Version classiqueVersion mobile

Aux portes de la Ville

 | 
Ingrid Sénépart

Déclarations de Directe à l’Hôtel-Dieu

Colette Castrucci

Texte intégral

AD BDR: VI HD B 272, f°25

11772, le 18 juillet
(…) Marie Bertrand, épouse libre dans l’exercice de ses actions de sr Pierre Audibran, laquelle de son gré a declaré tenir et posseder sous la directe emphiteotique de l’hopital general du Saint Esprit Saint Jacques de Gallice, (…) savoir un regalle dans lequel il y a deux pettits battiments d’une maison dont le restant a honnoré Aubert et demoiselle Jeanne Dubois épouse du sr Perrimond, située a la rue Royalle a la Porte d’Aix, par elle acquize de delle Catherine du Bois, veuve du sr Paul par acte du dix sept juillet mil sept cent cinquante neuf passé devant me Ponsard notaire, confrontant de levant le jardin des Révérends peres Recolletz, de midy maison de sr Antoine Tapoul, de couchant le restant de lad. maison dont la boutique, arriere boutique et entresol appartient a la demoiselle du Bois Perrimond et le surplus aud. sr Aubert, et de septentrion le regalle d’une autre maison dud . sr Aubert (…) au cens anneul de trois deniers (…)

f°26 v°

21772, le 15 juillet
(…) sieur Alexandre Jean, marchand de soye de cette ville, lequel en quallite de procureur fonde de sr Joseph François D’Aubert… a reconnu tenir et posseder sous la directe emphiteotique de lhotel Dieu sous le titre de Saint Jacques de Gallice de cette ville savoir en premier lieu une maison avec son regalle par derriere que led. sieur Joseph D’Aubert son constituant possede et situé à la Porte d’Aix, confrontant du levant maison et ragalle de la demoiselle Cambot veuve du sieur Larchier, de midy maison et regalle de sieur Paul, du couchant la place de lad. Porte d’Aix, maison dud. Vallat, (…) servile aud. Hotel Dieu au cens annuel et perpétuel d’un sol (…)

f°36 v°

31772, le 22 aoust
(…) Dame Catherine Vigne (…) laquelle en qualité de procuratrice de sr Antoine Tapoul, bourgeois par acte passé devant me Dartros nore a Aix (…) a reconnu que le sr Tapoul sous le majeur directe domaine de lhotel dieu dieu de Marseille (…) une maison regale et petit batiment située en cette ville, rue royalle de la Porte d’Aix, confrontant du levant jardin des R. P. Recollets ; du midy maison de Jean Roux, du couchant la rue et du septentrion maison et regale des hoirs d’Aubert ( . . ) au cens annuel d’un sol (…)

f°45

41772, le 22 septembre
(…) sr Pierre Merentier, me taillandier de cette ville, lequel de son gré a confessé (…) tenir et posseder par la directe emphiteotique de l’hopital general St Esprit, une maison située a la rue Royalle de la Porte d’Aix a la reserve de cinq canes quatre pans au devant qui relevent du chapitre de St Victor, confrontant du levant partie du regalle de la maison de la dlle Caille, veuve Jauna, et partie du lavoir du sieur Domergue, du midy maison dudit sieur Domergue, du couchant la rue et du septentrion maison dudit sieur Roux au cens annuel et perpetuel de
trois deniers (…)

f°51 v°

51772, le 4 juillet
(…) Gabriel Merle, chirurgien de cette ville lequel a declaré (…) tenir et possseder sous la majeure directe et domaine de l’hotel Dieu (…) une maison et regale située a la rue Royale de la Porte d’Aix, confrontant du levant le jardin des peres Recolets, du midy maison et regalle du sr Aubert, confrontant du levant le jardin des peres recoletz, du midy maison et regalle du sr Aubert, du couchant lad. rue et du septentrion maison de mre Olivier Prevot de l’eglise St Martin (…) au cens annuel d’un sol (…)

f°68

61772, 10 novembre
(…) Messire Jean Joseph Icard, officier dans l’artilerie, originaire de cette ville y demeurant, lequel en qualité de seul heritier universel de feu sieur Joseph Icard son oncle negt de cette ville, selon son testament nuncupatif ecrit par nous le huitieme juin mil sept cens soixante quatre dument controllé et insinué de son gré a declaré (…) posséder de la majeure directe et domaine emphiteotique de l’hotel Dieu de cette ville (…)
deux maisons contigues et regale qu’il a recue de la succession dud. feu sieur Jean son oncle située dans le nouvel agrandissement de cette ville à la rue de St Lazare ou du Bernard du Bois, confrontant du levant maison et regalle des hoirs de la dlle Paul Espinassy, serville aud. hotel Dieu, de midy lad rue, du couchant maison et regalle du sieur Roumiou et de septentrion terrein du sr Honnoré Antoine Bigounnet pareillement serville aud. hotel dieu (…) au cens annuel et perpetuel de deux solz (…)

f°70 v°

71772, le 4 novembre
(…) dlle Marie Manuel epouze de sr Joseph Constans, bourgeois de lieu de Mimet, (…) a declaré (…) qu’elle a (…) de la directe de lhotel Dieu (…) une maison toute tant qu’elle contient avec son regalle par derriere droits et apartenances située en cette ville a la rue Royale de la Porte d’Aix, confrontant du levant qu’est par derriere jardin du sr Domergue, de midy maison de mr Olivier, prevot de la parroisse St Martin, du couchant la dte rue royale et du septentrion maison de la dlle Cauvin vve du sr Faucou (…) au cens annuel de trois sols

f°74 v°

81772, le 26 novembre
(…) dame Marie Anne Giella de cette ville (…) laquelle de son gré tant en son propre qu’en qualité de procuratrice du sieur Jacques François Broquery son epoux (…) a confessé (…) posseder sous la directe emphiteotique de l’Hotel Dieu de cette ville (…) une maison avec son regale, située dans l’enclos de cette ville que de St Lazare ou du Bernard du Bois, confrontant du levant les lisses interieures et terrein du sieur Bigonet passage entre deux et maison cy apres reconnue, du midy la place au devant la porte de st Lazare ou Bernard du Bois, du couchant maison et regale de dlle Fabre epouse du sieur Routier et du sieur Rodolphe merentier et de septentrion la susd. maison cy apres reconnue en second lieu une aute maison confrontant du levant terrein dude sr Bignoet, passage entre deux, serville audit hotel dieu, du midy et couchant regale de la maison cy dessus reconnue et de septentrion regale sur le devant de la maison du seiru Valette (…) au cens annuel et perpetuel de trois deniers (…)

f°75 v°

91772, le 7 novembre
(…) dlle Martine Desirée Fabre, veuve en premiere noce de sieur Antoine Giella et en seconde noce du sieur Louis Routier tous les deux mes fabriquants cordier de cette ville, laquelle de son gré a confessé et reconnu tenir et posseder sous la directe emphiteotique de lhotel Dieu (…) savoir une maison et regale a l’exception du premier etage qui appartient au sieur Merentier située la ditte maison dans l’enclos de cette ville a la place qui est au devant de la porte ditte du Bernard du Bois et confrontant du levant maison et regale des hors du sieur Alexandre Giella, du midy lade place au devant lade porte du Bernard du Bois, du couchant maison faizant coin et son regale par derriere du sieur Valette et du septentrion regale du logis du sr Valette ayant son entrée du cotté du levant sur la lisse interieure (…) au cens annuel et perpetuel de onze deniers (…)

