Version classiqueVersion mobile

Connaître et valoriser la création littéraire numérique en bibliothèque

 | 
Franck Queyraud

Glossaire

Texte intégral

Acculturation numérique

1Désigne des formations pour acquérir des compétences et des pratiques liées aux technologies de l’information et de la communication numériques et en réseaux.

ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line)

2Technologie de communication haut débit permettant d’utiliser les lignes téléphoniques déjà existantes afin d’accéder à internet et d’autres services.

Auctorialité

3Concept qui interroge le statut de l’auteur à l’ère numérique. Selon Marcelo Vitali-Rosati, ce concept serait remplacé par l’éditorialisation qui serait une « façon de produire du savoir à l’époque du numérique » semblant avaliser la mort de la fonction « auteur » en identifiant de nouveaux repères.

Autoédition

4Action de se publier sans avoir recours au circuit traditionnel de validation représenté le plus souvent par un éditeur. Dans ce cas il s’agit d’une édition ni à compte d’éditeur ni à compte d’auteur.

Autopublication

5Publication par son auteur d’un document sur internet.

6Voir aussi Autoédition.

BiblioBox

7Dispositif de partage de ressources numériques libres de droits (livres, vidéos, musiques, logiciels, photos, jeux vidéo, etc.) qui génère un réseau wifi autonome, non connecté au web. On peut télécharger les contenus disponibles via un smartphone, une tablette ou un ordinateur portable.

Bibliodiversité

8Diversité culturelle appliquée au monde du livre. En écho à la biodiversité, elle fait référence à une nécessaire diversité des productions éditoriales mises à la disposition des lecteurs.

Bookcamp

9Événement dédié au livre numérique.

Bookstagram

10Contraction de book et d’Instagram, terme regroupant la communauté qui échange autour des livres sur ce réseau social.

Booktube

11Contraction de book et YouTube, désigne des chroniques littéraires amateurs que l’on peut visionner en ligne.

Brick and mortar (briques et mortier)

12Anglicisme informatique qui désigne une entreprise de vente dans un magasin physique, par opposition au e-commerce.

CD-ROM ou cédérom

13Disque optique numérique à usage principalement informatique.

Commun (Bien)

14Un commun est une ressource partagée, gérée et maintenue collectivement par une communauté ; celle-ci établit des règles dans le but de préserver et pérenniser cette ressource tout en donnant la possibilité de l’utiliser par tous. Ces ressources peuvent être naturelles : une forêt, une rivière ; matérielles : une machine-outil, une maison, une centrale électrique ; immatérielles : une connaissance, un logiciel.

Chronodégradabilité

15Qualité d’un fichier ou d’un livre numériques dont le contenu téléchargé s’efface automatiquement après la durée d’un prêt en ligne dans une bibliothèque publique.

Co-browsing (conavigation)

16Technique permettant à un internaute d’obtenir l’aide d’un assistant technique, par exemple, pour circuler ensemble sur les différentes pages et dans les différents répertoires d’un site web.

Coworking (cotravail) 

17Travail de plusieurs travailleurs indépendants dans le même espace, ou de plusieurs travailleurs qui collaborent dans le même espace.

Creative writing (écriture créative)

18Méthode d’écriture enseignée dans les universités anglophones et qui se répand dans le monde entier.

Codex

19Ancêtre du livre moderne, c’est un cahier formé de pages manuscrites reliées ensemble en forme de livre.

Crypto-langage

20Le préfixe crypto- désigne ce qui est caché, occulté, que ce soit sciemment ou non. Cacher le langage peut être un outil narratif pour un auteur d’œuvres littéraires numériques, par exemple.

Cyberespace

21Espace constitué par les infrastructures interconnectées relevant des technologies de l’information, notamment l’internet, et par les données qui y sont traitées.

Dark web

22Anglicisme informatique désignant le contenu du web qui existe sur les darknets : réseaux privés virtuels intégrant des fonctions d’anonymat.

