Version classiqueVersion mobile

D’un monde à l’autre

 | 
Michel Bats

Table des matières

Introduction

Michel Bats

Bibliographie

I Ouvrages de recherche
II Direction d’ouvrages
III Articles
IV Communications à des colloques, congrès, symposiums

Première partie. De l’archéologie à l’anthropologie

Chapitre I. Les usages de la vaisselle céramique

Pierre Rouillard et Jean-Christophe Sourisseau

Michel Bats et la céramique : de l’objet aux manières sociales

1 – Face à un ensemble de vases, plus souvent de fragments : y a t-il une méthode Bats ?
2 – De la céramique à une histoire culturelle et sociale inscrite dans la diversité des groupes humains

Consommation, production et distribution de la vaisselle céramique

1. Définitions
2. Consommation
2.1. L’alimentation
2.1.1. Modèles grecs
2.1.2. Faciès indigènes
2.2. La mort
2.2.1. Modèles méditerranéens
2.2.2. Nécropoles ibériques
3. Productions locales et régionales
3.1. Production domestique
3.2. Production artisanale élémentaire
3.3. Production artisanale spécialisée
3.3.1. Céramiques utilitaires
3.3.2. Céramiques fines
4. Distribution
4.1. Le rôle des distributeurs
4.1.1. Importateurs et producteurs
4.1.2. Importation et distribution
4.2. La réaction des récepteurs
4.2.1. L’adaptation des objets à leur fonction
4.2.2. L’impact des différenciations sociales
4.2.3. Acculturation
5. Conclusions

Remarques finales au colloque de Naples 1994 “Les céramiques communes de Campanie et de Narbonnaise”

1. Qu’est-ce que la céramique commune ?
2. L’analyse
3. Interprétations

Le vase céramique grec dans l’habitat

Céramique et espace topographique
Vaisselle, alimentation et manières de table
Fonction et usage
Variations et changements
Variations
Changements

Du cratère sympotique au stamnos funéraire : tombes “aristocratiques” du Midi de la Gaule (IVe-Ier s. av. J.-C.)

Tombe 121 d’Ensérune (Fig. 2-4)
Tombe 163 d’Ensérune (Fig. 5-6)
Tombe 181 d’Ensérune (Fig. 7-8)
Tombe XXVII des Baux (Fig. 9-11)
Tombe de Saint-Laurent-des-Arbres (Fig. 12-13)
Tombe 5 de la nécropole des Colombes à Beaucaire (Fig. 14-15)

Chapitre II. Anthropologie de l’écriture

Javier De Hoz

Chapitre II. Anthropologie de l’écriture

Cronologia
Bilingüismo
Aprendizaje de la escritura
Las fuentes clásicas
El Griego, lengua vehicular
Antropología de la escritura

La logique de l’écriture d’une société à l’autre en Gaule méridionale protohistorique

1. De la langue à l’écriture
1.1. Le réseau ethno-linguistique
1.2. Contacts et bilinguisme
1.3. L’adoption de l’alphabet
2. La fonction de l’écriture : les documents écrits
2.1. Écrits et établissements grecs
2.1.1. Documents politiques
2.1.2. Dédicaces
2.1.3. Épitaphes
2.1.4. Documents privés
2.1.5. Marques de propriété
2.1.6. Conclusions
2.2. Les habitats indigènes
2.2.1. Écrits ibères
2.2.2. Textes gallo-grecs
2.2.3. Inscriptions en alphabet gaulois cisalpin
3. L’écriture dans les sociétés indigènes
3.1. Les décalages chronologiques
3.2. Identités et spécificité
3.3. Conclusion

Les Gaulois et l’écriture aux IIe-Ier s. av. J.-C.

L’écriture en Gaule d’après les sources littéraires grecques et latines
1. L’expression graecis litteris
2. Qui écrit ?
Les témoignages archéologiques de l’écriture : grec et gallo-grec
1. Jusqu’au IVe s. av. J.-C.
2. À partir du IVe s.
3. À partir de la fin IIIe s./début IIe s.
Écriture et identité gauloise

Grec et gallo-grec : les graffites sur céramique aux sources de l’écriture en Gaule méridionale (IIe-Ier s. av. J.-C.)

Le stock épigraphique
Chronologie
Répartition
Supports
Graphie
Chiffres
Grec et gallo-grec
Diffusion du grec
Légendes monétaires
Les Gaulois du sanctuaire d’Aristée
Des graffites grecs
Signification des abécédaires de Lattes
Hésitations, flottements, fautes
Les graffites sur céramique : une écriture populaire ?

Chapitre III. Identités et acculturation

Identités ethno-culturelles et espaces en Gaule méditerranéenne (principalement aux VIe-Ve s. av. J.-C.)