f°94 v°

101773, le 27 janvier
(…) dlle Therese Barbe de Barjol et dame Elisabeth Jacques et Claire de Barjol (…) reconnoissent tenir sous la majeure directe de l’hopital général l’hotel Dieu ( . .) en premier lieu le premier etage d’une maison dont le restant apartien a lad. me Fabre, veuve du sr Routier située en cette ville a la place de la porte de saint Lazare, apellée aujourdhuy la porte du Bernard Dubois, confrontant de levant maison et régale de la dame Giela epouse du sr Bouquery de midy la place de couchant maison et régale du sr Vallette et de septentrion régale du Logis dud. sr Valette au cens annuel et perpetuel d’un denier

f°115 v°

111773, le 7 may
(…) sieur Antoine Balthazard Eyraud, negotiant de cette ville, lequel en qualité de procureur fondé du sieur Jean François Eyraud son frere par acte du neuf septembre mil sept cent soixante neuf (…) reconnaît que le sieur Jean François Eyraud son frere tient sous la directe emphiteutique de l’hotel dieu (…) une maison avec son regalle scituéee dans l’enclos de cette ville rue de Saint Lazare ou du Bernard du Bois qu’il a rapporté de l’hoirie de sondit pere et confrontant laditte maison et regalle du levant maison et regalle du sieur Valette, du midy la ditte rue, du couchant maison du sieur Espinascy et de septentrion terrain du sr Bigonet (…) au cens annuel d’un sol (…)

f°126

121773, le 27 may
(…) Messire Jean Claude Palamede marquis de Forbin, Gardanne, chevallier de la ville de Marseille (…) a confesse (…) posseder sous la majeure directe domaine et seigneurie de lhotel Dieu et la ville de Marseille sous le titre de l’hotel Dieu (…) a scavoir une maison avec son jardin sur le derriere toute de bas en haut avec ses droits et appartenances scituée dans l’agrandis sement de la ville de Marseille rue de Sainct Lazare a present Bernard du Bois, confrontant de levant maison et jardin de sr Paul François Agnel qui etoit de sr Jacques Antoine Page, serville audit hotel dieu, de midy quest par derriere regalle des maison du sr Barthalot qui fait face a la rue du second monastere de la visitation du couchant maison et jardin de sr Jean Antoine Claret qui etoit auparavant d’André Bruny et de septentrion la maison fait face la rue St Lazare, au cens annuel de cinq sols (…) en second lieu onze cannes quatre pans quarres six pans menus d’une maison faisant coin avec son jardin sur le derriere toute de bas en haut, (…) scituée a l’agrandissement de cette ville dans la meme rue le sol total de lad. maison, jardin et regalle etant de trante huit cannes quatre pans quarrés six menus desquels il y en a vingt sept cannes du cotté du couchant serville a l’abaye de St Victor qui ont trante quatre pans un tiers de largeur sur la façade du coté du septentrion par cinquante pans un tiers de largeur du coté du couchant tirant de septentrion a midy confrontant la partie serville audit hopital de levant maison et jardin dud. Clavel autrefois le sr Bruny, de midy l’ecurie et le passage dudit Clavel qui aboutit a la rue traverse qui descend de celle de Bernard du Bois a celle des petites Maries auquel androit il y a une porte d’entrée, de couchant laditte rue traverse et les vingt sept canes de la directe du chapitre de St Victor et de septentrion la rue du Bernard du Bois (…) au cens anneul d’un sol huit deniers (…).

f°149

131773, le 23 septembre
(…) les recteurs de l’hotel Dieu (…) informés d’une acquisition faite par mre Jean Bte Berthe pretre de cette ville, de Sr Paul François Agnel, d’une maison de la directe dud . hotel Dieu au prix de sept mille livres par acte du vingt un du courant a nos ecritures, ont approuvé, confirmé et ratiffié lad. vente et voulant lesd. srs recteurs conquerir a ce que led. mre Berthe jouisse paisiblement de son acquisition (…) ledit mre Berthe a declaré vouloir tenir et posseder sous le domaine direct dudit hotel Dieu (…) la susde maison avec son regalle par derriere située dans lanceinte de cette ville a la rue de Saint Lazare ou du Bernard du Bois, confrontant du levant maison et regalle de lade Achard, du midy qui est par derriere regalle de la maison du sr Bertotun faisant face a la rue des dames religieuses des petites Maries, du couchant maison et regalle de mre le marquis de Fourbin ou de la dame son epouse, et autres (…)

f°164 v°

141773, le 2 decembre
(…) dlle Bouisson Tardieu a declaré vouloir tenir et posseder sous le domaine direct dud. hotel Dieu la susde maison et jardin située dans le nouvel agrandissement de cette ville et a la rue Royalle de la Porte d’Aix, confrontant du levant le jardin des Reverends peres Recolets, du midy maison du sr Moullet, du couchant lade rue, et du septentrion maison des heoirs du sr Tapon et autres (…) a la cense annuelle de deux sols

f°272 v°

151775, le 11 may
(…) (les recteurs de l’Hotel Dieu) ont cedé à Jean Baptiste Tourniaire, negociant (…) une maison regalle et petit batiment située dans l’enceinte de cette ville rue Royale de la Porte d’Aix que led. sr Tourniaire a acquise de dame Catherine Vigne veuve de Me Jean Joseph Bertet en son vivant avocat en sa cour et procureur en la Cour de Comptes de la ville d’Aix en qualité d’héritière du sr Antoine Tapoul suivant son testament du trente dexembre mil sept cens soixante douze reçu par me Dastrot nore à Aix (…) au prix de douze mille cinq cens livres (…)

f°294 v°

161775, le 16 septembre
(…) (les) pretres religieux discrets representant la communauté des re(verends) peres Recollets du couvent de cette ville (…) ont declaré tenir et posseder sous la directe de lhotel Dieu de cette ville (…) scavoir deux mille quatre vingt trois cannes carrées quatre pans carrés comprenant leur eglise, couvent, regales qui sont a l’entour et partie de leur jardin confrontant du levant le restant dud. jardin servile au chapitre de la Major, du midi la rue qui est au devant de leur eglise, du couchant les places des maisons alienés par lesd. Reverends peres pocedant des acquisitions faites par Gasquet et encore les regales des maisons par (…) possedees par François Moulet, Marie Marguerite Roux, Jean Baptiste Tourniaire, Catherine du Bois, veuve du sr Paul, les hoirs d’Honnoré Aubert, Sr Jean Gabriel Merle et une partie du regale de la maison de messire François
Ollivier prevot de St Martin toutes lesquelles maisons qui font face a la rue Royale de la Porte d’Aix, sont serviles aud. hopital et du septentrion jardin de Jean Baptiste Garoute servile aussi aud hopital (…)