DRM (Digital Rights Management)

23Désigne l’ensemble des techniques employées pour sécuriser les conditions d’accès et d’utilisation d’une œuvre sous format numérique. Pour le livre numérique, la DRM Adobe est la plus courante. Actuellement se développe la DRM LCP en open source. Certains éditeurs ne mettent pas de DRM sur leurs livres numériques en faisant confiance à leurs lecteurs, ou ajoutent un tatouage numérique (watermarking) comportant le nom de l’acheteur du livre. En cas de diffusion illégale, l’éditeur pourrait se retourner contre le propriétaire originel du fichier.

Do it yourself (DIY)

24Appellation dont une traduction littérale en français serait « faites-le vous-même » et désigne un mouvement culturel mondial consistant en activités visant à créer ou réparer des objets de la vie courante, technologiques ou artistiques, généralement de façon artisanale.

Écriture créative

25Voir Creative writing.

E-incunables

26Incunables informatiques, par analogie avec le mot incunable : livre imprimé en Europe avant le 1er janvier 1501. La date de départ du premier e-incunable serait le 4 juillet 1971, date du premier livre numérique, mis en ligne par Michael Hart (voir le chapitre de Lorenzo Soccavo).

Éditorialisation

27Désigne l’ensemble des opérations de structuration, de mise en accessibilité et de mise en visibilité de contenus sur le web, et plus largement dans l’environnement numérique.

Écosystème numérique

28Ensemble formé par la communauté d’acteurs en interrelation avec un environnement numérique.

Enclosure ou inclosure informationnelle

29À l’origine, terme anglais qui désigne l’action d’enclore un champ. Appliqué au numérique, il désigne la stratégie des entreprises informatiques afin de développer des dispositifs socio-techniques destinés à empêcher la circulation, l’accès ou la réutilisation de l’information, et qui rend difficile ou impossible la naissance, le maintien ou le développement de communs de la connaissance. On parle également de silo d’informations.

EPUB (pour electronic publication)

30Format ouvert standardisé depuis 2007 pour les livres numériques, proposé par l’International Digital Publishing Forum (IDPF). À la différence des formats propriétaires PDF (Adobe), Mobi ou AZW (Amazon). Un ePub est en fait un site web encapsulé, portable et reconfigurable. La version ePub 3 permet de gérer les fonctions multimédias utiles pour le livre audio notamment. L’enjeu d’un format standard EPUB est de faciliter l’interopérabilité entre appareils de lecture.

Fanfictions

31Récits que certains fans écrivent pour prolonger, amender ou même totalement transformer une production médiatique qu’ils affectionnent, qu’il s’agisse d’un roman, d’un manga, d’une série télévisée, d’un film, d’un jeu vidéo ou encore d’une célébrité. D’un point de vue juridique, copier, diffuser, faire des arrangements d’une œuvre protégée, même à titre gratuit, constitue une violation des droits d’auteur. Toutefois, certains auteurs acceptent ce phénomène communautaire qui, en définitive, facilite la visibilité de leur œuvre.

Fantôme

32Objet (rectangle de bois, boîtier DVD…) qui matérialise en rayon un document numérique virtuellement accessible.

Fictions hypertextuelles

33Historiquement, on utilisait le terme « fiction interactive » et cela concernait principalement les jeux vidéo ; de nos jours, le terme s’est étendu pour englober les fictions hypertextuelles et celles « à choix multiples ». Le genre est assimilé à de la « littérature électronique », et a des liens de parenté avec les jeux de rôles et les livres-jeux de type livres dont vous êtes le héros.

Forum PHP

34Espace de discussion publique pour les utilisateurs du langage de programmation libre PHP. Langage qui est considéré comme une des bases de la création de sites web dits dynamiques mais également des applications web.

FTP (File Transfer Protocol)

35Protocole de communication destiné au partage de fichiers. FTPS est sa version sécurisée.

Générateur automatique de texte

36Dispositif créant des textes à partir d’un dictionnaire de mots et d’une description informatique des règles d’assemblage de ces mots. Issus de la littérature générative, ces générateurs sont nés sous la houlette de Jean-Pierre Balpe, dans les années 1980.

Glitchs typographiques

37Défaillance électronique ou électrique qui correspond à une fluctuation dans les circuits électroniques ou à une coupure de courant. Pour ce livre, il est perçu comme une manière de revisiter une œuvre préexistante en modifiant sa forme initiale (typographiquement par exemple), amenant ainsi une réflexion sur l’aspect modulable de toute information numérique. Le glitch est interprété comme une critique du capitalisme.