De l’Afrique à la Gaule
Espaces géographiques et écologiques
Espaces et ethnonymes antiques
Espaces d’échanges économiques
Espaces étatiques, politiques et guerriers
Espaces linguistiques
Espaces culturels
La culture matérielle
• Les techniques de construction
• La céramique tournée
• les récipients de cuisine
La religion
• Les rites funéraires
• Piliers et stèles

Les Ligyens et les Salyens d’Hécatée à Strabon

1. Les Ligyens dans la littérature antique
1.1. Les Ligyens d’après « les auteurs grecs anciens »
1.2. Les Ligyens d’après “les auteurs grecs suivants”
1.3. Ligyens et Salyens chez les auteurs grecs de la conquête de la Transalpine à Strabon
2. Ligyens, Celtes et Celto-ligyens
3. Les Salyens occidentaux d’après Strabon

Entre Grecs et Celtes en Gaule méridionale protohistorique : de la culture matérielle à l’identité ethnique

Le contenu de l’ethnicité et de l’identité ethnique
Les objets de la culture matérielle
Situation de contact et acculturation
Les récipients de cuisine
Le cratère

L’acculturation et autres modèles de contact en archéologie protohistorique européenne

L’acculturation comme concept anthropologique
Quelques modèles utilisés en archéologie protohistorique européenne
Contacts entre cultures hétérogènes
L’hellénisation en Gaule méridionale
Acculturation et identité en Gaule méridionale
Système économie-monde ou centre-périphérie en Europe hallstattienne
Anthropologie de la consommation en Gaule méridionale
Le mercenariat
Contacts entre cultures voisines
Les théories invasionistes
L’ibérisation en Languedoc occidental et Roussillon
La celtisation de l’Espagne intérieure
Des écueils à éviter

Deuxième partie. De l’archéologie à l’histoire

Chapitre IV. Marseille et la Gaule

Michel Py et Henri Tréziny

Chapitre IV. Marseille et la Gaule

Des mérites de l’extériorité
De la terre à la mer
Le rôle des rivages
D’une rive du Rhône à l’autre…
Des débats ouverts

Le territoire de Marseille grecque : réflexions et problèmes

1. Le territoire de Marseille à travers l’historiographie récente
1.1. F. Villard, 1960
1.2. J. De Wever, 1966 et M. Clavel, 1977
1.3. Un problème de modèle : Marseille et le type phocéen de cité marchande sans territoire (“Città senza territorio”, E. Lepore, 1968, 34-36)
2. Critères et problèmes d’appropriation et d’exploitation
2.1. Problèmes de frontière et de défense du territoire
2.2. Acculturation et domination : Grecs et indigènes
2.2.1. La vaisselle-céramique (amphores et dolia exclus)
2.2.2. Les monnaies
2.2.3. Les emprunts techniques
2.2.4. L’écriture
2.2.5. La religion
2.3. Démographie, exploitation, productions
3. Étapes et modalités de la formation du territoire de Marseille
3.1. L’installation des Phocéens
3.2. Élargissement du territoire ?
3.2.1. « Les plaines alentour »
3.2.2. Le delta du Rhône
3.3. La civitas foederata Massiliensium

Définition et évolution du profil maritime de Marseille grecque (VIe - Ier s. av. J.-C.) Définition et évolution du profil maritime de Marseille grecque (VIe–Ier s. av. J.-C.), dans L’exploitation de la mer. La mer, moyen d’échange et de communication. VIes Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire, Antibes, Octobre 1985, Éditions A.P.D.C.A., Juan-les-Pins, 1986, 31-53.

1. Les activités commerciales maritimes dans la naissance et l’établissement de la puissance massaliète (VIe-milieu du Ve s. av. J.-C.)
1.1. Le moment de la fondation de Marseille
1.2. L’émergence de Marseille (v. 550-450 av. J.-C.)
1.2.1. Les mécomptes des Phocéens
1.2.2. Le domaine d’activité massaliète
1.2.3. Les luttes pour la maîtrise de la mer ?
2. Forces et faiblesses d’une implantation maritime (v. 450-49 av. J.-C.)
2.1. Le sens de l’implantation massaliète en Gaule méridionale
2.2. Marseille et l’intervention de Rome en Méditerranée (IIIe-Ier s. av. J.-C.)
2.2.1. Marseille et l’élimination de Carthage
2.2.2. Les vicissitudes de l’expansion commerciale massaliète
2.2.3. L’état de la marine massaliète
3. Les limites du dynamisme massaliète : faiblesses structurelles ou conjoncturelles ?
3.1. Territoires et ressources
3.2. Démographie et société

Marseille, les colonies massaliètes et les relais indigènes dans le trafic le long du littoral méditerranéen gaulois (VIe-Ier s. av. J.-C.)

1. Concepts et modèles économiques et ethnologiques
2. Marseille sur la mer
3. Des Phocéens aux Marseillais : la mise en place de l’emporía massaliète (600-540)
4. L’explosion massaliète (540 - vers 400)
1. Des sites candidats au rôle de centres d’interface
2. Des sites candidats au rôle de marchés intérieurs
3. Des sites d’habitats récepteurs
5. Le partage des zones (vers 400 - vers 200)
6. Le dualisme Marseille-Rome (IIe-Ier s. av. J.-C.)
7. En conclusion...

Massalia et les formes d’organisation inter-poleis et supra-poleis en extrême-Occident Massalia et les formes d’organisation inter-poleis et supra-poleis en extrême-Occident, dans Forme sovrapoleiche e interpoleiche di organizzazione nel mondo greco antico. Atti del Convegno internazionale di studi (Lecce, 17-20 settembre 2008). Lecce, 2008, 492-504.

