Version classiqueVersion mobile

Décoder les fausses nouvelles et construire son information avec la bibliothèque

 | 
Salomé Kintz

Partie 2. Une chance à saisir pour les bibliothécaires

De nouvelles formes d’enseignement à imaginer au centre de documentation et d’information

Valérie Glass

Texte intégral

1La formation à la culture de l’information a toujours été au cœur du métier de professeur documentaliste, c’est pourquoi les thèmes de la désinformation et des « fake news », sont familiers au professeur documentaliste.

2Le corps des professeurs documentalistes existe depuis 1989, date de la création du Certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (CAPES) de documentation, ce qui les place dans le corps enseignant et leur confère une mission d’enseignement. Les professeurs documentalistes prennent donc part à l’enseignement de l’information-documentation en s’appuyant sur les programmes disciplinaires et les différents dispositifs pédagogiques. Les évolutions du paysage informationnel, web, réseaux sociaux, « fake news », ont fait évoluer les pratiques pédagogiques des professeurs documentalistes qui sur le terrain proposent des modalités pédagogiques variées et diverses.

Le professeur documentaliste, le cadre institutionnel et la pratique professionnelle

Le cadre institutionnel

La mission d’enseignement du professeur documentaliste

3En 1958, le premier Centre local de documentation pédagogique (CLDP)est créé au lycée Janson de Sailly, appellation qui, en 1966, se transforme en « services d’information et de documentation », puis en 1973 en Centre de documentation et d’information (CDI).

4En 1977, la parution de la première circulaire de mission affirme la fonction pédagogique du CDI et des professeurs documentalistes, appelés à l’époque « documentalistes bibliothécaires », puis en 1986 la deuxième circulaire de mission définit plus précisément la mission d’enseignement du professeur documentaliste.

5En 1989, la création du CAPES de documentation place le professeur documentaliste dans le corps des professeurs certifiés et affirme donc la mission d’enseignement.

6En 2013, la publication du « Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation »1 définit des compétences communes à tous les professeurs mais également les compétences spécifiques aux professeurs documentalistes qui sont « enseignants et maîtres d'œuvre de l'acquisition par tous les élèves d'une culture de l'information et des médias ». À cette fin, il est attendu d’eux qu’ils maîtrisent les connaissances et compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information.

7Cette mission d’enseignement est réaffirmée par la publication d’une nouvelle circulaire de mission le 29 mars 2017 qui positionne en premier axe de mission, celle de l’enseignement avec « le professeur documentaliste, enseignant et maître d'œuvre de l'acquisition par tous les élèves d'une culture de l'information et des médias ».

Culture de l’information et éducation aux médias et à l’information

8Officiellement, il n’y a pas de programme en information-documentation, champ d’expertise du professeur documentaliste, mais celui-ci peut s’appuyer sur l’éducation aux médias et à l’information (EMI) pour aborder certaines notions info-documentaires.

9La création de la Semaine de la presse et des médias à l’école (SPME) en 1983, constitue pour le professeur documentaliste un évènement majeur au cours de l’année scolaire pour organiser des séquences et activités pédagogiques autour de la presse. L’évolution des programmes disciplinaires avec l’intégration d’éléments en EMI permet également au professeur documentaliste d’inscrire de manière plus systématique son enseignement au cours de l’année scolaire. Cependant, l’EMI est une « éducation à », transversale, et non une discipline à part entière prise en charge uniquement par le professeur documentaliste. En effet, il n’existe pas de programme officiel sur lequel s’appuyer, d’autant plus que l’EMI ne concerne que l’école primaire et le collège (les cycles 2 – CP, CE1, CE2 –, 3 – CM1, CM2, 6e – et 4e – 5e, 3e), s’arrêtant ainsi officiellement à la fin du collège depuis la réforme du collège en 20162. De ce fait, en lycée, l’EMI n’existe pas officiellement comme une éducation transversale.

Des outils professionnels pour la pratique pédagogique

10Dans ce contexte, pour aborder les différentes notions info-documentaires, le professeur documentaliste doit organiser lui-même sa progression pédagogique puisque les savoirs qu’il doit transmettre aux élèves ne sont pas inscrits dans un programme à part entière, l’EMI couvrant seulement une partie de l’information-documentation. D’autre part, le professeur documentaliste n’a pas d’emploi du temps fixe, institué à l’année, avec des classes.