f°388

171776 le 29 fevrier
(…) ledit sieur Garoutte possede sous la directe dudit hotel Dieu en premier lieu une maison avec son jardin de la contenance en tout de trois cent trente six cannes quarrées, situées dans l’agrandissement de cette ville au cul de sac du colet de Jean Jerosme, prenant son entrée de la rue du Bernard du Bois, confrontant du levant ledit cul de sac un petit regale du moulin à vent de mr Cadiere ancien echevin et encore le jardin du sr Isnard, muraille entre deux, du midi jardins et regales des maisons faisant face à la rue Roiale de la Porte d’Aix, mre Olivier, prevôt de St Martin de la dlle Manuel epouse de sieur Constans et de la dlle Valentin et de septentrion la maison ci apres reconnue, l’estendue du sr Domergue muraille entre deux, et encore le moulin à vent dudit sieur Cadiere, tous les dits confrons serviles audit hopital au cens annuel d’un sol huit deniers (…) et en second lieu une autre maison attenante à celle ci dessus de trente sept pans de profondeur et vingt quatre pans de largeur et une partie de terrein de l’estendue de douze pans, de midi à septentrion et douze pans de largeur confrontant de levant la dite rue traverse du cul de sac, de midi la maison ci dessus reconnue, de couchant l’estendedon dudit sr Domergue et du septentrion maison dudit sr %Domergue, au cens annuel de deux deniers (…)

f°427 v°

181776, le 11 juillet
(…) dlle Anne Honnoré Caillol (…) a confessé tenir et posseder sous la directe emphiteotique dud. hopital (…) deux maisons situées dans l’agrandissement de cette ville a la grande rue St Lazare dite a present du Bernard du Bois la premiere avec son regalle par derriere ayant vingt deux pans de facade sur soixante sept pans de profondeur confrontant de levant la seconde des deux maisons et son regalle de midy le regalle de la maison du sieur Garoute, bourgeois qu’était du sr Barthala, de couchant maison de mr Berthe, pretre qu’etoit du sieur Agnel, et de septentrion lade rue de Bernard du Bois au cens annuel de cinq sols (…) et la seconde avec son regalle aussi par derriere ayant vingt trois pans de façade sur soixante neuf pans de profondeur, confrontant de levant maison et regalle de dame Marit Victoire Baboult, vve du sr Laurent Reymond Meritan, de midy regalle du sr Jean Louis Goudon qu’etoit dud sr Barthala, de couchant la premiere maison di dessus reconnue et de septentrion la ditte rue du Bernard du Bois aussi au cens annuel de cinq sols (…)

AD BDR : VI HD B 237 Cahier du nouveau agrandissement tome premier 1686
Collet de Jean Jerosme ou Ste Clere la Vieilhe

f°1
Anthoine Rouviere, hoste

19L’an 1615, le 4e may nore Piquet ledit Rouviere a reconneu audit hospital St Esprit St Jacques de Galice une terre à Ste Clere la Vieilhe contenant huict carteirades ou environt et autrement tant qua contient apellé le Collet de Jean Jerosme y comprins trois carteirades que ledit Rouviere a bailhées a rante perpetuelle a Eiries Garcin confrontant toute laditte terre de levant terre de Nicollas Grosson et des heoirs de feu Mathieu, grand ribe au millieu, de midy avec terre de Joseph Cornilhe, Guilheaumes Sourrel, Jacques Berne et François Gasques, de couchant avec patty clos de noble Charles Seilhans, viol au milhieu et de tresmontane piede de me Thossant Vincent enquesteur, les Arcs et le chemin de Mallopogne et autres a la cence de 26 ss 3 deniers tournois

Pierre Rouviere

201645, le 2 aoust nore Jean Piquet ledit Rouviere a reconnu audit hospital une propriette de terre, vigne de la contenance de cinq carteirades et demy ou environt scittuées au collet de Jean Jerosme dans laquelle proprietté il y a deux mollins a vand apartenents audit reconnoissant l’un du coste de levant quy confronte avec plaine des heoirs de Nicollas Grousson grande ribe au milhieu, de couchant avec autre mollin a vand apartenent a Jacques Rouviere filz a feu Pierre quest le confront de levant de l’autre apartenent audit reconnoissant, toute laquelle proprietté confronte de levant avec proprietté des heoirs dudit Grousson laditte ribe au milhieu, de midy avec le jardin des pères Recollets serville audit hospital et piece de François Gasquet de couchant proprietté du sr Jean Malaval aussy serville audit hospital et de tresmontane avec les arcs de la ville et chemin de Mallopougne et autres a la cense de 26 s. Le 6 septambre 1657 nore Granier Marguerite Claviere vefve dudit Rouviere a reconneu les cinq carteirades et demy Les susdictes huict carteirades ou environ se trouvent presantement dispossées en divers particulliers cy après esnoncés dont chacun d’iceux fera sa branche en son lieu -Premierement en tient vingt sept destres quatre pans Jean Malaval à f° 124
-Ledit Malaval tient encore deux tiers de carteirades en son lieu f° 148
-Les R. P. Récollets 5 carteirades 38 destres en son lieu f° 65
-un moullin a vand regalle et batiment et propriette en son lieu Sperit Guion f° 3
-autre partie Anthoine Patac f° 6
-et autre partie Guilheaumes Arnaud f° 7

Collet de Jean Jerosme
f°3
Sr Esperit Guion

21L’an 1666, le 12 aoust nore Lombard ledit Guion a reconneu audit hospital un mollin a vant régalle et batiment et proprietté qu’il a acquise de damoulle Margtte Claviere, vefve de Pierre Rouviere par acte du 25 juin dernier nore ledit toute laditte contenence contient comprins ledit mollin et régalle une carteirade 559 destres, confrontant de levant jardin dudit sr Guion, de midy ledit jardin et piece des peres Récollets et régalle des deux mollins a vant un des heoirs de Jacques Rouviere et l’autre du sr Patac et François Rouviere, de couchant proprietté de Andre Arnaud dit « borromettou », petit chemin allant aux susdits mollins au millieu serville audit hospital et de tresmontane chemin public les acqueducs de la ville au millieu [c’est le 3e mollin le plus elloigne] 1682, le 22 Xbre, nore Boyer, led. Jean Cadiere achepte des hoirs dud. Esprit Guion une terre de deux carteirées 72 destres ensemble les trois moulins a vents qui sont en icelle conft de levant le jardin du sr Granier, de midi les peres Recollets, de couchant la place Royalle et de tremontane les acqueducs, declarée la susd. vente serville a cet hopital et le prix a 12503 l.

Collet de Jean Jerosme
f°6
Anthoine Patac

22L’an 1658, le 14 mars nore Sossin, ledit Patac a reconneu audit hospital la moittié d’un mollin a vant par luy acquis de Jean Rigaud par acte du 4 feuvrier dernier nore ledit et par ledit Rigaud acquise de Margueritte Caviere vefve de Pierre Rouviere par acte du 2 septambre 1654 nore ledit, confrontant de levant le mollin a vant de Jacques Rouviere ou ses heoirs, de midi terre des peres Récollets, murailhe au millieu contre laquelle murailhe est le chemin dudit mollin et de l’autre mollin aparte- nent a laditte Claviere de couchant et tresmontane avec terre de laditte Claviere et autres a la cence de 3 s.
[c’est le premier mollin]

f°7
Guilheaumes Arnaud dit « boromete », me marechal

231665, le 26 mars nore Boyer leidt Arnaud a reconneu audit hospital une terre vigne qu’il a acquise de damoylle Margtte Claviere veuve de Pierre Rouviere par acte dudit jour contenent environt une carteirade confrontant de levant avec terre, vigne de laditte Claviere, viol au millieu, de midy le terrement des peres Récollets et jardin du sr Malaval, le chemin des mollins dudit Collet de Jean Jerosme au millieu, de couchant une portion de terre acquise par ledit Malaval de laditte Claviere murailhe au millieu et de tresmontane le grand chemin et des arcs et autres a la cence de 3 s.

f°8
Jacques Rouviere filz et heritier de Pierre

241645, le 17 Xbre nore Piquet ledit Rouviere a reconneu audit hospital un cart de carteirade de terre ou il y a un mollin a vant au cartier de Ste Clere la Vieilhe ou Collet dit de Jean Jerosme confronte de levant midy et couchant proptte de Pierre Rouviere son cousin ou il y a deux autres mollins a vant servilles audit hospital et de tresmontane le chemin tirant a St Jerosme a la cence de 3 s.

