Version classiqueVersion mobile

Décoder les fausses nouvelles et construire son information avec la bibliothèque

 | 
Salomé Kintz

Partie 3. Pour aller plus loin : développer et mutualiser les compétences

« Chasseur de fake » : un exemple allemand

Salomé Kintz

Texte intégral

Le contexte de la bibliothèque centrale du Schleswig-Holstein

Éducation aux médias et à l’information et bibliothèques dans une organisation fédérale

  • 1 Sabine Bosler, « L’éducation aux médias en Allemagne : quelles singularités ? », Revue française d (...)

1L’Allemagne est une république fédérale, fortement décentralisée. Le système éducatif est à la charge de chacun des 16 Länder. Il existe certes au niveau national une « assemblée des ministres de l’éducation de chaque Land », le Kultusministerkonferenz (KMK), mais il s’agit d’un regroupement volontaire, qui n’a pas de compétences législatives. Le KMK élabore depuis 1979 des recommandations dans le domaine de l’éducation aux médias et à l’information : 6 circulaires se sont succédées entre 1979 et 2012, marquant les avancées de la réflexion autour de cette question1.

  • 2 Jürgen Seefeldt et Ludger Syré, « Des portails sur le passé et le futur – Les bibliothèques en All (...)

2Le paysage bibliothéconomique2 se caractérise lui aussi par une grande disparité, tant en ce qui concerne les différents types de bibliothèques, leurs missions et rayonnement, que des tutelles : l’État pour la bibliothèque nationale allemande principalement, les Länder pour les bibliothèques universitaires ou « régionales », les municipalités pour les bibliothèques de lecture publique, les églises, des fondations publiques ou privées…

3En ce qui concerne les municipalités, si certaines missions sont obligatoires (aide sociale et écoles), le financement du domaine culturel (et donc des bibliothèques !) n’en fait pas partie.

  • 3 Schlussbericht der Enquete-Kommission “Kultur in Deutschland”. [En ligne] < http://dipbt.bundestag (...)
  • 4 Schlussbericht der Enquete-Kommission “Kultur in Deutschland”, op.cit., p. 132.

4La commission d’enquête du Bundestag souligne pourtant en 2007 dans son rapport « Culture en Allemagne »3, le caractère essentiel des bibliothèques en tant qu’institution culturelle où chacun peut accéder à la formation tout au long de la vie et recommande aux Länder d’adopter une loi sur les bibliothèques (Bibliotheksgesetz). Cette loi doit permettre de clarifier le rôle des bibliothèques publiques et d’assurer leur financement. Les enjeux liés aux bibliothèques publiques sont jugés trop importants pour que ces dernières ne relèvent que d’une mission facultative des communes4. Cependant, 6 Länder seulement disposent en 2019 d’une Bibliotheksgesetz…

Évolution de l’éducation aux médias et à l’information en Allemagne5

Une approche protectionniste et les influences de l’histoire

5Les recommandations du KMK en matière d’éducation aux médias sont, au départ, claires : il s’agit de protéger les jeunes allemands des effets néfastes, de la mauvaise influence, des médias.

6On peut y percevoir une méfiance en réaction à l’époque nazie qui a su utiliser les médias de masse à des fins de propagande. L’École de Francfort, qui conçoit les médias de masse comme au service de l’ordre dominant, contribue après la guerre à développer une vision aliénante des médias, médias dont il convient de se libérer. À partir de 1995, la protection des données personnelles est très présente dans les recommandations du KMK. Les traces de la République démocratique allemande (RDA) et de sa surveillance généralisée n’y sont pas étrangères.

Vers un processus d’éducation tout au long de la vie

De la Medienerziehung à la Medienbildung

  • 6 Ibid.
  • 7 Bettina Henzler, « “Éducation à l’image” et “Medienkompetenz”. Quelques différences dans l’enseign (...)

7Dans les années 1980, l’éducation aux médias évolue sous l’influence de Dieter Baacke qui développe à partir de 1972 le concept de Medienkompetenz (compétence médiatique)6 : l’usager est un sujet actif, agissant selon ses propres finalités. L’idée centrale de Baacke est « l’émancipation du sujet par la participation à la communication sociale via des médias. »7

  • 8 Ibid.

8La Medienkompetenz recouvre ainsi la critique des médias (la compétence de comprendre, juger et choisir), l’utilisation des médias (comme instrument didactique et l’acquisition des compétences technologique) et la pratique créative comme participation à la communication sociale8.

9Les recommandations du KMK reflètent cette évolution, le terme de Medienkompetenz est repris dans les circulaires.

10La dernière en date (2012) s’intitule par ailleurs Medienbildung in der Schule. En revendiquant le terme de Bildung, difficilement traduisible en français, c’est bien la formation globale de l’individu qui est mise en avant, le développement de la responsabilité, de l’esprit critique et de la créativité.

