Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’histoire comme impératif ou la "volonté de comprendre"

La volonté de comprendre

Jean-Pierre Brun, Alain Schnapp et Martine Segonds-Bauer

Texte intégral

1Jean-Pierre Vernant et Pierre Vidal-Naquet ont marqué de leur influence plusieurs générations d’historiens, de philologues, d’archéologues et de philosophes à travers des livres et une action dans le siècle qui sont profondément singuliers. Leur travail intellectuel est inséparable de leur engagement moral et politique qu’il s’agisse de la Résistance, de la guerre d’Algérie, de la lutte contre le négationnisme ou du combat en faveur des dissidents du “socialisme réel”. Les journées napolitaines qui leur ont été consacrées les 24-27 novembre 2008 ont cherché à explorer les facettes de deux intellectuels dont la rencontre, à l’issue d’itinéraires personnels très différents, a été fusionnelle. Chacun d’eux avait son style propre, sa façon de parler et d’écrire et, en même temps, leur solidarité et leur collaboration a été totale aussi bien dans les recherches qu’ils ont dirigées ensemble, dans les institutions qu’ils ont créées que dans l’action politique.

2À Naples, ils ont été présents et actifs sous diverses formes et dans les contextes les plus divers ; ils ont partagé avec les chercheurs et les intellectuels du Mezzogiorno bien des curiosités et des enthousiasmes. Ils ont surtout éprouvé dans la métropole du Sud de l’Italie la joie des amitiés partagées : les grandes figures d’Ettore Lepore et Georges Vallet ont été les initiateurs et les soutiens constants de leurs visites et de leurs activités scientifiques. Pour toutes ces raisons ce recueil se veut autant un témoignage d’affection qu’un outil sur le chemin de la « volonté de comprendre ».

3Le colloque en leur mémoire a été organisé par l’Institut français de Naples associé à l’Università Federico II, à l’Università degli studi di Salerno, à l’Istituto Italiano di Scienze Umane, à l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici, à l’Università L’Orientale, à la Seconda Università di Napoli, à l’Università Suor Orsola Benincasa, au Centre Jean Bérard, à l’École Normale Supérieure, à l’École Française de Rome, à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, à l’École Pratique des Hautes Études, au Centre Louis Gernet, à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.

© Publications du Centre Jean Bérard, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540