Version classiqueVersion mobile

Décoder les fausses nouvelles et construire son information avec la bibliothèque

 | 
Salomé Kintz

Partie 1. Désinformation, rumeur, propagande et infox : retour sur un phénomène

Pluralité, visibilité, responsabilité

La désinformation comme une exhortation au rôle politique des bibliothèques

Raphaëlle Bats

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

D’un côté, désinformation, rumeurs, « fake news », vérités alternatives, etc. ; de l’autre, ateliers info-intox, fabrique de l’information, serious games sur la vérification de l’information, ateliers Wikipédia, etc. Le phénomène de la désinformation correspond aussi à un temps de grande activité pour les bibliothèques, scolaires, académiques ou territoriales. Cette actualité peut être également une opportunité pour celles-ci de valoriser leurs compétences, leur utilité, voire leurs missions traditionnelles, en les adaptant à une situation politique inédite, sinon dans sa forme, tout au moins dans l’attention qui lui est portée. Car les fausses informations, les rumeurs, la manipulation des citoyens ne sont pas davantage des nouveautés que les formations en bibliothèque à la maîtrise de l’information. Plus encore, la bibliothèque prend part à la construction de ponts entre information et participation à la définition de la société et du vivre-ensemble.

Ainsi, qu’il s’agisse de la bib...

© Presses de l’enssib, 2020

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search