HTML (HyperText Markup Language)

38Langage de balisage conçu pour représenter les pages web. C’est un langage permettant d’écrire de l’hypertexte.

Humanités numériques

39Domaine de recherche, d’enseignement et d’ingénierie au croisement de l’informatique et des arts, des lettres ou des sciences humaines et sciences sociales. Elles s’enracinent souvent d’une façon explicite dans un mouvement en faveur de la diffusion, du partage et de la valorisation du savoir.

Hypertexte

40Document ou ensemble de documents contenant des unités d’information liées entre elles par des hyperliens. Une des caractéristiques fondamentales du web.

Impression à la demande ou Print On Demand (POD)

41Technique d’impression et processus commercial. Ce mode d’impression numérique consiste à offrir rapidement et en petites quantités (parfois un seul exemplaire) des ouvrages dont le faible tirage induirait des coûts excessifs en impression traditionnelle.

Interopérabilité

42Capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs, et ce, sans restriction d’accès ou de mise en œuvre.

Hétéronyme

43Pseudonyme utilisé par un écrivain pour incarner un auteur fictif, possédant une vie propre imaginaire et un style littéraire particulier. Fernando Pessoa ou Antoine Volodine sont deux écrivains ayant usé de ce procédé.

Illectronisme

44Par analogie, illettrisme du numérique, manque ou absence totale de connaissance des clés nécessaires à l’utilisation et à la création des ressources électroniques.

Lecture collective

45Séance de lecture en groupe.

Lecture streaming

46Lecture en continu d’un flux audio ou vidéo (cas de la vidéo à la demande) à mesure qu’il est diffusé. S’oppose ainsi à la diffusion par téléchargement de fichiers.

LittéraTube

47Néologisme proposé par Gilles Bonnet pour décrire l’usage d’une plateforme comme YouTube pour créer un écosystème littéraire évolutif et inédit, constitué de capsules vidéo pour développer de nouvelles formes d’expression littéraire.

Littératie numérique

48La littératie est l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information. Associée à « numérique », elle désigne la capacité d’un individu à participer à une société qui utilise les technologies de communication numériques dans tous ses domaines d’activité.

Littérature de dispositif

49Littérature utilisant des dispositifs numériques pour écrire, diffuser ou interagir avec les lecteurs.

Littérarité

50Ce qui est propre à la littérature.

Littérature informatique

51Aussi appelée « littérature électronique ». Englobe différentes formes littéraires influencées par la technologie et la culture numérique, comme la littérature produite par des machines génératives ou des ordinateurs. Jean-Pierre Balpe est considéré comme le pionnier de cette forme. Philippe Bootz définit la « littérature numérique » ainsi : « Un ensemble de propositions qui entrent dans une véritable réflexion sur le dispositif littéraire. »

Livre homothétique

52Livre numérique qui reproduit à l’identique un livre papier, par opposition à « livre augmenté ou enrichi » qui propose du son ou de la vidéo, ou encore « livre web » qui utilise les codes du web pour développer ses fonctions narratives.

Littérature numérique

53Voir Littérature informatique.

Livre web

54Voir Web-livre.

Longue traîne

55Stratégie de vendre une grande diversité de produits, chacun en petite quantité. Cette expression a été popularisée, en 2004, par Chris Anderson, dans Wired, où il présente des entreprises telles qu’Amazon ou Netflix comme des exemples d’application de cette stratégie.

Makey Makey® (cartes)

56Dispositif d’émulation de clavier à partir d’objets du quotidien, grâce à un circuit imprimé intégrant une puce Arduino déjà programmée pour un usage précis et relié en USB sur votre ordinateur. C’est un détournement « do it yourself » de l’usage d’un objet : un vélo d’appartement connecté via une carte Makey Makey au site Google Street View vous permettra de voyager dans les rues du monde entier depuis votre salon.

Métavers

57Monde virtuel fictif décrit dans le roman Snow Crash (Le samouraï virtuel), paru en 1992, de Neal Stephenson. Ce monde virtuel, créé artificiellement par un programme informatique, héberge une communauté d’utilisateurs présents sous forme d’avatars pouvant s’y déplacer, y interagir socialement et parfois économiquement. Ils peuvent également interagir avec des agents informatiques. Second Life est un exemple de métavers.