11Pour dépasser ces obstacles, la piste de la construction d’un curriculum en information-documentation qui peut être articulé avec l’EMI, déjà mise en place au collège, permet d’envisager une progression pédagogique.

Un Wiki pour l’info-doc

12En 2013, l’Association des professeurs documentalistes de l’Éducation nationale (APDEN) crée une plateforme collaborative intitulée Infodoc Wikinotions dans laquelle les professeurs documentalistes ainsi que les chercheurs universitaires sont invités à participer. Ce projet vise à mettre à jour le corpus des savoirs en information-documentation, en proposant des exemples de séances pédagogiques ainsi qu’une liste exhaustive de références scientifiques et professionnelles sur le sujet. Chaque concept présente les caractéristiques et des définitions avec des niveaux débutants et avancés ainsi que des exemples et contre-exemples.

13La mise en place du Wikinotions Infodoc ainsi que des travaux émanant de la recherche universitaire et de l’APDEN, ont abouti à la création d’un curriculum en information-documentation réalisé par l’APDEN et publié en ligne en décembre 2014.

14Mis à jour en décembre 2015, le curriculum en information-documentation élaboré par l’APDEN propose dans son chapitre 9 les bases communes en information-documentation pour le lycée. Pour chaque niveau, Seconde, Première et Terminale, l’enseignement est proposé à travers 4 champs : les environnements informationnels et numériques, les processus d’information et de documentation, le recul critique sur les médias, les technologies de l’information et de la communication (TIC), la responsabilité légale et éthique de l’information. Chaque champ est composé de plusieurs notions, chaque notion pouvant être l’objet d’une découverte, d’une initiation ou d’un approfondissement.

Une progression des apprentissages pour former tous les élèves de la Cite scolaire internationale de Lyon à l’information-documentation

15La circulaire de mission des professeurs documentalistes rappelle que le professeur documentaliste par « son expertise dans le champ des sciences de l'information et de la communication [sic], […] contribue aux enseignements et dispositifs permettant l'acquisition d'une culture et d'une maîtrise de l'information par tous les élèves. Son enseignement s'inscrit dans une progression des apprentissages de la classe de sixième à la classe de terminale, dans la voie générale, technologique et professionnelle. »

16La Cité scolaire internationale de Lyon (CSI) est un établissement public regroupant une école primaire, un collège et un lycée accueillant des élèves en sections internationales. L’enseignement dispensé comprend les programmes nationaux français ainsi que des enseignements supplémentaires en lettres et en histoire géographie dans la langue de section. Il y a 9 sections à la CSI : anglophone, germanophone, italophone, hispanophone, lusophone, arabophone, polonaise, chinoise et japonaise. À la fin de leur scolarité, les élèves obtiennent un baccalauréat avec option internationale et les élèves de la section germanophone obtiennent l’ABIBAC, double diplôme des baccalauréats français (Bac) et allemand (Abitur).

17L’école primaire est dotée d’une Bibliothèque centre de documentation (BCD) et le collège et le lycée d’un CDI commun avec deux postes de professeurs documentalistes. Il y a cependant deux fonds documentaires distincts, pour le collège et le lycée, composés de fictions et de documentaires en langue française et dans les différentes langues de section.

18À la CSI, la mission d’enseignement des professeurs documentalistes, plus particulièrement au lycée, s’exerce dans le cadre des disciplines des programmes nationaux français mais aussi dans le cadre des enseignements de section, indépendamment des collaborations établies avec les professeurs, et comporte des modalités d’intervention pédagogiques variées.

Un appui sur les disciplines, les dispositifs pédagogiques et les éducations

De l’info-doc dans chaque discipline

19Tous les programmes disciplinaires permettent de manière générale un travail avec le professeur documentaliste dans des activités de type recherches documentaires basées sur l’utilisation du fonds physique du CDI et des ressources numériques (encyclopédies en ligne, presse en ligne). D’autre part, certains programmes disciplinaires comportent explicitement des éléments en information-documentation avec des préconisations pour un travail en collaboration avec le professeur documentaliste.

