Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Recherches archéologiques au cœur de Forum Iulii

 | 
Lucien Rivet

Chapitre 4. Place Formigé - secteur oriental (1988)

Préambule

Texte intégral

  • 1 Dans les mêmes conditions et aux mêmes dates que les recherches effectuées dans la partie occidenta (...)

1Les vestiges mis au jour dans la partie orientale de la place Formigé1 consistaient en un réseau dense de murs correspondant à un corps du palais épiscopal, bâti à partir du Ve siècle, et à ses évolutions aux époques médiévale et moderne (murs arasés à la cote moyenne NGF 19,50 m). Dans ce lacis de fondations (fig. 431 et 432), dont quelques-unes reprenaient des murs antiques, il fut possible d’ouvrir quelques sondages mais la plupart furent interrompus sur les niveaux de l’Antiquité tardive ou sur l’épiderme des couches antiques.

2Seules deux fenêtres contiguës furent ouvertes et approfondies jusqu’au terrain naturel dans le but de diagnostiquer les phases successives de l’occupation romaine.

Figure 431 - Place Formigé, secteur oriental

Figure 431 - Place Formigé, secteur oriental

Plan des vestiges superposés des phases 1, 2 et 3 (relevé S. Roucole, dao S. Saulnier).

Figure 432

Figure 432

Vue partielle des vestiges d’époques moderne et médiévale dans le secteur oriental de la place Formigé traversé par des gaines techniques.
Vue prise vers l’ouest (cliché L. Rivet).

3Ces deux sondages s’inscrivent de part et d’autre du mur, 53, qui représente la limite sud de l’îlot de l’époque flavienne :

  • celui du nord, k, mesure 2,20 m x 2,20 m et est limité par deux murs, 53 au sud qui est le mur de façade de l’îlot d’époque flavienne, et 52 à l’est, de la même phase et qui reprend comme fondation un mur augustéen,

  • celui du sud, m, mesure 1,60 m x 1,60 m et est jouxté au nord par l’autre face du mur de façade 53.

4Ces recherches ont été menées dans des conditions quelque peu scabreuses puisque les arases de ces murs limitrophes culminaient à environ NGF 19,50 m alors que la fouille est descendue jusqu’à une cote légèrement inférieure à 16,00 m dans des sondages qui s’apparentaient à des puits relativement étroits.

5Les résultats sont extrêmement limités mais suffisants pour constater que l’évolution des occupations suit le rythme de celle mise en évidence dans le secteur occidental de la place. En effet, la stratigraphie et la collecte de quelques pièces de mobilier bien conservées portent à considérer que cette parcelle a probablement connu une occupation également de type domestique. On exposera donc les résultats en fonction des trois phases qui ont été déterminées.

Notes

1 Dans les mêmes conditions et aux mêmes dates que les recherches effectuées dans la partie occidentale de la place.

Table des illustrations

Titre Figure 431 - Place Formigé, secteur oriental
Légende Plan des vestiges superposés des phases 1, 2 et 3 (relevé S. Roucole, dao S. Saulnier).
URL http://books.openedition.org/pccj/docannexe/image/699/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Figure 432
Légende Vue partielle des vestiges d’époques moderne et médiévale dans le secteur oriental de la place Formigé traversé par des gaines techniques.Vue prise vers l’ouest (cliché L. Rivet).
URL http://books.openedition.org/pccj/docannexe/image/699/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 904k

© Publications du Centre Camille Jullian, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access