Version classiqueVersion mobile

Défendre un oppidum en Provence

 | 
Yves Marcadal
, 
Jean-Louis Paillet
, 
Alexandra Roche-Tramier
, 
et al.

Quatrième partie. Les ouvrages défensifs du faubourg des Petites Caisses

Annexe 6. Éléments de datation du rempart R5

Alexandra Roche-Tramier

Texte intégral

1L’étude des céramiques a permis de proposer une fourchette chronologique pour les différentes phases mises en évidence lors de la fouille.

1. Phase 1 : Un habitat antérieur au rempart (125-100/75 av. J.-C.)

2La période de fabrication de nombreux vases est trop large pour permettre des datations précises. C’est le cas par exemple de 7 fragments de bord correspondant à des urnes CNT-PRO U7 (125-1 av. J.-C.) et d’1 gobelet à parois fines PAR-FIN 2 (150-20 av. J.-C.). Il en est de même pour les céramiques campaniennes : 7 coupes CAMP-A 27c (225-25 av. J.-C.) et des assiettes de forme A36, 5/7 (225-25 av. J.-C.) et A6 (150-25 av. J.-C.).

3Toutefois, deux éléments, 1 coupe de campanienne B 8b (150-50 av. J.-C.) et 1 couvercle non tourné de forme CNT-PRO V2c (175-50 av. J.-C.) permettent de placer la phase 1 à la fin du IIe ou dans la première moitié du Ier s. av. J.-C.

4Plusieurs tessons indiquent un TPQ aux alentours de 100 av. J.-C. En effet, les niveaux de destruction ont livré des formes du répertoire des ateliers des Alpilles, lesquels commencent à diffuser leurs productions vers 100 av. J.-C. Dans cette première phase, on observe notamment 5 urnes CNT-ALP 1a2, l’une des premières productions de ces ateliers, produite à partir des environs de 100 av. J.-C. jusque dans les années 40 av. J.-C. Tout comme les urnes de forme U5 qu’elle va remplacer, cette urne de grande volumétrie a été utilisée pour le stockage. Des jattes CNT-ALP 4a1 des ateliers des Alpilles ont la même datation.

5La date de 75 av. J.-C. pour fixer le TAQ de cette phase est à considérer avec des réserves. Elle est suggérée par 13 individus de la forme CNT-PRO U5 et ses variantes, ce qui en fait la forme d’urne la plus utilisée pendant cette phase. Mais il faut rappeler que ce type d’urne était déjà fabriqué depuis le IIIe s. av. J.-C. D’autre part, sa fabrication cesse effectivement vers 75 av. J.-C., mais son utilisation a pu se poursuivre au-delà de cette date.

2. Phase 2 : Construction et utilisation d’un ouvrage défensif vite abandonné (100/75 av. J.-C.)

6Le TPQ (entre 100 et 75 av. J.-C.) correspond au TAQ de la phase précédente. Lors de la phase 2, les urnes CNT-PRO U5 continuent à être utilisées, notamment pour le conditionnement, mais elles sont beaucoup moins nombreuses que dans la phase 1. On dénombre 3 exemplaires de la forme CNT-PRO U5b1, 1 urne CNT-PRO U5b2 et 1 urne CNT-PRO U5 a2.

7Le TAQ est plus difficile à déterminer :

82 vases indiquent un TAQ de 50 av. J.-C. Il s’agit d’1 cruche à pâte claire récente CL-REC 2b (150-50 av. J.-C.) et d’1 coupe de présentation CNT-PRO A3 (550-50 av. J.-C.) inspirée d’une forme tournée.

9Comme lors de la première phase, les urnes provenant des ateliers des Alpilles sont présentes. On note surtout deux urnes CNT-ALP 1a1 qui sont, tout comme la forme d’urne CNT-ALP 1a2 déjà rencontrée dans la phase précédente, une des formes primitives diffusées par ces ateliers à partir de 100 av. J.-C. jusque vers 40 av. J.-C. Une jatte CNT-ALP 4a1 indique la même période chronologique.

10Dans le remplissage de la grande fosse dépotoir de l’espace 3A (FS2, Us 3315), on note la présence d’une jatte à goulot, brisée mais quasiment complète. Elle appartient au type CNT-ALP 4d3 qui n’a pas été fabriqué avant 60 av. J.-C.

11Ainsi la deuxième phase pourrait se situer entre 100/75 et 40 av. J.-C., ce qui correspond à la période d’utilisation du rempart qui vient d’être construit.

3. Phase 3 : Abandon final (vers 40-30 av. J.-C.)

12Le rempart perdant tout rôle défensif, le secteur va être rapidement abandonné. Le mobilier céramique des couches de surface permettant de dater cet abandon définitif ne présente pas de grandes différences avec celui de la phase 2. Toutefois, il est intéressant de noter que, par rapport à la phase précédente, le répertoire des formes issues des ateliers des Alpilles se diversifie encore davantage. De nouvelles formes d’urnes fabriquées à partir de 40-30 av. J.-C. sont présentes : 1 pot CNT-ALP 1a5 (40 av. J.-C. / 1 ap. J.-C.), 6 urnes CNT-ALP 1a6 (30 av. J.-C. / 20 ap. J.-C.).

13Le TPQ (40 av. J.-C.) est donné par la datation de ces vases. L’abandon commence vers 40-30 av. J.-C.

© Publications du Centre Camille Jullian, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search