20Le programme d’Éducation morale et civique (EMC) de Première est particulièrement propice pour le professeur documentaliste car l’un des deux thèmes intitulé « Les enjeux moraux et civiques de la société de l’information » comporte les éléments suivants : l’identité numérique, les questions éthiques et juridiques liées au numérique et les spécificités et rôles des différents médias.

21Les enseignements d’exploration, tels que Sciences économiques et sociales (SES)3, Littérature et société, Méthodes et pratiques scientifiques (MPS) ou encore Langues et culture de l’Antiquité (latin), dont les objectifs sont d’ouvrir à d’autres champs disciplinaires, constituent également des appuis pour le professeur documentaliste afin de travailler les compétences info-documentaires avec des démarches pédagogiques variées.

22Parmi les six domaines de l’enseignement d’exploration Littérature et société, deux domaines sont liés à l’information-documentation, d’une part, « Des tablettes d’argile à l’écran numérique : l’aventure du livre et de l’écrit », et d’autre part, « Médias, information et communication : enjeux et perspectives ».

23Les autres disciplines permettent d’autres entrées pour le professeur documentaliste.

24Par exemple, l’enseignement des langues étrangères4 préconise l’utilisation d’outils documentaires – dictionnaires et précis de grammaire –, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TICE) avec l’accès aux ressources numériques et la lecture de textes et d’œuvres intégrales. Les programmes des disciplines scientifiques, – Sciences et vie de la terre (SVT), physique chimie et mathématiques – recommandent également l’utilisation des TICE.

Les dispositifs pédagogiques et les éducations

25En dehors des programmes disciplinaires, les travaux personnels encadrés (TPE) sont l’occasion pour le professeur documentaliste d’aborder les notions d’évaluation de l’information, d’auteur, de bases de données, de mots-clés ou encore de veille documentaire dans le cadre d’une démarche de projet nécessitant des recherches documentaires. L’accompagnement personnalisé5 (AP) dont l’objectif est le soutien, l’approfondissement disciplinaire et l’aide à l’orientation, permet également de travailler la recherche documentaire dans le cadre du projet d’orientation de l’élève, à l’aide du kiosque de l’Office national d'information sur les enseignements et les professions (Onisep)6 et des sites web liés à l’orientation.

26Enfin, les éducations transversales7 – éducation au développement durable, éducation à l’alimentation et au goût, éducation à la santé – peuvent être un moyen, par le biais de divers projets, de travailler les compétences info-documentaires.

Des modalités d’intervention diverses : des pédagogies actives

27La circulaire de mission de 2017 rappelle que le professeur documentaliste « en diversifiant les ressources, les méthodes et les outils, […] contribue au développement de l'esprit critique face aux sources de connaissance et d'information ».

28On peut classer les interventions ponctuelles avec des groupes et/ou des classes en trois catégories.

Activités basées sur les ressources et outils

29La plupart des interventions avec des classes se déroulent en co-animation et concernent des activités de recherches documentaires qui portent sur trois types de ressources : le fonds documentaire physique du CDI, les ressources numériques payantes auxquelles est abonné le CDI (Europresse et Universalis) et les recherches sur le web. Ces séances sont ponctuelles et s’inscrivent dans le cadre d’une séquence pédagogique disciplinaire, notamment en sciences humaines (lettres, histoire géographie, SES). La durée d’une co-animation au CDI est en général d’une à deux heures, selon le temps que veut y consacrer le professeur de la discipline.

30L’utilisation du fonds documentaire du CDI vise en général le catalogue en ligne8 et permet d’aborder les notions de catalogue, mots-clés, thésaurus ainsi que la typologie des documents (fiction, documentaire, périodique).

31Concernant les ressources numériques payantes, Europresse est surtout utilisé pour des séances en SES, dans le cadre de l’exercice de la revue de presse sur des thèmes d’actualité en relation avec les programmes. En Seconde, l’organisation d’une séance sur Europresse aborde à la fois les différents modes de recherche (simple, avancé) mais également la typologie de la presse (quotidienne, magazine, etc.) et la citation des sources.