  • 9 La Bildung au cœur de l’éducation, Avis 112, résultat d’un travail d’instruction piloté par la Cha (...)

11La notion de « Bildung » en allemand renvoie en effet à la fois à un processus et à un état, se former et être cultivé, avec une forte dimension de transformation et d’épanouissement personnel : « Le concept de Bildung englobe une somme individuelle de connaissance et d’expérience en relation avec celles de la collectivité et incluant donc l’esprit critique, développées tout au long de la vie et constituant la culture générale d’un citoyen du XXIe siècle. Ce concept renvoie donc à ceux d’éducation et d’humanisme. La Bildung est donc le résultat d’un processus d’éducation tout au long de la vie »9.

Un projet centré sur la pédagogie : « Fake Hunter »

12Kathrin Reckling-Freitag, responsable de la section Bibliothèques et écoles de la Büchereizentrale (Bibliothèque centrale) du Schleswig-Holstein a imaginé un jeu de rôle, Fake Hunter10 (chasseurs de « fake news »), à destination des élèves du Land, dès la 8e classe (l’équivalent du CE2 français). En 2019, les premières bibliothèques se lancent.

  • 11 Entretien par courrier électronique du 11 février 2019.

13Pour Kathrin Reckling-Freitag, les bibliothèques sont – ou devraient être – des partenaires naturels pour les écoles et les compétences des bibliothécaires en matière de recherche et d’évaluation de l’information en faire des référents désignés dans le domaine de l’éducation aux médias et à l’information11.

  • 12 Kathrin Reckling-Freitag, Bibliothekspädagogische Arbeit. Grundlagen für MitarbeiterInnen in (Schu (...)

14La pédagogie est au cœur de sa démarche et de ses préoccupations. Dans un ouvrage paru en 201712, elle précise sa conception : les bibliothécaires sont des professionnels de l’information et doivent également revendiquer – et mériter – leur place de partenaire dans l’éducation et la formation tout au long de la vie.

Focus

« Pour proposer une offre pédagogique satisfaisante en bibliothèque, nous n’avons pas besoin d’être pédagogues ou didacticiens. Nous n’avons pas non plus besoin d’être mécanicien pour conduire une voiture. Mais nous devons savoir comment conduire une voiture [...]. Une formation de base en pédagogie, didactique et méthodologie est donc importante et nécessaire. »

1. Kathrin Reckling-Freitag, Bibliothekspädagogische Arbeit, op. cit.

15La commission Informationskompetenz (portée par le Deutscher Bibliotheksverband [dBV] et le Verein Deutscher Bibliothekarinnen und Bibliothekare [VdB]) récapitule dans une prise de position présentée au congrès des bibliothécaires de 2015 à Nüremberg, les exigences auxquelles les bibliothécaires doivent répondre : compétences approfondies en recherche et évaluation de l’information et maîtrise des médias d’une part, mais aussi maîtrise de connaissances didactiques et pédagogiques de base afin de pouvoir transmettre ces compétences aux usagers des bibliothèques13.

Les acteurs et partenaires

  • 14 E. V : eingetragener Verein, signifie association déclarée en français.

16La Büchereinzentrale et ses 89 agents sont gérés par le Büchereiverein e.V14 (association déclarée des bibliothèques) qui a, par délégation du Land, la responsabilité de la lecture publique dans le Schleswig-Holstein. La centrale assure pour le réseau de lecture publique du Land, constitué d’environ 150 bibliothèques de tailles diverses et rassemblant 600 agents, le traitement centralisé des documents, une activité de conseil et d’accompagnement dans la mise en place de services spécifiques, la mise à disposition de matériels, la formation continue des personnels…

17Le projet Fake Hunter, qui bénéficie d’un financement supplémentaire du Land, a été élaboré en partenariat avec le Aktion Kinder- und Jugendschutz Schleswig-Holstein e.V. (Association pour la protection de l’enfance et de la jeunesse). Créée en 1960, l’AKJDS est depuis 1995 une association déclarée indépendante qui bénéficie de subventions du ministère des Affaires sociales, de la Santé, de la Jeunesse, de la Famille et des Personnes âgées du Land. On retrouve ici la visée protectionniste qui caractérise l’éducation aux médias et à l’information en Allemagne dès les origines.

18Le groupe de travail est constitué de quatre bibliothécaires du réseau, d’un éducateur médias (Medienpädagog) et d’étudiants de l’école HAW de Hambourg15, de la faculté de design, médias et information.

