benoît Lecoq

Texte intégral

Père et fils assument des fonctions de directeurs de BMC, le père à Carpentras pendant 23 ans et le fils à Valence et Toulouse. Ils assurent la valorisation de remarquables collections patrimoniales tout en travaillant à la modernisation et à l’ouverture des équipements. En tant qu’inspecteur général, Maurice Caillet dresse un rapport sur le sauvetage des collections de la BN.

De gauche à droite : Maurice, Robert Caillet et Pol Neveux en 1931.

© Collection Pierre Caillet

1Robert Caillet, docteur en droit et inscrit au barreau de Carpentras, passe l’examen de bibliothécaire afin d’obtenir la direction de la bibliothèque Inguimbertine en 1923, où il mène de front activités de catalogage, enrichissement des collections, création d’une section de prêt gratuit en libre accès, aménagement du musée et contribution reconnue à l’animation intellectuelle de Carpentras. Il prend sa retraite en 1946, poursuit des recherches historiques sur sa ville et écrit une biographie sur le prélat bibliophile et philanthrope Monseigneur d'Inguimbert, archevêque-évêque de Carpentras (1683-1757).

Robert Caillet dans la bibliothèque de Carpentras.

© Collection Pierre Caillet

Robert Caillet dans la cour du Musée à Carpentras, mars 1943.

© Collection Pierre Caillet

2Le parcours professionnel de son père exerce sur Maurice Caillet une influence déterminante et c’est dans cet environnement érudit qu’il choisit la voie de l’ENC, où il soutient, en 1935, une thèse consacrée aux évêques de Carpentras au XIIIsiècle. Dans l’attente d’une affectation, il exerce plusieurs responsabilités de courte durée : intérim à la bibliothèque de Valenciennes, classement et inventaire des archives municipales anciennes de Vaison-la-Romaine et, sur les pas de son père, aménagement du musée lapidaire de Carpentras. Il conserve, jusqu’à la fin de sa carrière, un excellent souvenir de ce « vagabondage professionnel si enrichissant » (Bulletin des bibliothèques de France, 1978, n° 5).

3En 1937, Maurice Caillet est nommé à la BMC de Valence (classée en 1945), où il se voit aussi confier la conservation du musée et des archives. Il y reste jusqu’en 1949. Ces douze années de fonction, il les occupe à restructurer l’organisation des lieux (la bibliothèque étant alors logée à l’étroit dans l’ancien évêché) des collections et de l’offre de lecture publique. Il libère des espaces pour la bibliothèque d’étude abritant de riches collections patrimoniales, déménage les archives municipales pour accroître les surfaces dévolues à la bibliothèque, soutient le réseau territorial de lecture publique en cours de constitution.

De gauche à droite : Maurice, et Robert Caillet sur les fouilles du cimetière médiéval de Mazan en 1931.

© Collection Pierre Caillet

Maurice Caillet au Ventoux en 1937.

© Collection Pierre Caillet

4Nommé en 1949 directeur de la BMC de Toulouse et conjointement chargé de la responsabilité de la BCP de la Haute-Garonne (tout récemment créée en 1946), il met à profit les acquis de son expérience pour, à la fois, développer l’offre de lecture publique et mettre en valeur les collections patrimoniales. Il entreprend le réaménagement de la bibliothèque centrale dans la perspective d’y ouvrir de nouveaux services (attention apportée à la bibliothèque destinée aux enfants ; discothèque ; bibliothèque pour aveugles, etc.). Il s’attache également à étendre le réseau des bibliothèques de proximité, y compris à travers l’action de la BCP. Il porte aussi à un haut niveau le traitement, la conservation et la valorisation des collections patrimoniales et devient une figure reconnue de la vie intellectuelle toulousaine.

Maurice Caille, inauguration de la bibliothèque municipale de Graulhet en 1967.

© Collection Pierre Caillet

5Sa carrière prend une nouvelle tournure en 1963, date à laquelle il est nommé inspecteur général des bibliothèques, fonction qu’il occupe jusqu’à sa retraite en 1978. C’est alors une période décisive où ce corps, bien que d’un effectif très réduit soit trois membres, avec Paul Poindron, Louis Desgraves puis quatre avec Jean Bleton, à partir de 1969, accompagne le plan de développement des équipements de lecture publique et celui des bibliothèques universitaires, mis en œuvre à partir du milieu des années 1960. Dans ce mouvement, il affirme la nécessité de la professionnalisation des bibliothécaires à laquelle il participe dans le cadre de ses enseignements à l’ENSB et de président de jurys de concours. À une époque où n’existent pas encore les DRAC, les inspecteurs généraux des bibliothèques sont les interlocuteurs naturels de la DBLP, des préfets, des présidents de conseil général, des maires et bien entendu aussi des recteurs et des présidents d’université. En 1978, Maurice Caillet se voit confier une dernière mission sur l’analyse de l’état des collections de la BN. Ce qui deviendra le « rapport Caillet » contribue fortement à la prise de conscience de la nécessité d’une politique raisonnée de la conservation des collections patrimoniales.

6Officier de la Légion d’honneur, officier des Arts et Lettres et commandeur des Palmes académiques, Maurice Caillet s’éteint dans sa quatre-vingt-dix-huitième année.

ISNI Robert Caillet

0000 0001 2096 119X

ISNI Maurice Caillet

0000 0000 8365 4237

Bibliographie

Delmas, 2009 ;

Pallier, 2008 ;

Sibertin-Blanc, 1957a, 1957b.

Table des illustrations

Légende De gauche à droite : Maurice, Robert Caillet et Pol Neveux en 1931.
Crédits © Collection Pierre Caillet
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12957/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 363k
Légende Robert Caillet dans la bibliothèque de Carpentras.
Crédits © Collection Pierre Caillet
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12957/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 11M
Légende Robert Caillet dans la cour du Musée à Carpentras, mars 1943.
Crédits © Collection Pierre Caillet
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12957/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 20M
Légende De gauche à droite : Maurice, et Robert Caillet sur les fouilles du cimetière médiéval de Mazan en 1931.
Crédits © Collection Pierre Caillet
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12957/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 324k
Légende Maurice Caillet au Ventoux en 1937.
Crédits © Collection Pierre Caillet
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12957/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 384k
Légende Maurice Caille, inauguration de la bibliothèque municipale de Graulhet en 1967.
Crédits © Collection Pierre Caillet
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12957/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 497k

Auteur

Inspecteur général de l’Éducation, du Sport et de la Recherche (IGÉSR), responsable du collège « Bibliothèques, documentation, livre et lecture publique »

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search