32Il s’agit plus globalement de séances facilement réutilisables et transposables dans toutes les disciplines.

Réalisations de productions

33Dans la continuité des séances ponctuelles basées sur l’utilisation des ressources et outils, des séquences pédagogiques sont également menées dans le but de réinvestir les savoirs acquis et de rendre les élèves actifs, par la réalisation d’une production.

34Par exemple, avec une classe de Première en latin, l’objectif de la séquence, d’une durée de trois séances, était la réalisation d’une Une de presse people (à la manière des journaux people) en utilisant la mythologie grecque et romaine. L’objectif pédagogique était d’aborder la hiérarchisation de l’information*.

Figure. La « Une » people en latin : Sine Pecunia Quae Res

Figure. La « Une » people en latin : Sine Pecunia Quae Res

Source : Cité scolaire internationale de Lyon.

35Dans le cadre du thème « Médias, information, communication : enjeux et perspectives » de l’enseignement d’exploration Littérature et société, en collaboration avec les professeurs d’histoire géographie et de lettres, une séquence d’une durée de 6 séances a été organisée avec pour production finale une revue de presse radiophonique. Après une séance d’analyse sur les caractéristiques des revues de presse existantes (France Inter, RFI, France Télévision…), les élèves (par groupe de 3 ou 4 maximum) ont recherché, sur un thème d’actualité, 3 articles de presse minimum, issus de différents quotidiens nationaux (Le Figaro, Le Monde, L’Humanité, La Croix, Libération, etc.) afin de rédiger leur revue de presse qu’ils présenteront à l’oral. L’objectif était d’aborder le traitement de l’information en se mettant dans la peau de journalistes radio.

Débats argumentés* et pratique de l’oral

36D’autres enseignements, tels que l’EMC, préconisent des démarches pédagogiques comme les débats argumentés. Pour le thème « Les enjeux moraux et civiques de la société de l’information » présent dans le programme de Première, les programmes recommandent : « l’organisation de débats portant sur les atteintes réelles ou possibles à la liberté et à la dignité de la personne par certains types d'usages du numérique, en privilégiant la question des réseaux sociaux. »

37Par exemple, à partir du sous-thème sur les questions juridiques et éthiques du numérique, un premier débat sur les enjeux du Règlement général européen sur la protection des données (RGPD) a été organisé avec une classe de Première ES, suivi d’un second débat sur les libertés et protections des données. À partir d’un corpus d’articles de presse, sélectionnés par le professeur d’histoire géographie et le professeur documentaliste, les élèves ont été répartis en deux groupes et devaient se mettre dans la peau d’individus ou d’organisations aux intérêts opposés. Par exemple, pour les enjeux du RGPD les élèves devaient se mettre soit dans la peau d’un lobbyiste voulant empêcher l’adoption du RGPD, soit dans la peau d’un député européen qui pousse l’adoption du RGPD. Pour les libertés et les protections des données, il s’agissait d’adopter soit la position d’Apple, soit celle du FBI.

Éducation aux médias et à l’information et pédagogie par projets

38En dehors des interventions reposant sur les programmes disciplinaires, d’autres cadres et modalités pédagogiques sont utilisés pour motiver les élèves tout en travaillant les notions info-documentaires.

Le média scolaire* : le journal du lycée*

39En février 2015, Najat Vallaud-Belkacem alors ministre de l’Éducation nationale, présente les axes principaux de la politique en faveur de l’éducation artistique et culturelle et de l’éducation aux médias et à l’information. Il est alors décidé que des moyens seront dédiés à la création de médias collégiens et lycéens et que « le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche veillera à ce qu’au sein de chaque collège et chaque lycée, soit créé un média (journal, radio, plateforme collaborative). »9

40Au lycée de la CSI, la création d’un média scolaire a été entreprise bien avant 2015, avec un journal en version papier d’abord intitulé Le Courant d’Air en référence aux courants d’air fréquents dans les couloirs de l’établissement. D’abord sous forme papier10, Le Courant d’Air a évolué vers un format numérique, un blog11 puis a aussi changé de titre en septembre 2018 devenant L’intersection.