Margtte de Sault, vefve et heritiere dudit Rouviere

251665, le 9 juillet nore Charpuis laditte de Sault a reconneu audit hospital ledit cart de carteirade et mollin a vant qu’est celluy du millieu des trois aux mesmes confronts et cence que dessus. Et du depuis ledit Cadiere a acquis tant le susdit tenement que ceux des f° 3, 6, 7 cy devant desquels en a prins investiture cy apres, apert de lacte d’achept du 22Xbre 1682, nore Boyer.

f°8 v°
Jean Cadiere, me bollanger

261685, le 15 fevrier, nore me Boyer, le dit Cadiere a reconneu audit hospital une piece de terre, bastiements et trois mollins à vents, droits, usages et apartenences sans reserves, le tout ce joignant enssemble, et destiné le terrain pour places et maison contenant 2 carteirées, 72 destres, le tout scitué dans le nouveau agrandissement de la ville cartier dit le Collet de Jean Jerosme, proche les arcs, confrontant de levant proprietté du sr Granier questoit du sr Grosson, de midy terrain restant dudit Cadiere procedents de l’acquisition par luy faites des peres Récollets serville aussy audit hospital, de couchant la place au devant la porte royalle maison de Martin Malaval et Guilheaume Arnaud serville audit hospital et de tresmontane les acqueducs de la ville et autres a la cense de 13 s. 6 deniers, conformement aux reconnoissances passées par Anthoine Patac le 14 aoust 1658, nore Sossin, par Margueritte de Sault vefve de Jacques Rouviere le 9e juillet 1664 nore Charpuis par Guilheaume Arnaud le 26 mars 1665 nore Bouys et par Esperit Guion le 12 aoust 1666 nore me Lombard Plus le mesme jour riere led. nore ledict Cadiere a encores recogneu aud. hospital une contenance de terrain proche du susdict, contenant 548 cannes carrées 3/4 aquise des p. Recolletz par acte du 28 juilhet 1683 nore me Boyer mantionne au f° 69 confrontent de levant proprieté du sr Granier de midi jardin restant ausd. Recolletz aussi serville aud. hospital de couchant regalle des maisons de Arnaud, Pierre Boier, pierre Medeisc le portal aussi, servilles aud. hospital et de tremontane le terrain si dessus recogneu questoit de Guiou (…)

Declaration en faveur du chapitre La Major

27Du 25 juillet 1698 nore Pierre Gourdan declarration faitte par l’hopital en faveur du chapitre Major qu’il a directe sur le derriere de la contenance cy dessus reconnue par Cadiere et par luy aquise des pp. Recollets pour 77 cannes 2p. 6 menus dependantes de la reconnoissce passee en sa faveur par lesd. pp. le 2 may 1654, nore Boyer lesquelles conft de midi de long en long jardin desd. pp. Recollets muraille entre deux (…) possedées sçavoir 23 cannes 2 p. et 6 menus par le sr Julien et le surplus par Gregoire Jaubert

f°9 v°
Bernabel Carbonnel

281723, le 16e septembre nore Roman led. Carbonnel, marchand chapellier a pris investiture et reconnu un regalle de 55 cannes quarrees 1 pan quarré er 6 menus ensemble 2 cannes quarrees 6 pans quarrés et 4 pans menus du plan d’une maison faisant coin le tout joint ensemble compris l’espesseur des murailles qu’il a aquise le 15e fevrier dernier de sieur Joseph Garravaque qui en avoit aquis une partie de Jean Boisson son beau frere par acte du 15e Xbre 1728 nore Grosson et l’autre partie luy avoit eté desemparée dans son contrat de mariage du 19e may 1710 riere led. me Grosson avec dlle Agnes Boisson fille de feu Andre qui avoit raporté le tout de Magdeleine Giraud sa belle mere veuve et heritiere dud. Jean Cadiere par contract du 11e juillet 1697 nore Fabron lequel regalle avec lesd. 2 cannes 6 pans et 6 menus du plan de lad. maison confrontant de levant partie de la maison et le regalle des hoirs d’Honnoré Simian f° 22 de midy les moulins a vent des hoirs dud. Jean Cadiere aussy serville a l’hopital de couchant les maisons des hoirs d’Antoine Aubert le passage pour aller auxd. moulins entre deux et de septentrion de long en long les 17 cannes quarrées 1 pan quarré et 4 menus restantes du plan de lad. maison franches de directe à la censive de 6 L

f°10
Led. François Garoute

291730, le 22 juin notaire led. me Guiton led. Garoute a pris investiture et reconnû suivant ce qu’est expliqué à l’article de Carbonnel et sous la meme cence Ledit François Garoutte 1742, le 6 juillet notaire me Hazard ledit Garoutte a reconnu tout ce qui est mentionné dans la précédente reconnoissance sous les memes confronts et censive Jean Bapte Garoute, fils et her(itier) dud. François 1753 le 6 aoust nore me Hazard a reconnu la contenance cy dessus sous les exemptions et confronts et contenu a la cense de 6 d.

f°12

30Depend du f° 9 et de la reconnoissance passée par Jean Cadiere le 15 fevrier 1685 nore Boyer André Isnard 1728, le 22e avril nore Boyer ledit Isnard me paticier a pris investiture et reconnû un moulin a vent avec un regalle de la contenance de 47 cannes 1 pan menu qu’il a aquis le 22e mars dernier de me Gabriel Cadeix avocat fils dud. Jean, confrontant de levant et midy le regalle de la maison dudit Isnard quil a aquise des hoirs de Gregoire Jaubert f° 60 de couchant autre moulin a vent et regalle dud. me Cadiere et de septentrion le regalle de la maison des hoirs de Paul Roumieu f° 14 a la censive de 1 s. 1738, le 26 avril nore Boyer, led. Isnard, traiteur a reconnu led. moulin a vent quil a declaré par la presente l’avoir reduit en un colombier et une petite maison quil a fait construire a coté d’iceluy le tout sur lad. contenance de 147 cannes 1 pan menu reconnues sy dessus et qu’il reconnoit de nouveau confrontant de levant et midy le regale de l’autre maison dud. reconnoissant f° 60 y ayant communication de l’une a l’autre de couchant autre moulin a vent des hoirs dud. Jean Cadiere et le regale et de septentrion le regale de la maison du sr Jean Romieu fils a feu Paul, f° 14 a la meme cence d’un s. 1753, le 28 mars nore me Grosson, Jeanne Henry veuve et heritiere usufrutiaire dud . Isnard a reconnu led. colombier maison et regalle (…).

f°14

31Collet de Jean Jerosme Depand de la reconnoissance pacée par Jean Cadiere a f° 0 et de Jacques Rouviere a f° 5 cy devant entient une place et regalle Pol Romiou par achept dudit Cadiere

