Version classiqueVersion mobile

Salaisons et sauces de poissons en Italie du Sud et en Sicile durant l’Antiquité

 | 
Emmanuel Botte

Avant-propos

Texte intégral

1Ce livre est issu de la thèse de doctorat défendue à l’université Lumière - Lyon 2 le 02 juillet 2008 devant un jury présidé par M. Matthieu Poux et réunissant M. Jean-Pierre Brun, Mme Marie-Brigitte Carre, M. Jean-Yves Empereur, Mme Stefania Pesavento-Mattioli et M. André Tchernia. Les critiques et les remarques du jury m’ont permis de reprendre et améliorer le manuscrit. Je dois également mes plus chaleureux remerciements à Mme Catherine Virlouvet, qui a accepté d’être rapporteur de cette thèse.

2En juin 2003, lors d’un séjour à Alexandrie, M. Jean-Yves Empereur avait accepté de me diriger pour un DEA consacré au transport des fruits durant l’Antiquité, duquel est né le sujet de ce livre, travail effectué également sous sa direction. Je le remercie pour la confiance sans faille qu’il m’a accordée depuis cette date. Son soutien, qu’il soit amical ou financier, m’a permis de mener ce travail à terme.

3Je dois à Marie-Brigitte Carre une grande reconnaissance. Je sais combien je l’ai fait souffrir durant les derniers mois de la rédaction et je la remercie pour le temps qu’elle m’a consacré.

4Je dois l’essentiel de mon parcours archéologique et scientifique à Jean-Pierre Brun. Quand il a pris sous son aile le jeune bénévole que j’étais sur son chantier de Cumes, rien ne me laissait imaginer que j’aurai la chance de le suivre sur d’autres territoires et dans tant d’autres aventures. À cet homme qui pour moi est beaucoup plus qu’un père scientifique, je sais que de simples remerciements n’illustreront jamais assez la reconnaissance et le respect que j’ai pour lui. Il sait combien est grande ma gratitude.

5La couverture de cet ouvrage est l’œuvre d’Yvon Lemoine que je remercie. Cette aquarelle est une restitution de l’atelier de salaison de San Vito Lo Capo (Sicile).

6Tout au long de ce parcours, j’ai contracté de nombreuses dettes que je tenterai de rembourser durant les prochaines années. De nombreux collègues et amis m’ont fait bénéficier de leurs connaissances et conseils pour compléter ou revoir certains de mes écrits. Parmi eux, Michel Bonifay m’a aidé pour l’Afrique, Claudio Capelli pour les analyses pétrographiques. Mon français, mon latin et mon grec ont été relus, corrigés et fortement améliorés par les lectures et les conseils d’Hélène Cuvigny et de son père Marcel Cuvigny, ainsi que d’Adam Bulow Jacobsen. Je dois également à Michel Reddé une relecture critique et efficace de mon travail. Le manuscrit est passé sous les yeux attentifs de Maria-Francesca Buonaiuto, Marina Pierobon et Laura Vallet. Qu’elles en soient remerciées ainsi que ma famille et belle famille, toute l’équipe du Centre Jean Bérard (Tonia Brangi, Anna Maria Gallo, Priscilla Munzi, Richard Bertaux, Maria Giovanna Canzanella), Antoinette Hesnard, Tamas Bezeczky, Philippe Borgard, Cristina Carusi, Franca Cibecchini, Pierre Excoffon et Sandrine Ardisson, Gérard Finkielstejn, Dario Giorgetti, Xabier Gonzalez, Nicolas Laubry, Martine Leguilloux, Yvon Lemoine, Christine Macheboeuf, Nicolas Monteix, Marie-Dominique Nenna, Michel Pasqualini, Raffaella Pierobon, Corinne Sanchez, Jean-Christophe Sourisseau, Myriam Sternberg et enfin l’équipe de travail de l’ilot I, 8 de Pompéi.

7Les bourses d’étude que m’ont octroyées l’École française de Rome et la Casa Velazquez ont été décisives car elles m’ont permis de faire de remarquables avancées dans la rédaction de ma thèse. Je tiens également à remercier l’Association des Amis du Musée de la Civilisation Gallo-Romaine de Lyon (AAMCGR) pour le soutien financier qu’ils m’ont accordé par l’octroi d’une bourse en 2007.

8Enfin, je sais que rien n’aurait été faisable sans l’aide et le soutien de Laëtitia Cavassa. Ma tendre Leti, je sais aujourd’hui quel affreux personnage j’ai pu être durant la rédaction de cette thèse. Je te remercie d’avoir su résister.

9Il va de soi que les idées formulées ici n’engagent que leur auteur. Sauf mention contraire, les relevés, dessins et photos sont de l’auteur.

© Publications du Centre Jean Bérard, 2009

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search