Figure 2. Le journal du lycée L’intersection

Figure 2. Le journal du lycée L’intersection

41L’équipe du journal, d’abord composée d’élèves volontaires de tous niveaux (Seconde à Terminale), s’est ensuite, par manque de créneaux horaires communs, restreinte à des élèves volontaires de Seconde dans le cadre d’un créneau d’AP, inscrit dans l’emploi du temps des élèves, et encadré par le professeur documentaliste du lycée.

42L’objectif est de traiter des sujets liés à l’actualité du lycée mais également des sujets qui intéressent les élèves. Les séances hebdomadaires débutent par une conférence de rédaction au cours de laquelle les élèves discutent des sujets qu’ils veulent traiter et sous quelle forme (interview, article, enquête, etc.). Certaines années, les élèves veulent se répartir des rôles précis (rédacteur en chef, reporter, mise en page, relecture, etc.), d’autres années, il n’y a pas spécifiquement de répartition dans les rôles. En début d’année scolaire, avant de se lancer dans la production d’articles, le professeur documentaliste aborde en quelques séances les types d’écriture journalistique.

43À la demande du professeur documentaliste, les élèves sont chargés de couvrir certains évènements importants du lycée comme le projet Erasmus + où, pendant la semaine d’accueil des partenaires étrangers, des articles sur les différents ateliers ont été rédigés, le tout en anglais puisque c’est la langue d’échange du projet.

44Chaque année, les élèves ont l’opportunité de vivre une expérience concrète de journalisme de terrain en participant au projet Report’Air en collaboration avec la Villa Gillet. Les élèves assistent au festival littéraire des Assises internationales du roman pendant la semaine, et produisent des articles sur les tables rondes et rencontres avec les auteurs, sachant qu’ils ne peuvent assister finalement qu’à deux ou trois rencontres. Les articles sont ensuite publiés sur le site Villa Voice de la Villa Gillet12.

La participation à des concours

45L’EMI est abordée sous un autre angle via la participation à des concours.

46Au niveau national, le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI) propose ainsi plusieurs concours, les CLEMI académiques aussi.

47La circulaire de mission du professeur documentaliste rappelle qu’il « […] est au cœur de la conception et de la mise en œuvre des activités organisées dans le cadre de la semaine de la presse et des médias à l'école. »

48Chaque année, lors de la SPME (en mars) une classe de Seconde participe au concours de Unes organisé par le CLEMI de l’académie de Créteil, avec une professeure d’histoire géographie et la professeure documentaliste.

49Le principe du concours est de créer une Une, papier ou numérique, en une journée, à partir de dépêches et visuels de l’AFP datés et envoyés la veille. La journée du concours a toujours lieu le mardi pendant la SPME et la Une finalisée doit être envoyée avant 16 heures Ce concours est ouvert aux élèves d’écoles primaires, collèges et lycées. Un jury se réunit ensuite pour déterminer des prix selon les catégories (écoles primaires, collèges, lycées et Unes numériques).

50Pour réaliser ce concours, la journée du mardi est banalisée et précédée de trois séances pédagogiques en amont, permettant un travail d’analyse sur la presse et la Une. Ce travail permet aux élèves de se mettre dans les conditions de travail des journalistes et de travailler en temps réel sur la hiérarchisation de l’information. Un comité de rédaction se tient en début de journée, les élèves sont ensuite répartis en différents groupes pour trier et sélectionner les dépêches AFP puis chaque groupe s’occupe d’un aspect particulier : images, mise en page, ligne éditoriale, rédaction, etc.

51Le bilan de plusieurs années de participation à ce concours est positif et, en 2018, la classe de Seconde a gagné le 1er prix dans la catégorie Lycée13.

Figure 3. Concours de Unes du CLEMI : Une réalisée par la classe

Figure 3. Concours de Unes du CLEMI : Une réalisée par la classe

Source : Cité scolaire internationale de Lyon.

Le Wikiconcours lycéen

52Un autre dispositif, proposé par le CLEMI national, est le Wikiconcours lycéen, associant le CLEMI à Wikimédia France pour inviter les lycéens à contribuer à l’encyclopédie Wikipédia par la création d’articles et l’enrichissement de contenus existants.