Pol Romiou Marchand

321683, le 15 may nore Jaubert ledit Romiou a reconneu audit hospital une partie de terre de la contenance de 60 cannes en carré par luy acquise dudit Cadiere le 18 marts dernier nore me Boyer scitué dans la nouvelle ensseinte au lieu apellé le Collet de Jean Jerosme et au dernier de la maison dudit Romiou confronte de levant restant de la piece dudit Cadiere midy le mollin avant d’icelluy de couchant aussy ledit Cadiere et de tresmontane maison dudit reconnoissant qu’estoit antienement le chemin de Malopougne et paty de Claude Rimbaud a la cence de 5 s. 3 d.
1706, et le 9 novembre nore Aubergy ledit Romieu a reconnu une maison avec son regale sur le derriere ensemble un autre regale sur le derriere de la maison de François Reynard le tout joint ensemble (…) confrontant de levant la maison dudit Reynard f° 17 et le regale de celle de Benoit Rimbaud f° 19 de midy quy est par derriere le regale de Gregoire Jaubert f° 60 et le moulinn à vent des hoirs de Jean Cadiere f° 8 de couchant maison et regale de Joseph Coustant f° 56 et de septentrion la rue dite de St Lazare et encore dudit côté la maison dudit Reynard (…)

Jean Romieu negocian fils a feu Paul

331738, le 25 avril nore me Bernard a reconnu la susd. maison et ses deux regales (…) confrontant de levant Honoré Peix quetoit de Reynard f° 17, et le regale de Claude Rimbaud me apoticaire fils a feu Benoit f° 19, de midy qui est par deriere le regale de André Isnard traiteur qu’etoit de Gregoire Jaubert f° 60 et le moulin a vent des hoirs de Jean Cadiere f° 8 de couchant maison et regale de Guillaume Raspail rotisseur quetoit de Joseph Coustan et encore dud. coté de la maison dud. Peix a la meme cence de 1 s. 4 d.

François Baille

341739, le 17 decembre nore Boyer led. Baille a pris investiture et reconnu la portion serville de lad . maison sous la contenance de 64 cannrées (…)

Louis et Estienne Jacinthe Boulieu

351742, le 12 avril nore me Girard lesd. sieurs ont pris inv(estiture) et reconnu une canne cinq pans six menus sur le derriere de lad. maison le surplus de 11 cannes 7 pans etant de la directe de la dame d’Abeille et le jardin sur le derriere de lad . maison de la contenance de 64 cannes quarrées (…)

f°17
Rue dite de St Lazare tirant a la porte de
Bernard-du-Bois

36François Raynard, magazinier 1701, le 18 mars nore Rampal led. Raynard filz et heritier de Jean a reconneu une portion de la maison qu’il possede laquelle portion qui est sur le derriere contient sept pans quarrez et sept menus de bas en haut (…) confronte de levant maison de Benoit Rimbaud f° 19 de midi le regalle de la maison de Pol Romieu, de couchant la maison dud. Romieu f° 14 et de septentrion la rue a la cense de 3d.

37Honnoré Peix
1726, le 9e may ledit Peix, me rafineur a pris investiture et reconnu lad. portion de sept pans quarré et sept menus de lad. maison qu’il a aquise le second de ce mois de l’hoirie beneficiaire dudit Raynaud sous les mêmes confronts, et censive nore Grosson
1738, le 25 avril, nore Girard led. Peix, me rafineur salpetrier a reconnu les 7 pans 7 menus carrés de lad. Maison

6 HD B 264, f°14 v°notaire Grosson

38Reconnaissance passée par Honnoré Peix, me rafineur le neuvieme may 1726, (…) Honnoré Peix, me rafineur à la grande selpetriere du Roy en cette ville de Marseille (…) a reconneu sous la directe de l’Hotel Dieu (…) sept pans carres et sept menus de bas en haut fesant partie de neuf cannes quarrées et sept pans menus du plan ou supercifice generalle d’une maison toute de bas en haut tant que contient ses droits et apartenances que ledit Peix a acquise a titre d’achat aux encheres publiques de lhoirie beneficiaire de François Reynard pour le prix de huit cens trente cinq livres suivant le contract receu par nous notaire le second de ce mois située dans l’agrandissement de la presente ville et à la rue de Saint Lazare tirant à la porte de Bernard du Bois, confrontant de levant maison de Claude Rimbaud, me apoticaire, fils de feu Benoit, de midy le regalle de la maison de Paul Roumieu ou de ses hoirs, de couchant aussy la maison dudit Roumieu, de septentrion les huit cannes un pan quarré restantes du plan de lade maison servilles à Dame Anne d’Abeille epouse du sieur Louis Borely conseiller secretaire du Roy et autres (…) à la censive annuelle et perpetuelle de trois deniers payable en chacun jour et fete Notre Dame de la mi aoust (…)

367 E 215, f°177 v°

39(acte d’achat correspondant à la recon naissance ci-dessus) 1726, le 2 may (…) fut present me René Pinatel procureur au siege de cette ville, lequel en consequence de l’ordre rendue par me le lieutenant general aud. siege du vingt neuf du mois passé au bas de la requete a luy presentée par Honnoré Peix me rafineur de la grande selpetriere du Roy aud. Marseille, faute par Barthelemi Rainard d’avoir satisfait a l’injonction a luy faite en vertu de lade ordon- nance (…) led. me Pinatel a vendu (…) aud. Honnoré Peix, (…) une maison toute de bas en haut tant qu’elle contient ses droits et apartenances dependante de l’hoiriee de François Rainard (…) située dans l’enclos de la presente cille cartier de Cavaillon et a la rue ditte de St Lazare ou du Bernard du Bois confrontant de levant maison de Rimbaud, me apoticaire, de midi qui est par derriere et couchant le jardin et maison de la dlle Roumieu, de septentrion la susd. rue et avec ses autres meilleurs confronts

6 HD B 237
f°35 dépend du f°9

40Rue de St Lazare tirant de la Porte d’Aix a celle dite de St Lazare ou de la porte de Bernard du bosc
Pierre Deidier
1713, le 13e jour du mois d’avril nore Grosson led. sr Deidier mari de dlle Anne Cadiere fille a feu Jean a reconnuune maison avec un moulin a vent sur le derriere et ou petit regalle ou terrain le tout joint ensemble confrontant scavoir lad. maison de levant maison ou il y a un four de Jacques Martin, me bolanger, f° 30, de midy qui est par derriere ledit moulin a vent et regalle si apres deesigné, de couchant maison des hoirs de sr Nicolas Julien f° 40 petit passage ouvert dans le fonds dud. feu Cadiere pour aller dans led. moulin entre deux aussi serville et de septentrion lad. rue et ledit moulin avec son regalle et dependance confronte de levant la maison et regalle dud. Martin et encore dud. coté le jardin du sr Lafont, mari de la dlle Granier passage pour aller aud. moulin ouvert dans le fonds dud. Cadiere entre deux, pareillement ledit passage serville a lhopital de midy qui est par derriere aussi le jardin dud. sr Lafont et encore dudit coté le jardin de la maison dud. sr Julien de couchant aussi le jardin dud. feu Julien et la maison d’iceluy l’autre passage pour aller aussi aud. moulin au milieu et de septentrion lad. maison du reconnoissance cy dessus dezignée et le regalle dud. Martin a la censive pour le tout de 4 d.
Jean Antoine de Blanc
1729, le 13e janvier nore Armeny ledit sieur de Blanc ecuier (…) a reconnu lad. maison avec la tour d’un moulin a vent sur le derriere et un petit regalle ou terrain, le tout joint ensemble qu’il a aquis a titre d’echange par contract du 20e decembre dernier de messire Jean Louis Deidier, chanoine de l’eglise de la Major a qui la desemparation en avoit eté faite par ledit sieur Pierre Deidier son pere par contrat du 26e novembre dernier receu par me Martinot nore à Aubagne sous les mesmes confronts et censive
Ledit Jean Antoine de Blanc
1744, le 15 juin
nore me Girard ledit sieur de Blanc a de nouvaau reconnu laditte maison avec la tour du moulin a vent et un petit regalle ou terrain le tout joint ensemble observant que (le confront) du couchant est a present maison du sr Joseph David, negociant de cette ville qui etoit des heoirs de sieur Nicolas Jullien (…)

