Version classiqueVersion mobile

Une agglomération rurale gallo-romaine des rives de l’Étang de Berre

 | 
Frédéric Marty
, 
Brice Chevaux

Troisième partie. Études spécialisées

Chapitre 4. Le mobilier en verre : les éléments significatifs

Souen Fontaine

Texte intégral

1La fouille a livré un ensemble de fragments de vases en verre appartenant à un minimum de 90 individus environ. Vu l’état de conservation médiocre de la majeure partie des récipients et la plage chronologique large des différentes phases d’occupation du site, il n’a pas semblé opportun de conduire une étude quantitative détaillée par contexte. De ce lot pour l’essentiel très fragmentaire et finalement assez peu significatif, en terme d’information typo-chronologique, ne sont ici présentés que les quelques objets les plus parlants, soit parce qu’ils sont bien conservés, soit parce qu’ils illustrent une production particulière.

Gobelet soufflé dans un moule à décor végétal

2(fig. 337, 1) : Gobelet tronconique à décor composé de points en relief et de rangs de pétales incurvés et de feuilles en forme de cœur. Registre inférieur marqué par un ressaut, marque verticale du moule bien lisible. Verre vert clair. Is. 31 / AR 33.2.

Fig. 337. Verre. 1 : gobelet Is. 31 / AR 33.2 ; 2 : assiette Is. 48-49 / AR 86-108 ; 3 : coupe ; 4 : pot à onguent Is. 68 / AR 113-114 ; 5-7 : unguentaria (DAO Fr. Marty, L. Robin et J. Tisseyre).

Fig. 337. Verre. 1 : gobelet Is. 31 / AR 33.2 ; 2 : assiette Is. 48-49 / AR 86-108 ; 3 : coupe ; 4 : pot à onguent Is. 68 / AR 113-114 ; 5-7 : unguentaria (DAO Fr. Marty, L. Robin et J. Tisseyre).
  • 230  Foy, Nenna 2001, n°74 ; Foy, Nenna 2003, n°74 ; Fontaine, Roussel-Ode 2010, n°20 ; Fontaine 2012 (...)
  • 231  Scatozza-Höricht 1991, fig. 16e, n°inv. 35096.

3Sans qu’aucun parallèle strictement identique ne soit répertorié, ce gobelet s’inscrit dans une série de vases bien connus, produit essentiellement dans la seconde moitié du Ier s. On rapprochera l’exemplaire du Castellan d’une pièce remontée du dépotoir portuaire du golfe de Fos présentant un décor composé de deux rangs de pétales incurvés surmontés d’un rang de feuilles en forme de cœur230 et d’un gobelet à panse hexagonale, découvert à Pompéi, présentant la même association de pétales incurvés et feuilles en forme de cœur231. On notera, par ailleurs, que deux autres gobelets soufflés à décor soufflé dans un moule, également de teinte bleutée ou bleu-vert, sont identifiés sur le site du Castellan. Tous deux sont ornés d’un classique motif d’amandes en relief.

Assiette tronconique à large pied annulaire

4(fig. 337, 2) : Forme très basse, panse tronconique, lèvre droite et épaissie, pied annulaire formé par un repli de la paraison. Verre vert clair. Is. 48-49 / AR 86-108. Issue du même contexte que le gobelet précédent.

  • 232  Fontaine 2012, 517-518, forme J7.

5Cette pièce s’inscrit dans un groupe de formes très commun, mais encore mal identifié dans les typologies disponibles. Ces productions sont particulièrement bien représentées sur les sites de proximité régionale, notamment dans la moyenne vallée du Rhône ainsi que dans les dépotoirs portuaires du golfe de Fos et d’Arles232. Elles s’ancrent dans les horizons de la seconde moitié du Ier s. et du début du IIe s.

Coupe incolore à décor taillé

6(fig. 337, 3) : Coupe hémisphérique soufflée dans un verre épais de qualité, bord coupé légèrement divergent, fond apode. Décor taillé de belle facture, constitué de deux registres de larges cupules circulaires et ovoïdes encadrées de doubles rainures sur la panse et d’une étoile sous le fond.

7Cette coupe incolore, de belle facture et au décor soigné, présente les caractéristiques des productions de la seconde moitié du IIe et du IIIe s. où le décor taillé en motif de profondes cupules est régulièrement employé. La pièce du Castellan provient d’un fond de fosse tardive datée de la fin du IVe-début du V e s. mais dont le comblement contenait un abondant mobilier antérieur.

Pot à onguent

8(fig. 337, 4) : Petit pot à panse bulbeuse et à bord en collerette formé par un large repli de la paraison, légèrement pendant. Verre bleu-vert. Is. 68/ AR 113-114.

