Version classiqueVersion mobile

Figures de bibliothécaires

 | 
Isabelle Antonutti

Figures de bibliothécaires

BOUYSSI, Marcelle

Marseille, 17 juillet 1903 – Paris, 13 juillet 1978

Isabelle Antonutti

Texte intégral

Directrice des BM de Pau et de Toulouse, elle illustre une nouvelle génération de femmes qui assument la direction de grandes bibliothèques après 1945.

1Fille d’un contrôleur des services maritimes postaux, Marcelle Azibert suit ses études au lycée à Marseille, à Aix-en-Provence puis à Paris, à l’École de bibliothécaires (rue de l’Élysée).

2En janvier 1928, elle obtient un premier emploi à la BM de Tarbes en tant que stagiaire auxiliaire. Elle se marie avec André Bouyssi, un ingénieur des Ponts-et-Chaussées, et part vivre avec lui en Indochine en 1928. À Hanoï, elle poursuit sa carrière de bibliothécaire et travaille, à partir de juin 1930, à la Direction des archives et bibliothèques d’Indochine, aux côtés de Paul Boudet et André Masson. Elle revient en France en septembre 1932 et est nommée à Tarbes archiviste bibliothécaire en chef avec un salaire de 12 000 francs. Elle reprend des études et passe en mai 1940 un DTB et un diplôme d’études supérieures en anglais en soutenant un mémoire sur un domaine original : la littérature de jeunesse (Les animaux de fantaisie dans la littérature enfantine anglaise actuelle). La période de la guerre est endeuillée par le décès de son mari : arrêté pour faits de résistance, il meurt en déportation en 1945. Jeune veuve en charge d’un enfant (né en décembre 1932), elle souhaite se rapprocher de sa famille et cherche un emploi dans le sud de la France. En octobre 1946, elle est nommée à la direction conjointe de la BM de Marseille et de la nouvelle BCP des Bouches-du-Rhône, où elle lance le bibliobus départemental.

Carte de service de Marcelle Bouyssi de la bibliothèque de Tarbes en 1932.

© Archives municipales de Tarbes

3En 1951, elle revient dans les Pyrénées pour des raisons de santé et est embauchée à la BM de Pau, un équipement assez récent et dynamique. Elle s’attache à former le personnel et à améliorer son statut car aucun agent n’est titulaire. Elle développe les services de la bibliothèque : achèvement des catalogues, création d’une section enfantine, renouvellement du mobilier, acquisitions de manuscrits avec des pièces majeures. Elle réalise de nombreuses expositions en collaboration avec des associations et des érudits palois. Ces manifestations sont relayées par la presse locale et insèrent la bibliothèque dans une dynamique territoriale. Elle est membre de la Société des sciences, lettres et arts de Pau. Le bilan de ses 14 années passées à Pau est significatif : durant cette période, les collections, le nombre de prêts et celui des inscrits sont multipliés par deux. Lorsqu'elle reçoit l'Ordre national du Mérite, elle a 62 ans. Devenue conservatrice en chef, elle est nommée à la direction des bibliothèques de Toulouse à la suite de Maurice Caillet. Elle arrive dans une ville qui fourmille de projets en lecture publique et chapeaute une politique d’expansion d’envergure avec l’ouverture de sept annexes. Elle s’intéresse toujours à l’action culturelle et organise des expositions. Elle poursuit le travail de réorganisation des catalogues et soutient des acquisitions exceptionnelles comme les manuscrits Fermat ou la collection Ancely. Elle est secondée par une équipe d’adjoints chevronnés qui gardent le souvenir d’une personne au caractère ferme.

4La littérature pour la jeunesse reste pour elle un sujet de prédilection et pendant toute sa carrière elle écrit, pour la presse professionnelle et notamment le Bulletin des bibliothèques de France, des articles et des recensions d’ouvrages anglo-saxons consacrés à la littérature enfantine et aux bibliothèques pour les jeunes.

5Elle prend sa retraite en 1971 et revient vivre à Marseille.

6Marcelle Bouyssi incarne le nouveau rôle des femmes bibliothécaires comme Liliane Wetzel à Lille, Odette Réville à Reims ou Marguerite Untersteller à la BCP du Bas-Rhin. Elles perpétuent la tradition des bibliothécaires érudits tout en élargissant les missions de la lecture publique, ce qui contribue à les légitimer dans leurs fonctions de direction.

ISNI

0000 0001 4084 701X

Sources primaires et bibliographie

Archives municipales de Tarbes (cote 2D17, n° 225), (cote 2D21, n° 700) ;

Archives municipales de Toulouse (versement 14W) ;

Bonavent, 2018 ;

Goasguen, 1979.

Table des illustrations

Légende Carte de service de Marcelle Bouyssi de la bibliothèque de Tarbes en 1932.
Crédits © Archives municipales de Tarbes
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/12937/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 2,4M

Auteur

Responsable de formations, Médiadix, Pôle Métiers du livre, université Paris Nanterre ; historienne, membre du Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines, université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search