f°37
Collet de Jean Jerome

41Depend du tenement de Jean Cadiere f° 9 en tient une place Sprit Garcin chauçonnier par achat dudit Cadiere du dernier septembre 1687 receu par me Boyer nore contenant 20 pans de fassade sur la rue pour 36 pans de longueur faisant au tout 30 cannes de plan vendues a raison de 10 l. la canne dans laquelle contenance ledit Garcin y a fait construire une maison avec son regalle par derriere
Esprit Garcin
L’an 1689 le 20 janvier nore Boyer a pris investiture et reconnu lad. place dans laquelle il y a fait construire une maison size rue tirant de la Porte d’Aix a cele de St Lazare conft de levant place de sr Nicolas Julien par luy nouvelement acquise dudit Cadiere de midi le tenement restant audit Cadiere de couchant place des hoirs de Mathieu Cita par luy acquise dud. Cadiere et de tremontane lad. rue qui est l’endroit de l’ancien chemin de Palepogne Le 9 may et 17 aoust de ladite année 1689 ledit Garcin a vendu a sr Nicolas Julien 17 cannes et 1/2 de son regalle portées à f° 40
Joseph David
1726, le 14e d’aoust nore Maure ledit sr David Marchand a soye a pris investiteure et reconnu lade maison qu’il a aquise le 1er Juillet dernier de Françoise Aubeye veuve dudit Garcin confrontant de levant la grande maison dud. sr David de midy le regalle de lade grande maison de couchant autre maison dudit sr David et de septentrion lad. rue 1738, nore Girard, le 2 may led. sr David a reconnu lad maison 1753, le 20 fevrier nore me Jordan led. s David a de nouveau reconnu sous les memes confronts…

f°40
Collet de Jerome

42Depend du tenement reconnu par Cadiere a f° 9 en tient partie sr Nicolas Julien par achet du 7 janvier 1689 receu par me Boyer à raisonde 8 l. la canne contenant 159 cannes suivent le toizage quy en a ensuite eté fait de plus il a aquis d’Esprit Garcin raporté a f° 37 17 cannes 1/2 de son regalle par deux divers contrats des 9 may et 17 aoust de lad. année 1689 reçus aussy par le me Boyer nore
Nicolas Julien
1692, le 7 fevrier nore Boyer ledit Julien a r(econnu) une maison fesant coing avec son regalle et jardin par dernier de la continence en tout de 176 cannes quarrées et 4 pans quarrés lad. maison nouvellement batie située a la rue St Lazare confrontant de levent maison et mollin à vent des hoirs dudit Jean Cadiere petit chemin nouvellement ouvert par ledit Cadiere dans son fonds pour aller audit mollin entre deux auquel led. sr Jubert y a son passage et encore dudit costé avec regalle ou place des hoirs dudit Cadiere et petit batiment du sr Lafont mary de lad. Garniere fille et heritiere de Jean, de midy jardin et couvent des pp. Recollets, muraille apartenant au reconnoisst entre deux de couchant terrain de Gregoire Jaubert et place des hoirs de Melchion Cotta aquis par l’un et par l’autre dudit feu Cadiere muraille apartenante aussy aud. sr Julien entre deux et maison dudit Garcin et de tremontane lad. maison dud. Gardin, lad. rue publique et ledit petit chemin pour aller au mollin tous lesd. confrons
Joseph David
1720, le 8e d’aoust nore Maure ledit David marchand a soye a pris investiteure et reconnu une grande maison avec son jardin ou regalle par derriere a l’exception des 23 cannes 2 pans six menus dud. jardin ou regalle servilles audit chapitre de la Major qu’il a aquise par contract du 6e juin dernier nore me Boyer de sieur Pierre Jullien fils et héritier dud. feu Nicolas confrontant de levant la maison et moulin a vent sur le derriere, et un petit regalle ou terrain du sieur Pierre Deidier, mary de ladlle Anne Dadiere, fille de feu Jean, petit chemin ouvert dans le fonds dud. sieur Deidier pour aller audit moulin entre deux auquel petit chemin ledit David y a son passage f° 35 et encore dudit coté le jardin de la dlle Garnier fille de feu Jean, de midy lesd. 23 cannes 2 pans 6 menus restantes dudit jardin (…) de couchant le jardin et regalle de la maison de Jean Brun qu’il a aquise du sieur Joseph Silvy f° 63, le regalle de la remise dudit David reconnu par ce meme acte et la maison des hoirs d’Esprit Garcin f° 37 et de septentrion lad. maison des hoirs dud. Garcin, la rue St Lazare et le petit chemin 1738, le 2 may nore Girard led. sr Joseph David a reconnu lad. grande maison et son jardin 1757, le 20 fevrier nore me Jordan led. sieur David a de nouveau reconnu…

f°44

43Depend du f°9 de la reconnaissance de Jean Cadiere le
15 fevrier 1685, me Boyer Sr Gabriel Cadiere ancien conseiller du Roy au siege de cette ville 1738, le 29 may nore Hazard a reconnu une place sur laquelle il y a un moulin a vent (….), le regalle clos de muraille sur le collet dit de Jean Jerome, dans l’agrandissement de cette ville au bout de la traverse qui prend son entree par la rue du Bernard du Bois, confrontant de levant jardin d’André Isnard, paticier, muraille entre deux qu’etoit ancienement un autre moulin du reconnoissant f° 12, de midy jardin de Marguerite Isnard femme libre de Jacques Daumergue f° 520 muraille entre deux de couchant maisons de lad. Isnard lad. traverse entre deux et de septentrion les regales des maisons des nommés Garoute, Roux, Raspail petit viol entre deux tous serville a l’hotel dieu 1753, Gabriel Jean Antoine Cadiere, son fils, nore me Olivier led. sieur Cadiere fils a reconnu lad. place et moulin sous les memes confronts.

f°65
Ste Clere la Veilhe ou Collet de Jean Jerosme sive rue Royalle
Depand partie de la reconnoissance au f°5 et le reste des reconnces passées par Jacq. Berni et Honnoré Sorrelle 20e avril 1605 et 12 fevrier 1626 nores Michaelis et Piquet