Le scénario

19Les élèves sont membres d’une agence de détectives. Celle-ci est contactée par un éditeur de presse qui a un gros problème : en effet, le journal risque la faillite ! Il a beau travailler sérieusement, employer des journalistes qualifiés (et correctement rémunérés, d’où des coûts de fonctionnement importants), son existence est menacée par un nouveau site d’informations en ligne, < supernews-sh.de >, qui attire de plus en plus de lecteurs avec ses annonces sensationnalistes. Le journal pense avoir affaire à un concurrent déloyal qui diffuse de fausses informations et demande aux jeunes détectives d’accepter la mission de chasseurs de fake (Fake hunters). Le journal a besoin de rassembler des preuves avant d’agir.

20Le groupe de travail a construit autour de ce scénario plusieurs séquences pédagogiques et mis en place un portail de fausses nouvelles en ligne créé spécialement pour le jeu : < http://www.supernews-sh.de/​login/ >.

  • 16 Le choix est ainsi très différent de celui des bibliothécaires de la Bpi qui dans leurs ateliers I (...)

21Le parti pris est là aussi de « protéger » les jeunes chasseurs d’une navigation sur des sites potentiellement « dangereux »16.

22Les nouvelles sont mises au point par les étudiants de l’école HAW de Hambourg, en voilà quelques exemples : Une étude l’affirme : le sucre est un médicament, Amazon : plus cher à la campagne qu’à la ville, Babyboom : les stars de YouTube se bousculent, Un jour férié de plus pour l’Allemagne du Nord !

Deux séances sont prévues

23Lors de la première rencontre, on présente le jeu aux élèves qui sont ensuite formés aux cinq « outils » qui leur serviront à détecter les éventuelles fausses informations : vérifier la source, les auteurs et mentions légales, la chronologie et dates, vérifier les images, identifier le ton de l’article : opinion, satire ou plaisanterie.

24Vient ensuite une phase de recherche en ligne, hors cadre scolaire. C’est sur leurs propres appareils que les élèves mettent le portail Supernews à l’épreuve des « outils » présentés.

25Lors de la deuxième et dernière rencontre, les élèves et les animateurs reviennent sur leurs expériences, évaluent les résultats ensemble.

26Les élèves se voient enfin délivrer un certificat de « Chasseurs de fake ».

L’accompagnement des bibliothécaires

27La Büchereizentrale propose un important dispositif d’accompagnement à destination des bibliothèques du réseau. L’ensemble du matériel pédagogique est téléchargeable sur le site de la Büchereizentrale sous licence CC BY NC et peut être réutilisé et adapté par les bibliothèques. Sont ainsi mis à disposition17 :

  • le déroulé minuté de chaque séance avec le détail des activités à proposer ;
  • les powerpoints pour les présentations ;
  • 8 fiches pédagogiques pour accompagner chaque séance ;
  • le certificat à remettre à chaque élève à la fin.

28Une « Wissensbox » (Boîte à connaissance) Médias, Journalisme et « Fake news » est proposée aux bibliothèques du réseau. Les Wissensbox sont des sélections thématiques (83 thématiques à ce jour) auxquelles les bibliothèques du réseau peuvent s’abonner gratuitement. Elles peuvent ensuite prêter les boîtes aux écoles ou jardins d’enfants pour quatre semaines en général. Une boîte contient environ 25 livres et 5 médias audio et/ou vidéo. Dans ce cas, ce sont les membres du groupe de travail qui ont élaboré la bibliographie et choisi les contenus.

29Enfin, un plan de formation conséquent permet aux bibliothécaires intéressés de s’approprier le jeu. Il est d’ailleurs nécessaire de passer par une séance de formation, car si le matériel est en accès libre, le portail Supernews nécessite, quant à lui, l’attribution d’un login et d’un mot de passe, délivré à l’issue de la formation. Les bibliothécaires sont ensuite outillés pour proposer des séances dans leurs écoles partenaires.

30En avril 2019, plusieurs séances de formation ont déjà été organisées, pour au total une cinquantaine de bibliothécaires.

Réception et perspectives

31Sans surprise, de tels projets rencontrent en Allemagne comme en France un gros écho. Les bibliothèques se sentent en effet encore souvent dépourvues en matière d’éducation aux médias et à l’information et il est rare de pouvoir disposer d’un projet documenté, accompagné et potentiellement livré clé en mains.

32La Büchereizentrale et son projet ont été très sollicités lors de journées d’étude ou de congrès. Présenté au congrès des bibliothèques qui s’est tenu à Leipzig en mars 2019, Fake Hunter a d’ailleurs remporté le deuxième prix au concours Best Practice de la commission Informationskompetenz du VdB et dBV18.

33Les sollicitations viennent même d’Autriche ou de Suisse.

34Si le choix d’une licence ouverte permet à tous de se saisir du projet, les nombreuses demandes dépassent le cadre traditionnel d’action et les capacités d’accueil en formation continue de la Büchereizentrale qui envisage, pour y répondre, la mise en place d’une solution d’e-learning, un MOOC par exemple, qui permettrait à tout professionnel de s’approprier le jeu et sa pédagogie.

