Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bibliothèques en utopie

 | 
Nathalie Brémand

Partie 2. Lectures

Chapitre 5. Lire les socialistes et les radicaux dans l’atelier
Esquisses sur les pratiques ouvrières de lecture collective (France et Grande-Bretagne, 1780-1860)

Fabrice Bensimon et François Jarrige

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1849, le magazine L’illustration consacrait un article à la Société linière du Finistère, une fabrique située à Landerneau. À propos de l’atelier de sérançage, où la filasse de lin était séparée du bois, l’hebdomadaire commentait ainsi la gravure ci-dessous :

Aujourd’hui tous sont mêlés. Ainsi dans notre dessin représentant l’atelier du sérançage, vous pouvez voir le Breton au chapeau à large bord coudoyant l’ouvrier anglais. Cet atelier offre une particularité assez curieuse. Une cinquantaine d’Anglais froids et flegmatiques et aussi laborieux qu’on peut se l’imaginer partagent leur attention entre leur travail et la lecture que leur fait un de leurs camarades payés par eux d’un journal chartiste anglais. Ces hommes, qui ont quitté leur pays par l’appât d’un salaire élevé, semblent attacher une espèce de religion à ce morceau de papier qui leur vient de leur pays et que leur lit un compatriote. Touchant souvenir de la patrie qui ainsi n’est jamais absente.1

Illustration 1. « Grand...

© Presses de l’enssib, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540