Les pères Récollets

441662, le 2 octobre nore Boyer lesditz pères Récollets ont prins investiture et reconneu audit hospital quatre terres par eux acquises scavoir une quest la premiere de Jacques Berny le 31 dexcembre 1633, la seconde de Claude Berny le 11 juillet 1634, la troisiesme de Jean François et Pierre Rouviere le 25 juillet audit an et la 4e de la discution de Jean François Rouviere le 19 juillet 1646 suivant l’acte riere le greffe dessusd ., les deux premieres vantes aux escritures de me Carlon nore et la 3e riere me Sossin et c’est pour le prix en tout de L 3550 la plus grande partie desquelles ont servy pour l’eglize et couvant desdits peres et le reste en jardin le tout contigu et tant que contient scitué au cartier dit le collet de Jean Jerosme confronte de levant terre dudit couvant et de l’acquisition faite de feu Jacques Rouviere de midi le chemin public de couchant terre du mesme couvant et de l’acquisition de Gasquet et du mesme coste le jardin de Jean Malaval serville audit hospital et de tres- monntane les mollins du collet de Jean Jerosme aussy servilles audit hospital et autres a la cense de 12 sols nore Boyer Tout ledit terrain contient six carteirades faisant 3037 cannes 4 pans quarrez
(…) la susdite contenance lesdits peres Recollets en ont vandu 334 cannes de plan a divers particuliers quy y ont basty des maisons a la rue Royalle dans lesquelles 334 cannes y est comprins neanmoing 45 cannes de plan destinées en rue que la ville a prins et en a indamnise lhospital par quittance riere me Barrallier nore et secraitere le 16 aoust 1681 1648, le 10e Xbre nore Piquet lesdits peres Recolets ont pris in(vestitu)re et reconnu lesd. quatre terre contenant ensemble six carteirées qu’ils ont aquises scavoir la 1 d’une carteirée et demy dud. Jacques Bruni, mary de Honnorade Carlon (…) la 2e d’une carteirée dud. Claude Bruni mari de Magdeleine Sourrel (…) la 3e d’une carteiree de Pierre Rouviere fils a feu Antoine tant en son nom qu’en celuy de Jean François Rouviere son frere (…) et la 4e de 2 carterées et 1/2 de la discution des biens dud. Jean François Rouviere (…) scituées dans le terroir et fauxbourgs de cette ville quartier appellé Ste Clere la Vieille et a present le Collet de Jean Jerosme conft de levant propte de JacquesRouviere, de midy le chemin public tirant a font couverte et encore prope de François Gasquet, de couchant clos et jardin de sr Jean Malaval et porpte dud. Gasquet et de tremontane avec le chemin tirant aux moulins a vents desd. Rouviere, dans laquelle susdite contenance l’eglise et couvent desd. peres ont esté bâti et dans laquelle encore se trouve etre leur jardin (…) 1702, le 21 juin nore Boyer lesdits peres Recollets ont reconnu 2083 cannes quarrées 4 pans quarrés restantes de 3037 cannes et demy faisant 6 carterées les 954 cannes du surplus ayant esté alienées sçavoir 333 cannes avant la quittance de 1677 et 621 cannes apprez lesquelles 2083 cannes et demy consistent en partie de leur jardin en leur eglise et couvent et aux regalles qui sont alentour confrontant de levant le restant du jardin dud. couvent serville au chapitre de l’eglise Major comme procedant de l’acquisition faitte par lesd. R.P., de Jacques Rouviere, de midy la rue et place quy est au devant leur eglise, laquelle rue et place estoit autrres fois le chemin de font couverte de couchant les places de maisons alienées par lesd. peres procedant de l’acquisition quils avoient faitte de Gasquet et encore dud. Coste avec led. regalles des maisons presantement possedées scavoir une par François Perrotte, l’autre par les hoirs de dle Margte Bernare vivant epouze de sr Jean Boissely, l’autre par Louis Jourdan, l’autre par Dominique Reynaud veuve de Joseph Franchiscou, Jean Pierre court et Alexandre Gielat, l’autre par les hoirs d’Antoine Gielat, lautre par Alexy Taxy dont le regale joignant la chose reconnue apartient aux hoirs dudit Antoine Gielat et partie du regalle de la maison des hoirs de Mathieu Portal toutes lesquelles maisons font fasses sur lad. rue Royalle et dependent de la place quy avoit esté alienée par lesd. R.P. à Jean Bonniffay excepté celles de Perrotte et des hoirs de lad. Bernard (…)
1738, le 11 juin nore Hazard ont reconnu lesd. 2083 cannes carrées 4 pans carrés sous des confrons plus modernes (…)

f°577

45Joseph et Antoine Jordans, freres fils de Laurens, bourgeois 1693, le 24 avril, nore Jaubert, led. Joseph tant pour luy que pour led. Antoine (…) a reconnu sçavoir 44 destres 89 pans menus du coing de terre et vignes que se trouve maintenant par moyen du tracement desd. murailles, lisses et rues faittes dans le fondz desd. Jourdans situé dans le nouvel agrandisset et long les lisses interieures attenant avec le monastere des Relig(ieuses) Ste Marie, confrontant de levant lesd. lisses duquel côté lesd. 44 destres 89 pans ont 12 cannes 6 pans de façade de midy le restant dud. coing de terre qui étoit de Vias serville à la Major, de couchant et tremontane la rue qui descent de la porte St Lazare au couvent des pp. Recollets. Plus a reconnu 22 destres 97 pans menus de l’autre coing de terre que led. recog(naissant) possede aussy dans led. nouvel agrandissement separé du premier coing par lad. rue, faisant iceux pointe du costé du levant et ont 12 cannes et 1/2 de façade sur lad. rue, à mesurer de lad. pointe en bas, confrontant de levant et midy la susd. rue et encore du costé du midy 14 destres 121 pans restant de l’entier tenemant dud. coing, servilles à la Major pour estre encore des biens qui étoient de Vias, de couchant l’ancien chemin presentement rue ayant de ce costé lesd. 22 destres 97 pans reconnus, 6 cannes 3 pans de façade et de tremontane terrain de Bertrand Dordis dans lequel autrefois étoit le vieux chemin par luy aquis de la commté de la ville à la cense de 3 s. 8 deniers a prorata de 28 s que sert une plus grande contenance
Le 14 fevrier 1698, nore Cuzin, Sr Pierre Sauvaire a aquis a titre d’insolutonda(t)ion desd. srs Jordans le terrain du premier article couché cy devant pour le prix de 3600 l. contenant 589 cannes suivant le canage qui en a eté fait et par autre acte dudit jour recu par le même nore il en a vendu 350 cannes a sr Jean Baptiste Gaucher dont 156 cannes faisant 44 destres relevant de la directe de l’hopital auquel il a payé le lods de son acqui sition par (acte) du 26 mars ensuivant riere led. me Cuzin, et ledit Gauchier le sien par l’acte du 13 aoust audit an nore ledit Cuzin (…)

f°577 v°

461701, le 8e juin, nore Seguin
Les Religieuses du second monastere Ste Marie ont aquis dud. sr Gauchier un terrain contenant 398 cannes 6 pan 1/2 pour le prix de 3000 livres dont 156 cannes relevent de la directe de cet hôpital desquelles elles on pris in(verstiture) et passé reconnaissance le 17e dud. mois riere led. me Seguin avec promesse de payer le demy lodz de 10 ans en 10 ans (…) 1738, le 23 juin, nore Louis, lesd. religieuses ont de nouveau reconnu lesd. 156 cannes carrées sous les memes confrons et cense de 2 sous 6 deniers
[il y a un plan geometral n° 15 art.6]