Idia pragmata et fondations d’emporia (VIe/Ve s. av. J.-C.)
Fondations de colonies-forteresses et affirmation de la cité (IVe/IIIe s. av. J.-C.)
Le temps de l’impérialisme romain : l’arkhè de Marseille et les poleis Massalias

Chapitre V. Étrusques et Phocéens en Occident

Emanuele Greco et Réjane Roure

Chapitre V. Étrusques et Phocéens en Occident

Les silences d’Hérodote ou Marseille, Alalia et les Phocéens en Occident jusqu’à la fondation de Vélia

1. Marseille et l’emporía phocéenne en Occident
2. Marseille et les fugitifs de Phocée
2.1. Le récit d’Hérodote (I, 161-167)
2.2. Les fugitifs de Phocée réfugiés à Marseille
2.3. Aristarchè et la fondation du culte d’Artémis d’Éphèse
3. La victoire navale des Marseillais sur les Carthaginois et la bataille d’Alalia

Marseille archaïque : Étrusques et Phocéens en Méditerranée nord-occidentale Marseille archaïque : Étrusques et Phocéens en Méditerranée nord-occidentale, dans MEFRA, 2, 1998, 609-633.
Pour les références bibliographiques, cf. synthèse (p. 346-349).

1. La chronologie du soi-disant commerce étrusque primordial
2. Les Phocéens à Marseille et en Méditerranée occidentale
2.1. L’emporía phocéenne
2.2. Les deux temps de l’histoire de Marseille archaïque
2.2.1. Premier temps : 600-540/530
2.2.2. Deuxième temps : 540/530-v. 480
2.3. Les Phocéens de Gravisca à Tartessos
2.3.1. Gravisca
2.3.2. Tartessos et l’Ibérie
2.4. Interprétation
2.4.1. Pour le premier temps
2.4.2. Pour le deuxième temps

Systèmes chronologiques et mobiliers étrusques du Midi de la Gaule au premier Âge du fer (v. 600-v. 480 av. J.-C.) : les rythmes de l’archéologie et de l’histoire

1. Les ambiguïtés de la chronologie archéologique autour de 600 av. J.-C.
1.1. La chronologie des mobiliers
• les productions étrusques
• les céramiques grecques
1.2. La chronologie des sites
• Saint-Blaise (Saint-Mitre-les-Remparts, B.-du-Rh.)
• Tamaris, L’Arquet (Martigues, B.-du-Rh.)
• Tonnerre I (Mauguio, Hérault), La Liquière (Calvisson, Gard)
• Pézenas (Hérault), nécropole Saint-Julien
2. La périodisation archéologique
2.1. La première moitié du VIe s.
• Marseille
• Les sites indigènes
2.2. v. 540/530-v. 480 av. J.-C. : rupture... et continuité ?
2.2.1. Marseille et la Provence : rupture
2.2.2. Le Languedoc oriental : continuité et rupture
2.2.3. Le Languedoc occidental
3. De l’archéologie à l’histoire
3.1. Prexis et emporía (v. 600-v. 540/530 av. J.-C.)
3.2. De l’emporía ouverte au partage des espaces maritimes (v. 540/530-v. 480 av. J.-C.)
1) A quelle date passe-t-on des objets isolés aux séries continues ?
2) Qui a pris l’initiative de commercer en Gaule ?
3) Qui transporte les amphores (et les céramiques) étrusques ?

Troisième partie: Retour aux origines

Chapitre VI. Olbia de Provence

Alain Bouet et Florence Verdin

Michel l’Olbien, souvenirs de campagne

La tour d’angle sud-est d’Olbia de Provence et son dépotoir (v. 225-150 av. J.-C.)

1. Fouille et stratigraphie
Phase 1 : accumulation du dépotoir (225-175 av. J.-C.)
Phase 2 : reconstruction (partielle) de la tour primitive (v. 175-150 av. J.-C.)
Phase 3 : construction d’une tour maçonnée et aménagement de son environnement (Ier-IIe s. de n.è.)
Phase 4 : aménagement après arasement de la tour maçonnée (Ve-VIe s. de n. è.)
2. Les structures des tours
2.1. La tour primitive
2.2. L’état impérial
3. Le dépotoir
3.1. Les céramiques
3.1.1. Les amphores
3.1.2. La vaisselle de cuisine
3.1.3. La vaisselle de table
3.2. La faune (Martine Leguilloux)
3.2.1. Composition de la faune
3.2.2. Les âges d’abattage
3.2.3. Restes de consommation et déchets de boucherie
3.2.4. La biométrie
3.2.5. La découpe
3.3. Les coquillages marins (Françoise Brien-Poitevin)
3.3.1. Coquillages de plage
3.3.2. Consommation de coquillages
3.3.3. Originalité d’Olbia par rapport à la Provence
4. Conclusion

Établissements grecs du littoral gaulois III. Olbia de Provence (Hyères, Var)

Sauvegarde et révélation d’Olbia
La fonction d’une colonie massaliète
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search