53L’écriture collaborative est au cœur de ce concours et mobilise des compétences essentielles telles que savoir chercher, organiser, vérifier et publier l’information.

Focus

La participation à ce projet encyclopédique permet de se confronter aux membres de la communauté wikipédienne, d’étudier la notion de source et de critères d’évaluation de l’information, d’approfondir ses connaissances sur un sujet et de développer des capacités rédactionnelles.

54Le concours débute début novembre et se termine début mai, ce qui permet un travail sur presque l’année scolaire entière.

55En 2016-2017, une classe de Première S a participé au Wikiconcours lycéen14 encadrée par un professeur d’histoire géographie et la professeure documentaliste. L’objectif du projet était de compléter l'article déjà existant en français sur Jean Jules Jusserand et de créer et/ou compléter les articles dans plusieurs langues étrangères (anglais, polonais, portugais, italien, espagnol). 15 heures au total ont été consacrées à ce projet aboutissant à l’enrichissement de l’article en français et la traduction de cet article dans 5 des langues de la CSI : anglais, allemand, espagnol, italien, polonais.

56L’ensemble de ces actions permet de toucher une grande partie des lycéens, cependant tous ne bénéficient pas de séances régulières. La réforme du lycée, qui comporte des évolutions importantes pour les classes de Première et de Terminale, prend en compte, en partie, certains besoins en matière de formation à la culture de l’information, avec l’introduction d’une nouvelle discipline dans le tronc commun en classe de Seconde intitulée « Sciences numériques et technologie ». En effet, le programme comporte des points comme internet, le web et les réseaux sociaux. Ce sera une nouvelle entrée pour le professeur documentaliste dans les années à venir.

Notes

1 Texte officiel. [En ligne] < http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=73066 >.

2 Textes officiels. [En ligne] < http://eduscol.education.fr/cid98422/l-education-aux-medias-et-a-l-information-et-les-nouveaux-programmes-cycle-4.html >.

3 Programme de SES. [En ligne] < http://cache.media.education.gouv.fr/file/special_4/73/5/sciences_economiques_sociales_143735.pdf >.

4 Programmes des langues vivantes étrangères. [En ligne] < http://cache.media.education.gouv.fr/file/special_4/72/7/langues_vivantes_143727.pdf >.

5 Accompagnement personnalisé. [En ligne] < http://eduscol.education.fr/cid54928/presentation-du-dispositif-accompagnement-personnalise.html >.

6www.onisep.fr >

7 Éducations transversales. [En ligne] < http://eduscol.education.fr/pid33036/educations-transversales.html >.

8 Le catalogue en ligne est accessible via le portail documentaire du CDI. < http://0693446w.esidoc.fr/ >.

9 Ministère de l’Éducation nationale. [En ligne] < http://www.education.gouv.fr/cid86202/education-artistique-et-culturelle-education-aux-medias-et-a-l-information.html >.

10 Les numéros papiers sont disponibles sur le portail du CDI. [En ligne] < http://0693446w.esidoc.fr/record/view/id/203718 >.

11https://journalcsiblog.wordpress.com/ >.

12http://villavoice.fr/csi-nouveaux-acteurs/ >.

13 Palmarès du Concours de Unes. [En ligne] < http://clemi.ac-creteil.fr/spip.php?article740 >.

14 Page de la classe sur la page du Wikiconcours lycéen. [En ligne] < https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet:Wikiconcours_lyc%C3%A9en_2016-2017/Acad%C3%A9mie_de_Lyon/Lyc%C3%A9e_g%C3%A9n%C3%A9ral_CSI >.

Table des illustrations

Titre Figure. La « Une » people en latin : Sine Pecunia Quae Res
Crédits Source : Cité scolaire internationale de Lyon.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/10987/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 34k
Titre Figure 2. Le journal du lycée L’intersection
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/10987/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 76k
Titre Figure 3. Concours de Unes du CLEMI : Une réalisée par la classe
Crédits Source : Cité scolaire internationale de Lyon.
URL http://books.openedition.org/pressesenssib/docannexe/image/10987/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 980k

Auteur

Professeur documentaliste, Lycée international de Lyon

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search