  • 233  Rütti 1991, 51.

9Ce type de petit pot, vraisemblablement destiné à contenir des produits cosmétiques ou pharmaceutiques est assez peu commun et son ancrage chronologique est mal défini. Les références recensées par B. Rütti233 s’échelonnent entre la période claudienne et le IIIe s. L’exemplaire du Castellan provient du niveau d’abandon du puits 3082 daté du début du IIIe s.

Unguentaria

10(fig. 337, 5-7) : Conteneur à parfum à panse tronconique basse et long col. Fond refoulé vers l’intérieur pour les n°5 et 7. Verre vert clair.

  • 234  Liou, Gassend 1990, 217-219.
  • 235  Foy, Nenna 2003, 270-273 ; Foy 2010, 188-197.

11Trois unguentaria ont été trouvés dans un état de conservation satisfaisant. Ces vases à parfum de grande dimension, qui succèdent aux balsamaires de plus petite taille, font partie des productions largement diffusées dans l’ensemble du monde romain au cours des IIe et IIIe s. Communément présents dans les contextes funéraires, ils sont dans une moindre mesure également attestés dans les contextes domestiques et, on rappellera ici le témoignage de l’épave Saint-Gervais 3, coulée dans le fond du golfe de Fos vers 149 ou peu après, qui transportait, en complément d’une cargaison d’amphores de Bétique, au moins une douzaine d’unguentaria dans un panier234. Les exemplaires du Castellan proviennent d’une sépulture à inhumation et d’une fosse-bûcher datées de la seconde moitié du IIe s. Deux d’entre eux étaient disposés de part et d’autre de la tête du défunt inhumé (6 et 7). Ces trois unguentaria ont un profil sensiblement similaire ; le façonnage de leur bord diffère et témoigne de centres de production différents. Si le bord simplement replié du n°5 et le bord adouci du n°6 sont de facture commune, celui du n°7, doublement replié et formant une collerette, est plus caractérisé (type De Tommaso 54). Le type, bien représenté en Provence dans des contextes funéraires datés de la fin du IIe s. ou du début du IIIe s., est peu diffusé dans l’intérieur de la Gaule. Une production orientale est envisagée235.

12Mis à part la vaisselle, on compte, parmi les objets en verre, plusieurs jetons (fig. 338, 1-2) et perles (fig. 338, 3-4). Sous l’appellation « jeton », on réunit habituellement des pièces de verre hémisphériques et plates, de petite dimension, auxquelles on attribue une fonction de pion de jeu mais qui peuvent aussi avoir été utilisées à des fins ornementales, architecturales ou mobilières, voire vestimentaires.

Fig. 338. Verre. 1-2 : pions ; 3-4 : perles (clichés Fr. Marty).

Fig. 338. Verre. 1-2 : pions ; 3-4 : perles (clichés Fr. Marty).

13Parmi les objets non retenus pour cette présentation, on signalera toutefois la présence récurrente des productions les plus communes des horizons chronologiques du Ier s. comme les coupes moulées côtelées bleutées (18 ex.), les bouteilles carrées de type Is. 50 (6 ex.) ou les gobelets Is. 12 (4 ex.). On notera également l’existence d’un très petit fragment de coupe moulée polychrome trouvé dans un niveau de la phase C.

Notes

230  Foy, Nenna 2001, n°74 ; Foy, Nenna 2003, n°74 ; Fontaine, Roussel-Ode 2010, n°20 ; Fontaine 2012, 97, GFO111.

231  Scatozza-Höricht 1991, fig. 16e, n°inv. 35096.

232  Fontaine 2012, 517-518, forme J7.

233  Rütti 1991, 51.

234  Liou, Gassend 1990, 217-219.

235  Foy, Nenna 2003, 270-273 ; Foy 2010, 188-197.

Table des illustrations

Titre Fig. 337. Verre. 1 : gobelet Is. 31 / AR 33.2 ; 2 : assiette Is. 48-49 / AR 86-108 ; 3 : coupe ; 4 : pot à onguent Is. 68 / AR 113-114 ; 5-7 : unguentaria (DAO Fr. Marty, L. Robin et J. Tisseyre).
URL http://books.openedition.org/pccj/docannexe/image/14927/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Fig. 338. Verre. 1-2 : pions ; 3-4 : perles (clichés Fr. Marty).
URL http://books.openedition.org/pccj/docannexe/image/14927/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 32k

Auteur

Ministère de la Culture / Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines.

© Publications du Centre Camille Jullian, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search