AD BDR: 6 HD B 237, f°54

Place Royalle au devant les aqueducs

47Depend du f° 9 de la reconnoissance passée par Jean Cadiere, en tient partie par echange du 3 may 1690 nore Boyer Gaspard Roux, maçon 1692, le 19 avril nore Piscatory ledit Roux a pris in[vestitu]re et reconnu une place en laquelle y a luy meme batir une maison quy a son regalle et jardin par derriere dont le tout contient 119 cannes 2 pans quarres et 4 menus conft de levant terrain d’Antoine Aubert, f° 520, de midy regalle et petit batiment de la maison de Guillaume Arnaud f° 119 de couchant ciel ouvert et petit batiment des autres maisons dudit Arnaud f° 127 et 133 et maison de sr Martin Mallaval f° 144 et de septentrion ladite place Royalle et maison et regalle par dernier de Jean Salvac f° 46 a la cence d’un sou 1711, le 13e aoust nore Maure sr Louis Blanc a pris investiture et reconnu le premier et second etage de lad. maison qu’il a aquis dud. Roux a la censive de 3 deniers 1712 le 4e d’aoust nore Richelme François et Alexandre Mourraille en qualité de procureur de Pascal Mouraille leur pere et ayeul ont reconnu une partie de lad. maison consistant à une cuisine decharge et suillargue le tout a plein pié et dans le ragalle de lad. maison que led. Pascal Mouraille a aquise dud. Rouxà la censive d’un denier 1712, le 6e d’aoust nore Cuzin Pierre Maurel sr de Volone conseiller au parlement mary de Marie Laure de Viguier a reconnu le troisieme etage de lad. maison qu’il a aquise dud. Rouxle 14e may 1709 à la censive de 2 deniers

AD BDR : 6 HD B 264, f°40

Place Royalle au devant les aqueducs
Reconnaissance passée par Jean Jauna de Gariny

48Par acte du cinqe fevrier mil sept cens vingt huit avant midy noble Jean Jauna de Gariny negossiant de cette ville de Marseille, a reconnu sous la directe de l’hotel Dieu (…) sçavoir une partie de maison consistant en premier lieu a un petit matgasin du coste de levant que led. sr Jauna a acquis pour le prix de cinq cens vingt cinq livres en ce compris vingt cinq livres pour le pot de vin par contrat riere feu me Cusin nore du trente avril mil sept cens vingt deux de Lazare Martel fils et heritier d’autre Lazare, qui l’avoit acquis de la discution de Gaspard Roux, me maçon pour le prix de quatre cens cinquante livres par acte riere led. me Cusin du quinze janvier mil sept cens vingt en second lieu a une cuisine, decharge, suillargue, puits, regalle et a un jardin ou il y a une fontaine, un lavoir et divers petits bastimens que led. sr Jauna y a fait construire servant de fabrique amidon, par luy acquis pour le prix de deux mille cinquante livres par contrat receu par me Grosson nore le dixe may mil sept cens vingt de me Gabriel Cadiere avocat en la cour qui en avoit fait l’acquisition de la discution dud. Roux pour le prix de deux mille cent vingt livres par le même contrat dud. jour quinze janvier mil sept cens vingt receu par me Cusin et en troise et dernier lieu au premier et second étage qu’il a aquis de Balthazard Blanc, fils et legataire de Louis pour le prix de trois mille livres par contrat receu par nous nore (Fabron) le vingt une janvier dernier, (…) scituée dans le nouvel agrandissement de cette ville et a la place Royalle au devant la Porte d’Aix ou sont les Arcz et acqueducz de la ville, confrontant de levant terrain des hoirs d’Antoine Aubert, me maçon, de midy regalle et petit bastiment de la maison des hoirs dud Aubert faisant face a la rue Royalle, de couchant ciel ouvert et petit bastiment des maisons de Pierre Merentier me taillandier et des hoirs de Joseph Roman faisant aussy face a lad. rue Royalle, et encore dud costé de couchant maison de des Françoise et %Catherine Malaval sœurs filles de feu sr Martin et de Claude Coste, et de septantrion lad. place Royalle et maison et regalle et par derriere de sr Jean Baptiste Amand, fils de feu Honnoré (…) à la censive annuelle de 9 deniers (…)

49reconnaissance confirmée par le 6 HD B 237, f°54 v° et poursuivie :

501738, le 19 avril nore me Girard led J. Jauna de Gariny a pris investiture du 3e étage de sa maison par luy acquis du sr de Volone par acte du 2 decembre 1730 nore Estienne a Aix et de la boutique du couchant de sad. maison de ladte de Natte par acte du 27 février 1730 nore Fabron au moyen de laquelle aquisition tous les demenbrements cy contre se trouvent unis et ne forment qu’une seule maison possedée en total par led. sr Jauna sous les memes confrons et à la cence d’un sol (…) 1753, le 1er mars nore me Hazard, dlle Anne Caillat vve et heritiere du sr Jauna de Gariny a reconnu lad. maison, regalle, jardin ou il y a une fontaine, lavoir et divers petits bas(timents) servant a la fabrique d’amidon sous les precedents confronts et cense

6 HD B 237, f°76

Rue Royalle

51Depand de la reconnaissance passée par les peres Recollets f° 65 en tient une place de maison

52Anne Villard
1673, le 16 septambre, nore Boyer laditte Villard a prins investiture et reconneu audit hopital une place de maison par elle acquise des peres Recollets par acte du 7 juin 1672 nore ledit contenant deux cannes deux pans de largeur sur la fassade et de toute la profondeur qu’elle ce trouve jusques la murailhe du jardin desdits Recollets laquelle depand de l’acquisition que ledit couvant avoit fait de Jean François Rouviere en l’année 1646 confrontant de levant ledit jardin des peres Recollets, murailhe au millieu de midi la place que ledit couvant a vandue a Anthoine Gautier, de couchant laditte rue Royalle tirent au cours et de tresmontane le restant de laditte terre et autres a la cence de 5 s. Tient sr Bertrand Dordis par donnation avec autre partie d’icelle au dernier d’icelle de la contenance du 13 cannes lesquelles 13 cannes luy ont couste L 22 : 10 la canne suivant la transation receu par me Lombard nore le 20 Xbre 1677 (…)

53Bertrand Dordis marchand
1681, le 26 mars nore Jaubert ledit Dordis a reconneu comme mary de damoylle Izabeau Dandré une maison toute dhaut en bas et regalle par dernier droits et apartenences posée au nouveau agrandissement rue Royalle confrontant de levant le jardin des peres Récollets murailhe au millieu de midy maison d’Anthoine Gautier a presant possedée par François Parrotte de couchant laditte rue et de tresmontane maison de Louis Meiran le tout serville audit hospital a la cence d’un sol Tienent dlle margte Bernare dame de Jean Bouisselly et Janne Dandrésa belle mere la susdite maison par inssoutondation de Dordis (…)

54dle Margte Bernard femme de sr Jean Boisselly
1691, le 23 avril nore Laure lade Bernard tant en son nom que de lade Dandré sa belle mere a reconnu lade maison et regalle conft de levant qui est par dernier le jardin du couvent des Recollets, de midy maison de François Parrot f° 71 de couchant la rue et de tremontane maison de Louis Jourdan f° 88

55Jean Roux, ancien me boulanger
1741, 24 mars notaire me Hazard ledit sr Roux a pris investiture et reconnu lad. maison et regalle confrontant de levant qu’est par derriere jardin des Révéérands peres Recollets, de midy maison de Magdeleine Galabrun veuve et heritiere de Jean Arlaud me maçon qui etoit de François Parrot f° 71 de couchant la rue et de septentrion maison de Magdne Jourdan fille de Louis veuve de Philip Marion (…)

© Publications du Centre Camille Jullian, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search