Version classiqueVersion mobile

Décoder les fausses nouvelles et construire son information avec la bibliothèque

 | 
Salomé Kintz

Partie 3. Pour aller plus loin : développer et mutualiser les compétences

« Chasseur de fake » : un exemple allemand

Salomé Kintz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le contexte de la bibliothèque centrale du Schleswig-Holstein

Éducation aux médias et à l’information et bibliothèques dans une organisation fédérale

L’Allemagne est une république fédérale, fortement décentralisée. Le système éducatif est à la charge de chacun des 16 Länder. Il existe certes au niveau national une « assemblée des ministres de l’éducation de chaque Land », le Kultusministerkonferenz (KMK), mais il s’agit d’un regroupement volontaire, qui n’a pas de compétences législatives. Le KMK élabore depuis 1979 des recommandations dans le domaine de l’éducation aux médias et à l’information : 6 circulaires se sont succédées entre 1979 et 2012, marquant les avancées de la réflexion autour de cette question1.

Le paysage bibliothéconomique2 se caractérise lui aussi par une grande disparité, tant en ce qui concerne les différents types de bibliothèques, leurs missions et rayonnement, que des tutelles : l’État pour la bibliothèque nationale allemande principalement, les Länder pour le...

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search