Microblogging

58Caractéristique des outils numériques permettant des publications plus courtes que dans les blogs classiques, qu’il s’agisse de textes courts, d’images ou de vidéos embarquées. Twitter et Tumblr sont deux outils de ce type.

Peer to peer ou P2P (pair-à-pair)

59Modèle d’échange où chaque entité du réseau est à la fois client et serveur, contrairement au modèle client-serveur. Un réseau pair-à-pair partage des ressources entre ordinateurs sans avoir recours à un système administratif centralisé.

Prêt numérique

60Dispositif d’accès à la lecture de livres numériques dans les bibliothèques publiques francophones, en téléchargement chronodégradable ou via la consultation en ligne (streaming).

Print On Demand (POD)

61Voir Impression à la demande.

Prix unique du livre numérique (loi PULN)

62Entrée en vigueur le 11 novembre 2011, elle donne à l’éditeur, à l’instar de la loi Lang, le pouvoir de fixer, pour le livre numérique, un même prix de vente pour tous les revendeurs, qu’ils opèrent depuis la France ou depuis l’étranger, et crée les conditions d’une concurrence équitable.

Pure player (maison d’édition)

63« Se dit d’un éditeur qui exerce son activité exclusivement dans l’internet, ou de cette activité elle-même » (citation du Journal officiel). Elle n’est pas une plateforme d’autopublication.

QR Codes ou codes QR

64Type de code-barres en deux dimensions constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc. L’agencement de ces points définit l’information que contient le code. Certaines bibliothèques ont constitué des posters de codes QR, chacun renvoyant vers un livre numérique du domaine public.

Réseaux sociaux littéraires

65Communauté d’échange autour de la lecture et de la littérature. Babelio, Goodreads, LibraryThing sont les plus connus. À ne pas confondre avec le blog littéraire.

Résidence numérique

66Type de résidence artistique dont le but, l’objet ou la restitution aura une forme numérique.

Responsive Web Design (site web adaptatif)

67Désigne la qualité d’un site web qui propose une consultation adaptée à des écrans de tailles très différentes (moniteurs d’ordinateur, smartphone, tablettes, télévision…) avec le même confort visuel et sans avoir recours au défilement horizontal ou au zoom avant/arrière.

Single Sign-On (SSO) ou authentification unique

68Méthode permettant à un utilisateur d’accéder à plusieurs applications informatiques en ne procédant qu’à une seule authentification.

Stories Instagram

69Publications éphémères du réseau social Instagram qui durent 24 heures seulement pour inciter les internautes à plus d’interactions spontanées.

Timeline ou fil d’actualité

70Sur un réseau social sur Internet, représente la liste de nouvelles ou d’informations mise à jour en temps réel, provenant des relations de l’utilisateur.

Touch Board de Bare Conductive

71Carte de programmation compatible Arduino permettant de construire des dispositifs numériques (voir Makey Makey).

Transmédia (narration)

72Conçu par Henry Jenkins en 2003, c’est un processus de déploiement d’œuvres de fiction caractérisé par l’utilisation combinée de plusieurs médias pour développer une expérience unifiée et cohérente. Le jeu vidéo Dofus se décline ainsi en BD, magazine, série télévisée, jeu de plateau ou de cartes, jeu de figurine et film.

Twittérature

73Forme de littérature pratiquée sur le réseau social Twitter. Le réseau fonctionne à la fois comme contrainte, puisque la publication est restreinte à 280 caractères, et comme plateforme de diffusion.

Vidéo poésie

74Poésie multimédia qui utilise toutes les possibilités offertes par l’art vidéo.

Vlog

75Contraction de « vidéo » et de « blog », prolongement audiovisuel du blog. Le podcasting a généralisé l’usage des vlog.

Watermarking

76Voir DRM.

Web-livre ou livre web

77Forme de livre numérique qui utilise un navigateur web. Concept développé par François Bon.

Webzine

78Magazine publié sous forme d’un site web, sans contrepartie imprimée.

© Presses de l’enssib, 2019

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search