35Fake Hunter reste donc un projet à suivre, tant pour le retour qu’en feront les bibliothécaires et les membres des communautés scolaires, que pour l’important dispositif prévu pour accompagner au mieux les professionnels des bibliothèques.

Encadré. Une formation de spécialisation (Les FaMI)

Cette formation en alternance Fachangestellte für Medien- und Informationsdienste (FaMI), pour les « employés spécialisés des médias et des services d'information », existe depuis 1998 et est reconnue au niveau national.

Il existe cinq filières : archives, bibliothèques, information et documentation, agence d’images, documentation médicale.

Créée pour répondre aux besoins de la société de l’information, la formation met l’accent sur la maîtrise d’outils technologiques et organisationnels.

Le rôle des « employés spécialisés » : acquisition, développement et en particulier médiation de médias et d'informations sous toutes leurs formes, mise en œuvre de mesures visant à promouvoir la lecture ainsi qu’à la transmission d’informations et à la maîtrise des médias.

Ces professionnels remplacent les anciens « assistants de bibliothèque ».

Voir : < https://www.bib-info.de/​kommissionen/​kommission-ausbildung-und-berufsbilder/​ausbildung/​fami.html >.

Notes

1 Sabine Bosler, « L’éducation aux médias en Allemagne : quelles singularités ? », Revue française des sciences de l’information et de la communication, 2018, n° 14. [En ligne] < http://journals.openedition.org/rfsic/4129 > ; DOI : 10.4000/rfsic.4129.

2 Jürgen Seefeldt et Ludger Syré, « Des portails sur le passé et le futur – Les bibliothèques en Allemagne », 2014. [En ligne] < http://www.goethe.de/ins/fr/pro/pdf/2014/Portalefranz4auflaktualisiert.pdf >.

3 Schlussbericht der Enquete-Kommission “Kultur in Deutschland”. [En ligne] < http://dipbt.bundestag.de/dip21/btd/16/070/1607000.pdf >.

4 Schlussbericht der Enquete-Kommission “Kultur in Deutschland”, op.cit., p. 132.

5 Sabine Bosler, « L’éducation aux médias en Allemagne : quelles singularités ? », Revue française des sciences de l’information et de la communication, op. cit.

6 Ibid.

7 Bettina Henzler, « “Éducation à l’image” et “Medienkompetenz”. Quelques différences dans l’enseignement du cinéma à l’école, en France et en Allemagne », Mise au point, 2015, n° 7. [En ligne] < http://journals.openedition.org/map/1876 > ; DOI : 10.4000/map.1876.

8 Ibid.

9 La Bildung au cœur de l’éducation, Avis 112, résultat d’un travail d’instruction piloté par la Chambre de l’enseignement et rapporté dans le dossier d’instruction présenté à la Chambre de l’enseignement du 18 novembre 2011. [En ligne] < http://www.cef.cfwb.be/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=0&g=0&hash=62786e017bac6bcdc165d87e0ae67ef80498ff31&file=fileadmin/sites/cef/upload/cef_super_editor/cef_editor/Avis/CEF_Avis_112.pdf >.

10 Die Fake Hunter. < http://www.diefakehunter.de/ >.

11 Entretien par courrier électronique du 11 février 2019.

12 Kathrin Reckling-Freitag, Bibliothekspädagogische Arbeit. Grundlagen für MitarbeiterInnen in (Schul-)Bibliotheken, Frankfurt am Main, Debus Pädagogik, 2017.

13 Portail Informationskompetenz. [En ligne] < http://www.informationskompetenz.de/ >.

14 E. V : eingetragener Verein, signifie association déclarée en français.

15 HAW Hamburg. [En ligne] < https://www.haw-hamburg.de/startseite.html >.

16 Le choix est ainsi très différent de celui des bibliothécaires de la Bpi qui dans leurs ateliers Info-Intox « encouragent » au contraire les élèves à se confronter aux sites complotistes.

17 FakeHunter. Ein Planspiel zum Umgang mit FakeNews. Matériel disponible sur : < http://www.bz-sh.de/index.php/dienstleistungen/dienstleistungen-fuer-kindergaerten-und-schulen/fakehunter >.

18 Best-Practice-Wettbewerb: And the winner is… [En ligne] < https://www.vdb-online.org/2019/03/19/best-practice-wettbewerb-and-the-winner-is/ >.

Table des illustrations

Titre Figure. Diplôme de Chasseur de « fake news »
Crédits Source : < https://www.bz-sh.de/​index.php/​dienstleistungen/​dienstleistungen-fuer-kindergaerten-und-schulen/​fakehunter >.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/11092/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 394k

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search