Version classiqueVersion mobile

Grecs et indigènes de la Catalogne à la mer Noire

 | 
Henri Tréziny

Chapitre 7. Langue et écriture

2. Contacts et échanges technologiques entre Grecs et indigènes en Italie méridionale : langues et écritures au cours du IVe siècle av. J.-C.

Paolo Poccetti

Résumé

This paper focuses writing systems and text typologies as patterns of contacts and technological exchanges between Greeks and western indigenous communities from the beginning of the Greek colonization until 4th century BC. Developments of those relationships are also examined in the perspective of the variation of this kind of technological exchanges. Fourth century is considered a crucial period owing to the socio-political evolution of the indigenous communities, which involved new pattern of contacts within a Mediterranean network. A deeper assimilation of Greek culture is evidenced by remodeling alphabetic systems and text genres which inserted the indigenous communities within the Hellenistic world.

Entrées d'index

Géographique :

Italie méridionale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On reconnaît désormais que les contacts et les échanges technologiques entre les populations égéennes et les cultures indigènes de l’Italie méridionale sont antérieurs à l’époque de la colonisation grecque. Outre les fouilles archéologiques remontant à la période mycénienne, au début de la littérature grecque se retrouve la conscience de ces relations archaïques, où les échanges de la culture matérielle sont étroitement liés aux aspects de la communication linguistique.

Ce sont les poèmes homériques qui nous fournissent le témoignage littéraire le plus ancien en ce sens là. Dans un célèbre passage de l’Odyssée, la déesse Athéna, sous l’apparence de Mentès roi des Taphiens, se rend avec des camarades par voie maritime chez « des gens qui parlaient une autre langue près de la ville de Témésa pour l’échange commercial des métaux » :

Νῦν δ´ᾧδε ξὺν νηὶ κατήλυθον ἠδ´ ἑτάροισι,
πλέων ἐπὶ ; οἴνοπα πόντον ἐπὶ ἀλλοθρόους ἀνθρώπους,
ές Τεμέσην μετὰ ; χαλκόν, ἄγω δ´ αἴθωνα σίδηρον.

L’identification ...

© Publications du Centre Camille Jullian, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search